Étiquette : Bannstein

Par la route

Les hauts d’Orschwihr par la route viticole

La route est sèche. Le temps n’est pas à la pluie, mais il fait frais 10° et 8° seulement au retour.

Je longe les collines jusqu’à Guebwiller. (Wattwiller)

Le parcours du jour fait 66km et 500m. C’est un classique du genre pour retraité entraîné. Les coursiers se marreront.

La Voie Verte qu’on prend face à l’hôpital est à peu prêt réussie et elle nous conduit jusqu’à Buhl. Elle permet d’éviter cette affreuse rue Théodore Deck.

A Buhl, je prends la rue de la Liberté, ce n’est pas le meilleur plan car il y a un raidart en plus pour atteindre la route de Soultzmatt.

La descente sur Soultzmatt est glaciale. Je ne m’attarde pas au col

A Bollwiller, je prends Staff. La traversée de la Voie Verte à Cernay est infernale avec les familles qui ne contrôlent ni les chiens ni les enfants. La crainte est de renverser quelqu’un. Je sonne plusieurs fois et très peu de résultat, jusqu’à m’arrêter. On est samedi, c’est donc normal.

Je m’arrête.

La vieille dame semble ne plus pouvoir marcher avec son déambulateur…Elle me montre du doigt son immeuble de l’autre coté de la passerelle derrière l’Espace Grün.

Vous y arriverez?…

Oui, en allant lentement.

https://www.openrunner.com/r/10696161

Publicités

Bannstein

Col du Bannstein

Beaucoup de retraités sur leur vélo aujourd’hui. Normal, il faisait beau. Quand on voit l’énergie physique dépensée par ces types désœuvrés, on se demande pourquoi on les a mis à la retraite.

Je connais la réponse: inemployable. C’est avec ce qualificatif qu’on nous pousse gentiment vers la sortie. Place aux d’jeuns!

Bon ça c’est dit. En conséquence de quoi, je suis allé bouffer mes 2600 kilocalories dans le Bannstein plutôt qu’à l’usine.

Trois degrés en haut et soleil.

J’ai grimpé à mon train habituel, c’est à dire de sénateur.


‘ai essayé le cardio sur l’Iphone. 132 de fréquence. On dit que ça brûle les graisses. Je demande à voir…


http:// https://www.openrunner.com/r/9543306

Toussaint d’été

C’est la Toussaint d’été.

Nos morts attendront celle d’hiver!

Ils ne nous en voudront pas, eux qui sont dans la pénombre ou la lumière éternelle, c’est comme on voudra. Poursuivre la lecture de « Toussaint d’été »

Parcours du matin

Lautenbach

J’aime les temps pluvieux.

Lafannette sur son blog  est de mon avis: Lorsqu’un orage se prépare, l’air est lourd, chargé en ions positifs et provoque chez l’homme comme chez les animaux une forme de tension. Quand il éclate, l’air se charge d’ions négatifs et on ressent un soulagement. Poursuivre la lecture de « Parcours du matin »