Métamorphosé


Vite lu mais juste assez pour avoir la trouille. Compter deux heures pour entrer dans cet univers kafkaïen.

C’est un mec qui n’arrive pas à se lever et qui rate son train. Le patron arrive fissa pour voir pourquoi il n’est pas au boulot.

Je ne vous dis pas la suite…

Et après? après, je vous laisse à vos interprétations toutes plus psychanalytiques les unes que les autres.

La Métamorphose (Die Verwandlung) est une nouvelle écrite par Franz Kafka en 1912 et publiée en 1915.

A lire les jours de pluie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s