Catégorie : Poussons un coup de gueule!

Les raisons de la colère du cycliste

Les forçats du vélo

Ce sont des forçats sur un vélo. Les livreurs de Deliveroo sont tombés dans le piège que leur a tendu la nouvelle économie, celle du travail auto-entrepreneurial, un monde où l’on retrouve toutes les féodalités d’un salariat camouflé.

Qu’un cycliste à vélo puisse à ce point dévaloriser l’image du vélo malgré lui, ça me peine.

Au contraire le vélo devrait être l’outil d’une aristocratie retrouvée, celle du bien-être, de l’intelligence d’une mobilité douce au service de la cité, de la convivialité en ville.

Foutaise que tout cela! Le vélo est dévalorisé et sert l’environnement par le bas.

A la place on trouve des mecs qui se faufilent dangereusement dans les bouchons pour gagner 4,50 euros avec des menus-traiteur dans un sac à dos pour les bobos de la société high-tech des beaux quartiers. Pour sûr, ces gens là ne risquent pas de jouer la solidarité avec les livreurs qu’ils contribuent à avilir.

Cette nouvelle société « débridée » que les lois-travail Hollande, puis Macron, ont largement contribué à encourager sont des poisons à retardement pour nos jeunes travailleurs. Sans congé maladie, sans droit au chômage, sans retraite, ce nouveau sous-prolétariat consacre sa propre perte.

Loin d’être des travailleurs indépendants, statut que leur impose de choisir Deliveroo, les coursiers employés par cette plateforme lui seraient en fait « assujettis » et placés dans une situation de « dépendance technique et économique », estime l’inspection du travail.

Voir mes autres articles sur l’ubérisation du vélo

Rien de grave!

L’indice 8 seulement. il n’y a pas de quoi s’affoler. Il reste encore deux niveaux. La pollution de l’air va de pair avec la canicule. Il suffit donc d’attendre la baisse des températures et tout va rentrer dans l’ordre. Nous pourrons continuer de polluer comme avant.

C’est du cynisme.

Mais cela pourrait préfigurer des mesures contraignantes si nous étions dans une République responsable, c’est à dire une République qui ne part en vacances et qui mobilise ses forces pour éviter le pire. Ne serait-ce qu’à court terme.

Par exemple?

Par exemple délivrer des autorisations aux seuls transports justifiés…et donc bloquer toute autre circulation terrestre ou aérienne pour le tourisme par exemple.

Bref! délivrer des laissez-passer au cas par cas.

Mais qu’attend-on?

Le rationnement de l’eau?, le rationnement de l’électricité?

Pour sûr, on y va tout droit.

Un vrai démocrate ce Maxou!

Vacances en Journalie

Non ce n’est pas la Jordanie. C’est la Journalie. Une croisière en Méditerranée avec des orateurs de talent, ça vous ferait plaisir?

Alors n’hésitez-pas!

L’hebdomadaire Marianne vous convie du 13 au 23 octobre 2019 à bord du MSC Poesia, la compagnie dont Alexis Kohler bras droit de Macron est administrateur.

Rien que du beau monde…

  • Natacha Polony, directrice de Marianne
  • Jean-François Kahn fondateur et journaliste à Marianne
  • Najat Vallaud Belkacem, ancienne ministre
  • Laurent Joffrin
  • Jean-Louis Debré

Comme on peut s’en rendre compte, la duplicité de ces politologues est totale dès lors qu’il s’agit de s’offrir des loisirs pour pas cher.

Au programme, la 5eme croisière des idées.

Un bateau de croisière peut émettre en une journée autant de particules fines qu’un million de voitures

Et si on partait en France! ne craint pas d’écrire Marianne. Faites ce que je dis pas ce que je fais… Et si j’oubliais de renouveler mon abonnement à Marianne!

Marianne qui se veut si vertueux avec les questions d’environnement ne craint pas la critique en acceptant de faire des ménages à bon compte.

L’année ne fut pas facile pour la journaliste mais les millions d’euros engrangés seront une douce consolation. Natacha Polony, 44 ans, dominerait largement le classement des « journalistes les mieux payées en 2019 » avec des revenus estimés à près de 96 millions d’euros. source

Jeudi 11 juillet: courage, fuyons!

Sortie TDF du 11 juillet D188210

La Communauté d’agglomération du Ventoux Comtat Venaissin avait déclaré en 2012, avoir traité 20 tonnes de déchets, dont plus de 20.000 canettes et 30.000 bouteilles en plastique ramassés sur les pentes du Mont Ventoux après le passage du Tour (source)

Combien de tonnes d’ordures dans les Vosges sur le bord des routes et dans les chemins adjacents en 2019 ?

En 2016, j’avais recensé les ordures de la Cyclosportive des Trois Ballons dans le Hundsrück. Edifiant! (voir ici)

Certes le groupe Amaury ramasse ses ordures, mais les autres? celles laissées par le public qui s’amassent autour de la Grande Boucle parfois plusieurs heures avant, quand ce n’est pas la veille?…

c’est ce genre d’emballage qu’on trouve dans la montagne après le passage d’une course cycliste

Je ne suis pas adepte de cette grande foire au vélo qu’est le Tour de France. Je m’y sens même étranger. Je ne vais pas expliquer pourquoi pour la nième fois.

J’ai donc hésité sur mon titre. J’avais écrit « fuyons le Tour! » et puis j’ai renoncé face à la bronca prévisible de mes lecteurs admirateurs et inconditionnels du Tour. J’ai donc écrit « courage, fuyons! » ce qui laisse un peu de place à celui qui choisira d’aller faire du vélo rien que pour lui-même ailleurs que dans les parages du Tour.

Je prends soin de mes abattis car je sais que la Tourmania est omniprésente chez les compétiteurs du dimanche. Pas seulement: chez les ceusses de mes amis retraités qui font du vélo tous les jours particulièrement dans les cols vosgiens. Ce qui les bluffent complètement mes amis cyclos, c’est de voir des types bodybuildés grimper le Hundsrück en 52×14 à 30 à l’heure.

Donc le 11 juillet vous aurez le choix:

  • aller à la pêche et si vous n’êtes pas pêcheur…
  • …vous expatrier loin des miasmes de ce barnum: ses pollutions de bagnoles, de camping-cars, de décibels et du dégueulis de Cochonou en boite.
  • regarder le Tour à la télé en sirotant une bière si vous ne pouvez résister
moi aussi, j’veux mon Cochonou (vélomaxou 2009)

Bon allez, je vous file un tuyau. Si vous voulez voir les coureurs monter le Hundsrück comme s’ils étaient sur le plat, prendre le sentier de randonnée qui y monte depuis le Weierlé et arrêtez-vous au point de vue en aplomb de la barre rocheuse. Mais les places vont être chères…

2040

2040, Cuba en modèle

La loi d’Orientation des Mobilités a été votée. Elle est passée comme une lettre à la Poste grâce à LREM, le mouvement créé par Macron.

Dormons sur nos deux oreilles: rien de neuf à court terme. En province on va voir progresser bagnoles et camions et autobus.

Comme avant.

Les plus optimistes voient en filigrane la percée du vélo comme succédané à tous nos problèmes d’environnement. Bien sûr ceux là sont les seuls à le croire.

Non, ce qui fait sens, c’est d’affirmer qu’en 2040 la vente des automobiles fonctionnant aux produits pétroliers sera interdite.

Je ne serai vraisemblablement plus là pour en juger, mais j’imagine toutes ces vieilles guimbardes qu’on va devoir rafistoler comme à Cuba pour aller bosser.

Ou alors, on profitera du tracteur agricole comme en Roumanie pour se déplacer.

Oui, le gouvernement nous berce d’illusions avec ses bagnoles électriques.

Et il le sait.

Avouez Carlos Goshn!

Voici une prison représentative du traitement de Carlos Goshn.

Ce n’est pas vraiment l’idée que je me faisais du pays du Soleil Levant, avec ses pommiers en fleurs. Nul doute que notre capitaine d’industrie Carlos Goshn doit trouver le traitement sévère. Il est sûr qu’au delà des conditions carcérales de l’ex-président de Renault-Nissan, le Japon s’engage dans une campagne d’image mondiale désastreuse pour sa réputation. Il en a vraisemblablement conscience en mettant en scène le jeu de ses procédures judiciaires qui rappellent celles de l’Inquisition et du Moyen Age.

Le Japon est la troisième puissance économique mondiale mais c’est un nain militaire depuis que les US ont mis fin à son expansionnisme, à ses horreurs guerrières, après les attaques nucléaires de Hiroshima et Nagasaki. Autour de lui, le Japon n’a pas que des amis et sa gestion de la catastrophe de Fukushima a laissé des traces de son incompétence à gérer des situations de crise.

Le Japon, c’est aussi un pays qui sur le plan démographique est appelé à disparaître du fait de sa natalité en berne…comme l’Allemagne, à défaut d’une immigration forte.

Avant d’acheter une Nissan ou une Toyota (fabriquée à Denain) je vais y réfléchir à deux fois. Je regrette déjà l’achat il y a deux ans de ma tondeuse à gazon Honda.

Avouez Carlos Goshn! puisque vous êtes coupable avant même d’être jugé.

Quand Vieux-Thann bricole pour les cyclistes

Vieux-Thann dirige les cyclistes dans le feu piéton, puis sur le trottoir du pont de la Thur; ça c’était avant. Maintenant vous allez voir comment Vieux-Thann a cru régler cette anomalie à bon compte.

Quand Vieux-Thann bricole, il met les cyclistes en danger. C’est le constat d’ incompétence de nombre de municipalités que je connais bien. On fait de la bidouille avec la signalisation horizontale et on s’estime libéré du problème.

Heureusement que les associations militantes sont là pour donner des conseils sur la base de références éprouvées et validées.

Tous les cyclistes amenés à traverser Vieux-Thann, ils sont nombreux, savent combien la traversée est inadaptée au flux de deux-roues non motorisés. Chacun sait qu’à Vieux-Thann la Voie Verte est interrompue, alors on est dirigés sur le trottoir. Un trottoir non conçu pour recevoir piétons ET vélos.

La traversée du pont de la Thur était encore plus problèmatique puisqu’un feu piéton a été installé sur le parcours cyclable.

Comment nos édiles ont-ils résolu le problème?

Vieux-Thann a cru bien faire mais c’est raté et dangereux, en plus il manque le panneau balise de priorité

Tout simplement avec un peu de peinture qui vous dirige sur la chaussée. Non, on ne fait pas sortir des cyclistes comme ça sur la chaussée sur un axe de passage élevé.

Une installation qui met en danger les cyclistes que nous allons contester avec le CADRES THUR-DOLLER. Il est en effet inadmissible d’engager les cyclistes sur la voirie sans un aménagement protégé.

Quelles sont les recommandations du CEREMA pour faire une fin de bande cyclable?

Ce qu’il convient de faire à Vieux-Thann est figuré sur le schéma du haut où le cycliste quitte la bande cyclable en sécurité