La FFCT se met au courant


Dans son numéro 692 de juillet-août 2019, la FFCT se lance dans le vélo électrique. C’est une révolution, plus qu’une évolution.

Cela faisait déjà plusieurs années que ce thème du vélo électrique, plus exactement vélo à assistance électrique (VAE), était abordé du bout des lèvres par la fédération de cyclotourisme. Dans les clubs, on freinait sec des quatre fers. Pas question de vélo électrique dans les pelotons du dimanche matin!

Puis l’assouplissement est venu d’en haut: on vous accepte, oui! mais à deux conditions…

  • justifier d’une restriction médicale
  • rester derrière pour ne pas semer la zizanie devant.

Tout cela vient de voler en éclat dans ce numéro de Cyclotourisme. « Cyclotouristes, mes frères, ne rigolons pas, nous sommes également contaminés » écrit notamment Bernard Lescudé dans son Edito.

Une contamination? C’est bien ce à quoi on assiste dans les rangs des clubs avec des acteurs vieillissants pour qui quelques watts en plus sont les bienvenus pour durer.

Durer. C’est le nouveau challenge de la fédé avec des troupes qui peinent à se renouveler. Dans le dossier intitulé « Quelques watts de plus », on vous dit tout.

  • qu’est-ce qu’un VAE?
  • les principaux composants
  • l’assistance et la santé
  • vers un code de bonne conduite
  • le choix du VAE

Le virage n’est pas facile à négocier chez les inconditionnels du tout musculaire; il convient donc de convaincre en notant qu’il serait incompréhensible de continuer à rejeter le VAE.

le vélo à assistance électrique sait se faire discret comme ici avec ce cycle Mannheim qui ressemble fort à un vélo de course classique

L’argument santé est pour sûr un facilitateur pour aider à comprendre l’intérêt du vélo à assistance…en notant qu’il ne s’agit que d’un petit surplus de puissance de 10 à 30% dans les moments les plus redoutables pour le cardio.

Mais le cycliste a sa fierté pour lui; consentira t-il à passer au VAE aussi facilement?

Pour aider à la transition, les constructeurs rivalisent d’artifices en dissimulant les moteurs et les batteries du mieux qu’ils peuvent…comme certains tricheurs dans la compétition.

Dès lors à l’avenir le vélo musculaire est-il appelé à figurer au rang des reliques qu’on sort uniquement dans les grandes occasions, histoire de rappeler les temps héroïques?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s