Étiquette : Alsace

La Planche des Belles Filles à VTT

Je pars de Lepuix et je grimpe le long de la Savoureuse en direction du Ballon d’Alsace.

Je passe devant la Roche du Cerf, je traverse les gouttes du Lys, Boileau, des Oeillets sans même être mouillé!

Il faut croire que c’est vrai. Qu’est-ce qu’on n’invente pas comme conneries. On peut aussi la boire?

Après 6.5km sur la RD 485, je quitte à gauche pour prendre le Rummel. Et je poursuis jusqu’à l’Etang des Roseaux à la cote 863.

Le Pont du Rummel est bardé de panneaux

Il reste encore un peu à grimper jusqu’au Refuge de la Grande Goutte à l’altitude 1020. Ensuite je me maintiens sur la crête en contournant la Tête des Fougères. Je suis sur le GR533.

L’étang des Roseaux et son ile rocheuse
Au refuge de la Grande Goutte, j’ai mis les grandes chaussettes pour éviter les tiques
Le refuge de la Grande Goutte
le ménage est à faire
La signalétique « Planche des Belles Filles » est mise en œuvre à l’approche
J’ai manqué cette direction alors je suis revenu sur mes pas car le chemin en-dessous descend trop bas par rapport à la Planche
GR533, pourquoi tricolore?
je débouche au niveau du téléski, il me reste la dernière rampe à escalader, celle qu’on verra dans le Tour de France 2019
le zigzag salvateur pour les coureurs en manque de braquets
pose des barrières en cours pour une course qui a lieu demain
La Planche des Belles Filles

J’aboutis au téléski du Chalet. Face à moi le raidard qui affole les coureurs du Tour de France. Une fois en haut, je me faufile dans un single rond rouge jusqu’à la Roche Fendue. Puis je dégringole le Querty.

Je quitte la Planche par le sentier Rond Rouge, FFI: c’est un chemin de mémoire qui conduit à la stèle des FFI
http://www.cancoillotte.net/spip.php?article1013
Vue sur le Ballon d’Alsace en face
Vue sur la plaine depuis le Querty

Je prends le chemin forestier losange vert qui traverse la Goutte Guillaume et je me laisse descendre par le Pré Colin et le Pré Montendon jusquà Chauveroche le long du ruisseau des Belles Filles.

la scierie communale de Lepuix-Gy date de 1878. La commune devait face à la disparition des scieries du lieu qui entraînait la dépréciation des bois.
la roue à augets de la scierie, une conduite d’amenée de l’eau en bois arrive en haut de la roue

J’arrive à Lepuix par la scierie municipale. 27km/800m

https://www.openrunner.com/r/10069766

Vous aimerez peut-être aussi mes six cols à VTT depuis Giromagny

https://www.openrunner.com/route/10069766/embed/fr/63796e6c41515a337276324f4c416a6c66766c37795a586163467465536f762f6b4a2f724a51794f7968493d3a3a78684345ee118749d2664db8afb27259

Alsace, zones dangereuses à vélo

Les journaux DNA et l’Alsace font cause commune pour publier ce matin une grande enquête sur les zones dangereuses à vélo. Un exercice qui rassemble 472 témoignages d’usagers.

Ceux qui comme moi fréquentent la ville à vélo en connaissent tous les traquenards depuis vingt ans au moins.

On y retrouve la plupart des points noirs que nos connaissons tous.

A savoir ces itinéraires hachés avec piste, sans piste, sur trottoir, ces bordures de biais, ces arrêts permanents donnant priorité aux usagers motorisés, ces tronçons abandonnés où l’on ne sait plus où rouler.

Bravo à nos journaux locaux!

Nos élus ne pourront plus se satisfaire d’aligner des chiffres en faveur du vélo lors de leurs vœux annuels. Il faut passer aux choses sérieuses: s’impliquer dans la construction de vrais itinéraires vélo sécurisés et homogènes.

PS: ce qui me fait plaisir, c’est de voir identifié sur la carte interactive les points dangereux de Vieux-Thann, Thann, Bitschwiller et Roderen déjà dénoncés maintes fois.

Les potins du lundi

carte-itinerance-7c57a0-0@1x
Itinéraire présidentiel commémoratif de 14-18; comment va t-on faire voyager le Président?

Itinérance

C’est le titre des voyages mémoriels que notre Président va entamer pour commémorer les cent ans de la fin du conflit de 14-18.

Une façon comme une autre de découvrir la France profonde en passant cinq jours et quatre nuits le long de la ligne des combats.

Pas seulement la France des tranchées et des blockhaus, mais aussi celle des laissés-pour-compte jusqu’alors inconnus qui galèrent pour boucler les fins de mois.

Cette itinérance n’est pas sans rappeler celle du député Jean Lassalle qui en 2013 avait décidé de boucler un tour de France à pied en réaction au climat de crise politique et économique qui plombe la France.

Si le Président Macron avait choisi de réaliser son périple à vélo, il y aurait ajouté le panache et montré l’exemple à ceux qui n’arrêtent pas de se plaindre de la hausse du coût des carburants.

VAE: les clubs font le dos rond

L’offensive du vélo électrique ne fait pas que des heureux.

Les clubs plutôt que d’y voir une occasion de renouveler leurs troupes font le forcing pour empêcher cette nouvelle population de rejoindre leurs rangs.

Après le ratage du virage VTT par les fédés sportives dans les années 80, c’est le VAE qui devient l’épouvantail des inconditionnels du « vélo muscu ».

On sait ce qu’il va advenir: la création de clubs VAE affiliés au tourisme vert représentés par les QUADs, motos vertes et autres 4×4.

Dans mon Club des Cent Cols, le bétonnage anti-VAE est en marche: pas de possibilité de déroger à la règle qui veut qu’on grimpe en haut des cols à la seule force musculaire.

Laissons donc l’histoire dire qui aura eu raison…

L’eau de Vittel, oui! mais pas pour les habitants

Logo_Vittel.svgNestlé Waters, la filiale de Nestlé qui commercialise l’eau des plus grandes sources françaises est inquiète: la source de Vittel baisse dangereusement.

Alors pour ne pas que la source à l’or bleu se tarisse, on va tout simplement priver les habitants de Vittel de leur eau.

Comment?

En connectant leur réseau à celui d’Attignéville distant de 30 kilomètres.

Pour une petite ville comme Vittel, cela suffira amplement.

Du coté des autorités, on préfère avantager Nestlé Waters, quitte à priver les citoyens de leur propre ressource.

Pour en savoir davantage

Collectivité Territoriale d’Alsace

Pour mémoire, souvenons-nous que la Collectivité Territoriale d’Alsace a déjà été tentée en 2013 et qu’elle a échoué à la suite d’un référendum (voir mon billet d’alors).

En jeu la disparition des deux départements.

Cette Collectivité nous est à nouveau représentée sans que nous soyons consultés.

Cela rappelle étrangement le Référendum de Maastricht, ne trouvez-vous pas?

L’Alsacien de base que je suis ne sait que penser de cette annonce qui vise à redonner à l’Alsace un soupçon d’autonomie après le désastre causé par François Hollande avec la création du Grand Est, ce grand n’importe quoi sans cohérence d’aucune sorte.

La Collectivité Territoriale d’Alsace envisagée rappelle le statut du Reichsland Elsaß-Lothringen du temps de l’empire allemand comme se plait à le rappeler l’historien Benoit Vaillot.

Certes les régions Lorraine et Champagne-Ardenne font à présent grise mine, elles se sentent trompées et on les comprend.

Il faut bien admettre que le raffut des élus alsaciens a porté ses fruits avec neuf députés bas-rhinois et six haut-rhinois, le Grand Est du président Rottner peinait à convaincre en haut lieu.

Ce système de yoyo de l’Etat avec nos institutions territoriales ne manque pas d’inquiéter.

Pourtant nos territoires ne sont pas des jeux avec lesquels Paris peut jouer à sa guise sans l’avis des populations.

On va donc attendre de voir comment les choses vont évoluer…et comment cet attelage Grand Est-Alsace va fonctionner sur le plan institutionnel.

L’électrique va t-il tuer le vélo?

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa réponse est oui.

Même pas besoin d’argumenter.

J’en vois partout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Thur à Vieux-Thann. Malgré l’aide du réservoir de Kruth, la rivière est à l’agonie

Cet après-midi, j’en avais un qui me suivait le temps de traverser un champ de maïs coupé.

Puis dès le chemin atteint, il a mis la survitesse.

Inutile de dire qu’il a été vite rendu au carrefour suivant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Etang de Cernay

Après ma tournée des étangs de Cernay, j’ai mis le cap sur le réservoir de Michelbach.

Et je repensais au débat qui s’empare des clubs.

Faut-il accepter les vélos électriques?

Vaste sujet à n’en pas douter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

Ce n’est pas grave, les possesseurs de vélos à assistance n’attendent rien des clubs.

Ils feront donc comme si on ne les attendait pas et se réuniront par affinités.

Je vois le jour venir où le cycliste « musculaire » sera le dernier des Mohicans.

Si le vélo électrique nécessite pourtant un effort musculaire, il rompt avec l’académisme du vélo qui veut à l’origine qu’on se déplace sans apport énergétique extérieur.

Mis à part dans les descentes où l’on profite de la gravité!

Foutaise que tout cela diront les nouveaux cyclistes à assistance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

Après le tour de Michelbach qui est quasiment à sec, je suis passé chez Mannheim, le vélociste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Michelbach

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il avait un VTTAE à me présenter avec une motorisation Shimano…et à essayer.

Comme quoi les fabricants n’attendent pas que le vent tourne pour affronter le marché!

Les potins du lundi

Thann: 28000 véhicules par jour! la ville est coupée en deux par la nationale 66, les cyclistes sont invités à traverser à pied face à la Poste et disposent d’un passage souterrain à l’arrêt de tram Saint-Jacques

Une association de défense des cyclistes est en gestation dans le secteur Thur-Doller, deux vallées du Haut-Rhin très empruntées par le trafic routier.

Une petite sœur du CADReS Mulhouse (Cyclistes associés pour le droit de rouler en sécurité) en quelque sorte.

Sous l’impulsion d’une poignée de cyclistes au quotidien, celle-ci entend faire entendre sa voix sur le modèle du CADReS Mulhouse.

Sa zone d’influence irait de Cernay à Wildenstein et de Burnhaupt à Sewen.

Il est vrai que la problématique cycliste dans ces deux vallées mérite l’intérêt.

Parcourues par deux itinéraires cyclables

les deux vallées concentrent une importante population et supportent un important trafic routier générant dangers et pollutions.

dsc02425
Ranspach a choisi en 2007
« d’étrangler » la route nationale 66 dans sa traversée au
grand dam des voyageurs motorisés qui rejoignent la Lorraine
ou qui arrivent en Alsace avec une bande cyclable sur trottoir

La future association souhaite se pencher en priorité sur les usages utilitaires du vélo:

  • le trajet domicile-travail (encouragé modestement par les pouvoirs publics),
  • les déplacements locaux inférieurs à un kilomètre
  • favoriser les trajets des écoliers et des collégiens à vélo

…l’idée de base étant de faciliter l’usage du vélo pour les petits déplacements.

Dans la vallée de la Thur où la circulation de la RN66 constitue un véritable frein à l’usage du vélo, les élus vont être appelés à améliorer leurs dispositifs d’incitation au vélo.

Comme on l’imagine, les points noirs sont nombreux et les solutions pas toujours faciles à élaborer.

Surtout dans la vallée de Thann qui voit passer sur la RN66 chaque jour 28000 véhicules dont 1700 poids lourds!

P8160001
sous des abords bucoliques, la VV331 permet aux cyclistes de voyager à l’écart de la route nationale 66 le long de la vallée de la Thur

Du coté des élus, les initiatives manquent face à cette déferlante de véhicules et certaines sont parfois peu au goût des cyclistes comme celle de François TACQUARD, Président de la Communauté de Communes Adjoint au Maire de STORCKENSOHN, qui déclarait dans les colonnes du journal l’Alsace le 10 novembre 2017 à la suite d’un accident de poids-lourd « Il ne faut plus qu’une telle situation se reproduise. Des solutions existent, puisqu’il y a, le long de la vallée, des voies annexes, rues communales, chemins ruraux ou pistes cyclables, qui pourraient être ouverts en cas de bouchons importants » .

Réquisitionner les itinéraires cyclables en cas de bouchon sur la RN, une solution de facilité qui sera loin de satisfaire riverains et cyclistes!

Attendons de voir cette future association cycliste portée sur les fonts baptismaux d’ici la fin de l’année 2018!…

Le vélo suisse entre dans la Constitution

La Suisse a voté le dimanche 16 septembre pour l’inscription du vélo dans sa Constitution par 73.6% des voix exprimées.

De quoi donner du baume au cœur des militants et des usagers cyclistes!

Une mesure plutôt symbolique de l’avis des observateurs qui notent que la traduction de cet engagement vise à «fixer des standards de qualité et de sécurité, mener des projets pilotes novateurs, etc » (selon la conseillère nationale verte Lisa Mazzone)

Les pistes cyclables pourront être encouragées sur le même principe que les chemins pédestres.

Plus de détails dans 20 minutes

Une Schwalmala réussie

Moi qui croyais que la fête de la Schwalmala à Hirsingue ferait un flop à cause du temps médiocre, perdu!

C’est d’ailleurs ce temps qui m’a dissuadé de m’y rendre.

La Schwalmala d’Hirsingue (Sundgau) a réuni 1160 participants pour sa 35e édition 2018.

Tant mieux!

(chiffre communiqué par les organisateurs sur FB)

 

Pic d’ozone

Ne pas croire que rouler à vélo à la campagne permet d’échapper à l’ozone.

La masse polluante poussée le vent atteint les sommets vosgiens ou de Forêt Noire autant qu’en plaine d’Alsace.

Mardi 7 août, la pollution atteindra le niveau global 8 (maximum 10) c’est à dire « mauvais ».

Au menu:

  • oxyde d’azote
  • ozone
  • micro-particules fines

Bonne chance à ceux qui oseront malgré tout pédaler!

Glyphosate: ils s’en foutent

glyphosate

Alsaciens, voici vos députés.

Ils étaient tous absents lors du vote.

« Glyphosate : qui a voté quoi ? »: à l’initiative de l’association Agir pour l’environnement, le site internet trombi-glyphosate propose de voir, département par département, le vote des députés sur l’interdiction de cet herbicide controversé, jugé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais « probablement non cancérogène » par l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa).

Seuls deux députés, en l’occurrence du Bas-Rhin, se sont donc prononcés pour ou contre l’interdiction du glyphosate d’ici 2021. Martine Wonner, députée La République En Marche, s’est exprimée en faveur de l’interdiction, quand au contraire Antoine Herth (Union des Démocrates, Radicaux et Libéraux) a voté contre l’interdiction. Sur sa page Facebook, l’élu a tenu à apporter des explications, à savoir que selon lui « le cadre législatif actuel est suffisant », et qu’interdire le glyphosate serait « contre-productif » par rapport au droit européen. (source FR3 Grand Est)