Catégorie : Ma balade du jour

Images et chroniques de balades.
Vosges, Alsace et Forêt Noire… et parfois ailleurs

Visite d’ouvrages

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A la Croisière de Cernay, je ne m’attarde pas car un grain menaçant approche

Ce matin, je profite d’une accalmie du temps pour sortir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je rends visite aux gilets jaunes.

A la Croisière de Cernay, leur campement de fortune s’est doté de confort.

Des abris ont été construits à l’aide de bâches et de palettes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quelques stères de bois pour tenir si le froid s’installe. Au tableau d’affichage, les consignes à observer quand on change d’équipe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pars à Burnhaupt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En chemin encore une décharge sauvage. Cette fois c’est l’œuvre d’un chauffagiste qui s’est débarrassé d’une vieille chaudière murale et de ses tuyaux.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Matthias a déménagé avec sa voiture. Il est à présent au bout de la rue de la Libération à Aspach-le-Bas. Son radiateur livré n’est pas le bon et son moteur ne démarre plus. Il a faim.

 

Matthias voudrait du pain, du fromage, du poisson en boites, des chips, de la salade et du chocolat. Je me propose de l’aider en le ravitaillant, si quelqu’un veut se joindre à moi, me faire signe.

 

Il me demande de joindre l’association Robin des Toits.

On peut lire l’histoire de Matthias Moser ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quand j’arrive à Pont d’Aspach, c’est l’heure de « libérer » les caboteurs des pays de l’est parqués au centre du giratoire. Ces types sont exploités par leurs patrons (ils travaillent en France avec les conditions de leurs pays) et faussent la concurrence. C’est un des mauvais coté de l’Europe.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A Aspach, du bois pour l’hiver et deux immenses remorques pour s’abriter .

La télévision a été installée dans l’une des remorques.

Les équipes se relaient jour et nuit.

Tout va dépendre de la façon dont le pouvoir va s’exprimer, me dit-on…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Doller a repris de la vigueur avec les dernières précipitations
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La grande passerelle recouverte de planches est très glissante, je longe à pied en me tenant à la main courante

 

 

Publicités

Atmosphère électrique

 

Destination capitale, c’est à dire Mulhouse.

Vent portant.

Matthias est toujours dans sa voiture. lire son histoire ici

Il attend son radiateur.

Emballé dans son sac de couchage, il ne me lâche plus.

Je prends le mesureur de champ…la Led est jaune.

C’est votre portable.

Il veut savoir les nouvelles car il n’a pas de radio.

Je lui raconte succinctement, les Gilets jaunes, Macron, l’Olympe…

Il semble très étonné, comme s’il revenait d’un voyage sur la lune.

Il y a vingt cinq ans, j’étais déjà là à Aspach Gare et il y avait une cabane, mais je ne la retrouve pas.

Je vous ai vu sur YouTube filmé par Télé Doller en 2014…

Oui, mais à Bourbach, je n’ai pas pu y rester, trop de champ électrique avec la ligne à 20.000 volts.

Je parviens à m’échapper.

Au rond-point du Kaligone, ….les Gilets jaunes en discussion féroce avec le député Raphaël Schellenberger (LR) qui n’en mène pas large.(vidéo ci-dessus)

img_0219
Sans commentaires
img_0221
l’épicerie générale des GJ

Finalement je prends cette grande piste…

img_0222

…et je vais rejoindre mon avion qui m’attend pour Biarritz.

img_0225

Au retour, les éternels endurcis du vélo que je croise l’un après l’autre., Maurice, Alain et Pierre

 

Ciel, mon mardi!

img_0177

Étroite fenêtre de tir.

Je pars en plaine en longeant les collines où se détachent des lambeaux de nimbus.

Si la Doller s’est ragaillardie avec les pluies, le réservoir de Michelbach est au plus bas.

img_0175

Un petit coucou aux Gilets jaunes.

– Alors ça y est, Philippe a parlé, vous allez déménager?

– Pas question, c’est une entourloupe, le compte n’y est pas.

Des tentes de fortune ont été installées autour de braseros.

La perspective de passer Noël au bord du giratoire ne semble pas inquiéter…

 

Tour de France

 

france
Mon Tour de France sans quitter l’Alsace

Aujourd’hui j’ai fait le Tour de France à vélo.

En un peu plus de deux heures.

C’est dire la performance!

J’ai évité les Hauts de France (trop plats) et la Savoie (trop pentue), mais en Bretagne je me suis appliqué à suivre la côte.

Les embruns du coté de Douarnenez m’ont donné l’impression de flotter dans une brume cotonneuse.

Pas de bonnets rouges rencontrés.

Images…

img_0019
A vous de trouver…
img_0020
Calme plat dans ce petit port qui sent le varech
img_0026
Nantes, les emballages de Christo
img_0088
La Rance à marée basse

 

28 novembre, VTT

img_0006

La route ne me tente toujours pas par ce temps gris.

J’ai un peu forcé sur la lumière de ce 28 novembre pour rendre mes images attractives, je l’avoue.

J’ai d’abord rejoint l’œil de la sorcière.

img_0009
Des lambeaux  de brume s’échappent sur les cimes

Depuis le temps, elle a chopé une DMLA, on voit tout noir au travers.

Puis j’ai parcouru la crête jusqu’au Roïplan en passant par la croix du Rangen.

Sur le plat, j’ai longé l’Ochsenfeld avant de rentrer par la ZI de Vieux-Thann.

img_0011
Le cheval est un être mystérieux. Je suis capable de l’observer longtemps. Lui aussi.

trace GPS

montée à la Croix, plus de 15% au km5, je monte tout mais je fais des pauses.

parcours glissant et rocheux avec feuilles mortes après la Croix du Rangen à partir du km7

 

 

Balade dominicale

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un gilet jaune en perdition

Je pars toujours à l’aventure de chez moi.

Une aventure de deux heures.

Et puis je rentre, l’aventure terminée.

Je repasse sur des lieux connus et pourtant ma curiosité trouve toujours matière à satisfaction.

Avant Hirnelestein, j’ouvre un chantier de mécanique.

C’est rare.

Le grand pignon ne passe pas.

Je décale la butée fin de course…je détends le câble…bref, je patauge.

Enfin ça marche.

Hirnelestein, je grimpe l’escalier.

Morne plaine.

Je pousse jusqu’à l’Amselkopf.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis je me laisse descendre jusqu’aux mines.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Steinbach puise son eau dans un puits de mine et la déferrise avec du manganèse.

En 1870, les Allemands avaient rouvert la mine et envoyaient de l’eau polluée aux habitants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Donnerloch

Je m’arrête au chantier des Trolls au puits du Donnerloch, puis à coté de la cabane en bois cordé, je visite une galerie d’une vingtaine de mètres de long grâce à ma lampe de casque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
pas trouvé de pépite!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mon canasson patiente
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
cabane bois, béton et mermiculite

Je traverse la Croisière.

Les Gilets décroissent.

Je termine par ma visite de ligne 63 kV Luetterbach-Thann.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le pouvoir dans le doute

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Deux cents environ à Pont d’Aspach

Macron serait dans le doute car le mouvement ne faiblit pas contrairement à ce qu’annoncent les médias.

Ce soir les chroniqueurs se désolent de l’incompétence de l’État.

Du coté des gilets jaunes, le feu vert est donné pour poursuivre le mouvement car la détermination est forte.

Il est vrai que l’agrégation des rancœurs est un ferment puissant.

Les milieux économiques doivent prendre peur à quelque semaines des fêtes de fin d’année..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une centaine  la Croisière de Cernay

Après ce parcours qui devient désormais mon pèlerinage, je poursuis ma route.

Au loin, les Alpes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur mon retour, deux jeunes qui peaufinent leur parcours de bosses.

Bravo les gars!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA