Mois : décembre 2012

Nom d’un pétard

J’ai effectivement été trop rapide dans mon précédent article sur les pétards .

Il existe aussi des pétards à gauche.

De quoi se mettre en pétards à droite et à gauche pour cette nuit…

Vélomaxou, ses vélos, son blog, son année

La fin de l’année est toujours l’occasion de tourner une page tout en faisant un exercice d’introspection.

Résumer une tranche de vie.

Faire un bilan qui nous conforte pour entamer l’année suivante et prendre de nouvelles dispositions.

Les chiffres d’abord…Ils parlent d’eux-mêmes et donnent une première impression.

Avec mes trois vélos, j’ai parcouru 12000 km en 2012. Poursuivre la lecture de « Vélomaxou, ses vélos, son blog, son année »

Ça va péter, je le sens!

Le pétard n’est pas réputé de droite.

Celui qu’on fume en tous cas.

Mais le pétard « feu d’artifice » est un bon moyen d’enterrer l’année depuis son jardin ou dans la rue que l’on soit à droite ou à gauche. Il y a dans ce nouveau rituel une espèce d’ambiance à la mode 14 juillet mais de façon individualiste puisque c’est le citoyen lui-même qui s’empare des feux de Bengale et non plus l’artificier patenté.

« Chandelle », « Soleil diamant », « fusée double, lanternes volantes »…le marché du feu d’artifice fait florès.

Chez « les Magiciens du feu », le feu d’artifice familial entre en concurrence directe avec les communes impécunieuses.

Pas moins de 20 coffrets de 6 bombes à un prix canon de 251 euros! Poursuivre la lecture de « Ça va péter, je le sens! »

A pisser de rire

Ces derniers jours de l’an sont propices à la réflexion. En attendant 2013.

Figurez-vous que l’Alsace confrontée à un débordement des ses déchets ménagers a décidé de mettre en place petit à petit une merveille en matière de contribution citoyenne: la redevance incitative.

Kezaco?

En gros, tous les déchets ultimes, non recyclacles comme le carton, le plastique, le verre,…, vont être taxés au poids ou au volume.

Jusque là rien à redire. C’est une façon comme une autre de responsabiliser les citoyens à la question environnementale.

Sauf que quand il s’agit de mettre en œuvre le concept, les choses se corsent. Poursuivre la lecture de « A pisser de rire »

Du coté du Hundsrück à VTT

Les Alpes bernoises depuis le col du Hundsruck

Ciel presque bleu. Température 10°C sans vent.

Bref, le Nouvel An qui s’annonce sera sans neige…et peut-être sans froid.

Les cyclistes peuvent se régaler. Sur route comme sur les chemins.

Poursuivre la lecture de « Du coté du Hundsrück à VTT »

Avec le vélo, y’a pas besoin d’essence…

J’ai médité cette phrase en chemin.

Je sortais de la poste et le simple d’esprit du village était là.

Il officiait comme d’habitude sur le parking.

Il excelle dans la connaissance des Peugeot et se fait un malin plaisir à importuner tous ceux qui n’en possèdent pas.

En revanche, ceux qui ont le dernier modèle Peugeot seront accompagnés de louanges.

Jusqu’à ce qu’ils quittent le parking.

Moi je n’ai que mon vélo.

Alors quand je l’enfourche dans un superbe moulinet de jambe, il reste interdit…comme si cette situation lui était incongrue.

Notre joyeux simplet n’a pas de tirade préparée pour ce type de locomotion qui dérange ses idées reçues au pays des Peugeotistes.

Alors une lueur d’esprit l’anime:« avec le vélo, y’a pas besoin d’essence! »

Il s’est alors souvenu d’une évidence manifeste que la plupart de nos concitoyens ont oublié depuis longtemps.

« Avec le vélo, y’a pas besoin d’essence! »

 

 

L’arnaque sur le net

C’est le matin en ouvrant sa messagerie qu’on découvre ce genre de message qui tente d’abuser de la crédulité des internautes.

A première vue, c’est la Poste qui vous écrit…alors qu’il s’agit de phishing. Le phishing est une technique d’usurpation d’identité utilisée par les hackers . Poursuivre la lecture de « L’arnaque sur le net »

2013, noir c’est noir…

Tout le monde le prédit: la mode sera au noir en 2013.

Le noir n’est pas forcément people, il porte beau, il fait classe. Comme le beach cruiser electra ci-dessous.

Année noire, certainement pour la cohorte grandissante des sans-emplois et des petits boulots.

Année noire pour tous les petits, les sans-grades qui seront bouffés par les grands. Poursuivre la lecture de « 2013, noir c’est noir… »

Saint-Etienne, priez pour les cyclistes!

L’amitié franco-allemande au pont de Chalampé (cliché vélomaxou)

C’est une particularité alsacienne (et mosellane), le lendemain de Noël, Saint-Etienne, est férié. Comme chez nos voisins allemands.

Quelle chance direz-vous!

Le problème, c’est que beaucoup ne savent pas quoi faire de cette journée divine.

Alors, ils se réfugient en masse dans les commerces de Franche-Comté et du Territoire de Belfort pour qui la Saint-Etienne est une manne providentielle tombée du ciel. Poursuivre la lecture de « Saint-Etienne, priez pour les cyclistes! »

Camping le Safary Sausheim

Ce n’est pas la saison pour camper.

Pourtant les campings fonctionnent souvent toute l’année avec des occupants permanents.

Comme le camping « Le Safary » de Sausheim dans la banlieue mulhousienne. Poursuivre la lecture de « Camping le Safary Sausheim »

Les frivoles de Maxou

Passons aux choses sérieuses pour fêter Noël!

Je vous propose la recette des frivoles.

500 gr de farine dans une terrine

30 gr de levure de boulanger dans 2 à 3 cuillères d’eau tiède à délayer au centre

1 cuillère à café de sucre en poudre

Laisser lever 15 mn dans endroit chaud…

Ajouter un verre de lait

3 à 4 œufs entiers Poursuivre la lecture de « Les frivoles de Maxou »

24 décembre, 18 degrés

Ceux qui n’ont en pas profité auront eu tort.

Avec jusqu’à 18°C aujourd’hui, il fallait sortir les vélos.

Pour moi, une valeur sûre du coté de Feldberg, Lipburg et Badenweiler.

Les connaisseurs se souviennent des petits raidillons avec 10 à 12% de pente.

La suite en images… Poursuivre la lecture de « 24 décembre, 18 degrés »

Conseil d’Alsace, le point de vue de vélomaxou

Sei gegrüsst, du unsres Landes Zeichen
Elsass Fahne flatternd froh im Wind
Deine Farben, lieblich ohnen Gleichen
Leuchten stets, wo wir versammelt sind

(Hymne alsacien 1911)

Traduction…

Soit salué, symbole de notre pays
Drapeau alsacien flottant joyeusement au vent
Tes couleurs aimées et sans pareil
Eclairent continuellement, là où nous sommes rassemblés

C’est le 7 avril que les Alsaciens seront invités à se prononcer pour ou contre le Conseil d’Alsace. Poursuivre la lecture de « Conseil d’Alsace, le point de vue de vélomaxou »

Le Randonneur est paru

Le Randonneur, la revue du tourisme à bicyclette, de janvier est paru.

Des récits de voyage, une escale à Roquesteron, des sauts de puces, …, de quoi alimenter vos veillées d’hiver.

Sans oublier les articles techniques de cyclotechnie de François Piednoir, l’actualité du vélo d’Isabelle Lesens et plein d’autres choses qu’on ne trouve pas ailleurs.

C’est l’heure de renouveler son abonnement annuel ou d’adhérer.

20 euros les trois numéros

imprimer le bulletin d’adhésion

Mal m’en a pris

13h30, temps médiocre mais sec.

Je pars.

Par la route.

Au loin des brumes entourent les collines.

A Soultzmatt, les colis de Nöel sont livrés en vrac.

Il n’y a plus qu’à se servir.

La petite cascade est en émoi avec toutes ces pluies de la semaine.

Je poursuis jusqu’au Bannstein.

C’est là qu’un rideau de pluie s’abat sur moi.

Le reste n’est plus qu’une longue et froide immersion dans l’eau jusqu’à Mulhouse.

 

Y’a bon Nutella!

Le marché de Noël en Alsace est propice à la dégustation de produits typiquement régionaux.

Pas seulement.

Je découvre cette chose exquise, le beignet à la crème Nutella vendu 2 euros 50 soit 50 centimes plus cher que le beignet sucré. Une crème qui n’a rien des traditions alsaciennes mais qui permet d’arrondir l’addition.

Grâce à cette pâte à tartiner sur votre beignet vous allez tomber en pâmoison tellement c’est super-bon.

C’est ce qu’en disent les adorateurs de la marque Ferrero qui en produit 100.000 tonnes par an! Poursuivre la lecture de « Y’a bon Nutella! »

Encore un milliard d’années…

Nos grands prêtres se sont trompés.

Y’aurait eu comme un défaut dans le décompte de l’horloge du temps.

La fin du monde n’a pas eu lieu hier.

Moi qui croyait que tous mes crédits allaient ipso facto fondre avec le monde, j’en suis pour mes frais.

Si je dis fondre, c’est parce que j’avais imaginé que notre planète allait exploser en plein vol dans un formidable feu d’artifice et achever de se consumer en petits morceaux jusqu’aux confins de notre galaxie, ma tête ici, le reste ailleurs.

Les promoteurs de cette arnaque seront absous tellement ils n’ont pas été à la hauteur de l’enjeu.

Imaginez un peu que la terre entière disparaisse…Finis les ennuis de Cahuzac, la belgitude de Depardieu, la dette de l’UMP.

Finie la crise, les chomdus, les 35 heures, la fermeture de Fessenheim.

Fini l’essor du VTT 29 pouces, finis les sapins de Noël et le gavage des canards.

Bref, on s’est fait arnaquer.

Encore une fois.

Un autre grand devin, qui sait tout, a calculé que la terre a encore un milliard d’années devant elle avant de disparaître des écrans radar.

Ce n’est pas plus rassurant et je plains la génération de la dernière heure.

Depardieu sur des roulettes

People, vélomaxou?

En tous cas notre Gérard international est mal en point.

Peut-être un lumbago?

C’est le Daily Mail qui le révèle et qui a surpris Gérard à sa descente de l’avion à l’aéroport de Rome Fiumicino (source).

De deux à quatre roues, le changement est saisissant.

Wittenheim, un mémorial des mineurs

Au pied du chevalement Théodore à Wittenheim s’est dressé un mémorial du souvenir des mineurs.

Une belle réalisation en mémoire des mineurs victimes de la mine, porté par l’Association de sauvegarde des lieux.

GPS, je ne sais rien mais je dirai tout

Une belle image pour commencer. Celle de la ferme Saint-Jean entre Ruelisheim et Ensisheim avec les Vosges en arrière plan.

Je n’avais aujourd’hui qu’une étroite fenêtre de temps libre pour aller faire du VTT non loin de chez moi.

Vite! je trace mon parcours et je pars…

Penchons-nous avant tout sur le tracé GPS. Poursuivre la lecture de « GPS, je ne sais rien mais je dirai tout »

Pour le 30 en ville dans toute l’Europe

30km/h, redonnons vie à nos rues!

C’est le slogan du Manifeste pour une ville à 30 km/h des citoyens européens qui ont déposé une initiative citoyenne européenne pour faire adopter par l’Europe la vitesse maximale de 30 km/h en ville.

Cette démocratie directe prise en application du traité de Lisbonne doit recueillir un million de signatures dans au moins sept pays pour pouvoir être examinée en commission.

Cet objectif d’un million de signatures n’est pas inatteignable…

Alors signons la pétition en ligne…

Attention, le serveur en ligne de la Communauté Européenne n’est pas très véloce

votre numéro de carte d’identité française est situé sur la deuxième ligne du recto en dessous de REPUBLIQUE FRANCAISE

Cher photovoltaïque

On ne va pas aller fouiller dans les comptes municipaux pour savoir si on a fait le bon choix.

Le photovoltaïque a le vent en poupe et les élus s’engouffrent dans la brèche vertueuse de l’autoproduction électrique.

Produire de l’énergie photovoltaïque dans une commune, c’est montrer l’exemple. Poursuivre la lecture de « Cher photovoltaïque »

Canadien et imbécile, c’est possible

Les glorieux cyclistes d’hiver imposent leurs principes ou leur dépendance aux autres usagers de la route.

C’est sous la plume d’un certain Martin Grégoire que la bile anti-cycliste se déverse.

Heureusement, au Canada tout le monde ne s’appelle pas Martin!

En cause les cyclistes qui se déplacent en ville à vélo l’hiver.

Cet article là semble être le fait non pas d’un journaliste mais d’un lecteur de la Presse.ca.

Les Canadiens nous ont appris à mieux.

lire l’article

 

Cyclistes, circulez en une seule file!

cliché vélomaxou

Cyclistes, circulez en une seule file!

C’est en 1956 que l’administration des Postes et Télégraphes utilisait cette oblitération particulière à destination des cyclistes.

On imagine qu’il fallait faire de la place pour les automobiles en ville et que la gent cycliste n’était pas encore assez disciplinée.

En filigrane, on devine l’action des pouvoirs publics qui profitait ainsi de la Poste pour véhiculer des slogans de « bon comportement » citoyen.

Aujourd’hui, les rôles sont inversés et on pourrait imaginer des slogans comme « automobilistes, laissez un mètre quand vous dépassez un cycliste ».

Les slogans et la propagande de l’Etat font l’objet d’exemples parfois surprenants sur ce site spécialisé.

Fessenheim, pas si sûre que ça…

« Si la centrale de Fessenheim était en Allemagne, elle serait déjà arrêtée… »

A force de nous répéter que Fessenheim est une centrale sûre et qu’il n’y a pas lieu de l’arrêter, on serait tenté de croire que la décision de la fermer est purement politique…

Mais voila qu’une enquête allemande apporte des conclusions contraires à celles de l’Autorité de Sureté française (ASN).

Pour les observateurs allemands, avoir construit la centrale en contrebas du grand canal d’Alsace (à 8,56 m en-dessous de son niveau) apparaît comme une faute grave.

Rien de moins!

Fessenheim serait « en-dessous de l’état de sûreté des installations allemandes – et même, en partie, de celles que nous avons fermées pour des raisons de sûreté après la catastrophe de Fukushima »

C’est la conclusion de l’étude menée l’Öko-Institut (institut de recherche indépendant en environnement) pour le compte du Ministère de l’Environnement du Land de Bade-Würtemberg.

En cause la sismicité, la protection contre les inondations, les risques liés aux piscines de combustible, l’alimentation électrique et les systèmes de refroidissement (lire les détails dans l’article de Sortir du Nucléaire)

(lire les conclusions en allemand)

Je ne suis pas spécialiste, mais il y a lieu de s’interroger…Comment peut-on rassurer de ce coté ci du Rhin et dire le contraire de l’autre coté?