Mois : avril 2012

Carton rouge

Faut-il encore que le monde du travail accepte de se faire tondre la laine sur le dos avec des salaires encore plus bas que bas, des protections sociales toujours plus dégradées, des retraites encore plus minces pour plaire à ceux qui nous gouvernent?

Le 1er mai qui s’annonce est la fête du travail.

Le travail chèrement acquis grâce aux luttes sociales contre l’exploitation et la domination des possédants.

Nos jeunes si peu enclins à s’engager devraient se souvenir et même apprendre d’où nous venons…

Depuis les combats de Chicago jusqu’au Front Populaire, il ne s’était encore trouvé aucun abruti pour oser parler de la fête du vrai travail parmi nos politiciens.

Il s’en est trouvé pourtant un  pour défier le monde du travail avec ses traditions, son histoire, sa culture ouvrière.

Carton rouge!

Ce politicien qui n’a décidément pas la carrure d’un homme d’État est-il qualifié pour parler ainsi du monde du travail?

A t-il « tâté » seulement une fois dans sa vie de la pelle ou de la pioche?

Carton rouge à cet ignoble personnage!

Souhaitons lui de retrouver demain un vrai travail et de ne pas pointer à Pôle Emploi.

Par exemple, un travail de reconstruction de tout ce qu’il a démoli dans le Pays au cours de ces cinq dernières années…

 

Le petit épeautre

zone de culture du petit épeautre

Les balades à vélo sportives n’excluent pas de porter un intérêt touristique aux régions visitées.

Sinon, à quoi bon se déplacer loin de chez soi?

Comprendre ou tenter de comprendre le terroir visité, sa géographie, son économie, son histoire, sa culture nous replonge dans notre mémoire d’écolier et les belles cartes Vidal Lablache dotées de deux solides œillets que l’instituteur affichait au mur de la classe.

Mon dernier logeur de la Drôme provençale était fier de me présenter ses produits régionaux, sauge, sarriette, thym, romarin, queue de cerises,…

Parmi eux, le petit épeautre, ancêtre de nos céréales modernes…et dont le corps médical dit grand bien.

Attention, les producteurs de Haute Provence tiennent à leur dénomination: le grain de petit épeautre n’est pas fendu, contrairement au grain d’épeautre.

L’intérêt nutritionnel du petit épeautre, outre ses glucides, réside dans son faible taux de gluten, ses nombreux minéraux, ses huit acides aminés et son caroténoïde, sa teneur en fibres, sa bonne digestibilité.

Reste à savoir si c’est goûteux?

Je vais essayer…

Cuisson dans de l’eau salée et poivrée à ébullition pendant 35 minutes.

Servir en accompagnement de viande ou en salade.

Mardi 1er mai, randonnées du muguet

Rue de Petit-Landau à Habsheim de 8h30 à 11h30

organisation FSGT

parcours libres

attention, si on va cueillir du muguet, pas plus de ce qui tient dans une main, sans arracher les racines, conseille l’ONF!

Arracher les racines, ça fait mal…à la flore.

Club des cent cols, retour sur terre

Tout a une fin.

Ce séjour drômois terminé, il faut songer à revenir sur terre.

Sur nos terres alsaciennes.

Procéder à un grand lessivage des vélos et des vêtements.

Reprendre ses marques.

Et aussi compiler ses images, tenir ses carnets de route à jour,…

Toutes mes images  sont là, libres de droits, sauf commercialisation.

Rémuzat lundi 23 avril Autuche VTT

Rémuzat mardi 24 avril Linceuil VTT

Rémuzat mercredi 25 avril Chaudebonne VTT

Rémuzat jeudi 26 avril Crêtes du Raton VTT

Droit à l’image:

Si vous estimez ne pas devoir figurer sur une image, me le signaler

Si vous souhaitez adhérer au club des cent cols, c’est ici

Retour à la route

Après quatre jours de VTT intense, après 40 cols muletiers et près de 6000 mètres de dénivelés, j’abdique.

Pour mon dernier jour, je reprends la route.

Au diable le sac à dos ! au diable le crapahutage ! au diable « les tout droits » dans les cailloux!

Vidé ! Poursuivre la lecture de « Retour à la route »

Cent cols : les Crêtes de Raton

On pourrait faire de longs discours mais rien ne peut ressembler à ces belles images de la journée.

Parti seul de bonne heure et de bonne humeur, je commence ce parcours sur route pour rejoindre le col de Maréoux. Poursuivre la lecture de « Cent cols : les Crêtes de Raton »

Cent cols, épaulé jeté

J’étais gonflé à bloc pour aborder cette troisième journée de VTT organisée par les Cent Cols à Remuzat dans la Drôme Provençale.

9 cols et 1700m de dénivelée au programme du coté de Sahune.

Effectif éclairci, bizarre…Est-ce la fatigue des deux premiers jours ?

C’est après le col Renard à 989m que j’ai craqué.

Dans la col de Gouy situé à 1,2km de là à 1131m.

Trop fort pou moi.

Monter le vélo sur son dos dans la rocaille sur 200 m a été un calvaire.

Mais j’y suis parvenu…à l’agonie.

Le désespoir du cyclo qui n’a plus de ressource…et comble de malchance, ma nourrice d’eau est vide.

Les copains sont sympas : je bois.

Dans cet aller et retour, je butte sur un caillou et je fais un looping par-dessus la bécane ; atterris dans les buis…je reprends ma machine, ni vu, ni connu et je poursuis…

Je n’en ai jamais assez : je recommence l’expérience dans le col de Maruen avec montée très raide (S3-4) ; je pousse le vélo en le prenant par le tube de selle, par la selle, par le cadre, … rien à faire, c’est le refus, plus de jus !

Je m’appuie contre un arbuste laissant passer les suivants en me serrant contre l’arbre comme pour m’excuser…

La descente sur Sahune est vertigineuse.

Chacun sa route !

Je suis le premier venu, pressé d’en finir…on trouve un sentier pierreux qui aboutit dans un champ à deux pas de la route…

On saute le fossé.

A nous la route de Sahune !

Au parking, beaucoup avaient déjà déserté les lieux.

Dix cols en monotrace

Cornillac dans la brume matinale (vélomaxou)

Le dernier col de la journée devait me réconcilier avec le goudron tout simplement parce qu’il s’appelle col du goudron ( 26-602).

Mais il nous a réservé quand même une bonne pente de 10% avant de finir par un chemin de cailloux au-dessus de Sainte Jalle.

Il fallait s’y attendre ; après la pluie diluvienne de la nuit, les chemins de montagne de la Drôme se sont transformés en ruisseaux.

Entre les pierres, de la boue collante qui faisait le délice de nos dérailleurs.

Sans parler des chaussures et des vêtements repeints couleur chocolat…

Sur les sommets la neige.

Mais notre périple de 10 cols sur la montagne de Linceuil s’est déroulé dans la bonne humeur de ces baroudeurs vététistes rompus à tous les mauvais sorts.

Après le bivouac au col de Soubeyrand, une averse de grêle nous contraint à descendre au plus vite vers Sainte Jalle.

Peu de soleil  aujourd’hui, mais un temps acceptable pour le vélo avec beaucoup de montées  étroites et rocailleuses.

Passons à l’autre bonheur du VTT, le lavage…

35km /1100m/10 cols

Cent cols, le club qui crapahute

ça commence bien

Aujourd’hui beau temps au départ après une nuit fraiche avec un degré au lever.

Les neuf cols d’Autuche à Rochebrune en guise de réjouissance pour attaquer cette semaine vivifiante organisée par le Club de Cent Cols dans la Drôme.

Départ de Montaulieu perché à 500m. Poursuivre la lecture de « Cent cols, le club qui crapahute »

Présidentielles, Bébert en tête

Vélomaxou sera donc le premier blogueur-éco-citoyen à briser le tabou des résultats sur le net avant même l’ouverture des bureaux de vote.

En effet le célèbre cap-man qui s’était déjà fait flasher sur son vélo en septembre 2010 à Belfort a récidivé. Poursuivre la lecture de « Présidentielles, Bébert en tête »

Audax 130 avec Loisirs Rixheim Vélos

vélomaxou

C’est ambitieux de se lancer dans un parcours de 130 km alors que le temps est incertain.

On partira donc à 8 en direction du Sundgau et du Jura suisse. Poursuivre la lecture de « Audax 130 avec Loisirs Rixheim Vélos »

Le pont de l’île Napoléon accidenté

cliché vélomaxou

Le choc a du être brutal.

Le bateau de croisières fluviales de Croisi-Europe qui a percuté le pont de l’Ile Napoléon la semaine passée n’a pas fait dans la demi-mesure; il a carrément déchiré une poutrelle métallique.

Le pont venait d’être rénové; il va falloir à nouveau le réparer.

Les poids lourds ne peuvent plus l’emprunter.

 

GPS, je doute mais je me soigne

Aux cotés des inconditionnels du GPS, il y a ceux qui doutent, ceux qui n’ont pas de pognon pour s’acheter la Rolls de la navigation embarquée sur leur biclou et…ceux qui s’en foutent carrément.

J’en ai eu la confirmation encore hier où mon club s’est mis en quatre pour nous présenter le fonctionnement du GPS qui a pour caractéristique commune de vous indiquer à l’instant t où vous vous trouvez sous forme d’une latitude et d’une longitude.

Si le vélo de route présente peu de risque de se perdre sur la route, en revanche la pratique du VTT en terrain inconnu peut s’avérer aventureuse…

Il va de soi que sans fond de carte sur l’appareil, connaître ses coordonnées ne vous sert pas à grand chose…sauf peut-être pour appeler les secours.

Beaucoup étaient venus avec leur sésame en mains.

Certains attendaient d’en savoir plus sur les fonctionnalités d’un outil qui posent encore nombre de questions aux néophytes.

Si le GPS est un appareil fabuleux pour celui qui en possède toutes les arcanes, pour beaucoup d’autres des inconnues subsistent…

– Pourquoi ma batterie est à plat au bout de deux heures?

Il est vrai que sur ce chapitre, mieux vaut avoir un jeu de batteries interchangeables avec soi si votre autonomie ne dépasse pas 4 heures. Poursuivre la lecture de « GPS, je doute mais je me soigne »

La FUB a décerné ses « clous rouillés »

A la suite de son congrès de Pau, la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) communique:

La FUB décerne son Clou rouillé 2012 à Dieppe (35 000 habitants), qui manifeste à ses yeux une régression en matière d’aménagements cyclables. L’agglomération Dieppe Maritime avait avant 2007 ouvert timidement la voie à une pratique du vélo. Les nouveaux élus ont ensuite fait machine arrière : retrait de financement à un loueur de vélos associatif, construction d’un couloir de bus trop étroit pour accueillir les vélos, rénovations de rues sans y intégrer d’aménagements cyclables (non-respect de la loi LAURE). Rien n’est fait pour aménager l’avenue de Dieppe censée s’intégrer dans l’avenue verte « Londres-Paris ». Poursuivre la lecture de « La FUB a décerné ses « clous rouillés » »

Routes, le désastre des voiries rapiécées

vélomaxou

Encore une fois, il nous est permis de constater qu’en France, les entrepreneurs de voirie travaillent mal.

Contrairement aux Allemands qui eux travaillent correctement.

Pourtant, les engins sont les mêmes, les carrières d’agrégats frontalières souvent communes…alors?… Poursuivre la lecture de « Routes, le désastre des voiries rapiécées »

Route des Crêtes limitée à 70km/h

J’ai encore du mal à le croire.

J’ai vérifié, non, ce n’est pas un poisson d’avril.

La routes des Crêtes va être limitée à 70km/h sous l’impulsion de deux conseillers généraux, Jean-Jacques Weber (Saint-Amarin) et Alain Grappe (Guebwiller)(web l’Alsace 19/04). Poursuivre la lecture de « Route des Crêtes limitée à 70km/h »

Interdit aux piétons

Epinal (cliché CN)

Le code de la route a parfois des effets contradictoires.

Les passages protégés  réservés en principe aux piétons peuvent aussi servir aux forces de l’ordre pour y garer leur voiture…vraisemblablement au nom d’un impérieux besoin dont le vulgaire pékin n’a pas à connaître.

Circuler, y’a rien à voir!

Plus sérieusement, on ne saurait incriminer l’agent qui a garé sa voiture de service là; s’il se comporte ainsi, c’est parce que la Police ne lui a pas appris à discerner le bon comportement qu’il convient d’avoir et que surcroît, il ne prend pas le risque d’être verbalisé.

L’exemplarité?

Je ne sais pas si l’exemplarité est encore enseignée dans la police française.

La police affectée à a circulation se comporte comme le reste de la population: elle s’intéresse d’abord à l’automobiliste et peu au citoyen-piéton ou au cycliste qui sont souvent ignorés.

Mes cartons sont prêts

Voilà des semaines que je me prépare.

Faut être méthodique.

C’est moi qui le dit et je m’en persuade.

Pourtant ma méthode n’est pas infaillible.

J’ai croisé des « sans méthode » qui s’en sortaient très bien aussi.

J’ai donc ma liste et je m’y tiens; ça me rassure.


Même en préparant bien son raid, on aura toujours des déconvenues, la matériel oublié, les gants qui vont avec la température et les chaussettes en plastique pour les jours pluvieux.
Relativisons, je ne fais pas le tour de Slovaquie et je n’ai pas de coatche.

Je vais juste faire des cols dans la Drôme.

Voici ma dénivelée la plus difficile du mardi; 1770m et 53 km à VTT.

J’avais imaginé me servir d’un GPS, mais je ne suis pas encore mûr pour ce moyen de navigation.

J’ai donc imprimé mes itinéraires au 1/25000 et pour prévenir le mauvais temps, j’ai tout plastifié.

J’emporte avec moi mes deux destriers.

Le routier et le char d’assaut. Si le VTT ne me réussit pas, je reprendrai les circuits routiers.

Même avec les meilleurs préparatifs, l’inconnue sera le temps…

Dimanche 22 avril

Dimanche 22 avril, allons voter à vélo!

Et ensuite, prenons la route, l’itinéraire qui nous convient.

Justement, Lutterbach organise une randonnée cycliste; alors profitons-en!

Ce matin le facteur m’a apporté les professions de foi des candidats.
J’ai feuilleté les programmes « en diagonale »… Poursuivre la lecture de « Dimanche 22 avril »

On a démonté le Vieil Armand

Route des Crêtes- Les Vosges qu'on aime (vélomaxou)

C’est en abordant Wattwiller que Jean s’interroge…

– Je ne vois pas le Vieil Armand, là-haut…

– Ben oui, t’as pas lu les DNA ce matin?

– Non!...

– Si tu les avais lus, tu aurais appris qu’on a du démonter le Vieil Armand hier…

La plaisanterie n’est pas au goût de Jean. Poursuivre la lecture de « On a démonté le Vieil Armand »

Le vélo manifeste à Marseille

Ce matin Vélorution revient sur le cas des cyclistes marseillais.

Ils en ont marre d’être les parents pauvres des infrastructures.

En face, l’Agglomération répond que contrairement à Strasbourg où il y a seulement 22 jours de vent fort, à Marseille il y a 93 jours de mistral…ce qui n’engage pas à prendre son vélo.

Bref un temps de fada anti-vélo!

à lire dans Vélorution

Finalement, je crois que je vais aller à Amsterdam ce week-end…

Samedi 14 avril, Audax 100 km

C’est demain samedi 14 avril que les Audax d’Alsace organise leur désormais traditionnel circuit de 100 km à allure Audax.

C’est à dire à 22,5 km/h.

En principe.

Si je dis en principe, c’est parce que je sais que la formule s’est au fil du temps dévoyée avec des kadors qui prétendent faire chauffer le macadam. Poursuivre la lecture de « Samedi 14 avril, Audax 100 km »

Hartwald-Lager 3

« Il n’y eut pas de batailles dans la Harth. Le front s’étirait le long des crêtes vosgiennes…Les Allemands avaient besoin d’une base arrière pour réceptionner et stocker le matériel et les munitions…avant de les acheminer vers le front.

Ils construisirent:

– une voie à travers la Harth d’Ensisheim à Habsheim

-(….)

– et quelques voies secondaires qui conduisaient vers les principaux dépôts.« 

(tiré de la Harth, son histoire- Roger Bollinger, société d’histoire Les Amis du Vieux Sausheim- bulletin 2012) Poursuivre la lecture de « Hartwald-Lager 3 »

Heureuse hausse du pétrole

C’est un titre provocateur.

Nul doute que ceux qui voient monter inexorablement le prix du plein d’essence alors même qu’ils doivent aller travailler en voiture s’inquiètent de cette flambée du prix du pétrole qui ponctionne leurs revenus. Poursuivre la lecture de « Heureuse hausse du pétrole »

La France en travers

Brest-Strasbourg 1050 km 88 heures? ou Dunkerque-Menton 1190 km 100 heures?

Ce matin je suis dubitatif…

Sortant timidement des limbes de la nuit profonde, j’imaginais enfourcher ma randonneuse dans le petit matin frais et me lancer dans une première Diagonale.

En rêve! Poursuivre la lecture de « La France en travers »