Mon premier vélo

J’ai d’abord essayé le cheval avant de me raviser…

et je finirais peut-être avec ce modèle…

Le pliant décomplexé

Le marché du pliant d’occasion est un bon début pour commencer le vélo sans se ruiner.

Qu’importe le vélo pourvu qu’on ait l’ivresse de pédaler!

Le pliant est une réponse a celui qui n’a pas beaucoup de place chez lui ou qui compte sur une machine discrète pour un usage occasionnel. C’est aussi un bon moyen pour se mettre au vélo avec un cadre en forme de berceau près du sol pour ceux et celles qui craignent de ne pas trouver l’équilibre.

Un vélo comme celui-là a tout d’un grand. Il ne prend pas grand place dans le garage et une fois plié, il tient dans un coffre. Le pliage n’est pas l’opération la plus facile. Seul Brompton a su trouver la bonne méthode.

Il ne faut quand même pas sacrifier l’indispensable si vous l’utilisez en ville: un porte bagage solide pour y rapporter ses courses et un antivol.

Méfiance avec le mécanisme de pliage! Il doit être suffisamment fiable pour ne pas se plier inopinément lorsqu’on roule avec. Ce modèle ci-dessus dispose d’un double verrou sur le pliage de cadre.

Le pliant a ses inconditionnels. La firme Brompton spécialiste du pliant tient le haut du pavé. voir l’article

Mon vélo de ville

Je suis parfois questionné sur mon vélo de ville.

Le voici.

C’est un Cycletech suisse d’origine ou d’origine suisse, je ne sais pas trop, car je l’ai acheté 30€ lors d’une foire aux puces. Continuer à lire … « Mon vélo de ville »

Le voyage avec sacoches

En 2015, je m’étais laissé tenter par l’aventure.

J’avais essayé le voyage avec sacoches en compagnie de mon ami Prosper.

J’ai souvent un léger retard dans mes projets.

C’est ainsi que j’ai dit beaucoup du mal du VTT puis je m’y suis mis. Continuer à lire … « Le voyage avec sacoches »

Vélo d’anthologie

Personne ne misera un kopeck sur ce vélo en ferraille.

Je l’ai retrouvé au fond d’une cabane de jardin.

Peugeot affichait fièrement sur le cadre « tube allégé »; il fallait le croire et c’est tout. Continuer à lire … « Vélo d’anthologie »

Gardiste malgré nous

J’ai longtemps été à l’avant.

Pas des pelotons, des gardistes.

J’avais souvent le plus beau vélo, le plus beau maillot, les plus belles casquettes…J’étais donc l’avant-gardiste dans ma campagne profonde champenoise où le commerçant de cycles le plus proche se trouvait à pas moins de 4 heures…de selle! Continuer à lire … « Gardiste malgré nous »

Tantôt dur, tantôt mou

Il a cassé le cochon, Maxou?

Oui!

Après l’hiver passé à sillonner les sentes de la Hardt, j’ai craqué pour « le tout suspendu ».

Je suis tombé dans la « cyclo-adoration », cette psyché qui vous renvoie l’image de toutes vos vanités en ce bas monde matérialiste.

Ce luxe débridé va me coûter, sans nul doute, les foudres de mon contradicteur assidu Lomoberet.

Bien fait!

Lomoberet, mes lecteurs le savent, c’est ma mauvaise conscience. Continuer à lire … « Tantôt dur, tantôt mou »

Et plus si affinités…

J’ai craqué pour un de ces engins nommés VTT.

Sans honte, j’assume.

J’assume le fait qu’il faut un véhicule porte-engin pour se transporter sur site comme disent les militaires à propos de leurs chars d’assaut et dès lors que le terrain de manoeuvre est à 25km de chez soi.

C’est le cas pour le massif vosgien (par exemple Mulhouse-Wattwiller 25 km).

A moins de trouver près de chez soi un terrain d’entraînement propice.

Premières impressions après 25 km en forêt sur terrain plat… Continuer à lire … « Et plus si affinités… »

La satisfaction du client

2008-555origin-white
Mon nouveau Look carbone

J’ai déjà été échaudé deux fois avec des cadres carbone Dedacciai

Évidemment, il n’est jamais très agréable d’apprendre que son
vélo est irréparable.

Surtout lorsqu’on y a mis un certain prix!

Mais ce qui est réconfortant, c’est de pouvoir compter sur un
vélociste qui vous met en confiance, qui ne chipote pas pour mettre
en œuvre une garantie et qui vous livre une autre machine en moins
d’une semaine.

Il fallait le dire.

Le vélociste s’appelle Serge Mannheim. Fallait-il le rappeler
tant sa réputation n’est plus à faire?

Ceci dit, mon nouveau cadre est un Look 555 qui pèse
1520gr avec sa fourche.

Les fabricants, comme Look, s’ingénient à produire des cadres de
haute technologie qui résistent aux efforts verticaux et latéraux
tout en gardant de la souplesse…C’est en tout cas ce que l’on
nous explique.

Attendons donc de voir si ce concentré de technologie mérite mes
éloges!..

Continuer à lire … « La satisfaction du client »

Faire du vélo à petit prix…

Chemin faisant, je me suis dit que j’avais fait une affaire…

Oui, cet après-midi, avant l’orage, l’envie m’a pris d’aller à la foire aux puces à Illzach.

Les vendeurs commençaient déjà à remballer en prévision du temps menaçant; et puis, pris d’une idée soudaine, je me suis mis à observer
ces pauvres  reliques qu’on place au bout des stands sans grande illusion et qu’on nommait autrefois bicyclettes.

Détrompons-nous!

J’ai dégotté ce magnifique routier Motobécane qui a peut-être 40 ans et qui fonctionne à la perfection moyennant 10 euros!

Je suis même revenu en roulant à la maison.

Souvenons-nous: dérailleurs avec double plateaux de marque Huret, roues Rigida de700x35 encore chromées, éclairage Soubitez. Avec sacoches en prime!

Comme quoi, on peut encore faire du vélo pour pas cher chez nous!

%d blogueurs aiment cette page :