Étiquette : Staufen

Estivales

Après une semaine sans vélo, on file.

Droit devant.

On ne sait où, pourvu que ça roule…

Puis les automatismes reviennent.

Guidés par l’habitude, on franchit le Rhin.

Jusqu’à atteindre les sous-collines du vignoble du Markgraf.

Britzingen et les bosses entrainantes qui nous poussent vers Staufen.

Port d’attache des cyclos où un groupe du Cyclo Club de Kingersheim est de passage, la quiétude de Staufen est propice au farniente…

Retour par vent de nord au plus vite.

95km

 

Wiedener Eck-Kreuzweg à faire l’été

A faire l’été.

Un beau voyage en Forêt Noire.

Rejoindre d’abord Staufen qu’on aime tant. Poursuivre la lecture de « Wiedener Eck-Kreuzweg à faire l’été »

Staufen

Bon, admettons!

La promo de Staufen n’est plus à faire.

Pour les Mousquetaires et consorts, ce n’est plus une
découverte.

Alors, il reste toujours la joie retrouvée de dompter nos
bécanes.

Une joie simple.

Il suffit juste de prendre son élan et de se laisser
emporter.

Tout en bavassant.

Vive le vélo!

Oui, encore un coup de coeur, sans aucun doute.

Staufen darf nicht zerbrechen

En route, la petite troupe!

Staufen aujourd’hui.

Chouette programme avec en prime les côtes du vignoble allemand
du coté de Sulzburg.

Quel bonheur!

Thé et Berliner en récompense.

« Staufen darf nicht zerbrechen »! (Staufen ne
peut pas se détruire
)

Ils ont raison les Allemands.

Il faut sauver ce patrimoine de Staufen menacés par des
effondrements* qui lézardent les façades du centre ville.

*Il semble
que ces effrondrements ont été provoqués par un
forage de géothermie comprenant de l’injection de saumure dans un
sous-sol de gypse
. Je me trompe
peut-être, les chimistes, au secours!…

Un sacrilège!

Retour à la lampe après le beau couchant vosgien.

91 km.

Mérite encore un « coup de coeur »!

Le deuxième de la nouvelle année.

Mais ce n’est pas usurpé.

 

Kreuzweg-Münstertal

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Kreuzweg-Münstertal

vélomaxou

Beau temps!

On en profitera donc pour goûter à la montagne.

Au programme le Sirnitz, puis le Kreuzweg en Forêt Noire
au-dessus de Badenweiler.

On atteint plus vite la pente qu’en se rendant vers les
Vosges.

Ascension jusqu’à 1100 mètres avec 8 à 10 km/h de vitesse.

Assez pour arriver en forme en haut.

La descente vers Münstertal est précaire en raison de
travaux.

Les ouvriers ne sont pas très contents de nous voir traverser
leur chantier.

Ils ont raison. On a marché comme sur des oeufs sur ces
grillages destinés à renforcer la chaussée.

La vallée est toujours aussi belle et agréable (voir la vidéo)

Une pause à Staufen pour profiter des derniers instants de
soleil.

Une masse de brume viendra assombrir le retour dès 18 heures et
l’on sortira nos lampes.

Mérite le coup de coeur!

106km-950m

En cliquant sur l’onglet Picasa en bas à
droite de ce diaporama, vous pouvez visionner les images en mode
plein écran.

Staufen, le coup du coeur

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Staufen, le coup du coeur

vélomaxou

On ne va pas s’éterniser sur ce coup de coeur.

Tout est bien!

D’abord un parcours qui emprunte une route du vignoble du
Margräflerland de Badenweiler en passant par Britzingen, Laufen et
qui aboutit à Staufen.

C’est un peu physique, juste assez pour se croire « grimpeur »
quand on monte la Réa Klinik.

Mais après, on sait qu’on va pouvoir partager la quiétude de
Staufen à la terrasse d’une bonne table face au Rathaus.

Avec un grand café et un « Escargot » ou un
« Berliner ».

Une fois de plus, on reviendra avec ses barres de céréales dans
la poche.

On peut même s’attarder et cheminer parmi les piétons dans le
centre ville, flâner le long des boutiques.

On rentre vent de dos en filant par Hartheim, le Poney-parc de
Blodelsheim et la Grünhutte.

95km.

A recommander!

Les 100km de Staufen

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les 100km de Staufen

cliché vélomaxou

Oui, on l’avoue: on s’est dégonflés!

Pas de 100km d’Urschenheim aujourd’hui.

La fainéantise d’y aller et de prendre la voiture pour se rendre
sur place.

Peut-être l’année prochaîne…

A la place, on a fait nos 100 km de Staufen, une boucle qui
passe par Chalampé et un retour par Fessenheim.

On a toujours beaucoup de bonheur à marquer une halte à Staufen
au pied de la Forêt Noire encore enneigée.

Le temps d’admirer ces belles bâtisses à l’architecture
flamboyante.

Puis de reprendre la route.