Mois : avril 2013

Guidon d’or: polémique à Tours

Chaque année la Fub, la Fédération des Usagers de la Bicyclette, décerne un guidon d’or lors de son assemblée générale à une collectivité méritante pour son action en faveur du deux roues non motorisés.

cliché La Nouvelle République

Cette année, c’est la ville de Tours qui a été récompensée.

Tollé chez les usagers cyclistes de Tours qui découvrent cette récompense imméritée selon eux.

lire l’article dans Carfree

On invoque même une espèce de connivence entre la municipalité et le collectif cycliste qui représente Tours à la Fub…

A lire dans le quotidien « la Nouvelle République ».

Cette mésaventure  met en question la légitimité de ceux qui nous représentent dans les instances cyclo et aussi leur rigueur de jugement. Poursuivre la lecture de « Guidon d’or: polémique à Tours »

Le Club des Cent Cols en Corse

Comme chaque année, le Club des Cent Cols a organisé un séjour pour ses membres du 21 au 27 avril.

En objectif, comme on l’imagine, franchir des cols. Poursuivre la lecture de « Le Club des Cent Cols en Corse »

Retour de Corse

Maxou lessivé!

Il faudra d’abord déplier le linge mouillé et panser les plaies maintenant que le retour sur le continent est arrivé. Poursuivre la lecture de « Retour de Corse »

Lozari, le beau temps est revenu

 

Finalement, la pluie de dimanche n’aura été qu’une parenthèse.

Lundi, le Club des Cent Cols nous entraînera autour de Novella pour 55km et 12 cols.

De quoi se « faire la main » sur ce terroir corse où il.faut veiller à éviter les épines. Poursuivre la lecture de « Lozari, le beau temps est revenu »

La Corse, la pluie

Premier jour en Balagne à Lozari.

Au nord de la Corse.

Aujourd’hui, le désert des Agriates au programme..

Pas de chance, une pluie soutenue s’est installée toute la matinée.

Contre mauvaise fortune, bon cœur, on prendra son mal en patience.

Trempés jusqu’aux os, on fera malgré tout « nos 9 cols » prévus au programme.

Il ne reste plus qu’à se  sécher pour être prêt à repartir demain.

37km/700m

Samedi 100km Audax à Illzach

cliché vélomaxou

C’est samedi 20 avril qu’aura lieu le 100km à allure Audax organisé par les Audax d’Alsace

Départ de 12h15 à 12h50 au stade de foot-ball d’Illzach.

Voir le parcours

Se préparer aux circuits du Florival

L’ACTF Guebwiller prépare activement ses circuits du Florival le 9 mai prochain.

Des parcours appréciés par les clubs de la région et même au-delà.

Le site de l’ACTF a changé, c’est ici

Orschwihr-Schauenberg-Bollenberg à VTT

Beau temps. Il ne reste plus qu’à découvrir le parcours…

Départ depuis Orschwihr. Poursuivre la lecture de « Orschwihr-Schauenberg-Bollenberg à VTT »

Bouchon valve LED

Je ne sais pas si c’est efficace…

Il faut rouler la nuit pour s’en rendre compte.

C’est le bouchon valve led .

Existe en bleu pour les gars, rose pour les filles et…vert pour les martiens.

vendu 2€90 ici

Une seule file suffit

 

Découverte du VTT avec Loisirs Rixheim Vélos

C’est le cycliste qui pilote le vélo; pas l’inverse!

Losirs Rixheim Vélos s’investit dans l’accueil des nouveaux vététistes.

Si la discipline rencontre beaucoup de succès, la maitrise du sujet est parfois hésitante.

C’est pourquoi le club de Rixheim a choisi de proposer un pré-accueil aux cyclistes isolés qui veulent progresser dans le cadre d’un club.

Aujourd’hui, parcours de bosses et cheminement en forêt en chemin étroit.

Aborder une descente nécessite de l’adresse mais aussi une bonne dose de confiance en soi.

Le but du jeu étant de ne pas descendre trop vite… ni trop lentement de telle sorte de profiter de son élan pour aborder la côte suivante…

Les balades proposées doivent permettre d’appréhender toutes les facettes du VTT: maniabilité, sécurité, orientation et lecture de carte, utilisation du GPS, entretien, mécanique de base,…

Voir l’article sur la convention de pré-accueil

voir le site de LRV

Le printemps est revenu

Il était temps. Poursuivre la lecture de « Le printemps est revenu »

Découvrir le VTT en club

Dimanche 14 avril, Loisirs Rixheim Vélos a ajouté une sortie supplémentaire dans le cadre des sorties dites: « Accueil VTT ».

Le RdV est fixé à 09h00 sur la place de la Jumenterie (derrière la Poste) à Rixheim.

Petit rappel:
Ces sorties s’adressent à tout VTTiste pratiquant le VTT de façon occasionnelle, solitaire ou en petit groupe, souhaitant connaitre l’ambiance club sans pour cela devoir s’engager avec le club.
C’est une sorte de « Portes Ouvertes VTT » à LRV.
Ces sorties visent à faire découvrir la pratique du VTT (pilotage, mécanique, orientation, ….) mais aussi allier à l’activité sportive un intérêt touristique (patrimoine, nature, histoire ….).
C’est gratuit et tous les participants sont assurés par une convention contractée par le club.

Deux conditions: venir avec son vélo et de la bonne humeur!

La FFCT continue de se médicaliser

Allons-nous vers une partition de la FFCT ?

Ceux qui font la course? et ceux qui font du tourisme à vélo?

C’est la question qui est franchement posée depuis que la FFCT s’est mise à vouloir imposer le certificat à tous ses membres adhérents.

Notre petit monde  cyclotouriste est en retard.

C’est le docteur Yves Nau qui le dit dans la revue de la FFCT d’avril (« Sortir la tête du sable » page 42 n°623).

La FFCT avance vers la médicalisation de ses adhérents.

En question le certificat de non contre-indication à la pratique du cyclotourisme.

Et pourquoi pas aussi un permis vélo?…

Même si elle s’en défend, la FFCT continue à progresser dans ce sens.

En douce. Grâce à l’aval d’une résolution votée en AG à Saint-Malo. Poursuivre la lecture de « La FFCT continue de se médicaliser »

Et le Clou Rouillé est décerné à…

Chaque année la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette) décerne son Clou Rouillé à la ville la plus rétive en matière de cyclisme en ville.

Le Clou Rouillé, c’est en somme un déshonneur destiné à montrer du doigt ceux qui ne font pas d’efforts pour promouvoir le vélo en ville.

J’ai donc sorti de la boite à outils prêtée par François quatre clous bien rouillés.

Cette année, il y trois postulants proposés par les associations de cyclisme en ville. Poursuivre la lecture de « Et le Clou Rouillé est décerné à… »

Nouvelles du marché du vélo

Comment se porte le vélo?

Le cycliste du dimanche dira « on s’en fout ».

Et il a bien raison.

Seulement, pour le généraliste que je suis, cela ne fait pas rire d’apprendre que les marchands de cycles peinent à convaincre et à vendre leurs vélos.

Trois millions de vélos neufs vendus par an, ce n’est pas rien. Pourtant les ventes stagnent. Poursuivre la lecture de « Nouvelles du marché du vélo »

La production électrique à vélo

Les grands randonneurs sont dorénavant équipés de matériels électriques  comme les Smartphones ou les GPS. Une façon moderne de rester en contact avec le monde et de se diriger avec précision. Poursuivre la lecture de « La production électrique à vélo »

Coupes sombres à l’ONF

La forêt, c’est notre bien commun à tous.

Le dire et le répéter ne suffisent pas.

Dans son numéro d’avril 2013, la revue fédérale Cyclotourisme nous apprend que la convention avec l’Office National des Forêts (ONF) vient d’être renouvelée.

Quels en sont les détails?

On n’en sait encore rien puisque la fameuse convention demande à être déclinée dans les régions et adaptée aux contextes locaux. Poursuivre la lecture de « Coupes sombres à l’ONF »

Le handicap normal du bipède

L’homme présente bien.

Grand, brun, la trentaine, pantalon et blazer.

Il me hèle au passage.

Il cherche l’adresse d’une entreprise de peinture de la localité.

Ah oui, j’ai oublié de vous dire: il est à vélo.

Je l’accompagne pour le guider dans la bonne direction…

Il peine à me suivre alors que je roule piano…

A un carrefour, je lui fais signe de poursuivre dans la bonne direction.

Arrivé à ma hauteur, essoufflé, la sueur au front…

– « On met combien de temps pour aller à Mulhouse?… »

– « Comptez une demi-heure… »

– « C’est qu’avec mon vélo, je vais devoir faire le trajet tous les jours pour rejoindre mon travail, alors c’est fatigant »

Il a déjà repris sa route, zigzaguant sur son cycle trop petit et sa roue dégonflée. Poursuivre la lecture de « Le handicap normal du bipède »

Mon bidon contient-il du bisphénol A?

Nos bidons sont largement sollicités par temps caniculaires…mais la canicule n’est pas pour demain!

On en a de toutes tailles; ceux pour la matinée et ceux pour les grands raids.

Il faut évidemment les débarrasser au retour de balade de toutes les impuretés qui se développent à partir du glucose: des moisissures toxiques et des bactéries qui se logent aussi dans le bouchon valve.

Il faut donc démonter ce bouchon qui est un nid idéal pour les saletés et le nettoyer.

Depuis que les pouvoirs publics viennent d’interdire les biberons contenant du bisphénol A accusés d’être toxiques en migrant dans le lait, beaucoup d’autres contenants alimentaires semblent être aussi concernés…

La matière de nos bidons est-elle toxique?

La plupart sont en Polyéthylène Basse Densité (Low Density Polyethylene) .

On trouve au dos de ces bidons cette inscription: LDPE

On doit trouver aussi ce symbole qui signifie que le matériau est apte à entrer en contact avec des produits alimentaires:

 

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Mon bidon contient-il du bisphénol A?

Si votre bidon ne comporte pas ce signe: méfiance!

On ne sait d’ailleurs pas si ce symbole suffit à garantir que notre bidon en polyéthylène ne contient pas de phtalates toxiques utilisés encore massivement pour assouplir les matériaux.

Les pays asiatiques utilisent encore le phtalate dans leurs fabrications; c’est pourquoi si votre bidon est marqué made in Taïwan (comme ceux de la firmeTrekbikes) ou si comme ceux de DECATHLON, l’origine n’est pas mentionnée, méfiance encore!

Si un chiffre au centre d’un triangle apparait

Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Mon bidon contient-il du bisphénol A?

Se reporter à cette table

Le chiffre 4 semble indiquer que le matériau n’est pas toxique.

En attendant de plus amples informations, il est conseillé de remplacer ses bidons tous les ans et de ne pas les nettoyer avec des détergeants agressifs qui pourraient détériorer le polyéthylène et le rendre toxique.

En tous cas, les bidons garantis sans bisphénol A vont devenir un argument de vente comme chez rue du Vélo

J’ajoute que la firme ZEFAL, bien connue du milieu cycliste, mentionne à présent que ses bidons ne contiennent « ni bisphénol A, ni phtalate ».

Voila qui est clair!

Prendre son temps

Certains passeront vingt fois devant sans s’arrêter.

Ce matin mon attention est attirée par ce panonceau en pleine forêt.

Je m’arrête.

Je coupe quelques brins d’herbe pour nettoyer l’inscription recouverte de lichens.

Ensuite je tente de répondre à la devinette..

Alors, selon vous?…

Tantôt dur, tantôt mou

Il a cassé le cochon, Maxou?

Oui!

Après l’hiver passé à sillonner les sentes de la Hardt, j’ai craqué pour « le tout suspendu ».

Je suis tombé dans la « cyclo-adoration », cette psyché qui vous renvoie l’image de toutes vos vanités en ce bas monde matérialiste.

Ce luxe débridé va me coûter, sans nul doute, les foudres de mon contradicteur assidu Lomoberet.

Bien fait!

Lomoberet, mes lecteurs le savent, c’est ma mauvaise conscience. Poursuivre la lecture de « Tantôt dur, tantôt mou »

Referendum alsacien: le Haut-Rhin joue perso et emporte le non

Philippe Richert, le président du Conseil Régional d’Alsace, a de quoi être amer.

Mais à qui la faute? Poursuivre la lecture de « Referendum alsacien: le Haut-Rhin joue perso et emporte le non »

Du soleil, nom de dieu!

François, que fais-tu?

Le nouveau pape n’aurait-il pas encore assez d’aura pour faire que la planète se réchauffe?

Ton téléphone rouge avec Dieu est-il en panne?

N’y a t-il pas un technicien téléphoniste au Vatican capable de rétablir la ligne?

Je lisais ce matin encore un commentaire surprenant expliquant le haut taux de chômage du Languedoc-Roussillon: le soleil!

Oui, le soleil.

Si le chômage flirte avec les 16% du coté d’Agde et d’Alès, c’est tout simplement parce que cette région est devenue un lieu d’exil (lire l’article dans le Midi Libre)

Non pas d’exil fiscal, mais d’exil climatique pour nombre de nos concitoyens septentrionaux qui se disent « quitte à chômer en cœur, chômons au moins au chaud! »

Avec trois degrés ce matin en Alsace, nul doute que beaucoup vont encore choisir de rester sous la couette plutôt que de risquer d’affronter les frimas au guidon de leur bécane.

304639

304639

C’est un nombre abscons.

Ça pèse 22grammes et ça peut nous sauver la vie. Poursuivre la lecture de « 304639 »

La place du vélo en France

Qui pourrait croire que cette bévue qui consiste à disposer un candélabre en plein milieu d’une bande cyclable n’est qu’une exception? une erreur maladroite d’un concepteur incompétent?

En fait, les cyclistes qui pratiquent au quotidien sauraient citer de nombreux autres exemples de malfaçons et d’atteintes à notre droit de rouler en sécurité.

Ce peu de considération à l’égard des cyclistes n’est rien d’autre, hélas, que l’incapacité française à penser le vélo autrement que comme un mode de déplacement mineur.

Pour vous en convaincre, allez voir les gagnants des pires réalisations cyclables réalisées par terraeco

Pour un oui, pour un non…


Les Alsaciens sont partagés.

Entre le oui et le non.

Il faudra donc attendre dimanche soir pour savoir si ce projet de fusion est avalisé par le corps électoral alsacien.

Les cyclistes sont aussi des citoyens-contribuables, ils peuvent donc légitimement se demander en quoi ce remaniement territorial pourra leur apporter un plus dans leur quotidien.

Les Français sont habitués à se défouler lors de ce genre de consultation en répondant à coté de la question posée…ou avec des arrières-pensées.

La défiance du monde politique qui s’empare de l’opinion à la suite de l’affaire Cahuzac ne va t-elle pas faire capoter le referendum alsacien?

Réponse dimanche.

Sentheim-Seigneurie

Aujourd’hui, VTT.

Depuis Sentheim en direction du lac de la Seigneurie. Poursuivre la lecture de « Sentheim-Seigneurie »

Après l’effort, le réconfort…

Encore un mauvais coup pour les cyclistes

Si François Hollande sait manier le fil à plomb et la truelle pour combler les trous du budget de l’État, il ne manque pas aussi d’imagination pour trouver de nouveaux contributeurs au renflouement des caisses de la Nation.

Il vient en effet de promulguer une taxe sur les vélos en carbone payable chaque année à partir de 2014.

Cette fiscalité  « de guerre » rappelle celle qui frappait jadis la possession de chiens, de pianos,….et de bicyclettes.

On sent bien que cette nouvelle taxe carbone qui vise directement les possesseurs de vélos de compétition va enfoncer un coin dans le marché du vélo carbone et refroidir l’ardeur des professionnels qui misent tant sur le développement de ces machines ultra-légères venues de Taïwan.

D’après les confidences recueillies par Vélomaxou, il semble qu’on s’achemine vers une vignette carbone à apposer sur le cadre chaque année, un peu comme celle de la vignette autoroutière suisse.

Le montant définitif de cette taxe n’est pas encore arrêté, mais certains milieux informés parlent de 40 euros par an.

Voila qui ne va pas arranger le moral des troupes déjà au plus bas!