La Thur et le pain


La Thur à l’écomusée de Ungersheim

La Thur, on connait.

C’est une rivière jadis torturée par la pollution de l’industrie chimique à Thann.

Ne pas consommer le poisson pollué par le mercure.

Cela dit, les pêcheurs à la mouche se régalent en amont de Thann.

La piste cyclable qui la longe presque entièrement rejoint Ensisheim.

Les efforts pour lui (re)donner vie malgré de faibles étiages sont remarquables.

Mais cette rivière qui peut descendre à moins de 500 litres/seconde de débit est capable d’atteindre 170M3/sec. lorsqu’elle est en crue!

On ne félicitera pas l’abruti (quel autre mot employer?) qui a jeté des dizaines de pains dans l’eau à la passerelle de l’Écomusée.

D’où proviennent donc ces miches de pain?

3 réponses sur « La Thur et le pain »

  1. 500 litres/seconde = 1800 mètre-cubes/heure !
    170 M3/h = à peu près 47 litres par seconde !
    La Thur n’a pas fini de nous surprendre et de dérouter les physiciens

  2. Après ces savants calculs ,je rebondirais sur l’essentiel de cette chronique ,un abruti doublé d’un imbécile qui prends la Thur pour une poubelle , eh bien, c’est dommage qu’il ne soit pas pris sur le fait ,je me ferais un plaisir de lui tremper le c.. et de lui faire avaler son pain !!!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s