Catégorie : Poussons un coup de gueule!

Les raisons de la colère du cycliste

Rien de neuf à Vieux-Thann

VieuxThann, une mairie flamboyante et rien pour les vélos

Ce matin dans la presse locale, le maire de Vieux-Thann annonce se représenter aux prochaines élections municipales.

J’en profite pour pousser « un coup de gueule ».

Au service de la ville depuis 1992 en tant que conseiller municipal, adjoint puis maire, Daniel Neff sollicitera pour la deuxième fois les suffrages des Vieux-Thannois, à la tête d’une liste composée de 23 candidats et deux suppléants...DNA 19/02

viennent ensuite les réalisations de la mandature sortante qui attestent d’une bonne administration, puis les projets pour le bien-être des petits et grands…et pour faire bonne mesure on ajoute un petit couplet bienvenu en direction des mobilités douces. C’est dans l’air du temps.

…la création de nouvelles pistes cyclables sera encouragée afin de permettre les déplacements doux et sécurisés. DNA 19/02

Si l’on demandait aux futurs élus de décliner leur compréhension des termes déplacements doux et sécurisés, ils seraient fort embarrassés puisque depuis plus de vingt ans que les cyclistes empruntent les axes de Vieux-Thann, rien n’a été fait en leur faveur.

Pour ne citer que les plus marquants, la traversée de la localité Voie Verte de la Thur) dans le sens Cernay-Thann et dans le sens Thann-Cernay est en jachère, on attend en vain un itinéraire Voie Verte digne de ce nom. La municipalité pourra objecter que cet itinéraire ne concerne pas les habitants.

Certes!

Vieux-Thann, des itinéraires vélo en jachère depuis au moins 20 ans

Mais alors, comment expliquer que la circulation intra-muros est aussi dépourvue d’infrastructures pour les usagers locaux?

Par exemple, la voirie en direction de Roderen vient d’être entièrement rénovée: rien pour les vélos!

La rue André Berger vient d’être reconformée (axe Voie Verte ): rien pour les cyclistes!

La route d’Aspach avec ses trottoirs mixtes est une succession de bordures aux intersections et ne figurent ni entrées ni sorties de bandes cyclables aménagées.

Il serait mesquin de signaler que Vieux-Thann méconnait les double-sens cyclables qui facilitent pourtant grandement la circulation des vélos dans les rues résidentielles comme par exemple la rue Jules Heuchet qui abrite le club cycliste local.

Un mauvais point aussi à la barrière de la rue de la Thur où le sas vélo et piéton est complètement défoncé .

voila le genre d’ouvrages merdouilleux mis à la disposition des milliers de cyclistes qui empruntent chaque année l’itinéraire Voie Verte de la Thur

Pour clore le chapitre, aucun aménagement cycable pour accèder au complexe commercial Alba/pharmacie de Flore/cabinet médical/Lidl et en face arrêt tram-train ZI Vieux-Thann

En conclusion, il y a fort à parier que rien ne changera à Vieux-Thann en faveur du vélo d’ici les cinq prochaines années.

Monsieur le Maire sera réélu sans difficultés, n’en doutons-pas!

A quoi bon se faire suer le burnous pour « deux cyclistes » comme disait l’autre à Montpellier!

Epaves

Cernay gare

Ce matin trois mono-roues, des vélos auxquels il manque une roue. Deux hypothèses:

  • soit les vélos sont vandalisés (cas probable)
  • soit les propriétaires sont venus sur une roue ou ont emporté la roue avec eux dans le train..

A coté un magnifique hangar à vélo SNCF sécurisé.

On ne comprend pas toujours tout de l’incroyable situation ubuesque du vélo en France.

On notera le gonfleur de pneu le long du bâtiment cylindre blanc), un objet insolite dès lors qu’on plus de roue à son vélo.

Macron propose l'avion+vélo

Interview surréaliste ce matin du président Macron dans les journaux du groupe EBRA (L’Alsace, les DNA, l’Est Républicain,…)

Nous devons favoriser le vélo avec la possibilité de le trouver à l’aéroport, à la gare routière ou ferroviaire.

Franchement, imagine t-on descendre de l’avion, prendre un vélo avec son bagage puis filer sur la rocade?

Que Macron essaie lui-même de quitter Orly à vélo!

Encore une proposition complètement dénuée de bon sens.

Puis plus loin on lit: Nous devons également remettre sur pied notre modèle SNCF

Après avoir dézingué la SNCF au bazooka, c’est de la provoc?

Encore Cernay!

Je n’ai rien contre Cernay contrairement ce qu’on pourrait croire. C’est une jolie petite ville florissante le long des bords de la Thur.

En revanche Cernay ignore le fait cycliste. Or les cyclistes ont des droits comme tout usager et notamment celui de jouir des ouvrages qui leurs sont dédiés comme la Voie Verte qui traverse la localité.

La Voie Verte n’est pas spécialement réservée aux cyclistes, elle l’est aussi aux piétons, aux rollers et même parfois aux cavaliers. Mais pas aux voitures.

Or il se trouve qu’aujourd’hui deux camionnettes affectées à des travaux sur le terrain de jeux communal barraient entièrement le passage. Aucun panneau de chantier, aucun arrêté de travaux affiché, bref à Cernay on fait comme on veut.

Que dit la loi?
Article R417-10
Modifié par DÉCRET n°2015-808 du 2 juillet 2015 – art. 11

I.-Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation.
………..
10° Sur une voie publique spécialement désignée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police municipale.
………..
IV.-Tout arrêt ou stationnement gênant prévu par le présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.
V.-Lorsque le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent ou refuse, malgré l’injonction des agents, de faire cesser le stationnement gênant, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

Je m’arrête…et je commence à expliquer aux employés qu’ils gênent le passage.

C’est la commune qui nous a dit de rester sur la voie verte (sous-entendu, comme le sol est meuble autour, ne pas faire d’ornières sur le terrain de jeux)

Mais je fais observer que les voitures sont en infraction et que la voie verte ne relève pas de la municipalité mais du conseil départemental…à quoi les braves employés me répondent « nous, on travaille monsieur » (deuxième sous-entendu, moi je m’amuse sur mon vélo et je n’ai qu’à me taire) et perfides, les employés d’ajouter « si vous continuez (!), on va mettre une banderole et couper la piste cyclable »

Et moi, je vais écrire au maire de Cernay pour lui dire tout le bien que je pense de cet état de fait.

La pauvritude du cycliste

Cyclistes, débrouillez-vous! Imagine t-on un automobiliste à qui l’on dirait « coupez le moteur et poussez votre voiture? »(Thann)

La pauvritude du cycliste. Voila une formule que Ségolène Royal pourrait revendiquer. Mais Ségolène ne fait pas de vélo.

Cela dit, alors qu’à la veille des Municipales tous les activistes de la cause du vélo s’agitent dans les villes pour demander des améliorations susceptibles d’encourager le vélo, il faut se résoudre à constater que rien n’avance là où il est urgent d’agir.

L’irresponsabilité des corps publics en matière d’infrastructures cyclables s’affiche chaque jour (Vieux-Thann) Ce type d’ouvrage est susceptible de poursuites devant les tribunaux en cas d’accident. La municipalité en est-elle consciente?

Les points névralgiques, ceux qui rendent le vélo dangereux, ceux qui dissuadent les gens de changer de mobilités, sont toujours là, immuables et personne ne semble s’en préoccuper.

Un vrai cycliste, au fait des chausse-trapes qu’il rencontre dans sa ville, pourrait en dresser des catalogues entiers. Des catalogues à la Prèvert.

Des bordures par centaines qu’aucun corps public ne se résout à faire disparaître, des balises de priorité sans cesse à l’avantage de la voiture, des trottoirs partagés hors normes, des itinéraires morcelés, …et en 2020? en 2020, il y a fort à parier que rien ne changera.

La cause, je la connais: elle est d’abord culturelle. La France n’est pas un pays de cyclistes. Seulement le dimanche…et les jours de grèves des transports publics! Ensuite, et c’est plus problématique, les corps publics ne comprennent pas les exigences basiques du vélo: des itinéraires directs, protégés où l’on peut rouler sans devoir s’arrêter à chaque intersection. Comprendre cela, c’est accepter d’inverser des priorités qui privilégient systématiquement la voiture.

Dès lors, militants de la cause cycliste, contentons-nous de notre anarchie joyeuse. En attendant mieux.

Charte entre le Club Vosgien et le Parc Naturel des Ballons Vosgiens

Vélomaxou, un dangereux activiste avec son VTT. Le Club Vosgien entend faire la police.

Un charte vient de voir le jour le 11 octobre 2019. C’est une actualisation.

Voici le commentaire de Mountain Bike Foundation (MBF) antenne des Vosges sur Facebook…

Nous regrettons la réactualisation de ces documents que nous dénoncions déjà il y a 4 ans. Le Parc et la Fédération du Club Vosgien doivent être nos partenaires. Personne n’a le choix de ses interlocuteurs. À ce titre le dialogue est la première condition à remplir. Nous n’avons jamais été informés de ce projet de signature. À ce titre et c’est peu dire, nous estimons que le dialogue est incomplet et nous en concluons provisoirement que l’objectif des sentiers partagés n’est pas réellement partagé.

Cette convention réaffirme en particulier se réserver les chemins dits pédestres de moins d’un mètre…et à en exclure le VTT.

Voici le texte de la Convention qui réglemente la circulation des vélos. Globalement, les liaisons reliant les crêtes aux vallées nous seront interdites. Pas facile d’organiser un circuit avec une pareille obligation. Prenons le cas par exemple de Turenne-Molkenrain, le seul sentier est un rectangle rouge sans moyen de passer ailleurs…croit-on vraiment que les vététistes vont s’en priver? Ne nous faisons pas trop de souci, on pourra toujours plaider l’état de nécessité.

circulation pédestre sur les itinéraires pittoresques à haute valeur esthétique. Ben voyons, et nous on aura droit aux chemins de débardage.

Désormais, c’est le Parc Naturel qui s’engage par cette charte à définir les itinéraires des vététistes entre le haut et le bas des crêtes…

Dans cette offensive sournoise du Club Vosgien se dessine la volonté de s’attribuer la montagne vosgienne et pire l’exclusivité de dire le droit. On sera attentif à l’attitude des collectivités qui s’investissent dans le tourisme à VTT électrique avec une clientèle venue d’ailleurs pas forcément prête à accepter les interdits du Club Vosgien.

Je ne serais pas surpris d’apprendre que cette charte soit attaquée et invalidée dès lors que les autres usagers n’ont pas été associés à la démarche.

Cernay, bonnet d’âne

Cernay est anti-vélos. Je le suppute. Je ne sais pas de quand datent ces panneaux mais force est d’admettre que le fonctionnaire qui a imaginé ça va à l’encontre de l’air du temps.

Obliger les cyclistes sur une Voie Verte à mettre pieds à terre est une hérésie. Personne évidemment parmi les cyclistes ne respectera cette obligation.

Alors pourquoi nous l’imposer?

Je vais vous le dire.

Tout simplement pour atténuer la responsabilité de l’automobiliste qui renversera un vélo.

Encore une fois nous assistons à une réglementation qui privilégie la voiture au détriment du cycliste. Le bon sens voudrait qu’on protège cette traversée pour les piétons ET pour les cyclistes. Or c’est justement l’inverse qu’on fait.

Pour la petite histoire, souvenons-nous que le pont Gustave Eiffel a entrainé l’interruption de la voie cyclable lors de sa construction.

En 2006, on a clairement sacrifié la Voie Verte.