Catégorie : Ma balade du jour

Images et chroniques de balades.
Vosges, Alsace et Forêt Noire… et parfois ailleurs

15h27, Mulhouse

Aujourd’hui, tourisme à vélo. Je suis retourné dans mon ancien fief mulhousien.

Insolite, une robe de mariée pendue au bout d’une fourche (Battenheim) j’ai pas tout compris, pour en savoir plus c’est là

A Soultz, j’ai pris Raedersheim, puis Reguisheim et je suis revenu vers la grande métropole du Haut-Rhin.

La patatoïde du jour

Le long du canal de Dannemarie toujours très prisé, j’ai obliqué vers Didenheim, Morschwiller, puis Burnhaupt.

J’en avais un peu marre à la fin.

Mon fils me le dit « pourquoi tu te fais mal? » La finalité du sport est-elle de se faire du mal? C’est un mal « gentil » si l’on s’y discipline. Et la sensation de bien-être vient après lorsque la fatigue vous rend stone devant l’écran.

C’était un jour de vélo facile. Presque tout plat sans vent rebutant. Il manquait juste le soleil.

https://www.openrunner.com/r/11124231

Un peu mouillé

La Seigneurie recrache à gros bouillons

Il ne devait pas pleuvoir cet après-midi. Mais à Rougemont, j’ai vu foncer sur moi un gros coronimbus qui m’a poursuivi jusqu’à Sentheim. On quitte pas le Haut-Rhin impunément.

Inutile d’arroser

https://www.openrunner.com/r/11113495

Éviter comme moi de vous embourber au km 15 avec des pneus fins! Par temps sec, c’est acceptable.

Le Ramahaye

La vierge et l’enfant de Notre Dame du Chêne. Un rai de lumière inattendu.

J’ai sauté sur la bécane fissa quand j’ai appris qu’on allait devoir affronter une nouvelle fois une tempête de vent cet après-midi.

Je n’étais pas seul, j’ai croisé des cyclos par dizaines qui ne voulaient pas sacrifier la sortie dominicale.

Dix-sept degrés au compteur!

« y’a plus d’saisons mon bon monsieur! »

Je n’avais rien à raconter sur un itinéraire ô combien conventionnel. Alors je me suis arrêté à Notre Dame du Chêne, ce lieu de piété entre Burnhaupt et Heimsbrunn aussi dénommé le Ramahaye.

Le 6 juin 1982, des vandales volent la statue. Elle ne sera jamais retrouvée. L’actuelle statue date de 1983. Elle est due au sculpteur André Bosshart.

Les ex-voto à coté de la chapelle sont émouvants. Moi qui suis incroyant, je les respecte car ils témoignent de parcours spirituels faisant suite souvent à des moments douloureux de la vie de ceux qui laissent un témoignage de grâce ou de remerciement.

Puis j’ai repris ma route.

un parcours de santé conventionnel ce matin avant la tempête annoncée avec tambours et trompettes dans les lucarnes.Le devoir de précaution devient aussi prégnant que le devoir de mémoire.

https://www.openrunner.com/r/11069724

Autre article en relation…

https://velomaxou.com/2019/01/19/merci-beaucoup/

Sahel

A Staff, j’ai pris le Sahel Vert. C’est goudronné mais avec du rab de macadam. Comme tout ce qu’on fait maintenant lorsqu’il faut racler les fonds de tiroir.

Pas roulant du tout. Surtout en direction de Richwiller jusqu’aux étangs de Seeboden.

Et je continue par la route apaisée jusqu’à Lutterbach. La route apaisée est trépignante pour les vélos. Faire pipi avant!

Je grimpe sur la passerelle de la N66 et à Reiningue: Burnhaupt.

51 km. Cétacé dirait la baleine.

Tant de vélos!

Piste du Petit Prince

Je suis passé lentement, mais j’ai du pédaler une fois pour traverser. Une seule fois suffisante pour prendre un bain de pied.

Beaucoup de cyclistes aujourd’hui. On les comprend avec ce beau temps printanier.

Le vignoble à Westhalten

Après le Bannstein et Rouffach, j’ai rejoint l’Ecomusée et retour par Staf et Cernay.

https://www.openrunner.com/r/11014326

Bachofa Brennla

Quand je quitte Sentheim, je me retourne au bois des manouches et la vue sur la vallée de la Doller est toujours belle.

Auparavant, j’ai commencé par Rammersmatt. Deux grands gaillards m’ont doublé en sprintant dans la montée. Le deuxième a eu le temps de me dire « b’jour » les dents serrées.

Le puits fontaine de Guevenatten a longtemps servi aux villageois et au bétail. C’est une source qui affleure le sol et protégée par une arche ressemblant à un fournil de boulanger

Je me suis enfin arrêté au Bachofa Brennla, le puits fontaine de Guevenatten. J’ai m^me fait mieux en descendant jusqu’en bas de la vallée dans un chemin de champs. N’ayant rien trouvé, je suis revenu sur mes pas…pour trouver le puits fontaine au coin d’un jardin.

Vélo couvert de boue.

J’ai terminé par Dannemarie puis retour par Burnhaupt.

Wolfersdorf

https://www.openrunner.com/r/11009992