Catégorie : Mes chroniques cyclo-citoyennes antérieures à 2012

Farniente

Farniente.

Ne rien faire me semble déprimant.

Alors je médite.
Je médite tout en observant mes semblables au bord de la plage. Poursuivre la lecture de « Farniente »

C’est à boire qu’il nous faut…

C’est en ces temps caniculaires que les cyclistes se rendent
compte qu’ils n’ont pas toujours assez d’eau pour finir leur
parcours.

La crampe d’effort (crampes pendant le sport) est la conséquence d’une surcharge en calcium dans le muscle, engendrée par un manque de sodium circulant dans l’organisme (Wikipédia).

Avec plus de trente degrés au thermomètre, Maxou boit.

Avec raison et plutôt pas assez. Poursuivre la lecture de « C’est à boire qu’il nous faut… »

Henri Stoll, troisième à la primaire des écologistes

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Henri Stoll, troisième à la primaire des écologistes

Henri Stoll, maire de Kaysersberg, est arrivé troisième à la
primaire écologiste avec 5% des voix.

Un score honorable pour cet écologiste « de terrain » parti de
loin dans la course.

C’est Eva Joly qui est largement en tête devant Nicolas
Hulot.

Tant mieux!

L’écologie politique mérite mieux que cet homme de spectacle
dont les accointances avec TF1, l’Oréal, EDF sont un vrai
problème.

Feu à volonté

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Feu à volonté

Bollenberg-cliché vélomaxou

C’est une grande tradition en Alsace.

Les feux de la Saint-Jean embrasent partout la campagne.

Méticuleusement empilés, les rondins de sapin enflammés font
l’objet de fêtes populaires dans la liesse*.

Cette année, il y a eu des ratages; des bûchers se sont
enflammés avant l’heure sur les hauteurs de la vallée de la
Thur.

De mauvais plaisantins ont gâché la fête en mettant le feu
prématurément aux bûchers…si bien qu’on se demande s’il ne va pas
falloir installer un service d’ordre pour les surveiller jour et
nuit avant le jour j et l’heure h.

Il reste que brûler du bois par cette canicule n’est peut-être
pas du meilleur goût sur le plan atmosphérique…

*soulignons qu’en 1999, l’édifice de rondins
en construction s’est effondré à Sausheim, entraînant dans la mort
deux pompiers du village et en blessant un autre
gravement.

Ozone, mon amour

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Ozone, mon amour

sources Aspa

Les Alsaciens l’adorent tellement qu’ils en redemandent.

Aujourd’hui, ils vont pouvoir respirer un bon bol d’ozone à
pleins poumons.

La journée sera rouge avec des pics de pollution atteignant les
niveaux 8, 9 et même 10 au coeur de la capitale d’Alsace.

Du coté des « Dernières Nouvelles d’Alsace » (page région), on apprend que « la procédure
d’information a été déclenchée* ».

*Niveau au-delà duquel une exposition de
courte durée présente un risque pour la santé humaine des groupes
particulièrement sensibles de la population et pour lequel des
informations immédiates et adéquates sont nécessaires.(sources
Aspa)

On est donc prévenus. Rien d’alarmant puisque le seuil d’alerte n’est pas encore
atteint!…

Aucune autre mesure visant à réduire le trafic automobile,
aucune réduction de la vitesse.

Surtout, ne pas mécontenter les pollueurs!

Descente du col de Bramont à skateboard

En marge de la randonnée des cols vosgiens, les cyclistes ont
été surpris de croiser ces descendeurs à skateboard pendant la
montée du col de Bramont.

Un exploit pas toujours apprécié de la part des
automobilistes!…

Pour la pratique du skateboard :Fédération Française de Roller
Skating.

Randonnée des Ballons Vosgiens, une épreuve exigeante…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Randonnée des Ballons Vosgiens, une épreuve exigeante...

récompense au vétéran de l’épreuve BCRM-
(cliché vélomaxou)

Samedi 25 et dimanche 26 juin a eu lieu la Randonnée des Ballons
Vosgiens comptant parmi les brevets de cyclo-randonneur montagnard
(BCRM) de la FFCT.

Une épreuve au parcours sélectif de 230 km et 3400 m de
dénivellée à travers le massif vosgien avec au programme sept cols
et le Ballon d’Alsace à gravir.

500 participants et une organisation réglée de mains de maître
par l’A.C.S. Peugeot de Mulhouse-Sausheim qui a mobilisé jusqu’à
100 organisateurs pour la circonstance.

Avec des motards attentifs à notre sécurité aux points
névralgiques…et qui pour une fois étaient respectueux de nos
efforts lorsqu’ils nous dépassaient à faible allure.

Merci à eux.

Il fallait des nerfs d’acier pour se frotter à cette épreuve qui
mobilise toutes les ressources physiques, savoir gérer ses efforts
pour tenir jusqu’à la fin au gré de dénivellées parfois agressives,
puis maîtriser sa machine dans les descentes.

Le parcours « touriste » s’est effectué en deux jours avec 80 km
le samedi et 150 km le dimanche.

Le même parcours en version « randonneur » devait être bouclé en
une seule journée.

Pour les « touristes », deux cols le samedi: le col Amic et le col
de Bramont avant de prendre pension pour la nuit à La Bresse.

Si cette après-midi du samedi ne présentait pas de difficultés
particulières, en revanche, le dimanche fut beaucoup plus
sélectif.

Après le col de Grosse Pierre et le col du Haut de Cote qui nous
ménera à Gérardmer, il faudra s’attaquer au col de Sapois, puis au
col du Haut de Fouchure très exigeant avant le ravitaillement de
Planois.

Les membres de la Confrérie des 100 Cols (CCC) ont pu s’en
donner à coeur-joie et chaque fois que le fameux rond blanc à
liseret signalant un col atteint, il fallait ne pas oublier de s’y
photographier…pour le souvenir.

Le col de la Burotte et la température montante sont ensuite à
l’origine des premières défaillances, des défaillances qui vont
continuer de se produire en montant Travexin et le col du Page.

Heureusement, le repas de Fresse sur Moselle permet aux muscles
de refroidir.

La montée du Ballon d’Alsace fut encore plus éprouvante avec ses
9 km de pente à 7% sous une chaleur atteignant jusqu’à 37°C!

Mentionnons que le Ballon d’Alsace a aussi
son col: le col du Ballon à 1171m d’altitude situé au bord de la
D465
non loin de la ferme auberge du
Ballon
.

Les points d’ombre sont souvent transformés en abris
temporaires, le temps de s’hydrater, d’attendre les copains…et de
faire passer les crampes musculaires.

Malheureusement, on imagine les abandons nombreux au vu des
voitures porteuses de vélos…

Une fois le Ballon atteint, ceux qui vont se frotter les mains
seront les débitants de boissons, surtout qu’on va s’attarder un
peu le temps d’admirer une magnifique vue sur les Alpes qui se
détache sur l’horizon au sud du Ballon.

Retour par Lauw, Mortzwiller, Soppe et Michelbach…

Félicitations au vétéran de 82 ans du club de Plessis Trévise
(notre photo)!

Maxou et son ami Jean ont bouclé le parcours
à 19,2km/h de moyenne, heureux d’être rentrés à bon port sans
encombre en dépit du  dimanche caniculaire.

Henri Stoll, l’écologiste qui monte

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Henri Stoll, l'écologiste qui monte

On ne sait pas s’il va monter assez haut pour embrasser toute la
planète, mais l’écologiste Henri Stoll et maire de Kaysersberg a la
cote.

Candidat aux élections primaires de l’écologie, Henri Stoll est
un pro-vélo depuis qu’il dit avoir été « intrigué par la
campagne à vélo de René Dumont ».

C’est donc déjà un bon point pour lui.

On se souvient ici en Alsace qu’en 2003 l’écologiste facétieux
s’enfermait chaque jour une heure dans une cage devant sa mairie
pour protester contre l’incarcération de José Bové.

Le site d’Henri Stoll

 

Loup y es-tu?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Loup y es-tu?

« Promenons nous dans les bois
pendant que le loup n’y est pas
si le loup y était
il nous mangerait
mais comme il n’y est pas
il n’nous mangera pas. »

La question inquiète dans les Vosges: le loup est-il revenu?

Des moutons égorgés, un poulain attaqué du coté de La
Bresse…les experts n’en sont pas encore sûrs, mais il semble bien
qu’il s’agit d’un ou plusieurs loups. L’Est Républicain
publie une photo prise par l’Office National de la
Chasse
au-dessus de Gérardmer qui semble accréditer la thèse
du loup.

La publicité faite autour de cette affaire inquiète les élus qui
craignent que les familles renoncent à leurs prochaines vacances
vosgiennes.

Du coté des éleveurs, la parade semble simple: les chiens de
défense.

Selon le site la Buvette des Alpages (le site sur
les brebis et tout ce qui tourne autour)
« Il
suffit de deux chiens comme ça pour disséminer une meute entière de
loups ! « 
 

Le problème, c’est que ces chiens là s’attaquent volontiers à
tout ce qui bouge autour des troupeaux, sans distinction, y compris
vététistes et parapentistes dès qu’ils mettent pieds à
terre!…

Un radar pourra en cacher un autre

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un radar pourra en cacher un autre

Ensisheim-vélomaxou

Ouf!

Le gouvernement se sort enfin d’un imbroglio qui risquait
d’amputer gravement son crédit pour les prochaînes échéances
électorales.

Après le démontage des panneaux avertissant de la présence d’un
radar fixe, il y aura dorénavant…un radar « pédagogique ».

Une logique imparable: vous révisez votre vitesse avec le radar
dit « pédagogique » et vous passez ensuite à l’épreuve pratique avec
le « vrai radar », celui qui vous retire des points et allège votre
portefeuille.

Il faut reconnaître que la mesure de suppression des panneaux
annonçant un radar était très mal ressentie par les « professionnels
de la profession » de la conduite offensive qui ne comprenaient pas
que 90 km/h, ce n’est pas 100 ou 110 ou 50 km/h en ville, ce n’est
pas 60 ou 70…

Un telle rapidité à redresser le tir de la communication
défaillante de l’Etat, on commence à y être habitués. Il est vrai
que l’amateurisme de ceux qui nous dirigent ne rend pas la tâche
facile.

Mais la démocratie directe de la rue a parlé.

Le mécontentement relayé par les députés de la France profonde a
eu tôt fait d’inciter le pouvoir à s’acheter « une conduite » rapide;
quitte désavouer son premier pilote de course et néanmoins premier
ministre Fillon.

Il faut dire que la manifestation de samedi dernier de
l’Union des Usagers de la Route sentait le souffre.

On pourrait dès lors imaginer les prochaînes étapes de ce
rétropédalage de l’Etat vis à vis de la vitesse sur les routes:

– mentionner la présence d’un radar mobile à l’aide d’un panneau
amovible préalablement installé par les gendarmes

– mentionner les radars en panne

Les fabricants de radars n’ont plus qu’à se frotter les
mains…Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un radar pourra en cacher un autre

 

magsys.net

Il reste le cas des motards qui participent grandement à
l’hécatombe sur les routes: les radars qui flashent par l’avant
sont inopérants et par l’arrière ne permettent pas de lire les
plaques trop petites…Il suffirait d’installer une puce
électronique sur les motos capables d’être lues par les radars,
comme pour les télépéages d’autoroute.

Il est diabolique ce Maxou.

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Fontaine, je ne boirai pas de ton eau

Val du Pâtre-vélomaxou

Peux t-on encore prélever de l’eau comme le fait cet homme au
Val du Pâtre sans risque pour la santé?

Rien n’est moins sûr!

Micro-organismes aérobies à 37° C, micro-organismes aérobies à
22° C, coliformes à 37° C, coliformes thermotolérants à 44°C,
streptocoques fécaux…la liste des critères de potabilité de l’eau
est très étroitement encadrée par la norme (Normes de qualité françaises fixées par le décret 89-3 du
3 janvier 1989, modifié par le décret 90330 du 10 avril 1990, par
le décret 91-257 du 7 mars 1991 et par le décret 95-363 du 5 avril
1995.)

Dans ces conditions, on comprend mieux que les maires ont tôt
fait d’apposer le panneau « eau non potable » sur la
fontaine du village…dès fois qu’un cycliste complètement
déshydraté vienne y remplir son bidon!

C’est que les maires (ou l’organisme délégué) ont en
charge la distribution de l’eau et sont responsables de la qualité
de l’eau dans leur commune.

Le fameux germe eschérischia coli (plaisamment baptisé e
coli comme e mail)
dont on parle tant actuellement et qu’on
retrouve dans les steaks hachés peut tout simplement se retrouver
aussi dans l’eau de la fontaine qui capte l’eau en aval des pâtures
vosgiennes.

A Bourbach le Haut, on s’est affranchi de ce risque: la fontaine
distribue à présent l’eau du réseau grâce à un branchement dérivé
sur celui de l’école.

Il est vrai qu’elle n’était plus guère vaillante auparavant.

C’est moins poétique, mais c’est plus sûr.

En tout état de cause, les cyclistes dans le besoin n’ont guère
d’autre choix que d’acheter de l’eau en route …ou compter sur une
âme charitable prête à remplir le bidon.

Rappelons toutefois une solution simple pour les voyageurs:
faire bouillir l’eau au moins une minute après l’avoir débarrassée
de ses particules en suspension ou ajouter une goutte d’eau de
javel ou de produit chloré (sources: revue médicale
Prescrire).

Il existe aussi les iodures d’argent (Micropur) moins efficaces mais indiqués pour
la conservation de l’eau.

 

Decathlon mise sur les cyclistes

On ne va pas bouder son plaisir.

Décathlon Wittenheim, le magasin qui nous dit « à fond la forme »,
vient de mettre en service des bornes à vélos toutes neuves et bien
conçues.

Il ne reste plus qu’à attendre les clients-cyclistes…dont
l’affluence reste encore timide.

 


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Decathlon mise sur les cyclistes
De
Fichiers transférés

Kingersheim, rue de l’Oranger


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Kingersheim, rue de l'Oranger
De

Fichiers transférés

vélomaxou

La rue de l’Oranger est symptomatique de notre incapacité à
penser notre environnement en faveur du vélo.

C’est aussi un lieu emblèmatique puisque la rue de l’Oranger
abrite le siège du plus grand club cycliste de la région, le Cyclo
Club de Kingersheim (CCK) dont le maire, Jo Spiegel, est un éminent
membre et cycliste reconnu.

Résumons donc!

Après avoir doté cette rue d’un double sens cyclable (DSC), on
s’est aperçu que la proximité de ce poteau de signalisation allait
gêner les cyclistes.

Il est vrai que le panneau est implanté dans l’emprise
cyclable.

Comment allait-on régler le problème?

Tout simplement en disposant des pierres qui ont pour effet de
dévier les cyclistes vers la bande de chaussée réservée aux
véhicules survenant en sens inverse.

Ces petits bricolages de dernière minute sont tellement légion
que plus personne n’y prête attention.

Sauf moi!

Les cygnes de Michelbach

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les cygnes de Michelbach

vélomaxou

Les cygnes de la réserve naturelle de Michelbach souffrent-ils d’une
anomalie génétique en nageant avec une palme sur le dos?

Je n’ai trouvé nulle part la description de cette nage  » à
l’indienne ».

Attention au départ!

L’association « Train Thur Doller » a repris ses animations
d’été.

On pourra à nouveau voir ses trains circuler le long de la
Doller.

Et pourquoi pas aussi s’offrir un voyage…

Association Train Thur Doller

Le droit de circuler…et le reste

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le droit de circuler...et le reste

xtracycle

L’Union des Usagers de la Route.

C’est sous ce vocable de façade qu’une grande chienlit se met en
place pour manifester ce 18 juin. Une forme d’appel bien dérisoire
pour une date aussi historique.

Aux cotés des « motards en colère« , de « 40 millions
d’automobilistes
« , on trouve aussi des associations plus
confidentielles comme par exemple « le Collectif de Défense du
Cyclomoteur Ancien
« , « la Fédération Française des
4X4
 » ou encore « le Custom Association Liberté
Légalité
« .

Ensemble, ils manifestent « pour dénoncer la politique de
sécurité routière du gouvernement, répressive, inadaptée et
injuste »
.

Sous ce poujadisme qui ne dit pas son nom, ces associations
entendent en fait continuer d’avoir le droit de tuer leurs
semblables sur les routes de France, à envoyer des cohortes de
blessés dans les hôpitaux et à polluer allègrement avec leurs
véhicules là et où ils le veulent.

Cette forme de réaction à la souveraineté de l’Etat qui décide
courageusement de s’attaquer aux causes de la mortalité sur les
routes n’est pas sans poser problème.

Nos citoyens seraient-ils aussi aveugles à ces évidences que la
vitesse tue? que notre réseau routier ne peut pas être extensible
indéfiniement pour endiguer la hausse continue du flux des
véhicules? qu’il faut bien définir des règles contraignantes pour
limiter les pollutions et les excès de ceux qui franchissent
allègrement les barrières de ce qui est tolérable?

Les motards sont toujours en colère

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les motards sont toujours en colère

Ils ont deux roues comme nous.

Mais ils vont un peu plus vite. Parfois trop vite au goût de
certains…Et ils font aussi du bruit là où on préférerait le calme
de la nature.

Pourtant les motards, puisqu’il s’agit d’eux, se présentent sous
des abords sympathiques; le site des « motards en colère »,
principal représentant de la cause motarde, affiche de
bonnes résolutions comme celle-ci: « la liberté du motard rime
avec tolérance et respect mutuel, notamment vis-à-vis des autres
usagers de la route ».

Cependant les décibels hurlants qui déchirent le massif vosgien
chaque dimanche aura du mal à convaincre les cyclistes et
randonneurs pédestres qu’ils sont respectés. Sauf à se mettre un
casque anti-bruit sur la tête!

Outre cette particularité mécanique, ils ont aussi une curieuse
propension à se plaindre en permanence.

Ils sont en colère, les motards. Une colère de frustration et
passionnée.

De façon institutionnalisée.Ils ont même créé une association qui
en porte le nom.

Cette mauvaise humeur atavique des motards ne tient qu’à une
chose: les contraintes de tous ordres que leur impose la
réglementation routière de plus en plus draconienne à leur égard et
qu’ils dénoncent comme « une dictature » qui tente de les
« criminaliser ».

C’est ainsi qu’aujourd’hui 18 juin, « les motards en
colère »
partent à nouveau en guerre contre ceux qui sont
supposés en vouloir à leurs libertés.

En cause, pêle-mêle:

– l’exigence de plaques minéralogiques plus grandes permettant
de mieux flasher les contrevenants

– l’interdiction des détecteurs de radars de vitesse

– la suppression des panneaux annonçant les radars

– des gilets rétro-réfléchissants (exigibles
déjà pour les cyclistes de nuit et par mauvaise visibilité hors
agglomération)

– une formation à la conduite après cinq années passées sans
pratique routière

– l’interdiction des motos antérieures à 2004 dans les centres
urbains au nom des zones d’action prioritaire sur l’air (ZAPA)

On ne saurait reprocher à ces utilisateurs amoureux de leurs
bécanes de défendre leur pré carré.

Pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes: « S’il y a moins de 10% de tués parmi les motards, c’est
parce qu’il y a 30 fois moins de motards que d’automobilistes.
Donc, il y a 3 fois plus de motards tués que d’automobilistes (en
pourcentage) » (sources: le repaire des motards.com).

A ce triste constat, on pourrait rétorquer que les automobiles
ou les camions sont souvent impliqués dans les accidents de
motards…mais « le repaire des motards » précise que
« 39% des motards sont tués sans qu’il y ait un
responsable ! »…

Ne devrait-on pas dire plutôt que
39% des motards se tuent tout
seul?

Ceux de nous, les deux roues sans moteurs, qui empruntons les
routes vosgiennes savent combien l’accidentologie des motards est importante
dans le massif.

La cause, nous la connaissons: la vitesse excessive non adaptée
au contexte…à laquelle s’ajoutent parfois des conduites
alcoolisées et des défauts de maîtrise.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les motards sont toujours en colère

Les motards en colère du Haut-Rhin
manifesteront aujourd’hui à Mulhouse 14 h parking Gare du Nord, rue
Josué Hofer

 

 

La galaxie Mulliez s’agrandit

Si Mulliez ne vous dit rien, Décathlon oui!

Décathlon appartient au groupe familial Mulliez.

Dernier achat en date du groupe Mulliez, l’enseigne Saturn dont
les deux magasins neufs de Mulhouse.

Mulliez, c’est aussi Auchan, Leroy-Merlin, Boulanger, Kiabi,
Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules,
Grain de malice, Top Office, Picwic, Phildar.

Dans le domaine de l’électro-ménager, on ne voit pas bien
comment Mulliez va pouvoir conserver ses deux enseignes Boulanger
et Saturn lorsqu’elles sont à deux pas l’une de l’autre…

Les
salariés
de Saturn et Boulanger craignent déjà pour leur
avenir…

L’eau manque

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, L'eau manque

L’eau manque-vélomaxou

Le préfet du Haut-Rhin vient de prendre la décision de
restreindre la consommation d’eau.

L’irrigation des cultures va être contingentée.

Pour les particuliers, le lavage des voitures, le remplissage
des piscines, l’arrosage des pelouses sont interdits.

Mais le lavage des vélos reste autorisé.

Ouf!

Réchauffement climatique ou pas?

On laissera le soin aux experts climatiques de disserter sur les
causes de cette situation qui rappelle 1976.

Cette pénurie s’installerait jusqu’au 15 août…

 

 

Comptons-nous?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Comptons-nous?

vélomaxou

Oui, nous comptons.

Nous comptons à plusieurs titres.

D’abord parce qu’en utilisant nos bécanes, nous concourons à
réduire les contraintes environnementales qui pèsent sur la
planète.

Modestement, certes, mais quand même!

Si nous étions plus nombreux à emprunter nos vélos pour quelques
courses en ville, pour aller bosser ou aller à la pêche, tout le
monde serait gagnant.

Combien sommes-nous à considérer les choses ainsi?

C’est pour en avoir le coeur net que le Conseil Général du
Haut-Rhin a décidé de nous compter là où nous passons sur les
grands axes cyclables.

Comme pour les voitures, 28 détecteurs sont placés en travers
des pistes cyclables.

Pendant une semaine en mai, une semaine en août et une semaine
en septembre.

(Photo ci-dessus:
Ecomusée-Staffelfelen)

coût de l’opération: 15000 euros.

Attendons fin septembre!…

 

Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position

Potelets piste de la
Thur
-vélomaxou

On ne va pas reprocher au Conseil Général de s’occuper des
cyclistes dès lors qu’il s’agit de leur sécurité.

C’est connu, les entrées de pistes cyclables sont munies des
dispositifs les plus divers pour dissuader voitures et motos de
passer par là.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position
De
Fichiers transférés

Illzach-vélomaxou

Des potelets, certains peints, d’autres non, des rochers, des
chicanes métalliques…Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend positionEcomusée-vélomaxou

Toutes sortes d’ustensiles plus ou moins réussis et efficaces;
le dénominateur commun étant le danger pour les cyclistes en groupe
ou à la nuit tombante.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position

potelet noir Chalampé (ouvrage
neuf)-vélomaxou

La palme revient bien sûr à Illzach avec ses barrières derrière
le stade.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position
De
Fichiers transférés

Illzach-vélomaxou

Dorénavant, le Conseil Général du Haut-Rhin a choisi le système
des demi-barrières amovibles  équipées de flêches
rétroréfléchissantes (photo
ci-dessous)
espacées de 2 mètres pour permettre le
passage des cyclo-campeurs, des tandems et des remorques.Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position

Cette revendication était depuis longtemps formulée par les
défenseurs de la cause cycliste et le Vice-Président du Conseil
Général, Bernard Notter, a été le premier a en faire part aux
associations de cyclistes.

En outre, pour prévenir les groupes, un zébra de 40 mètres de
long va être adjoint à l’approche des barrières.

Bravo!

Coût du dispositif installé: 3000 euros!

Mais l’appel d’offres pourrait permettre de baisser les
coûts…

Evidemment, ces installations font le délice des vandales…mais
c’est un autre problème!

Faudra t-il installer des caméras de
vidéo-surveillance?Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Potelets: le Conseil Général du Haut-Rhin prend position

Battenheim-vélomaxou

Les secteurs de la Largue et de Balgau seront équipés d’ici fin
2011.

Ne nous réjouissons pas trop vite: les communautés de communes,
les syndicats d’aménagement ne sont nullement engagés par cette
décision du Conseil Général. Chacun pourra donc procéder comme il
l’entend dès lors que l’infrastructure cyclable relève de sa
compétence directe.

Comptage des vélos

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Comptage des vélos

vélomaxou

Le comptage des cyclistes est en cours sur cette piste.

Sous le contrôle du Conseil Général du Haut-Rhin, ce comptage
devrait confirmer que cette piste qui relie Ensisheim à Thann est
très empruntée…

Autre attention, le fauchage est en cours…

Doit-on s’attendre aussi à une réfection de la bande de
roulement très endommagée entre Staffelfelden et Cernay?

Le col de Staufen

Col de Staufen
Col de Staufen

C’était pas vraiment le jour pour s’engouffrer dans ce sentier
du Plan Diebold qui conduit à la Place du Roi de Rome (origine du nom)
au dessus de Thann.

Mais cet itinéraire est plutôt celui des randonneurs pédestres
et des vététistes.

On lira, en outre, ce très joli texte qui nous invite à parcourir ce
chemin de randonnée entre Thann et le massif du Rossberg…

(Pour en savoir plus: A
travers les forêts et les montagnes vosgiennes
)

Un terrain pentu et boueux qui vous force à une conduite
hasardeuse de-ci de-là pour éviter les ornières et franchir les
caniveaux métalliques en U.

Mais un ami « centcoliste » avisé m’a signalé qu’au bout du chemin,
un col discret pouvait venir étoffer ma maigre récolte de l’année,
le col de Staufen à…473 mètres d’altitude.

Après l’orage, mon vélo aura tout juste besoin d’un bon
shampouinage.

On débouche après une descente vertigineuse face à l’hôpital de
Thann derrière la nouvelle gare le long de la RN66.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le col de Staufen
De
Fichiers transférés

Fouilles archéologiques terminées

« Non au TGV! »

Combien de fois aurons-nous vu ce panneau réprobateur en se
rendant à Schweighouse!


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Fouilles archéologiques terminées
De

Fichiers transférés

Pourtant, il semble bien que les travaux du TGV reliant
Strasbourg à Dijon se préparent ici comme en témoignent ces
fouilles archéologiques dans le sous-sol

Dieu que la pente est dure!

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dieu que la pente est dure!

vélomaxou

Temps capricieux aujourd’hui.

On mettra pied à terre, le temps de laisser passer l’averse.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dieu que la pente est dure!
De
Fichiers transférés

C’est une petite frivolité que de s’offrir ce raidillon qui
relie Roderen à Rammersmatt.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dieu que la pente est dure!
De
Fichiers transférés

…avant de s’offrir une pause attendrissante


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dieu que la pente est dure!
De
Fichiers transférés

Retour par le Hundsrück, puis Thann et sa fameuse tour des
Sorcières


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Dieu que la pente est dure!
De
Fichiers transférés

Conciliabules à la Glashutte

La montée de la Glashutte nous prend et nous surprend toujours
une à deux fois l’an.

On accède à la ferme auberge à partir de Soultz.

Prendre la direction Rimbach-Zell.

A peine 60 km aller et retour depuis Mulhouse et une belle côte
qui nous accapare depuis Jungholtz.

Avec des pourcentages de 12 à 13% qui nous laissent le temps
d’apprécier le paysage et de bavarder entre deux inspirations de
souffle court.

Les amateurs de cols trouveront à proximité

– le Peterhut (566)

– le Munsteraeckerle (655)

– le Judenhut

– le Holzwasen (836)

Quatre cols muletiers à faire avec des VTT ou en poussant nos
routiers par temps sec…

Les lamas, impavides, ne semblent pas trop dépaysés par le
terroir vosgien.

Broderies et miel en vente à la ferme auberge.

Mes autres articles sur la
Glashutte:

– aller et retour obligatoire

– Glasshutte, toujours

les vaches de la Glasshutte

Si votre vidéo est saccadée,
suivez les conseils de You Tube

 

 

 

Un barreau neuf à Pulversheim

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un barreau neuf à Pulversheim

Un tronçon neuf de piste cyclable est en service à Pulversheim
(photo ci-dessous).

Celui-ci relie le village à l’Ecomusée d’Alsace. Ce barreau
vient se greffer sur la piste existante Ensisheim-Staffelfelden
(photo ci-dessus)

On l’emprunte coté Pulversheim depuis le cimetière.

Les deux gros blocs de pierre censés dissuader les engins à
quatre roues sont en fait des pièges pour les cyclistes capables
par mauvaise visibilité de vous envoyer ad patres.


Blog de velomaxou : Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Un barreau neuf à Pulversheim
De

20110609

Il est toujours dommage de constater que les
constructeurs d’infrastructures cyclables ont avant tout un système
de pensée d’automobiliste; ils se demandent d’abord ce qu’ils
pourraient faire pour empêcher une voiture de passer sur une piste
cyclable et débouchent naturellement sur une solution capable
d’occasionner une fracture du crâne à un cycliste!