Catégorie : Ma balade du jour

Images et chroniques de balades.
Vosges, Alsace et Forêt Noire… et parfois ailleurs

Puzzle

J’ai réussi à reconstituer du premier coup ce puzzle. Vous reconnaissez les lieux?… je vous mets sur la voie…

Publicités

Malsaucy ou Champagney?

Malsaucy, le vélo nature. Ou presque

Figurez-vous que je suis allé traîner à Malsaucy. Un grand complexe nature du coté de Belfort. Des étangs constitués dès les XVIeme siècle sur des terres peu fertiles, l’ensemble est devenu un lieu de loisirs pour la marche, la promenade familiale et le vélo. Auparavant, le site était une réserve piscicole. Tous les ans à la Saint-Michel on y péchait le poisson et en 1811, on y préleva 4000 carpes! Pauvres bêtes!

des parcours arborés bien entretenus
La maison de l’environnement à l’architecture bizarre
Le randonneur pourra entamer le parcours circulaire de la Véronne, la femelle du Véron, je présume?
Une signalétique parfaite pour le citadin épris de nature

A éviter le dimanche lorsqu’il fait beau. Le parking est pris d’assaut et la zone nature perd rapidement de son intérêt. Finalement, j’ai préféré me rabattre vers un autre étang moins prestigieux, celui de Champagney en Haute-Saône.

Le bassin de Champagney est composé de terres rouges en référence au grès de surface. Le village est connu pour son passé minier (houille).

Le bassin alimente aussi le canal du Rhin au Rhône (lire l’histoire ici) en complément de la Largue.

A Champagney, le cadre est plus naturel et sauvage
On peut faire le tour du lac avec des chaussures de randonnée, quelques endroits détrempés

C’est l’été

Ne pas se laisser gagner par la morosité. Quand je n’ai pas envie de vélo, je stresse car au fond de moi-même, je crains de sombrer dans la paresse. La paresse physique. Il me faut donc un joker. Mon joker c’est le VTT. Je me dis si la motivation ne vient pas, tu rentreras au plus court. Finalement j’ai fait trente bornes comme un jour normal.

J’ai commencé par un escalier inconnu, celui qui mène au-dessus de Vieux-Thann. J’ai donc porté le vélo et ça m’a mis en température.

Je commence par les escaliers
Sympa le chemin au-dessus de Vieux-Thann avec les ombres portées
Je pars à Cernay en longeant la Thur jusqu’aux haras
Une chaleur incroyable en ce 16 février

Après: la routine.

Direction Schweighouse
parcours de santé de Schweighouse

J’ai fini par m’inviter chez les Gilets Jaunes à Burnhaupt. J’ai pris un siège, j’ai regardé les voitures passer. Puis j’ai repris la route.

Je me suis installé et j’ai taillé bavette avec les gilets jaunes. Puis j’ai repris la route.
J’ai grimpé dans la forêt et débouché à Aspach-le-Haut
Mon parcours du jour

https://www.openrunner.com/r/9582819

Terminus

J’ai choisi le chien. Alors j’ai accéléré, mais je n’ai pas vu l’animal.

Beau temps, ciel bleu, dix degrés. Impossible de rester chez soi. Je pars jusqu’à Lachapelle sous Rougemont.

A Rougemont, je prends Masevaux, le Schirm, le Hundsruck. Stop! Demi tour et retour par Rammersmatt.

Les arrosoirs de Rougemont
Au Hundsruck, demi-tour

https://www.openrunner.com/r/9575346

Prendre l’air

Chapelle de Deckwiller (Reiningue)

Je suis parti tard. Dans ces cas là, je prends le VTT car on peut faire en peu de temps une balade sympa à deux pas de chez soi.

Aujourd’hui « je tourne » du coté des étangs de Cernay.

26 km de VTT sans routes, c’est ce qu’on aime avec ce vélo
Epicerie? non, cabanon de chasse de Reiningue
J’ai réussi à trouver cette glissière pour traverser le ruisseau
Je ne sais pas identifier ces oiseaux. Au fond la pointe du clocher de Schweighouse

Minenwerfer à Ammertzwiller

Mine allemande de 1915 à Ammertzwiller

Le 26 décembre 1914, le lieutenant Hans Killian occupe le village de Ammertzwiller avec ses hommes. Nous sommes sur la ligne de front qui sépare l’Alsace du Territoire de Belfort. Des galeries sont construites sous le village à 6.5m de profondeur et permettent aux soldats d’y vivre et de se déplacer sans être vus. Le principe s’appelle le Maagstatt du nom de son promoteur, le capitaine Maag.

lanceur de mine allemand (minenwerfer) Wikipédia

Les minenwerfer ressemblent à des torpilles tirées depuis des canons. Elles sont capables d’être lancées à 20 coups par minute au-dessus des tranchées adverses françaises.

En réplique, les Français inventeront le Crapouillot au milieu de l’année 1915.

Il existe à Ammertzwiller un sentier de mémoire où l’on peut trouver toutes les explications relatives à ces mines et aux galeries creusées aux abords du village.

Derrière ce grillage subsiste un immense cratère causé par l’explosion des mines destinées à détruire les galeries adverses (derrière le lotissement à Ammertzwiller)

Parti en matinée, j’ai échappé aux rafales de vent et à la pluie. Ce n’est qu’à Wittelsheim sur la piste cyclable que le vent et la pluie ont commencé à se manifester, mais j’étais presque arrivé.

Pompe à incendie de Leimbach. Avant d’aborder la grimpée à Rammersmatt, cette pompe allait-elle être prémonitoire?

Non, une fois débarrassé de cette grimpée de Rammersmatt, je me suis senti motivé. Il est vrai que commencer par une côte « à froid » n’est pas recommandé.

A Sentheim, j’ai pris les Soppe, puis Gildwiller, Galfingue et plein nord jusqu’à Wittelsheim. C’est grandement suffisant pour ce matin.

L’HLM de Wittelsheim a vécu. Il avait du être préalablement désamianté.
l’immeuble en cours de désamiantage le 29 novembre 2018
démolition d’une tour à Wittelsheim en 2013, la pelleteuse a été incendiée par la suite
démolition en juillet 2008 d’une première tour

https://www.openrunner.com/r/9558762


Open-bar

Le tribunal cantonal de Rouffach impeccablement entretenu, anciennement couvent des Récollets. C’est sous administration allemande à partir de 1870 que ce bâtiment est devenu tribunal. C’est curieux au frontispice, il est écrit tribunal cantonal en français…un lecteur perspicace viendra nous donner l’explication…

Aujourd’hui c’était open-bar à Wattwiller.

On faisait la queue à la fontaine. C’était un jour sans badge.

J’étais parti avec le bidon à sec, pour peser moins lourd. Au retour, j’ai craqué à cinq kilomètres de l’arrivée. Les autochtones ont eu pitié et m’ont laissé passer devant. Un verre suffira!

Puis je suis reparti à Thann.

Rouffach

Beau temps et léger zéphyr favorable qui m’a poussé jusqu’à Rouffach. Des cyclos en nombre. Trois compères que je dépasse mollement à Readersheim sans esprit de conquête aucunement. A la sortie de Merxheim, j’étais suivi. Ils suçaient silencieusement. J’ai horreur de ça car ce sont des types pas du tout disposés à prendre des relais qui veulent juste profiter de l’appel d’air. Aussitôt, je m’écarte et j’arrête de pédaler. Très mauvais joueur le maxou. Ceux qui me connaissent le savent. Instant d’hésitation…Deux passent devant mais le troisième était dans les choux. Bien embêtant comme situation quand on est leader et qu’il faut attendre. Finalement ils se gareront.

Les hauts de Soultzmatt, joli point de vue sur le vignoble

A Rouffach, je prends Westhalten et je grimpe sur le chemin des vignes à Soultzmatt pour rejoindre Orschwihr.

La suite fut banale le long des collines jusqu’à Uffholtz.

https://www.openrunner.com/r/9543358