Mulhouse, sa fête du vélo

Départ donné place de la Réunion avec le président du CADReS Marc ARNOLD entête

Fête du vélo aujourd’hui à Mulhouse.

Après deux années d’interruption, la fête du vélo a renoué avec la tradition, sous l’égide du CADReS et grâce à ses militants fidèles. Parcourir les rues du centre-ville à petite allure, c’est un exercice qui n’est pas toujours au goût des usagers habituels et motorisés.

orchestre ambulant pour donner de l’ambiance, Dominique aux commandes

Mais dans l’ensemble, les automobilistes ont été patients et compréhensifs. Il faut dire que la police municipale à vélo a réglé l’avancement de ce convoi avec tact aux carrefours.

Sauf un conducteur qui n’a pas compris qu’un policier à vélo puisse lui imposer d’attendre le passage des vélos pour avancer…peut-être un méprise? Or un policier municipal dispose de toutes les prérogatives pour régler la circulation.

le benjamin a eu du mal à suivre le peloton

Je ne sais pas combien nous étions. Moins que certaines années sans doute. Mais comme je fermais la marche, je pouvais difficilement me rendre compte.

Plus nombreux, j’ai le souvenir que cela devient vite ingérable.

un parcours bucolique qui nous a permis de découvrir de petites rues sympas

Les vélos-cargos ont toujours la cote parmi le public.

Ce qu’on voit est exceptionnel

A l’issue du défilé, la tombola a permis à un heureux gagnant de remporter un vélo.

le premier prix

La fête terminée, j’ai remis mon vélo dans le train. A l’année prochaine!

4 juin, fête du vélo à Mulhouse

Presque vrai

Bad Bellingen. C’est une esclave, elle est enchaînée

Je suis parti tôt depuis Thann pour aller voir la fameuse passerelle de Chalampé. C’est fait.

Je l’ai eue toute seule pour moi.

Après j’ai traversé Neuenburg en travaux. Direction Bad Bellingen. Puis montée à Blansingen.

A la sortie de Huttingen, stop!

La dame m’explique quelque chose que je ne comprends pas. Mais à force d’essayer, je capte « stein-dynamit« . Bon ok, il va y avoir un dynamitage. Effectivement, une sirène retentit puis « boum! », mes pieds tremblent.

La carrière en haut a pris des proportions gigantesques. Je longe le grillage et je plonge à Efringen-Kirchen.

Puis le parcours habituel du temps jadis. Märkt puis Kembs le long du grand canal. J’ai pris la Hardt pour rejoindre Mulhouse et je me suis faufilé jusqu’à Richwiller, puis Wittelsheim.

124km/500m

Chalampé
cherchez les intrus
Trace GPS OP

La médecine fait des merveilles

le scan, nouveau sésame du monde moderne

Qui n’est pas un jour dans sa vie confronté à l’hôpital!

J’ai encore cette chance d’y être peu allé. Ce matin, examen visuel dans le grand hôpital mulhousien, le GHRMSA. Tout y est parfaitement rodé. Comme à l’accoutumée je ne peux m’empêcher de relater cette expérience. L’hôpital de Mulhouse, comme tous les autres hôpitaux, est confronté nous dit-on à un manque de personnels et de moyens. Je suis incapable d’en juger. Pourtant je suis sûr que ses agents font des miracles, y compris parfois avec des cas graves et désespérés.

Parking payant pour consultant. J’ai commencé par aller fureter du coté des urgences, près de l’hélico du SAMU, croyant échapper à la grande entrée. Non, ce n’était pas bon, à coté des urgences, il n’y avait que la chambre mortuaire.

Devant la grande entrée, la cohorte d’ambulances et l’inévitable zone fumeurs avec les malades amputés sur leur fauteuil venus en griller une.

Une fois dans le sas, un vigile me surveille attentivement car je cherche mon masque… tout neuf en tissu immaculé et plissé, élastiques réglables et pince-nez ajustable. J’ai une femme merveilleuse qui pense à tout.

Scan du passe sanitaire. OK, c’est bon.

La liste des services se dresse face à moi dans la salle des pas perdus. C’est un grand catalogue abscons. Finalement j’avise une dame de service qui pousse son chariot.

  • L’ophtalmo?…c’est le grand couloir tout de suite à droite

Ce sera ma seule relation humaine teintée de compréhension.

Comme pour faire la queue au rayon fromage d’Auchan, prendre son ticket et attendre que votre numéro s’affiche…

Pendant qu’on me prend en charge sans aménité, derrière une vitre blindée (aménité: nom féminin signifiant amabilité), je débite au pas de charge nom, prénom, adresse, number phone. Ce faisant, j’observe un lecteur scanner derrière la vitre blindée dotée à cet endroit d’une petite fente…c’est pour valider votre ticket de parking qui vous permettra de sortir gratuitement. Sinon, c’est 1.60 euro l’heure. C’est vraiment sympa. Je ne remercierai jamais assez ce geste d’une machine me rendant la vie moins chère.

Une première mesure, votre pression intra-oculaire.

Notez bien que jamais on ne m’indiquera à quoi sert cet examen, ni d’ailleurs son résultat. En fait je le sais, votre globe oculaire est pourvu d’une humeur liquide dont la pression ne doit dépasser un certain seuil, sinon vous allez abimer votre nerf optique, risquer un glaucome et engendrer plein de choses désagréables pour votre vue notamment si le petit conduit de décharge de l’humeur est bouché.

Passage au tonomètre à air pulsé: c’est désagréable mais non douloureux et votre œil qui est malin se ferme quand on lui souffle dessus…la machine recommence mais l’opératrice s’impatiente car elle n’a pas que vous à s’occuper

  • Vous habitez à quelle adresse? ne tentez pas de lui répondre et vous? c’est juste pour voir à l’ordi si elle a le bon client.Personnellement, pour éviter ces erreurs, je préconise un bracelet avec code-barre au moment d’entrer.
  • Ne fermez pas l’œil, allons!
  • Retournez dans la salle d’attente, dans le couloir à gauche…

Bien sûr, je me trompe et j’entends appeler mon nom au bout du couloir.

Je manque de renverser le totem de gel hydroalcoolique qui trône au milieu de l’allée

  • On va vous faire un champ visuel, alors retirez vos lunettes et baissez le masque, je vais vous boucher un œil
  • N’appuyez pas sur le bouton n’importe quand sinon vous allez fausser les résultats!…

Au bout de cinq minutes, j’ai eu envie de balancer la Game-Boy. Je ne sais jamais si j’ai coulé le destroyer en haut dans le coin droit ou le périscope qui émerge insidieusement en bas au milieu. Mais j’ai l’œil, je suis capable de combattre cinq ou six attaques simultanées.

  • je vous sens bien fatigué…
  • est-ce que je peux changer de main?
  • pour quoi faire?
  • parce que j’ai la main qui fatigue…et peut-être qu’étant gaucher les ordres iront plus vite jusqu’à mon cerveau…

Manifestement la manipulatrice n’a pas apprécié ma remarque pourtant de bon sens.

Au bout de vingt minutes, j’étais dehors.

Résultats au prochain rendez-vous.

On en pensera ce qu’on veut, mais la médecine moderne est devenue très performante et d’une efficacité redoutable. On aurait tort de l’accuser de ne pas faire des efforts surhumains de productivité. Je viens d’en avoir la preuve en live.

J’ai repris ma voiture et, dernier miracle de la technologie, mon ticket de parking a déclenché le lever de la barrière me permettant de fuir ce monde aseptisé et mécanisé.

Balade mulhousienne

Aujourd’hui, balade à Mulhouse. J’avais mon masque avec moi. Les terrasses de la place de la Réunion sont pleines. Le temps est beau.

Je rentre par Pulversheim et la piste de la Thur. La Renouée du Japon ne permet pas de se croiser à certains endroits.

Contre la réforme des retraites

La manifestation contre la réforme des retraites à Mulhouse a rencontré un beau succès

L’opposition à la réforme des retraites a de nouveau réussi son pari. Pour sa troisième journée de protestation, la mobilisation n’a pas faibli.

Peugeot, EDF, SNCF, infirmiers, enseignants, sapeurs-pompiers, gilets jaunes et une imposante représentation d’avocats du barreau de Colmar et de Mulhouse.

Ils sont vénères, les avocats

voir toutes mes images de cette journée

Compter les points

J’ai renoncé à prendre ma bécane pour cette deuxième manifestation du 17 décembre contre la réforme des retraites. A Mulhouse, au bout de deux heures de marche lente, les manifestants ont achevé leur grande procession à travers les rues de la ville.

Le parcours de la manifestation évitait le centre-ville

On parlait dans les rangs de 3000 participants. Une forte représentation de cheminots derrière leurs banderoles. Et aussi ERDF. Et aussi des avocats en robe noire. et beaucoup d’autres sans signes d’appartenance comme moi.

les avocats aussi

Une fois le quartier de la gare achevé, il ne restait plus qu’à rejoindre le point de départ devant l’immeuble de la bourse industrielle.

le cortège impressionnant
la manifestation marque le pas le temps que les gilets jaunes fassent demi-tour

Un cortège d’une cinquantaine de manifestants Gilets jaunes a tenté de perturber le déroulé en empruntant le parcours à contresens. Les forces de l’ordre ont mis fin au stratagème et tout est rentré dans l’ordre.

Un groupe de Gilets jaunes a pris la tête du cortège en fin de manifestation

Hormis les gros bataillons de la CGT et de CGT-Fo, pas de CFDT en vue…

Il ne reste plus qu’à attendre la suite de ce bras de fer entre gouvernement et monde du travail.

Pour la défense de nos retraites

Belle mobilisation à Mulhouse contre la réforme annoncée de nos retraites.

Reconnaissons-le, la CGT s’impose et règle le ballet d’une main de maître. La police devant se charge de la circulation. Tout est parfaitement orchestré.

On parle de 2500 participants. Bonne ambiance et de nombreux corps de métiers représentés. Sans parler des anonymes, comme moi, qui n’avaient pas de banderoles mais qui tenaient à afficher leur solidarité contre les mauvais coups que nous préparent le pouvoir.

Près de moi un ingénieur en retraite de l’industrie textile. « J’ai manifesté deux fois en vingt ans ». « Aujourd’hui, c’est la deuxième fois ». « Avec Sarkozy, on a déjà donné, avec Hollande aussi et voila que ça recommence » me disait-il. Puis il ajoute « Surtout que moi avec Macron, je subis déjà la hausse de la CSG et je paie la taxe d’habitation plein pot!… »

Thann-Mulhouse
Mulhouse-Thann

J’avais pris le VTT pour revêtir une tenue civile plus apte au défilé.

Avec mes grosses pompes de montagne, je pouvais marcher pendant plusieurs heures, même avec mes semelles ferrées qui faisaient penser à un cheval.

Aller 22km avec moins trois degrés.

Retour 23.8 km avec 1°C. Je me suis un peu trompé en quittant Mulhouse ce soir, j’ai longé la gare du nord pour aller à Lutterbach, puis j’ai repris Pfastatt et Wittelsheim.

Le long de la Thur est un peu sinistre de nuit. Je suis arrivé liquéfié avec toutes mes couches anti-froid sur le dos.

Quelques images de cette belle journée populaire et solidaire sur ce lien…

https://photos.app.goo.gl/RYAKb95jFN2ErbEu6

Mulhouse, l’AG du CADRES

AG du CADRES Mulhouse, une cinquantaine d’adhérents se sont déplacés

Les Cyclistes Associés pour le Droit de Rouler en Sécurité (CADRES) de Mulhouse ont tenu leur assemblée annuelle le 22 mars sous la présidence de Marc Arnold.

Le président Marc Arnold a dressé le rapport d’activité

Une assistance nombreuse de cyclistes « utilitaires » étaient venus écouter le rapport d’activité de l’association. Un rapport très fourni qui témoigne de la vitalité du fait cycliste à Mulhouse.

Les adhésions sont en hausse comme le montre Dominique Rosenfeld, trésorier du CADRES

Sans conteste, la tenue de Vélorutions qui réunit les habitués de la Petite Reine une fois par mois en soirée sous une forme conviviale est une réussite. Mais le CADRES se félicite aussi de son opération « à vélo sans âge » permettant aux ainés de faire une balade dans les rues de la ville grâce à l’achat de deux tricycles assistés électriquement, financés par la Fondation de France.

Un petit nouveau dans la galaxie vélo: le CADRES Thur-Doller

S’agissant de la part modale exercée par le cyclistes, le CADRES note une augmentation du flux de vélos ces dernières années notamment grâce à la mesure périodique du taux d’occupation des arceaux d’ancrage en ville.

La mesure du taux d’occupation des arceaux est un indicateur du flux cycliste en ville
Le fameux compteur de vélos du bd Stoessel a fait l’objet d’âpres commentaires sur la justesse des chiffres indiqués. A 21heures, 1095 cyclistes sont passés devant la borne aujourd’hui

Le CADRES constate à regret que le programme quadriennal de travaux ne sera pas achevé en 2019 comme s’y était engagé la ville. Ce qui fera réagir le représentant de la ville, Philippe Trimaille, qui s’offusque qu’on puisse mettre l’accent sur la dangerosité des infrastructures au risque de dissuader les candidats potentiels à l’usage du vélo.

Il est vrai que pour une association de défense des cyclistes, la conduite à tenir n’est pas facile: où positionner le curseur entre l’incitation à encourager de nouveaux venus et la critique d’infrastructures inadaptées?

Poto’Cyclettes Mulhouse, bourse aux vélos

Poto’Cyclettes m’écrit:

La saison reprend de plus belle et notre atelier est de nouveau en activité tous les mercredis de 17h30 à 19h30 (sauf le dernier mercredi du mois) au 11 rue du Puits à Mulhouse. Bien sûr vous êtes les bienvenus pour bricoler, discuter, et profiter de nos outils et matériels.
Petit rappel : Pensez à renouveler votre adhésion.
Par ailleurs, deux événements sont à noter dans vos agendas :Bourse aux vélos co-organisée par Potocyclettes le 30 mars au Centre Technique Municipal (14 rue de la Paix) de Riediesheim de 10h à 12h.Pour cela, nous avons besoin de bénévoles pour : 

  • Préparation 8h-9h
  • Accueil des vendeurs 9h-10h30
  • Sas check up et diagnostic du vélo 10h-12h
  • Accueil du public : 10h-12h
  • Sortie de la Bourse
  • Facebook : Poto’Cyclettes Mulhouse

Les potins du lundi

logoffv.jpg
Le nouveau logo

La FFVélo a tenu son AG annuelle les 1 et 2 décembre derniers.

Ses conclusions filtrent doucement dans les régions…et ici

Après les soubresauts internes entraînés par la divulgation subite de son changement de nom, la FFCT a réglé ses comptes en famille car beaucoup d’adhérents n’ont pas compris pourquoi il fallait changer FFCT en FFVélo.

Pour ne pas fâcher les anciens attachés à la tradition, on leur a dit que la FFCT reste comme avant mais que le sigle FFVélo c’est pour attirer du monde. Ce double langage n’est pas de très bon aloi. Comment expliquer cette duplicité aux nouveaux venus?

Les explications filtrent une à une dans les régions car le site de la fédé affiche toujours être en maintenance

L’intranet est fermé pour maintenance jusqu’à courant décembre.

Merci de votre compréhension.

Pour le COREG Centre-Val de Loire, l’information a été perçue comme une révolution: le séisme de l’annonce de la FFvélo. Il faut dire que la communication au niveau fédéral a surtout été mal maîtrisée (restons gentils).

En attendant on aura droit à un compte-rendu « soft » de l’AG dans Cyclomag…

On s’attendait à des débats sur les sujets « chauds » : nouvelle identité visuelle, numérisation… Ils ont eu lieu. On attendait des nouveautés, des propositions. On les a eues, avec en particulier le projet en direction des jeunes visant à faire évoluer le modèle existant, pour le rendre plus lisible à l’extérieur et susciter l’envie et le besoin de venir dans un club « FFVélo ».

Le gravel fait son apparition parmi nos activités avec les brevets « Graveline ». Le souci d’accueillir la jeune génération, les familles, les femmes qui ne demandent qu’à nous rejoindre mais n’osent pas se lancer, a été présent tout au long du week-end.
La participation de deux jeunes présidents de clubs venus nous faire partager leur expérience a été « une bouffée rafraîchissante » selon les mots d’un congressiste.

Bref la FFVélo tente de reconquérir un jeune public en s’ouvrant davantage sur le monde du vélo.

N’est-il pas déjà trop tard?

Mulhouse territoire vélo

Mulhouse nouveau bassin Hector- Renato Montanaro

On apprend dans Cyclomag que Mulhouse vient de renouveler son label avec la FFVélo.

Mulhouse est une des villes clés de ce territoire, au croisement de plusieurs Eurovéloroutes. Elle a d’ailleurs été labellisée « Ville Vélotouristique » pour la première fois en 2012. Renouvelée au niveau de l’intercommunalité en 2015, Mulhouse Alsace Agglomération redemande ce label en cette fin d’année 2018 !

J’avais consacré un billet en 2012 quand Mulhouse avait adhéré au label de la FFCT.

Je vous laisse découvrir tous les atouts qui valorisent Mulhouse et le vélo dans Cyclomag.

Les cyclistes locaux apprécieront.

Vélo Station, c’est fini

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un magasin de cycles vide, c’est triste.

Vélo Station avait ouvert un très beau magasin en juin 2013.

Un magasin pas comme les autres avec des articles de qualité consacrés au vélo de ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’apprends par Facebook que les sympathiques gérants ont fermé en juillet 2018.

Nous vous remercions pour ces cinq années en votre compagnie et votre fidélité depuis la création du magasin en 2013. Le vélo est notre métier mais surtout notre passion. Nous sommes fiers d’avoir contribué à notre échelle au développement du vélo sur Mulhouse.
Nous partons vers de nouveaux horizons.
Nous vous souhaitons une bonne route à tous.
Céline et Stéphane

Snif!

Voyage à la capitale

img_8387
Mon vélo ondulait dans les courbes de l’accordéon reliant les wagons du tram-train.

Cette manière de laisser croire qu’on a reçu une France en loques et qu’elle mériterait davantage que les aménagements intelligents et modérés d’un pragmatisme non idéologique est dévastatrice car elle laisse l’ensemble des électeurs macroniens et de leurs représentants dans un état de saisissement indigné. (Philippe Bilger, ancien avocat général)

Même les soutiens éclairés de la droite française s’interrogent.

Macron n’en fait-il pas trop?

Il n’est pas tendre Bilger qui poursuit:

Quoi, ces Français ne sont pas contents de l’avenir radieux qu’on leur prépare mais préfèrent leur imparfait présent, quoi, ces citoyens sont plus attentifs à leur pouvoir d’achat et à leur manière d’aller au travail qu’à l’écologie et à son triomphe ou non quand ils seront tous morts !

C’est déjà la lutte finale chez Macron. Voila un président qui s’est consumé plus vite que les autres.

Un vieux stalinien n’aurait pas su si bien dire.

Il faut se plonger dans le tram-train pour comprendre l’autre

tram-train à la porte haute

Mon vélo s’abandonnait.

Il ondulait dans les courbes de l’accordéon reliant les wagons du tram-train.

Ensemble, nous songions à cette jeunesse enjouée qui se pressait dans la grande chenille.

Un train de paroles dont nous ne comprenions pas tout.

Saccadées, empruntes d’un mélange de cultures, les phrases des jeunes ados détonnaient; mon univers grammatical prenait subitement des rides.

Il faut se plonger dans le tram-train pour comprendre.

J’avais échafaudé un plan ou plutôt deux pour rejoindre la capitale sans jouer au chat et à la souris.

Plan A: vélo

Plan B: vélo plus tram-train

L’appellation tram-train est-elle propre à l’Alsace? je ne sais pas. C’est Jean-Marie Bockel qui a eu l’idée de construire un gros tram pour rejoindre Thann depuis Mulhouse.

Son inauguration le 11 décembre 2010 a fait l’objet d’une manifestation de mécontents (déjà!) (voir mon billet )

J’ai pris le B pour aller à mon électrocardiogramme annuel.

Avec le plan B, j’arrive pas en cycliste chez le cardio.

cycliste adepte de l’anarchie joyeuse

J’en profite pour faire un tour au centre-ville.

La grande roue place de la Réunion est déjà en action.

Le passage des Cuveliers est l’astuce cycliste qu’il faut connaître puisque l’avenue du Président Kennedy est partiellement interdite.

Pour tout vous dire, mes déplacements au centre-ville sont erratiques; je suis un cycliste adepte de l’anarchie joyeuse comme Pierre Sansot.

Mulhouse-Rixheim de jour, ça va.

J’en profite pour réviser les changements apportés à la ville.

Le long du quai d’Alger, la population des « gros hamsters » progresse.

Ils sont installés tous les cent mètres sur le gazon et cassent la croûte.

Rejoindre la rue de Bâle

Comment traverser cette jungle de circulation dans les circonvolutions de trois giratoires inextricables!

J’accède à pied à notre passerelle menant à la rue de Bâle en priant.

Puis je dois à nouveau traverser la D66 et me faufiler dans un étroit goulet aménagé pour les vélos, je suis dans la rue de Bâle, ouf!

Rue de Mulhouse à Rixheim, rien de neuf, le cycliste est drossé contre les platanes.

Pour le retour en pleine nuit, ça craint.

Le secrétariat d’un médecin est un va-et-vient générationnel.

Comment va madame votre épouse?

Mais elle est partie l’année dernière…

Ô je suis navrée, toutes mes condoléances!

Mon laisser-passer cardiologique sur le porte-bagage, je saute sur ma bécane souhaitant encore rester un peu chez les bien-portants.

Je quitte Rixheim

Mieux vaut être équipé de son… gilet jaune.

Un fois dans mon tram, 40 minutes et je suis at home.

CADRes Mulhouse, un site rénové

banniere-velomulhouse-471.jpg

Avoir un site internet accueillant, c’est un gage de vitalité.

Le CADRes de Mulhouse vient de renouveler ses contenus pour le plus grand bien des visiteurs.

aller sur le site du CADRes Mulhouse

Je sais, Facebook focalise l’attention et capte les regards, mais rien ne remplace un site concis, détaillé, tenu à jour, avec des rubriques.

C’est la vitrine d’une association.

Beaucoup de sites cyclistes (et pas seulement) tombent en désuétude, le webmestre est aux abonnés absents, les autres s’en fichent; c’est souvent le signe que l’association capote…ou vieillit mal.

Je pense en particulier à un grand club du Haut-Rhin où tout est proposé, rien n’est imposé dont les forces vives font à présent défaut.

Ainsi, on trouve sur sa page d’accueil

  • sa section jeunes VTT qui renvoie à des informations datant du mercredi 2 avril 2014
  • la liste de son Comité élu à l’AG du 6 février 2016

565 VAE à Mulhouse

Mulhouse a choisi les vélos Arcade fabriqués en Vendée pour équiper sa flotte de vélos à assistance électrique (VAE)

L’agglomération mulhousienne (M2A) a choisi de proposer à la location 565 vélos à assistance électrique à ses habitants.

Le journal local l’Alsace y consacre une pleine page ce matin (14 aout 2018)

Mulhouse dispose déjà de son propre réseau de vélos en libre service Vélocité

Elle complète son offre avec des vélos à assistance électrique louables chaque mois au prix de 37 euros.

Cette offre est destinée particulièrement au trajet domicile-travail des personnes n’ayant que cinq à dix kilomètres à parcourir. Les retraités semblent aussi intéressés par ce nouveau mode de déplacement.

Les vélos sont fabriqués par la société Arcade Cycles basée en Vendée.

Pour louer, il faut s’adresser à Médiacycles, gare SNCF de Mulhouse (0389452598).

Caution de 800 euros.

Il reste à ce jour 126 VAE disponibles.

Une cycliste tuée à Mulhouse

Une cycliste a été percutée par une voiture qui roulait dans le sens centre-stade de l’Ill. Âgée de 66 ans, elle a fait un vol plané après avoir tapé le pare-brise du véhicule et s’est retrouvée projetée à plusieurs mètres. Les pompiers arrivés sur place ont procédé à des massages cardiaques, la victime étant en arrêt cardiorespiratoire. (journal l’Alsace du 10 juillet)

L’accident est survenu hier à Mulhouse.

La presse locale ne fournit pas de détails sur les conditions dans lesquelles la cycliste a été renversée par une voiture boulevard Stoessel.

Cette zone de Mulhouse est très fréquentée des automobilistes et des cyclistes; des ouvrages cyclables y sont pourtant délimités et bien entretenus mais les intersections y sont nombreuses.

En décembre 2016, la municipalité a même installé un compteur à vélos dans ce boulevard pour témoigner de la vitalité du fait cycliste.

 

 

Fête du vélo, l’insolite

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Je descends à Porte Haute. C’est pratique, je suis tout près de la place de la Réunion

Je prends le train à Thann.

Plus exactement le tram-train.

C’est reposant car avec mon vélo de ville et en tenue « civile », je ne me voyais pas faire deux fois vingt bornes.

La nouveauté, cette année, c’est la banalisation de l’électrique.

Surtout pour les cargos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Joli cargo avec nacelle en bois

Le cargo roule bien une fois lancé, mais les redémarrages sont difficiles, surtout chargés.

Pas de cyclotouristes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Étonnant spectacle que ces descendeurs équipés en dark vadors

Comme d’hab, la scission est totale.

Deux mondes qui s’ignorent.

Pourtant si, il y en avait des cyclos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La vélo mobile a suscité la curiosité. Ça monte à combien cet engin?

Au retour de notre tour de ville, un groupe venu d’Ardèche (en bus) avec des maillots L’ardéchoise s’égare parmi nous. Ils visitent la ville.

Soyez les bienvenus!

La dame me le dit tout de go: je n’aime pas ce genre de vélo.

Voila qui est dit.

Bon vent dans les Vosges!

Pas de service d’ordre municipal cette année.

Les interruptions de carrefours par les bénévoles ont donné lieu à quelques remarques d’impatience ainsi qu’à des démarrages nerveux, notamment de motards zélés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’envahissement des artères de la ville par des cyclistes n’est pas toujours perçu favorablement par les autres usagers, même s’ils patienteront de mauvaise grâce. On est toujours à la merci d’un fou du volant…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
le poste EDF de Porte Haute

Je rentre à Thann avec le tram-train.

J’ai vingt minutes d’attente, alors je pousse jusqu’à Dornach avec mon vélo

 

 

Contre la casse sociale

IMG_5133.jpgCe matin, il a pris le train pour la première fois.

Je l’ai appuyé contre un soufflet.

Il n’a rien dit.

Trop content de se payer un voyage à l’œil.

IMG_5105.jpg

Dans les virages, sur la plate-forme, il chancelait un peu.

IMG_5106.jpg

A Porte Jeune, je l’ai descendu et on a visité ensemble la place de la Réunion.

IMG_5107.jpg

Puis on a rendu visite aux mendiants de la rue du Sauvage qui commençaient à émerger de leurs cartons dans l’indifférence des livreurs, tout en se dirigeant vers la Société Industrielle, siège du patronat d’antan.

Un svelte capitaine de police réglait le ballet de ses hommes avec dextérité.

IMG_5109.jpg

Quand toutes les forces laborieuses portant calicots et drapeaux se mirent à enfler, le cortège s’ébranla à travers la ville.

IMG_5113.jpg

Pas de Peugeot dans cette manif.

Le protocole de division public/privé a été respecté.

Pas de CFDT non plus.

Mais des retraités venus soutenir les actifs.

La Santé bien représentée par les Ephad du groupe Korian.

Des instits et des cheminots.

Une discrète banderole Ecologie-les Verts et des lycéens.

IMG_5110.jpg

IMG_5127.jpg

IMG_5121.jpg

Quand la ferveur ouvrière fut au diapason, le cortège s’ébranla à travers les rues de la ville sous les roulements de tambours et les sifflets stridents des cornes de brume

 

IMG_5130.jpg

Pieds et mains glacées, je me suis réfugié au la galerie commerciale et j’ai savouré un express.

IMG_5134.jpg

Il était temps de rentrer.

Comme de juste, trafic paralysé.

J’ai rejoint Dornach à vélo, un tram-train m’attendait.

L’aimable contrôleur, non gréviste, m’expliqua que le voyage à Thann s’appelait « Attitude » sur l’écran de la machine.

D’un geste leste, il tourna la molette, je n’avais plus qu’à payer.

Hasard tarifaire: 4.70€ à l’aller et 5.10€ au retour.

Il est vrai qu’au retour, ça monte.

Un peu.

Non, non, à la SNCF (billet TER) c’est moins cher qu’à Soléa (billet tram-train) eus-je droit en guise d’explication.

Roue libre

P2130012.jpg
Mulhouse, le canal est encore glacé

Roue libre aujourd’hui.

Je veux dire à plat.

En plus, il fait beau. Continuer à lire … « Roue libre »

Mulhouse jadis

dsc02123.jpg
 photographie sur plaque colorisée

Mulhouse quand le Schweidissi trônait encore place de la Réunion.

Il semble qu’on l’appelait alors statue Arbeit en référence aux employeurs suisses de la ville.

Les historiens pourront nous éclairer…

Nouvelles du CADReS

fete-du-velo-2016-57530d8458695

Le CADReS (Cyclistes Associés pour le Droit de Rouler en Sécurité) de Mulhouse vient de publier sa lettre contact de janvier 2018.

Le CADReS, c’est d’abord le vélo urbain au quotidien et aussi des balades familiales proposées tout au long de l’année. Continuer à lire … « Nouvelles du CADReS »

Wittenheim fait son cinéma

P1070598
C’est sur le site de Décathlon que va s’ouvrir le nouveau complexe cinématographique. Les cyclistes pourront y venir à vélo s’ils le souhaitent

La nouvelle est presque passée comme une lettre à la Poste, un complexe cinématographique va naître à Wittenheim sur le site déjà occupé par Décathlon et Cultura. Continuer à lire … « Wittenheim fait son cinéma »

Pas d’Alsace ce matin…

carteEBRA, vous connaissez?

C’est le groupe de presse régionale Est-Bourgogne-Rhône-Alpes contrôlé par la banque Crédit Mutuel.

Au rang duquel groupe figurent les journaux… Continuer à lire … « Pas d’Alsace ce matin… »

Street Art à Mulhouse

IMG_4057.jpg

Ce matin, j’y suis retourné de bonne humeur.

Un type finissait sa canette quand j’approchais.

Bien mis, la cinquantaine, walkman sur les oreilles.

Nonchalamment, il la jette sur les berges de l’Ill du haut du parapet. Continuer à lire … « Street Art à Mulhouse »

Tram-train+vélo à Thann

IMG_3904.jpg
Thann-Mulhouse en tram-train, toutes les 1/2 heures

Ce matin, j’ai essayé le tram-train de Thann à Mulhouse.

Inauguré en décembre 2010, je ne l’avais pas encore expérimenté.

Le tram-train a fait beaucoup parler de lui en mal au début.

En cause, les horaires des navettes moins performantes que le
TER… « Horaires Drame train, usagers méprisés! » disaient les manifestants. Continuer à lire … « Tram-train+vélo à Thann »

Saint-Nicolas

La vallée de Saint-Nicolas (photographie de 2014)

J’ai repris mon vélo de route que j’avais délaissé depuis un mois au profit du VTT.

Au début, on est surpris par la dureté de la suspension.

Et pour cause, il n’y en a pas. Continuer à lire … « Saint-Nicolas »

Plaisance

J’ai repris la route.

Timidement. Continuer à lire … « Plaisance »

Froid et pollution

Voila bientôt deux semaines que le thermomètre n’est pas passé au-dessus de zéro en Alsace.

Avec en prime une pollution permanente aux micro-particules.

On entend dire que le temps va s’adoucir en fin de semaine… Continuer à lire … « Froid et pollution »

Mulhouse: 600.000 euros pour le vélo électrique

L’agglomération mulhousienne (M2A) va consacrer 600.000 euros à l’achat de vélo à assistance électrique sous forme de bons d’achat ou de formules de location-vente.

Une bonne décision qui rejoint celle d’autres municipalités comme Colmar. Continuer à lire … « Mulhouse: 600.000 euros pour le vélo électrique »

8000 passages en deux semaines

Image Thijssen Johannes

Mulhouse, ville cyclable?

8000 passages en deux semaines! Continuer à lire … « 8000 passages en deux semaines »

%d blogueurs aiment cette page :