Étiquette : Cernay

Vieux-Thann: l’Etoile brille

Etoile 78 de Vieux-Thann

Ce matin à 10 heures, photo-souvenir avec mon nouveau club à Vieux-Thann, l’Etoile 78. L’Etoile 78 est pleine de projets, notamment à VTT…

J’étais tout seul avec mon VTT alors après je suis parti faire un tour.

Après la photo avec l’Etoile 78, j’ai grimpé sur les hauteurs de Vieux-Thann

J’ai commencé par faire des méandres en escaladant le Rangen. Je croisais par trois fois le même vététiste qui faisait le parcours en sens inverse. Puis sur les hauteurs de Vieux-Thann, on a pris ensemble le chemin vers Steinbach et on a poursuivi jusqu’à Wattwiller. Il était content le monsieur en vacances à Cernay, il découvrait le paysage avec moi avant de rentrer en région parisienne.

Pendant un temps je me suis demandé si la pluie n’allait pas encore faire des siennes…

A Cernay, on s’est quittés.Ma promenade de santé était terminée.

Parcours GPS

https://www.openrunner.com/r/9950092

Balade ordinaire

Les chemins sont détrempés, il faut choisir les sols damés

Après une accalmie de pluie, j’ai pris la poudre d’escampette. Et j’ai fait parler la poudre modestement.

le parcours du jour

L’employé me confirme qu’il ne reste plus que dix centimètres avant que le niveau du barrage n’atteigne son trop-plein.

le trop-plein va entrer en action

Puis je file le long de la Doller qui est bien agitée.

Je contourne Schweighouse par son parcours de santé et je me réfugie dans le sentier de la…poudrière. Vous voyez il y a une histoire de poudre aujourd’hui!

Inévitable traversée de la N66. A 16h20, c’est aussi le trop-plein de voitures, il ne faut pas rater sa traversée.

Un blockhaus que je ne connaissais pas au km 18.8. Un étroit goulet pour pénétrer, je renonce pour aujourd’hui

L’autre point noir, c’est la traversée de la zone commerciale Leclerc…

J’ai mes trente bornes, c’est assez pour moi.

https://www.openrunner.com/r/9634154

C’est l’été

Ne pas se laisser gagner par la morosité. Quand je n’ai pas envie de vélo, je stresse car au fond de moi-même, je crains de sombrer dans la paresse. La paresse physique. Il me faut donc un joker. Mon joker c’est le VTT. Je me dis si la motivation ne vient pas, tu rentreras au plus court. Finalement j’ai fait trente bornes comme un jour normal.

J’ai commencé par un escalier inconnu, celui qui mène au-dessus de Vieux-Thann. J’ai donc porté le vélo et ça m’a mis en température.

Je commence par les escaliers
Sympa le chemin au-dessus de Vieux-Thann avec les ombres portées
Je pars à Cernay en longeant la Thur jusqu’aux haras
Une chaleur incroyable en ce 16 février

Après: la routine.

Direction Schweighouse
parcours de santé de Schweighouse

J’ai fini par m’inviter chez les Gilets Jaunes à Burnhaupt. J’ai pris un siège, j’ai regardé les voitures passer. Puis j’ai repris la route.

Je me suis installé et j’ai taillé bavette avec les gilets jaunes. Puis j’ai repris la route.
J’ai grimpé dans la forêt et débouché à Aspach-le-Haut
Mon parcours du jour

https://www.openrunner.com/r/9582819

Glacial

Michelbach

Pas de neige. Elle s’est limitée à la Lorraine et à la Champagne. Je prends donc le chemin confiant avec très peu de glace. L’étang de Michelbach est encore gelé et la surface blanchie est belle à voir.

Je croise une manif de randonneurs. Certains ont des bâtons mais aucun gilet jaune!
ça fait plaisir à voir, le réservoir est rempli
A la poudrière de Cernay, les travaux forestiers
Les étangs de Cernay sont aussi gelés
Cigognes sédentaires

Trace GPS

Joindre l’utile à l’agréable

Au coin d’Emmaus, je quitte le macadam pour rentrer chez moi à travers champ au pied de la montagne

Un original ce Maxou. Il prend son vélo pour faire une course à cinq kilomètres de chez lui et alors qu’il fait moins deux.

Bon d’accord!

J’ai la flemme de mettre en route le diesel. Ma conscience au fond de moi me l’interdit.

J’ai posé des jalons, j’avance par étapes en évitant les chausse-trappes.

Un passage à niveau pour moi tout seul. Elle est pas belle la vie?

Une grande quatre voies mais pas d’itinéraire vélo, bien sûr.

Une ruse de sioux pour rejoindre le tarmac de la ZI de Vieux-Thann, longer la voie et les broussailles et contourner l’usine Nord Réducteurs. Même ça nos édiles ne savent pas le faire.

Alors je zigue et je zague entre les grillages d’usines et les labours.

Toujours penser à faire des moulinets en abordant les ronds-points pour épouvanter la gent bagnolesque.

Au Leclerc, le casque à la main et les grolles à crampons, ça impressionne dans les rayons.

Puis je repars mon achat accompli.

Visite d’ouvrages

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A la Croisière de Cernay, je ne m’attarde pas car un grain menaçant approche

Ce matin, je profite d’une accalmie du temps pour sortir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rends visite aux gilets jaunes.

A la Croisière de Cernay, leur campement de fortune s’est doté de confort.

Des abris ont été construits à l’aide de bâches et de palettes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quelques stères de bois pour tenir si le froid s’installe. Au tableau d’affichage, les consignes à observer quand on change d’équipe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pars à Burnhaupt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En chemin encore une décharge sauvage. Cette fois c’est l’œuvre d’un chauffagiste qui s’est débarrassé d’une vieille chaudière murale et de ses tuyaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Matthias a déménagé avec sa voiture. Il est à présent au bout de la rue de la Libération à Aspach-le-Bas. Son radiateur livré n’est pas le bon et son moteur ne démarre plus. Il a faim.

 

Matthias voudrait du pain, du fromage, du poisson en boites, des chips, de la salade et du chocolat. Je me propose de l’aider en le ravitaillant, si quelqu’un veut se joindre à moi, me faire signe.

 

Il me demande de joindre l’association Robin des Toits.

On peut lire l’histoire de Matthias Moser ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quand j’arrive à Pont d’Aspach, c’est l’heure de « libérer » les caboteurs des pays de l’est parqués au centre du giratoire. Ces types sont exploités par leurs patrons (ils travaillent en France avec les conditions de leurs pays) et faussent la concurrence. C’est un des mauvais coté de l’Europe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A Aspach, du bois pour l’hiver et deux immenses remorques pour s’abriter .

La télévision a été installée dans l’une des remorques.

Les équipes se relaient jour et nuit.

Tout va dépendre de la façon dont le pouvoir va s’exprimer, me dit-on…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Doller a repris de la vigueur avec les dernières précipitations

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La grande passerelle recouverte de planches est très glissante, je longe à pied en me tenant à la main courante

 

 

Le pouvoir dans le doute

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Deux cents environ à Pont d’Aspach

Macron serait dans le doute car le mouvement ne faiblit pas contrairement à ce qu’annoncent les médias.

Ce soir les chroniqueurs se désolent de l’incompétence de l’État.

Du coté des gilets jaunes, le feu vert est donné pour poursuivre le mouvement car la détermination est forte.

Il est vrai que l’agrégation des rancœurs est un ferment puissant.

Les milieux économiques doivent prendre peur à quelque semaines des fêtes de fin d’année..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une centaine  la Croisière de Cernay

Après ce parcours qui devient désormais mon pèlerinage, je poursuis ma route.

Au loin, les Alpes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur mon retour, deux jeunes qui peaufinent leur parcours de bosses.

Bravo les gars!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA