Étiquette : Grand Ballon

Objectif photos

DSCN0224
Aspach-le-Haut-Michelbach

Aujourd’hui, je me suis fixé un objectif.

Photos avec mon bridge.

Un peu de soleil au départ mais la froidure a eu tôt fait de se rappeler à l’ordre.

Alors j’ai mis les pouces sous la paume pour les protéger.

Les chemins sont très boueux et glissants.

Mieux vaut rouler sur du dur.

J’ai croisé trois routiers en tout.

Des inconditionnels certainement, comme moi.

Il faut quand même une dose de courage avec seulement quatre degrés pour s’engager à pédaler. Le premier cycliste croisé était un grand gars sec qui entamait la montée de Rammersmatt en danseuse, comme pour se donner de l’élan…et de la confiance.

Ensuite un couple emmitouflé, plus prudent, qui entamait Michelbach, caché derrière de généreux passe-montagnes. C’est vrai que le passe-montagne, ça doit bigrement aider à les franchir, les montagnes. Faudra que je m’en fasse offrir un à Noël.

En chemin, j’ai rencontré aussi un photographe animalier.

Il m’a montré ses prises de vues dont un pic épeiche magnifique.

On a échangé sur le matériel.

Ce qui m’inquiète un peu, c’est qu’il faut souvent se dissimuler pendant des heures sous une toile de camouflage avant de saisir dans l’objectif l’animal sauvage.

C’est un peu le contraire du vélo où il faut bouger.

Faut-il franchir le pas et se doter de matériel?

La question mérite réflexion car un boitier réflex et un objectif de 600mm coûtent autour de …..

Ouille!

Voici mes images pêle-mêle du jour. Vous saurez sans doute les reconnaître.

 

Article en relation

https://velomaxou.com/2018/01/21/glouglou-et-gla-gla/

https://velomaxou.com/2018/12/11/flamboyant/

Publicités

Le Grand Ballon avec les bras

img_8270
En haut du Grand Ballon, il s’est lâché d’une main en signe de victoire et m’a dit « dur, dur ».  Je pense qu’il a grimpé plus vite que moi. Chapeau l’artiste!

Aujourd’hui, c’était mon jour de courage.

A Uffholtz, j’ai pris la direction du Vieil Armand.

Tout penaud parce que c’est un exercice difficile pour moi.

J’ai l’œil rivé sur le cardio et je gère comme je peux.

Une fois aux ruines du Herrenfluh, j’ai gagné mon pari et je m’offre une belle image de la plaine.

img_8264
Cernay depuis les ruines du Herrenfluh

Quand j’arrive au Vieil Armand, mon attention est attirée par les panneaux.

D’un coté, c’est la commune de Wattwiller, de l’autre c’est celle de Soultz.

 

Et puis je tente ensuite le Grand Ballon, la tête pleine de calculs.

Je suis un besogneux, je sais qu’il faut grimper encore 7km avec une pente variable de 7 à 8%.

On a coutume de dire qu’à l’auberge du Ballon, c’est gagné!

Voire!

Je trouve encore le temps long après.

C’est dans la dernière ligne droite que je suis rassuré.

img_8269
La maison de la nature au Grand Ballon prend tournure au-dessus de l’apiculteur Riche

Je « psychote » toujours autant vingt ans après.

J’avais quatre couches pour descendre.

Malgré tout je suis arrivé chez moi avec les doigts blancs, incapables d’ôter mes chaussures.

Je le confesse, je ne suis qu’un petit cyclo.

 

Camping-cars au Grand Ballon

Les camping-caristes ont des droits mais aussi des devoirs

Cette année, une aire de camping-cars est née au Grand Ballon, le sommet des Vosges.

Cette aire est-elle légale?

Je ne le crois pas.

Pourtant j’ai compté jusqu’à une douzaine de camping-caristes installés derrière le restaurant de la Vue des Alpes.

Aucun point de ravitaillement, ni d’évacuation, est-il normal qu’au cœur du Parc Naturel Régional des Ballons on tolère ce type d’installation sans que personne ne réagisse?

 

Les balles du Ballon

img_7014
Les balles de foin de la ferme-auberge du Ballon

En descendant le Grand Ballon, j’imaginais qu’une balle de foin pouvait traverser la route.

Gagné!

Il y a en a une qui a abouti de l’autre coté.

Mieux vaut ne pas être là.

img_7004
Kruth en montant la route du Markstein

Alain, rencontré au Grand Ballon, me l’a dit: monter le Markstein par Kruth, c’est long.

Quinze kilomètres et 600 mètres de dénivelée…et une heure vingt de 14h35 à 15h55.

Pas de quoi pavoiser!

img_7008
Ferme du Treh. Ne boudons pas notre plaisir.

C’est difficile au début et à la fin vers le Treh mais entre les deux, je traîne.

C’est parfois désespérant.

img_7012
Au Grand Ballon, la plaine d’Alsace
img_7013
Freundstein depuis la ferme du Ballon

Le Grand Ballon

 

dsc02276
12 juin 2007

Le Grand Ballon (1424m) plus haut sommet du massif vosgien est aussi appelé ballon de Guebwiller.

On l’aperçoit de loin depuis la plaine d’Alsace grâce à son radar aérien en forme de boule (1997) et à son monument des Diables Bleus (1927).

La route des Crêtes passe un peu au-dessous de ce sommet.

On y accède à vélo depuis le col Amic ou depuis le col du Haag.

On y trouve :

  • le chalet-hôtel du Grand Ballon qui date de 1923
  • le restaurant panoramique « Vue des Alpes »
  • une remontée mécanique de téléski (1949)
  • un commerce de spécialités régionales
sc05400_f8b
25 juin 2008
sc09143_f8z
7 juillet 2009 anciens locaux DDE

 

p1060620
3 avril 2011

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
19 mai 2013
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
5 juin 2015
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
7 novembre 2015 l’apiculteur Riche
10 aout 2016
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
25 mai 2017
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
17 aout 2017
17 aout 2017
img_67221
1 juin 2018. L’architecture de cette nouvelle construction me convient. On pourra discuter du bien-fondé de ce commerce de bouche au sommet des Vosges qui est devenu sédentaire après avoir été ambulant. C’est un autre débat.

 

 

 

 

Hauteur de vue

img_6722
Riche va inaugurer sa supérette toute neuve au Grand Ballon

Où sont les caddies?

L’homme au chapeau de paille hésite…

Dans sa nouvelle supérette toute neuve, l’apiculteur Riche donne les dernières instructions.

Son commerce de détail a pris de la taille.

L’architecture des garages du Conseil Départemental n’est plus qu’un souvenir.

La remorque foraine aussi.

Cette fois le Grand Ballon va permettre à Riche de faire son miel à grande échelle.

Tandis que les motards se groupent pour la photo souvenir, je me penche pour voir le Haag.

img_6723
Les vététistes m’ont doublé à grande vitesse dans la montée. Ils n’ont plus qu’à redescendre.

La table d’orientation toute neuve est une réussite.

img_6724
Le Grand Ballon s’embellit

Puis je redescends.

img_6719
Monter le Grand Ballon avec un sac à dos, un exercice difficile