Penser le vélo autrement


le vélo-loisir décomplexé

C’est dans le courrier des lecteurs de la revue Cyclotourisme que perce parfois le malaise.

On remerciera le Comité de rédaction de la revue d’oser le publier.

Oser laisser filtrer ce que tout le monde subodore: la FFCT est devenue est fédération élististe.

Élitiste, elle l’est puisqu’elle concentre à elle seule un monopole, celui des pratiquants cyclistes vieillissants conjuguées à des organisations d’un autre âge qui s’arque-boutent sur des principes dépassés (vélo à pneus fins, pointage, tampon, carnet de route, itinéraires imposés, challenge kilométrique,…)

Ainsi dans un courrier de la rubrique « Souriez, vous écrivez » du mensuel de février 2016, une cycliste, Claude-Hélène Yvard, ose proposer autre chose que « la balade du dimanche matin à un rythme soutenu…car il faut être rentrés pour le sacro-saint repas dominical »

Certes le propos pourrait paraître celui d’un cliché s’il ne désignait pas le comportement de la plupart des clubs, et parfois même l’unique raison d’être de l’association.

Mais notre cycliste en rajoute une couche en proposant tout bonnement « une fois par mois, une sortie familiale assez courte (une trentaine de kilomètres) avec un départ en milieu de matinée ou début d’après-midi. N’oublions pas la pause casse-croûte ou goûter, »….et je cite… « incluons une visite ».

Nul doute que Claude-Hélène Yvard peut attendre longtemps avant de trouver un tel club qui associe vélo et tourisme au sein de la FFCT!

Les choses étant ce qu’elles sont, je conseille à Claude-Hélène Yvard d’aller faire du vélo avec sa famille toute seule comme la plupart de ceux qui pensent le vélo autrement le font déjà.

Penser le vélo autrement, beaucoup s’y attellent déjà sans se soucier des calendriers et des programmes de la FFCT.

Il suffit pour s’en convaincre de voir tous ceux qui roulent entre copains, ceux qui roulent avec leurs enfants, ceux qui préfèrent les chemins à la route.

S’il existe un moyen de fédérer ces nouvelles pratiques, ce sera vraisemblablement hors de la FFCT ou au sein d’une refondation entre les mouvements cyclistes.

Publicités

3 réflexions sur “Penser le vélo autrement

  1. Au VC Jura, nous avons renoncé depuis deux ans. Plus d’organisation, plus de rdv pour participer à d’autres manifestations, mais des retrouvailles ponctuelles : la sortie VTT du vendredi-saint sur la journée, un week-end familial VTT et marche dans les Vosges, une sortie VTT en famille avec repas tiré du sac, une sortie VTT nocturne, une sortie « Bredle – vin chaud » à VTT, etc …Trois dimanches sur quatre, chacun est libre de pratiquer le vélo qui lui plaît. Et ça fonctionne …

  2. Bonjour J ai vu que vous avez repris mon courrier des lecteurs parue dans la revue de la ffct je tiens à préciser que je suis responsable d un comité départemental. Je roule en famille et suis très attachée à cette fédération. C est de l intérieur que l on peut tenter de faire bouger les lignes. Je suis parvenue au sein du calendrier de mon département qu’il soit proposé de petits circuits. On assiste à un retour à des brevets d initiation de 30 ou 50 km. Un ou deux clubs commencent à accueillir des enfants et leurs parents voire grands parents. Ce n est pas la majorité. Il y a au sein de la ffct quelques manifestations familiales alors persévérons. Cela ne sera pasffacile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s