La signalétique VTT

depuis 2016, la signalétique VTT est commune entre FFC et FFCT (ici la Traversée du Massif Vosgien) il y manque la cotation. Pour avoir réalisé cette traversée en 2013, je confirme que c’est difficile (au moins du parcours noir chaque jour)

Le VTT s’exerce la plupart du temps hors des routes.

Les circuits y sont parfois balisés par les fédérations sans qu’on sache très bien ce que signifient les symboles utilisés. Lire la suite

Le Club Vosgien en marche contre les VTT

Encore une fois, les marcheurs du Club Vosgien partent en guerre contre tous ceux qui utilisent « leurs sentiers ».

Ce n’est pas la première fois que le Club Vosgien tente de barrer la route aux autres usagers de la montagne vosgienne. Lire la suite

Dimanche 11 juin, la Jurassic de Winkel

Ces images là sont tentantes.

La Jurassic 2017 aura lieu dimanche 11 juin.

Je précise que c’est uniquement pour vététistes…mais libre à celui qui veut prendre son routier ou son gravel ou son tricycle!

voir le détail ici

Revue de paquetage

Mon nouveau matériel embarqué.

Je garde:

  1. un chiffon
  2. une pompe
  3. une bombe de liquide d’étanchéité
  4. une attache rapide de chaîne
  5. un jeu de clés
  6. une boite de rustines, est-ce bien encore utile pour des pneus sans chambre?
  7. quatre démonte pneus
  8. une trousse de secours

Lire la suite

Le VTT en cause

Interdiction vélo et moto sur le Thannerhubel, un panneau bricolé par qui et décrété par quelle autorité? On notera en dessous l’autocollant d’un itinéraire VTT. Alors qui croire?

Des panneaux comme celui-là, on commence à en trouver dans le massif vosgien.

A l’image de ce qui est pratiqué en Allemagne, le vélo se retrouve interdit dans les chemins de moins de deux mètres ça et là de manière sporadique.

Je ne suis pas contre le fait qu’on réglemente le VTT dans certains chemins étroits très empruntés par les marcheurs. Lire la suite

Tentation électrique

Ce matin grisaille sur Michelbach

Ce matin la grisaille s’étend sur l’Alsace et les Vosges.

Une averse drue vers huit heures.

Puis à neuf heures, une relative éclaircie, j’en profite pour sauter sur mon destrier. Lire la suite