Mois : juillet 2021

Le Climont

Le Climont, 966m d’altitude, est, par sa forme conique atypique, l’un des symboles de la vallée de la Bruche. C’est un lieu privilégié, incontournable, notamment pour la vaste vue circulaire qu’offre la tour Julius (17 m) érigée en 1897 par la section de Strasbourg du Club Vosgien, en l’honneur de Julius Euting, célèbre orientaliste et président fondateur du Club. Le Climont est aussi un véritable château d’eau de la région. Trois rivières naissent à ses abords : la Bruche, le Giessen et la Fave.

L’arithmétique des cols

Trois jours à arpenter le massif vosgien. Quiétude et solitude

Je compte, je recompte, je corrige, je vérifie,…

L’arithmétique d’enregistrement de mes cols franchis à vélo est une gymnastique du lendemain devant son ordi. Il ne faut pas en oublier dès lors qu’on se plie à la règle du jeu. C’est une chose futile dont on pourrait se passer. Soit!

Mais c’est une révision, une façon de revisiter sa route et pourquoi pas de s’émerveiller qu’on ait pu le faire alors même que les difficultés se renforcent année après année.

Des grimpées exigeantes

Ajouter deux fois le même col sans le faire exprès parce qu’on a déjà été par là il y a longtemps? impossible! L’informatique du club des Cent Cols veille.

Mais déclarer un col qu’on n’a pas réellement franchi, ça c’est une tricherie avec soi-même. Je m’en garderais bien. Sinon le charme serait rompu. Passer à dix mètres d’un point géographique, c’est discutable. Il y a des puristes, surtout si le panneau n’existe pas. Je ne tombe pas dans de genre d’excès. Un col c’est un point sur un cheminement humain ou de mulet. Alors n’exagérons rien!

Abri des Jumeaux réalisé en 1982 par la section UNC-AFN de Saint-Michel-sur-Meurthe

Voici donc ma liste déposée pour ces trois journées passées à VTT dans les Vosges du Nord.

Ils sont au nombre de 21. C’est l’occasion de revoir les toponymes de ces points culminants de grimpées. Des noms évocateurs d’histoire et parcourus par des générations de voyageurs pédestres, de travailleurs agraires ou sylvicoles ou de chasseurs

Roche de la Pierre Percée

Steige et des cols à VTT

Steige enveloppé de brume ce matin au départ

Je pars de Steige à VTT ce matin dans le Val de Villé.

Le Val de Villé est charmant par tous les temps. Aujourd’hui, c’était plutôt un temps automnal. J’ai rencontré une promeneuse et son chien lévrier. On a bavardé. Puis des cueilleurs de champignons. On a bavardé aussi. Quelques rares girolles ans le panier. Alors les cueilleurs vont de place en place avec leur voiture. On se suit presque.

A la Salcée, j’ai observé un jeune poulain encore timide collé contre sa mère. Émouvant.

le chemin fait référence à une mine, nombreuses dans la région

J’ai du adapter ma trace pour rejoindre le col du Blanc Noyer (560m). A huit heures je monte par le chemin de la mine.

Il ne faut pas se tromper et se laisser aller à la facilité: un chemin roulant peut vous détourner de votre route. Bine réfléchir aux carrefours dans la forêt avant de prendre la bonne direction, celle qui optimise vos efforts. Car le VTT est énergivore en montagne.

le départ est rude dans le chemin de la mine avec des 24%. Inutile de dire que je pousse. Après ça ira mieux

Au col du Blanc Noyer, un point d’eau raccord au réseau. Normal, il y a un lotissement à coté. Je trouve assez sympa qu’une commune fasse confiance à ses promeneurs.

col du Blanc Noyer

Puis je poursuis en direction du col du Mont à 761m sur le GR532. Un endroit désert. Je descends jusqu’à la route du Climont.

C’est un aller et retour juste pour aller saisir le col d’Urbeis à 602m.

Climont, je m’y arrêterai au retour
Demi-tour. Col insignifiant

Au retour, je m’arrête au Climont. A peine deux maisons occupées. Tous les édifices collectifs sont vides. C’est triste. Le temple protestant est encore debout soutenu par les fidèles extérieurs.

le temple réformé de Climont construit sous l’annexion en 1890 à 300m de la frontière. J’ai toqué…personne et fermé à clé. Dommage je ne verrai pas la charpente entièrement chevillée.

Tout le reste est sinistre

L’Association Vacances Sélestat est en déshérence

Après la Salcée (588m) et ses confitures du Climont, me voici au col de Steige (537m) avec son étang

Il ne me reste plus qu’à redescendre à Steige.

C’est sympa Steige vu d’en haut.

Le parcours est là

Il fait 25 km et 650 m. Et mes cinq cols qui manquaient à mon tableau.

Klemberg

Col sans nom

Je ne sais plus combien de cols j’ai franchi aujourd’hui. Il faut se référer à la trace prévue. Je l’ai réalisée à quelques variantes près. Un parcours à découvrir sur Openrunner https://www.openrunner.com/r/12941028

J’ai hésité, sans ailes

Le Klemberg est l’autre montagne de Saint-Dié. Très bien signalée. Mais je suis mon gps! Beaucoup de poussées. De la roche évidemment, du beau grès des Vosges. Et des rochers remarquables en nombre.

C’est tentant une piste d’envol depuis le Klemberg

Pour terminer, je me suis arrêté à Lesseux à la sortie du tunnel de Ste Marie pour 4 collinets.Un parcours à découvrir sur Openrunner https://www.openrunner.com/r/12941390

Les traces Openrunner de ces deux parcours…

https://www.openrunner.com/r/13463827

https://www.openrunner.com/r/13463808

La Salle et ses cols

Je pars de La Salle près de Saint-Dié des Vosges. Huit cols au programme sur le chemin des Crêtes. Un peu plan-plan ce parcours. Après le col du Repos bien nommé je chemine sur un sentier caillouteux puis c’est goudronné. Je termine par le col des Jumeaux, un site agréable. 35 km et 500m. Pique nique sous la pluie.

Un parcours à découvrir sur Openrunner https://www.openrunner.com/r/13463739

Les potins du lundi

rue Pienoz Kachler à Vieux-Thann

Je n’en crois pas mes yeux. Dans la rue Pienoz Kachler à Vieux-Thann, deux fins filets de peinture blanche apparaissent le long de la chaussée depuis la semaine dernière comme s’ils présageaient deux futures bandes cyclables. Des bandes cyclables généreuses de 1.80 mètre de large…

J’ai même mesuré…

177 cm de largeur pour les cyclistes. De quoi être à l’aise!

Tant est si bien que je m’interroge. Le CD 35 va t-il faire l’expérience de la chaussée à voie centrale banalisée (CVCB) ?

Car manifestement il ne restera plus la place pour deux bandes de circulation automobile.

La chaussée à voie centrale banalisée (CVCB) appelée aussi Chaucidou (chaussée pour la circulation douce) ressemble à ça…

Dans cette rue étroite à fort passage du CD 35, ce serait une révolution à n’en pas douter.

Une rue partagée là aurait instantanément pour effet de faire baisser la vitesse puisque les conducteurs en sens inverse seront face à face et devront donc « mordre » sur la bande cyclable pour se croiser et rester derrière les cycles lorsqu’il y en a. En théorie. En pratique la voyoucratie automobile va s’affranchir facilement du dispositif.

Tenter cette expérience dans cette rue est astucieux puisqu’elle est empruntée par de nombreux cyclistes se dirigeant vers le collège, le lycée, Leimbach, Roderen.

Ils ont osé

Route de Roderen à Vieux-Thann, c’est fait. La chaussée à voie centrale banalisée est une réalité.

Mes confrères cyclistes de loisir ne mesurent pas la portée de cette transformation. Pas encore.

route de Roderen à Vieux-Thann, la chaucidou est en place

Je vais certainement surprendre, la Chaucidou est une vieille revendication de monde cycliste en ville. Pourquoi? parce que tout simplement elle sanctuarise un espace réservé pour les vélos tout en diminuant l’espace imparti pour les voitures et les camions en les obligeant à la prudence. Rouler délibérément sur la voie cyclable pour les voitures sera dorénavant une infraction…on va voir rapidement à quelle vitesse les bandes blanches vont disparaître. Dans les Pays Bas, circuler à l’intérieur de l’espace cycliste n’est autorisé que pour se croiser en voiture.

un espace dédié pour les cyclistes qui va mettre en émoi le monde automobile habitué à foncer sur cette route de Roderen
la signalisation verticale et horizontale est en place

Moi qui suis un fervent détracteur de l’immobilisme de Vieux-Thann en matière d’infrastructures cyclables, j’applaudis. Même si je me doute que la démarche provient plutôt du Département que de la ville. Attendons de voir si Vieux-Thann sera capable de reprendre la balle au bond pour la traversée de la rue de Cernay où les cyclistes n’ont à leur disposition qu’un trottoir ignoble.

Fracture ouverte

« Fracture ouverte » titrent les éditorialistes en voulant parler de ce qui oppose les Français, c’est à dire le passe sanitaire. Je l’ai déjà dit, ce machin Covid n’est qu’un révélateur parmi d’autres de tant de choses qui détraquent le « vivre ensemble » de la société française.

J’en ai pris mon parti puisque mes coups de gueule à répétition sur ce blog m’ont définitivement rangé dans le camp des râleurs perpétuels.

Il y a longtemps que le vieux crin-crin de ma musique contre les incivilités diverses, les inconduites des uns et des autres, y compris celles de l’Etat, m’ont persuadé d’une conclusion: je ne suis plus du tout en accord avec nos contemporains et la seule issue serait donc soit d’hiberner sur une ile soit de tenter l’ailleurs.

Mais pour la chose nommée Covid, cette nouvelle fracture me range sociologiquement pourtant là où l’on ne m’attend pas forcément: du coté des pros-vaccins et de son corollaire le passe sanitaire. Comment ne pas réagir face à ces opposants qui se dressent contre l’évidence, accepter le vaccin et isoler la maladie ne sont que les seules armes contre l’épidémie.

Des peureux, des planistes moyenâgeux, des égoïstes, des humanistes solitaires prétendus, …jusqu’aux soignants qui vaccinent tout en le refusant pour eux-mêmes. Les qualificatifs volent bas des deux cotés. Mais c’est surtout du coté des opposants que revient la palme avec dictature, fascisme, apartheid en slogans vengeurs.

Le vaccin oui! mais pour les autres. C’est un peu comme ça que l’opposition se définit.

Nous voici donc parvenus à l’aune d’un grand schisme sociétal qui risque de nous plonger soit vers un totalitarisme étatique soit vers un grand foutoir où la devise de chacun sera tout pour ma gueule.

Une semaine dans les Vosges du Nord

Je prends le large pour quelques jours.

Grappiller quelques cols muletiers à VTT dans cette constellation de la forêt vosgienne. Un délice.

Motorisé

Aujourd’hui rencontre avec des motards au terrain de Rammersmatt.

Des motards pas en colère

Je me rends compte combien l’exercice semble périlleux.

https://www.openrunner.com/r/13447269

Le premier

Le premier

Être premier. Le rêve du compétiteur. On l’est parfois sans combattre si les poursuivants n’ont pas envie d’en découdre.

Ou parce que c’est trop difficile.

La montée au Rote Rain depuis Wuenheim est un bon terrain d’entraînement pour être le premier…de cordée.

Contre la montre

J’ai mis la casquette à l’envers pour protéger ma nuque du soleil

Pour un peu je me prêterais presque au jeu de la course à pied. Or je suis seul. Je cours donc contre moi-même. C’est pratique parce que je peux m’arrêter à un point que je fixe arbitrairement devant moi comme étant celui d’une étape.

Au petit-pont, une étape bienvenue à l’ombre

Puis je repars.

Le monsieur aura tôt fait de me semer avec son accompagnatrice à vélo

Aujourd’hui il fait très chaud. Tout est relatif, nous n’avons que 26 degrés mais en courant sans autre ombre que moi-même, je suis vite liquéfié.

Aujourd’hui Schweighouse-Thann, ce qui me fait 7.8km
C’est très technique aussi la course à pied si on veut dépouiller la montre Garmin au retour. On voit vraiment que ma FC croît au bout de 30mn ce qui témoigne d’une fatigue.

Pascal Bride finisher

P Bride à son arrivée à Barcelone cette nuit

Pascal Bride a bouclé cette nuit son « Vienne-Barcelone » en 251h à la 44eme place. Soit 2400 km et 40.000 mètres de dénivelé.

Le premier arrivé, Bialek Adam, a bouclé l’épreuve en 149 heures….et la première femme, Kesenheimer Jana, en 189 heures

Cette organisation appelée Threee Peaks Bike Race était particulièrement redoutable surtout en fonction des conditions météo rencontrées dans la traversée des Alpes et de l’itinéraire comportant de nombreuses difficultés.

Bravo!

Un tour en sabot

Ungersheim
Pont du Bouc
Un parcours en forme de sabot

Victoire!

Les vététistes de Etoile 78 Vieux-Thann au chemin Turenne

Un dernier effort après la grimpée. Nul ne nous y oblige mais la ferveur collective est là. Alors on porte haut nos couleurs vélos, pourvu que ça ne dure pas trop longtemps. Un VTT pèse environ 12 à 14kg.

Le portage de VTT et ses techniques

DH à la Bresse

Bizarre comme titre DH à la Bresse.

Il faut s’y faire, le DH, c’est le VTT Downhill ou de descente si vous préférez.

Par analogie avec le ski, les stations de montagne ont trouvé une nouvelle corde à leur arc lorsqu’il n’y pas de neige: faire les descentes à vélo.

C’est très ludique et sportif à la fois. La discipline s’adresse plutôt à un public jeune. Comme pour le ski on trouve des pistes de difficultés croissantes.

Si vous êtes tenté, commencer par la piste verte.

Une dernière précision: ce n’est pas gratuit. Compter 25 euros pour la journée…sans l’équipement

aller sur le site labellemontagne de la Bresse

Les potins du lundi

L’électrique vaincra! En est-on sûr?

passer sa voiture à l’électrique, c’est possible mais compter 15000 euros!

Les Etats, la Communauté européenne s’y engagent: en 2035, on ne construira plus de moteurs thermiques pour les voitures trop polluantes pour la planète. Autrement dit c’est l’électrique qui est appelé à la rescousse.

Dit comme ça, pourquoi pas.

Les fabricants vont donc prendre le problème de la transition à bras le corps et se lancer dans le tout électrique. Pour le reste, passons, on n’en parlera pas.

Le reste? oui la mise à feu de la planète et son dérèglement climatique, les conséquences du tout électrique qui vont entraîner de nouvelles contraintes sans résoudre l’ensemble de la question.

Par exemple l’exploitation des terres rares pour fabriquer les batteries. On ne dit rien , on ne sait rien. Pour fabriquer les batteries il va falloir encore piller la planète de ses matériaux les plus rares et polluants comme le lithium, le cobalt et le nickel et surtout le recycler.

Ensuite l’origine de l’électricité…

Comment va t-on produire l’énergie électrique nécessaire à la recharge des voitures? En France, naturellement c’est le nucléaire qu va l’emporter au grand dam des écologistes. Le nucléaire s’impose puisque c’est le seul moyen de ne pas produire le CO2 néfaste au réchauffement. On va donc construire des centrales nouvelles…au charbon chez les Chinois, chez les Allemands et dans la plupart des pays anti-nucléaires.

Le poids. Une voiture électrique, c’est 300 kg de plus qu’une voiture à traction thermique…et donc de l’énergie supplémentaire pour se mouvoir mais aussi pour la construire.

La recharge. Recharger un véhicule prend du temps et les stations sont encore rares. Un nouveau marché va s’ouvrir. Bien évidemment les pétroliers vont trouver là une aubaine naturelle face à l’extinction de leur métier.

En 2012, il y a près de dix ans, Jean-Marc Jancovici mettait déjà en garde contre la supercherie des voitures électriques

Pour le vélo, c’est fait. On ne trouvera bientôt plus de vélo sans assistance dans les commerces. Sans parler des trottinettes électriques…

A l’heure de la fainéantise née, nos jeunes préfèrent se faire traîner sur une plateforme électrique à roulettes.

D’après ce que je vois dans ma ville, les recommandations en matière de sécurité sont loin d’être appliquées. Pas de casque et pas de vêtement réfléchissant…et on voyage souvent à deux sur l’engin

La voiture électrique va donc cette fois retrouver droit de cité puisque les villes mettent en avant les bienfaits de l’électricité. Les embouteillages vont donc pouvoir reprendre de plus belle…et la pollution aux particules continuera de plus belle.

C’est un noir dessein. Mais je n’y peux rien en ma qualité de simple individu. Nos états veules ont d’ores et déjà perdu la main, ce sont les démocratures qui sont appelées à leur succéder.

Pascal Coquis dans son éditorial des DNA de samedi (17/07) résume la situation en ces termes…

Ce qui oblige l’humanité à réfléchir aux conditions de sa survie…conclut P.Coquis

Beaucoup de nos contemporains refusent cette perspective, réfléchir aux conditions de sa survie. Je dirais plus: il est temps de sauver les femmes et les enfants et nos meubles.

C’est ce que tentent de faire les sinistrés allemands et belges.

Et nous, Français, on ergote pour se faire vacciner.

Turenne à VTT

C’est un exercice cardiaque exigeant avec lequel je dois compter…et me méfier pour un type un peu âgé comme moi. C’est pour ça que je monte en surveillant mon cardio en permanence. Seul, je m’octroie des pauses et des étapes en poussée à pied. En groupe, il faut être homogène. Aujourd’hui nous étions six et le plus âgé était deux fois plus jeune que moi.

Vous avez 30 minutes!

Turenne, la pause
descente par le single à Waldkapelle

Il faut donc gérer la pente jusqu’à la cote 900m.

Après la chapelle Saint-Morand on monte par la Croix Bleue et le chemin Ingold. On traverse avant le col d’Herrenfluh et on prend le chemin Turenne.

Une descente de fous dans la caillasse et les singles qui fait peur autour de nous. J’ai honte.

Une montée exigeante pour moi, on passe de la cote 300 à 900 en 8km. 7.5% caillouteux

voir la trace

Foussemagne

Hagenbach

A Foussemagne, je tourne.

Le train Thur-Doller abandonne la vapeur

Le train à pédale au départ de la gare de Cernay Saint-André

En attendant le TGV à pédale, le train Thur-Doller expérimente une nouvelle forme de voyage le vélo-train ou le train-vélo si vous préférez.

Encore une grande conquête de verdissement de la planète!

Je ne voudrais pas paraitre rabat-joie, mais j’entends dire que le voyage en train n’est pas si vertueux en terme de CO2 qu’on veut bien l’entendre.

prière de respecter une distance de sécurité de 50m!

Le Tourmalest

J’ai regardé l’étape de la veille, celle du col du Portet, où le dénommé Pogacar s’est distingué de façon éhontée.

Mais celle du Tourmalet, me dit-on, a été de la même tonalité avec un Pogacar dominant.

Ça me rappelle Armstrong et les « insu de mon plein gré » de Virenque.

Après la descente de gendarmerie qui vient d’avoir lieu à Pau à l’issue la 17eme étape menant une enquête préliminaire pour « acquisition, transport, détention, importation d’une substance ou méthode interdite aux fins d’usage par un sportif sans justification médicale », le Tour semble renouer avec ses vieux démons. Il ne les a peut-être jamais quittés

Le Tour est mal. Le Tour mal est.

En 2020, on avait eu droit à un festival avec le fameux Pogacar et Cie.

Pogacar est capable de développer 1000 watts. Un extra-terrestre?

Pour moi qui suis un modeste cycliste qui a gravi quelques cols à vélo au cours des quinze dernières années, je sais un peu plus que d’autres néophytes ce que représente l’exploit consistant à grimper des pentes de 8 à 10% à plus de 20km/h de moyenneplusieurs jours durant. Je sens la supercherie.

Ecoutons Antoine Veyer (professeur d’EPS dans les Côtes-d’Armor, ancien coureur amateur et ancien entraîneur de l’équipe Festina). à propos des accélérations de Pogacar…(source cyclisme et dopage)

Sept accélérations dont la dernière à plus de 1000 watts à 2215m !

C’est son 2ème record historique sur ce Tour 2021 après la montée du col de Romme le 3 juillet. Ces records absolus s’ajoutent à ses quatre autres records du Tour de France 2020 qu’il a battu sur les cols de Peyresourde, de Marie-Blanque, du Grand Colombier et de La Planche des belles Filles.
S’il le veut, il peut aussi demain en battre un 7ème aussi détenu par Lance Armstrong et finir de le dépouiller. Celui de la montée finale de Luz Ardiden, en 35minutes et 33secondes avec 446 watts Etalon établi en 2003. On ne doute pas qu’il puisse le faire, ni que ses deux dauphins puissent le suivre pour tout ou partie de la montée. D’autant plus qu’ils ont su résister, comme à la grande époque à pas moins de sept de ses accélérations entre 700 et plus de 1000 watts pour la dernière, à 2215 mètres d’altitude où c’est en théorie vraiment plus difficile de fournir de la puissance !

Si quelqu’un avait encore le moindre doute, il est levé, non ?

Chat noir

Il attend. Y aurait-il un poisson rouge dans le bocal?

Fraternité

Salut à la Fraternité

Juste avant le défilé du 14 juillet, je m’éclipse autour de Thann. Parti tôt car la météo n’est pas vraiment engageante, je reste dans mes murs afin de pouvoir rentrer au plus vite si le temps se dégrade.

Et puis non. Rien n’est venu.

Les cigognes se concertent, cet intrus au loin sur un vélo est-il nuisible? d’un mouvement synchronisé elles font demi-tour
Leimbach au parcours Vita
T’as vu l’autre sur son vélo?
Rangen

https://www.openrunner.com/r/13388582

Gravel polonais NS Rag+2

NS Rag+2 existe en trois coloris

200, le magazine, vient de paraître.

Je l’ai survolé. La revue de ce trimestre fidèle à sa tradition émoustille notre âme de baroudeur à vélo.

Baroudeur à vélo, oui nous le deviendrons tous avec nos routes rapiécées de toutes parts, fatalement nos vélos vont devoir s’armer de renforts pour affronter les espaces encore vierges de nos contrées.

Alors soit! acceptons l’augure du Gravel dont on nous dit tant de bien et qui semble présager l’avenir.

Un avenir qui ressemble fort à un retour aux sources, celui des vélos d’après-guerre recustomisés à la mode 2021.

C’est un jugement de valeur qui n’engage que moi, la France sur le plan des équipements routiers et urbains est un pays en déclin. J’aimerais être persuadé du contraire.

le Gravel Rag+2 de NS Bikes tient la route au niveau prix (fourche carbone) 10.2kg le tailleS

Notez que celui-là, pour finir en douceur, me conviendrait très bien malgré son allure moche.

Des gros pneus pour passer dans les chemins gras le lendemain de pluie, des disques pour ne pas embourber les patins, un pédalier simpliste facile à nettoyer au jet.

J’ajouterai un garde-boue arrière pour ne pas rentrer les fesses mouillées.

A ce prix là, pourquoi pas!

Aller sur le site NSBikes.fr qui vend le Rag+2

N’oublions pas le Nakamura 30% moins cher et le Triban de D4L

La question qui reste sans réponse est: ces vélos sont-ils disponibles?

Par exemple tous les Triban de Décathlon sont indisponibles en ligne et l’on sait que les magasins sont vides. C’est symptomatique d’une situation de pénurie qui affecte tout le marché du cycle depuis que les Asiatiques ne nous fournissent plus en pièces.

Peut-être faudrait-il envisager de rapatrier nos usines et notre savoir-faire…

La solitude du cycliste

la page Facebook de notre célèbre violoniste et cycliste mulhousien, Pascal Bride

Le tracker 24 de Pascal Bride émet ce matin depuis plusieurs minutes au même endroit de Tiefencastel, une localité et une ancienne commune suisse du canton des Grisons, située dans la région d’Albula.

On s’interroge, se repose t-il? a t-il un incident? ou plus simplement se restaure t-il? Le tracker est diabolique. C’est un œil de Moscou qui permet de suivre les concurrents à la trace. Je n’aimerais pas cela. Mais en même temps, le tracker ajoute du suspens et de la curiosité.

Pascal Bride s’est lancé un nouveau défi, un de plus dirons-nous, à vélo. Rallier Vienne en Autriche à Barcelone dans une course contre la montre appelée Three Paeks Bike Race dont certains à tandem.

Ils sont une bonne centaine à tenter l’aventure et à se diriger vers le contrôle intermédiaire n°2 de Grosse Scheidegg – Männlichen. Selon des itinéraires variés, certains plus au nord, d’autres plus au sud du massif alpin. Pascal Bride a choisi un itinéraire médiant passant par Punt-Chamues et la via d’Alvra.

Le tracker 24 émet toujours depuis le même endroit ce matin

Hier Pascal Bride s’est exprimé sur Facebook vers 22heures. Contrairement à ses habitudes, il a été peu disert. Son message est laconique…

Terrible 2ème jour sans force, ni jambes pour le Vieux Bridou…🥵❓❓Comme j’ ai pu toute la journée !!Programme écourté par épuisement on va dire avec humour… Ceci dit, la route est longue mais j’ai besoin de dormir je crois…hi😜 Bises à tous ….

Un deuxième jour où il n’a parcouru « que » 295 km et 3800m! Un exploit admiratif tout de même pour nombre d’entre-nous qui savons ce qu’est faire du vélo.

Dans cette solitude du cycliste qui voyage seul avec un challenge terrible à assumer, on imagine combien la force mentale est déterminante.

Je ne parle pas de la force physique car mental et physique vont souvent de pair.

Si Pascal Bride n’est pas satisfait de son deuxième jour, ce n’est pas bon signe. Espérons qu’il va reprendre le dessus et retrouver la forme car Barcelone est encore loin.

Vous le savez, je n’ai aucune appétence pour ce type d’exploit qui consiste à tenir sur un vélo des heures et des jours entiers, mais je respecte ce genre de défi en m’interrogeant toutefois sur les conséquences et les risques.

Ce qui est cruel, c’est de voir son club CCK de Kingersheim n’évoquer nulle part son périple alors même que Pascal Bride s’y est beaucoup investi avec l’organisation de la Trirhena dans le passé et en réalisant encore cette année une belle Diagonale Strabourg-Hendaye.

A l’heure où je boucle cet article, Pascal Bride est sorti du village de Tiefencastel .

A 8h43, Pascal Bride arrive à Thusis. Tout semble donc bien aller.

La surprise du coût d’entretien d’un VTT

ma nouvelle roue PROGRESS XCD26

Je suis chez mon vélociste. Il faut s’armer de courage pour affronter le diagnostic.

  • Ta chaîne est montée sur les rayons…avoue!
  • Oui, m’sieur, elle est montée sur les rayons…

La fois dernière, on m’a changé un seul rayon, j’en ai cassé un autre samedi.

La solution durable, c’est de rayonner tout le coté cassette qui a été rogné par la chaine, soit 16 rayons

Mais en plus j’ai la roue libre XT qui est HS…20 semaines de délai d’approvisionnement et compter 65 euros. Au total la réparation est estimée à 200 euros avec le rayonnage.

La seule solution acceptable, c’est une roue neuve si je ne veux pas passer l’été sans vélo.

Plus exactement une paire de roues neuves car elles se vendent par deux. Normal, quel commerçant va accepter de se départir d’une roue arrière et garder la roue avant.

En diamètre 26, il faut savoir qu’il est (très) difficile d’obtenir des pièces. Normal, le marché fait la loi: on restreint les pièces de rechange pour vous forcer à adopter les nouveaux standards (27.5 ou 29 pouces). C’est comme le vaccin: pas vacciné= restez dehors! C’est la version qu’on nous rabâche à chaque fois qu’on se présente avec un vélo 26 pouces.

Mes deux nouvelles roues PROGRESS modèle XCD 26 m’ont coûté 300 euros.

Moins rayonnées avec 28 rayons au lieu de 32 et plus lourdes.

Je ne dis rien, j’ai choisi de me taire car lorsqu’on prend de l’âge on n’est moins enclin à renouveler son matériel dès lors qu’on l’entretient. C’est ma façon de voir les choses.

Combien coûte l’entretien de mon VTT? vous êtes-vous posé la question? Moi je sais, j’ai fait le calcul en 2018 à lire ici (en cinq ans, l’entretien régulier m’est revenu au prix du vélo neuf)

Mon vélociste parle de changer le vélo tous les cinq ans. Mon TREK a huit ans. En cinq ans j’ai payé deux fois le prix du neuf. Et pourtant je ne fais pas de la descente casse-cou. J’imagine que la durée est encore plus réduite.

Ne parlons pas du VTTAE dans un usage comparable à mes habitudes, le coût d’exploitation doit exploser.

Il arrive toutefois un moment où il faut se poser la question du remplacement de son vélo sous la force (la contrainte?) du marché qui va raréfier les pièces…Dès lors je spécule sur deux hypothèses: soit je profite de mon obsolescence naturelle, celle de mon âge, qui fera que je serai de moins en moins actif sur la discipline VTT, soit j’investis dans du neuf parce que je n’aurais plus goût à la route.

J’ai gardé mon ancienne roue à l’avant Shimano XT Déore

Les potins du lundi

Le virus ne prend pas de vacances

le bal du samedi soir

Youpi, on va pouvoir faire la fête. « Faire la fête », c’est devenu la phrase culte de l’été. Lorsqu’on interroge les Français à la fin des mesures sanitaires, ils ne trouvent rien d’autre à dire, faire la fête.

La France est un grand pays de fêtards. Sans la fête point de salut! Moi qui ne suis pas un spécialiste de la chose, je m’interroge. Qu’est-ce que c’est faire la fête? Est-ce rentrer bourré au petit matin? est-ce se démener dégoulinant de transpiration pendant des heures autour d’une sono? ou alors est-ce brailler à tue-tête parce que son équipe fétiche a remporté l’Euro? je n’ai vraiment pas bon goût. Les fêtes sobres existent, je n’en doute pas, mais ce ne sont pas celles qu’on nous présente à la télé.

Nombreux parmi nos semblables sont ceux pour qui la fête est synonyme de débordements divers loin de préoccupations qui n’ont rien à voir avec la pandémie et les mesures de distanciation. D’ailleurs notre gouvernement a eu la bonne idée d’ouvrir en grand les vannes à la veille de juillet…et tout le monde s’est empressé de s’engouffrer dans la brèche pour faire comme avant. Alors maintenant on tente de rattraper le touriste sur la plage pour le vacciner. C’est sidérant de constater la niaiserie de gens en maillot qui choisissent la vaccination en famille par désœuvrement.

Ce qui me place à mille lieues de mes contemporains, ce sont les interviews complaisantes des journaux de midi avec des reportages de gens pressés devant les aéroports, pressés de rejoindre des plages paradisiaques sous les tropiques. Oui, je suis le cycliste has-been. Mes seules préoccupations de l’été n’envisagent pas autre chose que de fouler les Vosges du Nord.

Je manque vraiment d’imagination.

Pédaler en Suisse

Je suis pris d’un doute alors que je pédale sur un sentier suisse non loin de la frontière, un SMS retentit.

C’est le BAG qui m’écrit. Le BAG, c’est le Bundesamt für Gesundheit. Auf Französich l’Office Fédéral de la Santé Publique. Ils ont tout prévu nos voisins suisses. Dès qu’ils captent un smartphone étranger, ils lui envoient tout de suite le formulaire à remplir pour le Covid.

La longueur des prescriptions vous dissuadent de les lire, sauf à user votre forfait internet en haut du Blattenpass. J’imagine que tous les Suisses à vélo qui passent coté français avant de rentrer chez eux sont dispensés de montrer patte blanche.

L’effet Covid cependant a bien impacté de façon durable notre liberté à circuler. Avoir avec soi son Passe Sanitaire va devenir un sésame incontournable si l’on veut voyager avec quiétude.

Maintenance

La maintenance du vélo est une nécessité. Pas de révision périodique comme sur les voitures car tout dépend de l’usage de votre vélo. Sur un VTT, le matériel souffre. Encore une fois un rayon cassé…et une roue libre qui coince.

Le rayon cassé, je sais. J’ai « monté » la chaine au-dessus du dernier pignon. Imparable pour vous endommager la roue. Et ne vous aventurez pas à vouloir changer le rayon vous-même: vous aurez sur le net des multitudes de dimensions et de diamètre et il vous faudra acheter un paquet de rayons de 10 ou 36. Il faut démonter la cassette, remplacer le fond de jante adhésif et dévoiler la roue. Je suis prisonnier de l’artisan et il le sait, l’artisan. Vendre une roue neuve sera parfois préférable pour lui. Pas pour nous.

Pour la roue libre c’est pire. La roue libre, c’est le cliquet qui permet d’arrêter de pédaler lorsque le vélo va assez vite

Une roue libre qui coince, c’est quand elle entraine toujours les pignons alors que vous ne pédalez plus: la chaine s’accumule en haut, la patte de dérailleur s’étire et bang! la roue libre se décoince par la force des choses. Souvent ce décoinçage de chaine s’accompagne d’un saut de chaine sur le moyeu de pédalier si vous êtes sur le petit plateau…et vous pédalez alors dans le vide. C’est d’un comique!…

Il faut démonter la cassette, sortir l’axe, avoir la bonne roue libre qui peut coûter jusqu’à 50 euros et remonter les billes à la graisse…sans en perdre une seule.

Je laisse tomber.

La compétition en question

Le Japon est bien embarrassé. Il a contracté avec les autorités olympiques pour l’organisation des jeux olympiques 2021.

C’était avant la pandémie. A présent difficile de reculer. Les investissements sont réalisés et les compétiteurs sur le point d’arriver alors que l’épidémie repart et qu’on peut craindre que ce brassage d’athlètes ait des effets délétères.

La grande rencontre planétaire des élites sportives risque donc un flop retentissant.

Du coté de l’Euro de football, il ne reste plus qu’à attendre le retour dans la liesse des joueurs italiens accompagnés de leurs supporters pour observer comment va se comporter le virus delta.

Ottrott, les myrtilles


aller sur le site

Je suis tenté d’y retourner. VTT ou route? j’hésite…

2015 déjà!

Tours de roue

Jolis tours de roue avec le club Etoile 78 ce matin.

On a visité le cimetière fortifié de Hartmannswiller, puis Thierenbach. Retour par Bollwiller et Staffelfelden.

Un pot de cols suisses

L’embarras du choix

Jacques et moi, on part de Leymen.

Deux à trois cols à conquérir à VTT sur la frontière suisse. Les derniers du secteur encore non visités. Un fond de pot de cols.

  • Blattenpass
  • Chremerpass
  • Blauepass

A pied, à cheval, à vélo, les Bâlois s’en donnent à cœur joie de cette nature au pas de la porte.

https://www.openrunner.com/r/13369093

Partis de Leymen, on longe le tram, puis la forêt. A Ettingen au km 7 ça commence à grimper sévèrement. Je n’ai pas le fond de carte, je n’ai que la trace préparée. Pas facile de savoir si l’on est sur le meilleur itinéraire.

On profite de la dernière partie goudronnée

Mais on grimpe.

ça y est, on en tient un! le Blattenpass

Au km 10, le Blattenpsass (573m).

Ce banc est celui de Gargantua. Je n’ai pas trouvé le moyen de m’y assoir, Jacques si.

Il faut atteindre la cote 830, soit encore 5km à parcourir avec des passages à 10-14% et un sol de cailloux pas roulant du tout. A tel point qu’un bon marcheur va aussi vite que nous!

Sur la crête, le sentier étroit est parsemé de roches et de boues.

Une fois le Blauepass atteint (km16), on songe à descendre. Au km 18, on plonge sur Metzerlen.

Retour au point de départ par la route.

27km/650m

Fennematt à VTT

La Croix du Schlumpf

C’est un tour de 15km avec 600m de dénivelée. Etonnamment, je suis passé à travers la pluie et j’ai même eu du soleil à la Fennematt

Je quitte Kirchberg entouré de brumes

A Kirchberg on commence par la montée au plan d’eau du Lachtelweiher. C’est goudronné donc c’est plus facile que les cailloux. Au lac on a exactement 4 km de grimpée avec 8% permanent.

Le Lachtelweier est calme

Le Lochberg est désert

Le chemin jusqu’à la ferme n’est pas difficile. De la cote 740 à 920 à la stèle du Lochberg.

Les bouquetins du Lochberg

Puis après le Lochberg, un chemin où l’on pousse jusqu’à la partie sommitale.

Ferme-auberge du Lochberg
col de Fennematt 946m

Je descends jusqu’à la Fennematt. Déserte aussi! Incompréhensible car les travaux semblent terminés.

Au passage la source de la Doller, cette fois je ne l’ai pas manquée.

La Fennematt: 6 chambres, 7 gites. Principe écologique d’aménagement Feng Shui (installation électrique blindée, éthernet, …)

Sur cet itinéraire là, les vététistes sont priés de porter les vélos par-dessus les chicanes très étroites.

Je monte ensuite au Schlumpf pour atteindre le sommet de la remontée mécanique.

descente du Schlumpf le long du téléski

La descente est sportive avec 25 à 30%

Je tente un grand zigzag pour amoindrir la pente et je plante dans un roncier. Le vélo s’arrête et moi je cours tout seul sans pouvoir contrôler ma vitesse. Boum! ça s’arrête d’un coup une fois à terre. J’ai encore mon pied droit qu’a flanché.

Dolleren en bas. Content d’arriver

Je repars le ventre sur la selle pour empêcher l’arrière de décoller.

sacrée dégringolade!

C’est un parcours sympa, mais j’ai été un peu juste en descente. Une selle basse m’aurait facilité la tâche.

https://www.openrunner.com/r/13357771
La descente du Schlumpf: 25 à 30%, ventre sur la selle

Session de rattrapage

C’est ma session de rattrapage. Je ne suis pas doué. Vous avez vu nos jeunes? des scores au bac dignes d’une République soviétique. On est vraiment bons pour délivrer des parchemins. Faut pas croire, la génération Facebook est très capée.

Arrivé 16 heures, il est temps de réagir. Trop tard pour le vélo. Je saute dans mes baskets et je cours. Après 5 km, bien liquéfié, j’ai bon. C’est une conduite puérile mais elle me permet de ne pas me laisser avachir par le farniente.

J’écoute l’arrivée du Tour dans la voiture et à la maison, je vois un Belge de feu Wout Van Aert gagner à Malaucène après deux Ventoux.

Bravo Wout.

Wout Van Aert. Bravo mon gars!

En rentrant, je croise Jean sur son vélo qui monte à Michelbach. Demi-tour. Je le dépasse et je me poste aux quatre routes. Il arrive…je lui fais de grands signes pour qu’il s’arrête…Le monsieur vient moi: « oui!… » Ce n’est pas Jean. Je suis confus. Je m’excuse. « Y’a pas de mal »

En chemin dans la dernière montée de Guewenheim-Roderen, un cycliste qui pousse à pied. Je lui propose de l’emmener. Non merci, je monte juste à pied.

A Roderen, un autre qui pousse. Pneu à plat. Je lui propose de l’emmener. Non merci, ma femme arrive.

Je pense à ce pauvre Axel Kahn vaincu par la maladie qui le défait, lui qui était si expert. Ce n’est pas juste, la maladie.

Je me suis lancé dans un nouvel auteur du 19eme siècle. Dostoïevski avec l’Idiot. Les auteurs russes parlent beaucoup de la France. Lui parle de la peine, de mort de la guillotine. C’est terrible pour Dostoïevski cette fin de vie brutale. Plus terrible selon lui qu’un soldat qui monte au front dans allégresse.

Avant, j’étais avec Guerre et Paix (tome 1) de Tolstoï. Napoléon dont on commémore le bicentenaire de sa disparition était un envahisseur craint et respecté. Il a mis la pâtée aux Austro-Russes à Eylau. Les vaincus faisaient en sorte de se faire passer pour vainqueur en rentrant chez eux. Les nobles-généraux reprenaient leurs occupations civiles comme de rien.

Posséder des villages, des gens, c’était quelque chose de normal dans cette Russie là.

Il faut que j’atteigne 70 ans pour me lancer là-dedans. C’est passionnant.

Après Chateaubriand et Victor Hugo, je vais devoir changer de siècles.

Prix des VTT: le délire!

VTT Tout-Suspendu Trek Fuel EX 9.9 27.5 » Sram X01 Eagle 12V Raw Carbon/Rage Red 2021: 8000 euros

Je n’ose même plus présenter mon VTT chez mon vélociste. Il le regarde comme un objet antédiluvien. Puis se tourne vers moi déplorant que j’en sois encore là.

Pour un peu, mon VTT serait dépassé. Ce que je concède, c’est la manque de tube télescopique pour la selle

Alors je suis allé voir la gamme 2021 des VTT chez Alltricks qui s’est fait un nom sur le net (et pas que!). Chez mon vendeur local, il est en effet impossible de savoir quel est le véritable prix d’un vélo car les étiquettes valsent du jour au lendemain avec des soldes de 30%…je plains celui qui achète un vélo 5000 euros et qui le retrouve le lendemain affiché à 3500 euros. Ce genre de pratique me déplait particulièrement au point que cela me dissuade de lui acheter un nouveau vélo.

Essayons d’y voir clair dans la jungle des prix

Premier constat dans les tout-suspendus (amortisseurs avant et arrière), l’entrée de gamme est à 2200 euros avec un Cube … à ce prix là vous pouvez être assuré d’avoir déjà un bon vélo avec des composants de marque reconnus et éprouvés.

VTT Tout-Suspendu Cube Stereo 120 Race 29 Shimano Deore/XT 12V 29 » Gris Noir 2021: 2200 euros

…et le plus cher à…9000 euros!

VTT Tout Suspendu Trek Slash 9.9 29 » Sram XO1 Eagle 12V Lithium Grey 2021: 9000 euros, le prix d’une Dacia Sandero!

C’est un vrai délire. Je ne rentrerai même pas dans les détails. Comment peut-on consacrer autant d’argent à un vélo aussi rustique qu’un VTT? Quand je dis rustique, je parle d’un vélo qui n’a rien d’urbain mais qui doit revêtir d’autres qualités de solidité, de confort, de manœuvrabilité.

Je ne serais pas honnête si je ne signalais pas cet autre vélo vendu par Alltricks en bas du catalogue au prix de 350 euros. Pour comprendre qu’on ne joue pas dans la même cour, il faut considérer les composants un à un et les comparer. Disons qu’à ce prix là on est dans le cheap et que votre vélo ne résistera pas longtemps aux descentes dans la rocaille vosgienne.

Moma Bikes Vélo VTT, EQX 26 5.0, Aluminium. SHIMANO 24V, Freins a Disque, Double Suspension 350 euros

Au terme du premier trimestre 2021, le statut de voiture neuve la moins chère du marché hexagonal est endossé par la Dacia Sandero, actuellement affichée à partir de 8 890 euros (n’est plus vendue actuellement).

Dacia Sandero

Mais comparaison n’est pas raison.