Annulation des 100km de Mulhouse

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Annulation des 100km de Mulhouse

Les « 100km de Mulhouse » qui devaient se tenir le 13 septembre
prochain sont annulés.

Cette épreuve culte, organisée par l’Amicale des
Cyclo-Randonneurs Mulhousiens n’aura pas résisté au marasme qui
saisit les clubs.

On assiste depuis quelques années à une érosion des
organisations cyclotouristes dans la région.

Pour autant, il ne faut pas jeter « le bébé avec l’eau du
bain »!

Tout n’est pas mauvais, mais les clubs ont un « mal de chien » à
assurer la pérennité de leurs randonnées officielles,
reconnaissons-le!

Certaines épreuves sont abandonnées par suite de la disparition
des plus petits clubs qui n’ont pas su renouveler leurs effectifs
ou par suite du manque de forces vives le jour « J » pour
l’organisation elles-mêmes de leurs épreuves.

Car organiser une randonnée officielle mobilise du monde
militant avant, pendant et après; un monde militant qui a tendance
à rétrécir au fil du temps comme « une peau de chagrin ».

Il faut admettre aussi que certains rendez-vous ont perdu de
leur attrait; de plus en plus de cyclos veulent des parcours
novateurs pour ne pas dire « à la carte » alors que les clubs ont
tendance à toujours proposer la même chose chaque année.

Au total, c’est le cyclotourisme « organisé » qui souffre de cette
désaffection.

Pour autant, on n’a jamais vu autant de vélos sur nos routes,
preuve s’il en est, que le cyclisme est bien vivant.

Il reste donc aux clubs à se remettre en question s’ils veulent
continuer à rester attractifs.

Mais la tâche n’est pas facile. Convenons-en!

Ill-Hardt-Rhin, un rallye réussi

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ill-Hardt-Rhin, un rallye réussi

La 12ème randonnée cycliste de découvertes touristiques
Ill-Hardt-Rhin
a été une réussite.

Beau temps frais sur la plaine d’Alsace pour parcourir des
circuits route circonscrits dans le rectangle Ensisheim –
Niederhergheim – Balgau – Rumersheim.

De nombreuses familles sillonnaient les villages du Centre
Haut-Rhin ce matin pour en découvrir le patrimoine.

On notait aussi la présence d’une forte représentation du club
cycliste d’Ensisheim.

Un jeu-concours faisait appel à la perspicacité de chacun.

Une revue consacrée au cycle…

Un ami m’en a confié deux numéros.

Cette revue est vraiment l’archétype de ce que je déteste en
matière de cyclisme.

Je n’ai pas honte de le dire…

C’est à dire le vélo du fric, de la frime et de la « compét. »

A éviter!

Kreuzweg-Münstertal-Staufen

Le Kreuzweg en Forêt Noire est réputé des cyclistes. Son col est
à 1079 mètres.

C’est aussi un lieu de rencontre des marcheurs et des skieurs en
hiver.

On y accèdera aujourd’hui depuis Badenweiler.

Après « le Sirnitz » et ses hiboux, la pente se fait sentir…

Je monte « à ma main » avec un 42X23 à 8 /10 à l’heure sans
être « à l’agonie » en haut!

C’est dire si mes ambitions sont modestes…pour les
connaisseurs!

Après 15 km d’ascension, voici un beau panorama du haut du
massif où alternent forêts et prairies ondulées.

On redescendra par « Münstertal », vallée verdoyante et
ensoleillée, avec ses chalets cossus et fleuris…

On se laissera glisser jusqu’en bas de la pente rapide avant
d’atteindre Staufen im Breisgau.

C’est « Flohmarkt » aujourd’hui à Staufen, le marché aux
puces.

On se hasardera parmi les visiteurs avec nos vélos pour
atteindre « le Rathaus Café », le temps de marquer une pause avant de
rentrer à Mulhouse.

Parcours à faire et à refaire sans modération (avec un peu
d’entraînement, tout de même!)

104km

 

 

Le Kaiserstuhl, un massif aux accents méditerranéens

41bc304c3c8c7e61bf62c2e1e1c1596f.jpg

Qu’est-ce qu’il dit, Vélomaxou? le Kaiserstuhl, un pays du
midi?

Oui, il y faisait très chaud aujourd’hui et on dit même qu’on y
trouve des plantes et des espèces animales méditerranéennes comme
l’orchidée et le lézard vert!

Bon, on a pas eu le temps de vérifier sur place, mais ce sera
une sortie classée « coup de coeur » que ce beau voyage au
Kaiserstuhl.

sc00027_rrp.jpg

Il faut quand même faire 70km depuis Mulhouse avant de monter
sur ce massif d’origine volcanique non loin de Vieux Brisach en
Allemagne, surmonté d’une grande antenne, et dont le relief en
dents de scie surprend au loin.

Partis dès 7 heures, on profitera de la fraîcheur matinale pour
rejoindre l’Allemagne.

sc00025_zey.jpg

Les maïsciculteurs sont déjà en action et l’on cherche un peu sa
route après Hartheim, histoire de ne pas perdre de temps…Mais
Jean tiendra quand même à nous faire visiter un chemin sans issue
dont il garde le secret du coté de Merdingen, l’ancien fief de Yann
Ulrich!..

A Wasenweiler, on reprendra notre bon chemin et l’on pourra
tangenter les contreforts du Kaiserstuhl, ses plantations
luxuriantes de fruits et de vignes…

sc00044_6zo.jpg

La sortie de  Bötzingen ne nous laisse pas indifférents
avec ses passages à 10-12%…On atteindra Altvogtsburg et son
relief curieux tantôt planté de vignes tantôt de chaume.

On marquera une pause à l’auberge « Zum Bären » juste le temps
d’un « frühstück » copieux comme il se doit après tant
d’efforts!…

sc00065_b7c.jpg

On quittera le Kaiserstuhl, non sans regrets, en jetant un
dernier regard sur les vergers de pommiers ensoleillés.

sc00071_jlu.jpg

Mais déjà Vieux-Brisach apparaît, majestueux avec ses
fortifications qui dominent le Rhin.

sc00074_joz.jpg

Encore une petite halte salvatrice comme nous en avons le
secret…(chut!)

On rejoint la France par Vogelgrun, son écluse et son barrage
hydroélectrique, dernières curiosités de notre beau périple qui
mérite vraiment de détour.

134km.

Bof!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Bof!

Voila ce qui arrive quand on fait trop de vélo: on en veut
toujours un peu plus, on fait le difficile, le parcours est nul, on
l’a déjà fait, mais pourquoi on rame comme ça? est-ce que j’ai
encore des pignons au frigo?…, et na, et na, et na!

Tout est nul!

Pourtant, il fallait quand même les faire les 105 km avec 1300m
de dénivellée, aller à Soultzmatt avec un vent de nord qui vous
cassait les pattes, grimper le Firstplan avec la pluie en se
demandant si on verrait enfin le bout de la côte, la descente
emmitouflé dans l’imper en jouant avec les grains de céréales
coincés dans les dents pour passer le temps.

Et se repayer la route des « cinq chateaux » qui mène à
Husseren…une route sans âme, infâme, qui vous plombe le vélo, qui
vous scotche si vous ne relancez pas à chaque virage et dont on
compte et recompte les km pour savoir quand le bout va
arriver!..

Bon, finalement notre parcours « bof », pas top, il était quand
même bien pour ce 25 août médiocre qui nous a offert un vent de sud
pour le retour comme un maléfice et même qu’on a du s’accrocher au
guidon, serrer les dents et presser sur nos guiboles flageolantes
pour rentrer dans les délais en tenant un « petit 25 » vent debout
avec Jean et Gaston.

Gaston avait raison: « on n’a pas vu beaucoup de vélos,
aujourd’hui! »

C’était pas le jour.

Jeudi, on fera mieux!

Bonne nuit!

Détente cycliste

Devrait-on nous blâmer?

Le vélo mène aussi à certains excès gastronomiques…

On ne se privera pas ce matin de ces quelques écarts dont nos
papilles raffolent avant de redescendre deux ou trois lacets en
Forêt Noire.

Juste pour le fun!

Le Ballon d’Alsace

Le Ballon d’Alsace, c’est l’autre ballon, celui que l’on confond
parfois avec le Grand Ballon qui est le point culminant du massif
vosgien.

Le Ballon d’Alsace est le plus au sud du massif; il culmine à
1247m. Lieu de rencontre à la fois des amis vosgiens, alsaciens et
francs-comtois.

On s’y rendra par la vallée de la Doller qui mène à Masevaux,
puis on passera à Sewen avant d’aborder la montée au lac d’Alfeld
et de poursuivre jusqu’au sommet du Ballon.

10km d’ascension environ avec une pente régulière qui a
toutefois tendance à s’accentuer vers la fin.

La fin est interminable!

On a l’impression de ne jamais atteindre le sommet de ce ballon
bien rond…contrairement au Grand Ballon dont le sommet ressemble
à un col.

Temps idéal pour la montée avec un petit 22°C, mais le vent du
nord donne une impression de froid une fois le sommet atteint.

On redescendra coté vosgien jusqu’à Saint-Maurice sur Moselle,
tout juste assez couverts et sous un ciel chargé de nuages.

Puis l’on remontera en direction du col de Bussang non sans
avoir fait une halte devant « la source Marie », ancien site thermal
puis devant la source de la Moselle.

Retour à Mulhouse à la nuit tombante en empruntant la vallée de
la Thur.

Un beau parcours « coup de coeur » dans la bonne humeur malgré le
temps tout juste acceptable pour la saison.

130km

41-33

41-33, c’était l’intervalle de température de la journée
d’hier.

Un vrai calvaire pour les cyclistes!

Sortis de la Hardt, à Ottmarsheim, on pouvait tout de suite
s’apercevoir de la canicule ambiante: 41°C au compteur!

Jusqu’à Schliengen, on cherche l’ombre à petite vitesse et on
frôle même les maïs assez hauts pour nous protéger des rayons de
soleil!

Après Schliengen, il faudra rejoindre Kandern…

Une vraie épreuve, tellement les forces nous manquent sous cette
chaleur accablante et alors que les riverains attendent, bien
installés, le passage du Regio-Tour…

Nous rejoindrons Malsburg en cheminant le long du ruisseau et
protégés par les hautes cimes du massif.

Il faudra un bon quart d’heure pour se reposer sous l’abri
devant la fontaine du village.

Comment comprendre cette inscription « kein trinkwasser » alors
que nos bidons crient famine…

La montée vers Marzell et la Rehaklinik, non loin du Blauen,
seront à portée de main et la température n’atteignant  plus
« que » 33°C, notre ascension sera facilitée…

Retour par Badenweiler dans la torpeur estivale.

L’ozone s’invite…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, L'ozone s'invite...

Les pics d’ozone sont à l’ordre du jour dans notre région.

Ils sont la marque de notre pollution urbaine et industrielle
principalement l’été.

L’ozone (O3) résulte d’une combinaison de l’oygène de l’air avec
des polluants bien connus que sont les oxydes d’azote et de soufre
rejetés par les usines et les automobiles ainsi que les
camions.

On nous encourage donc à prendre nos vélos, les transports en
commun ou à aller à pied!..

Mais l’ozone est irritant pour nos bronches!

Que faire?

Faudra t-il se contenter du vélo d’appartement, fenêtres
fermées?

Les Buissonnets

On cherchera l’ombre cet après-midi.

33°C pour rejoindre le massif en passant par Michelbach et
Masevaux.

Masevaux où nous sommes accueillis par Napoléon qui nous observe
derrière sa fenêtre.

On montera ensuite le col du Schirm à l’ombre des grands arbres
avant d’atteindre Bourbach le Haut et sa fontaine dont le débit est
meilleur que les années précédentes.

Puis, on jettera un oeil aux Buissonnets, la ferme-auberge qui
surplombe Bourbach et sa vallée à 2km de là.

Avant de rentrer par le Hundsrück et Bitschwiller.

A Wittelsheim le girobroyeur est entré en action le long de la
Thur après le passage des caravaniers; mais le résultat n’est pas
probant comme on peut en juger…

Pulversheim dispose à présent d’un nouveau tronçon de bande
cyclable jusqu’au lycée Charles de Gaulle…

Bien réalisé, mais attention aux piètons!

Jolie Thur

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Jolie Thur

La Thur et sa piste n’en finissent pas de nous ravir.

A coté de cette jolie passerelle pleine de tags à Wittelsheim,
voila maintenant qu’un camp de caravaniers s’y est installé.

Le problème, c’est que la piste cyclable est devenue un exutoire
pour les nomades d’à coté.

A tel point qu’il faut se boucher le nez et zigzaguer entre les
excréments et les papiers maculés!

Des arrosoirs par centaines

Après notre traditionnelle balade au lac d’Alfeld comme tous les
étés, on fera une halte au retour à Rougemont le Chateau chez ce
merveilleux fleuriste qui ornemente sa façade et ses jardins
d’arrosoirs.

Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est l’intérieur de cette
demeure entièrement consacrée à l’exposition d’objets les plus
divers. Le tout de très bon goût!

Une vraie caverne d’ali-baba!

Un beau programme de balade!

La trilogie du trio

Mon ami Gaston a suggéré ce titre pour notre sortie du jour.

En fait, le calendrier des sorties cyclistes du club prévoyait
ce beau parcours: Vieil Armand,Grand Ballon, Markstein. Bref, une
partie de la route des Crêtes à faire l’été comme aujourd’hui!

28°C, temps couvert et moiteur de l’air.

Mais aprés le Vieil Armand, hélas, le Grand Ballon était noyé
dans les nimbus…

On a donc revêtu les imperméables pour rejoindre la ferme du
Haag et boire un grand café en guise de rafraîchissement.

Les touristes, nombreux pour la saison, semblaient fatalistes et
tentaient d’entrevoir la plaine ensoleillée lorsque la brume
s’atténuait.

12°C sur la route des Crêtes.

Retour par la Lauch avec les doigts gourds en arrivant à
Buhl.

 

Nouvelles du Népal…

Julien Eckler allait lui aussi à Katmandou depuis Mulhouse.

Mais son projet a du être différé après une chute sans trop de
gravité 60km après le départ…il ne pense qu’à repartir.

On peut le retrouver sur son blog « 10.000km
pour les enfants du Népal »

…et aussi dans mes favoris, colonne à gauche.

Caroline et Benjamin qui sont partis pour la même
destination sont du coté de Constance. Aux dernières nouvelles,
tout va bien!

Nos amis les chiens

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Nos amis les chiens

Nos amis les chiens profitent des pistes cyclables avec leurs
maîtres. Soit!

Ils en profitent tellement qu’ils se baladent à droite, à gauche
de la piste grâce aux laisses télescopiques.

Il y a même mieux: les chiens en liberté totale qui caracolent
loin devant (ou derrière) leurs maîtres.

C’est ainsi que l’autre jour après avoir annoncé mon passage, un
petit chien s’est jeté sous ma roue.

Impossible pour son propriétaire de maîtriser son chien!

Pas de bobos, mais la chute était proche!

Cette situation amène deux remarques:

– Dans les lieux publics ou ouverts au public, les chiens
doivent être tenus en laisse.

C’est la Loi N 83.629 du 12 juillet 1983

– Si vous chutez à cause d’un chien, vous serez en principe
indemnisé par l’assurance responsabilité civile du propriétaire,
s’il est assuré…et à condition que le propriétaire du chien soit
identifié!..

Si le propriétaire est de mauvaise foi ou fait des difficultés à
reconnaître ses torts, vous avez intérêt à rechercher des témoins
et à porter plainte..

 

 

Schloss Bürgeln sous le soleil

Après notre visite calamiteuse d’octobre 2008 à Schloss Bürgeln,
nous sommes retournés aujourd’hui à ce chateau qui culmine à 800m
au-dessus d’Obereggenen.

Beau temps, cette fois.

Mais la température caniculaire a modéré nos ardeurs avant
d’atteindre notre but.

Une balade à recommander, mais c’est un peu « physique » quand
même…

Ne pas s’y aventurer sans entraînement!

En revanche, le retour est plus agréable.

Mérite un coup de coeur pour la belle roseraie et son angelot
jouant de la lyre.

Il fait beau en Alsace!

Après un mois de juillet tristounet, août semble mieux parti en
Alsace.

De quoi explorer les confins du Sundgau sous un beau soleil
d’été avec 28°C.

Avant Ferrette, nous tournerons à droite vers Liebsdorf et le
barrage de Courtavon et son plan d’eau agréable.

Retour par Seppois et Dannemarie.

113 km au compteur et 24,5 de moyenne.

Images…

Les Audax en balade…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les Audax en balade...

Surpris juste avant le départ depuis le cimetière de
Kingersheim, les Audax s’apprêtaient à une belle balade du coté de
Soultzmatt…

Ils sont partis…

Le jeune couple a quitté l’Alsace le 2 août
pour Katmandou à bord de leur tandem.

Caroline et Benjamin ont un blog sur lequel nous
pourrons suivre leur périple. Le lien de « Tradileri en Asie » est
ajouté aux favoris de Vélomaxou (colonne de gauche)

Bon vent!

Dépression vélomaniaque

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dépression vélomaniaque

Mon bon docteur vélo me l’a dit:

– » votre vélo souffre de dépression vélomaniaque! »

– » vélomaniaque, mon vélo? »

– » il y a une seule solution pour en sortir, pendre votre vélo
au clou et ne plus s’en servir pendant 15 jours »

Chemin faisant dans les grandes lignes droites de la Hardt,
j’imaginais déjà mon vélo pendu au mur du garage avec un antivol
dont seule ma femme savait où était la clé.

Et comment attrappe t-on cette dépression vélomaniaque?

Docteur vélo fut catégorique:

– « vous passez trop de temps sur le vélo, alors il fait de la
dépression!… »

– « mon vélo dépressif? »

– « oui, il en a marre de vous…c’est un peu comme si vous en
aviez marre de la vie… »

– « c’est pour ça qu’il crève souvent…il en a marre… »

– « pourtant, je lui ai mis des bons pneus, il devrait être
content… »

– « oui, mais maintenant c’est la roue qui se plaint… »

– « la roue se plaint?… »

– « oui, la roue fait de la résistance au roulement…résultat,
il faut changer les roulements… »

Mais alors, que faire, je ne peux quand même pas rester sans
vélo?

– « Il y aurait bien une solution… »

– « laquelle? »

– « il faut lui faire prendre l’air, sans le brusquer…juste 8 à
10 km pas plus…et le rentrer au garage pour qu’il se
repose… »

Bon, soit!

Aujourd’hui, j’ai donc emmené mon vélo voir la Patrouille de
France au pont du Bouc et je suis rentré.

 

Le maïs a soif

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le maïs a soif

Idée reçue, il faut beaucoup d’eau pour le maïs.

En cette période chaude, les pompages dans les cours d’eau et
dans les nappes phréatiques vont bon train.

Même si cette culture semble gourmande en eau, il faut en effet
240 litres d’eau pour produire 1 kg de maïs, la culture d’un kg de
blé en nécessite 590 litres soit plus du double!

…et en plus les cyclos peuvent bénéficier d’une douche
gratuite!

%d blogueurs aiment cette page :