Cernay, bonnet d’âne


Cernay est anti-vélos. Je le suppute. Je ne sais pas de quand datent ces panneaux mais force est d’admettre que le fonctionnaire qui a imaginé ça va à l’encontre de l’air du temps.

Obliger les cyclistes sur une Voie Verte à mettre pieds à terre est une hérésie. Personne évidemment parmi les cyclistes ne respectera cette obligation.

Alors pourquoi nous l’imposer?

Je vais vous le dire.

Tout simplement pour atténuer la responsabilité de l’automobiliste qui renversera un vélo.

Encore une fois nous assistons à une réglementation qui privilégie la voiture au détriment du cycliste. Le bon sens voudrait qu’on protège cette traversée pour les piétons ET pour les cyclistes. Or c’est justement l’inverse qu’on fait.

Pour la petite histoire, souvenons-nous que le pont Gustave Eiffel a entrainé l’interruption de la voie cyclable lors de sa construction.

En 2006, on a clairement sacrifié la Voie Verte.

5 réponses sur « Cernay, bonnet d’âne »

  1. Oui surtout qu’avec ce pluriel à « pied » il faut poser les deux pieds.
    Chaque fois que je passe à cet endroit je trouve dommage que la piste cyclable ne se prolonge pas sous le pont puisqu’elle longe la Thur avant et après.

  2. Panneau d’obligation : « Cyclistes traversez à pied »
    J’obéirai à de telles injonctions le jour où je verrai la contrepartie : « Automobilistes, arrêtez votre moteur et poussez votre véhicule jusqu’au-delà du carrefour ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s