Mois : octobre 2018

Quand la mer se retire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
sous-marin rustique du bassin rhénan

Quand la mer se retire, on retrouve tous les vestiges engloutis depuis des siècles.

Des sous-marins calcifiés…des vaisseaux et peut-être aussi des avions.

Toutes les infos ici

 

Publicités

Les potins du lundi

 

Plume_Sergent-Major_IMGP4352.jpg
Sergent Major

Potiner.

Verbe du premier groupe.

Vient de potin.

Les micro-bulles d’encre

L’exercice qui consiste à potiner est parfois tout aussi difficile que celui de pédaler.

Alors je réfléchis. Puis j’écris en m’appliquant, en veillant à mon vocabulaire, à la construction de mes phrases, à mon style.

Respecter son lecteur me guide.

Je tente de résister à cet avilissement de la langue dont on voudrait faire un passe-partout en abolissant par exemple le participe passé. Je suis chaque jour comme cet élève qui tente les pleins et les déliés avec sa plume Sergent Major qui gratte le papier, l’écorche et projette des micro-bulles d’encre là où on ne veut pas.

Maintenant que la pluie est revenue en Alsace, après une absence de quatre mois, nous allons pouvoir bichonner nos vélos dans le garage.

img_8274
Le Molkenrain dimanche 28 octobre, la neige a fait son apparition et l’aubergiste a eu fort à faire pour acheminer sa clientèle avec son 4×4 depuis le col du Herrenfluh. L’auberge fermera en principe le 11 novembre

Un grand rouleur s’honorait cette semaine d’avoir bouclé ses 20.000 kilomètres à vélo.

Au cours des 10 premiers mois de cette année seulement!

Il a donc encore des chances d’en engranger 2 à 3000 de plus d’ici le 31 décembre.

Son truc à lui, c’est de bouffer des kilomètres et d’en tirer des moyennes.

Pourquoi pas!

Un jour, le poids des ans va l’atteindre comme tout le monde et il devra battre en retraite, aborder une relative décroissance.

Sauf Robert Marchand!

11685343

A 106 ans, Robert Marchand fait le show en salle sur un vélo grâce à l’insistance de ses fans.

Il est devenu une bête de foire. Malgré lui? je ne sais pas…

Souhaitons-lui qu’un drame ne vienne pas clore le spectacle prématurément.

Tous mes autres confrères, l’âge venant, se retirent un à un sur la pointe des  pieds lorsqu’ils sentent ne plus être « dans le coup ».

Car le sport ne fait pas que du bien, il use aussi prématurément les articulations et irrite le système respiratoire gorgé de nombreux polluants.

Il est vrai que pour affronter la route aujourd’hui, il faut être rompu à tous les incivismes, comprendre que le danger est partout et que le plus sournois peut survenir par l’arrière sans qu’on s’y attende.

On a cru pendant un temps que le VTT allait nous mettre à l’abri de la route mais voici que les chasseurs se mettent à leur tour à nous flinguer!

En otages, les profs!

20181026093652104-0
Comment braquer son prof (image Facebook)

En parlant de flingue, quelle n’est pas notre surprise de voir cet élève qui braque sa prof en direct sur Facebook.

On a longtemps laissé croire que l’école était un sanctuaire, un monde à part à l’abri des violences urbaines, garant de l’apprentissage des savoirs, du respect de l’autre.

Que nenni!

C’est devenu le champ clos de petites frappes et de trafics en tous genres et le défouloir d’une jeunesse en déshérence.

En otages, les profs!

Désacralisée, déqualifiée, déconsidérée, vilipendée, la profession ne recrute plus.

Aller faire l’école la peur au ventre, c’est devenu le lot de nombreux enseignantEs.

Les yaka-faukon ont tous leurs solutions, jusqu’au ministre Castaner qui y verrait bien des policiers.

Y’a le feu au lac, il est temps de se barrer.

 

Le Grand Ballon avec la neige

un-cycliste-monte-la-route-du-grand-ballon-sous-la-neige-le-27-octobre-2018-photo-dna-norbert-hecht-1540637449.jpg
Photo DNA / Norbert Hecht

C’est dans l’Alsace.fr qu’on peut voir ce cycliste grimper le Grand Ballon.

Un samedi très contrasté avec le temps de jeudi dernier!

A mon avis cette image est prise au niveau de l’auberge du Haag

 

Montpellier freine le vélo

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, n’est pas convaincu par le vélo pour se déplacer en ville.

Pourquoi faire des pistes cyclables pour deux cyclistes? déclare t-il

Voila qui devrait aller droit au cœur des deux adeptes de la Petite Reine.

 

Haro sur le gasoil

44564523_548374005601895_1040327815955742720_n.jpg

Les réseaux sociaux s’enflamment.

La hausse des carburants va t-elle paralyser le pays?

On a connu les barrages de routiers, d’agriculteurs, d’ambulanciers, des cheminots, de l’EDF, …des gonfleurs d’hélices

A présent, ce sont les automobilistes eux-mêmes qui veulent bloquer.

En cause la hausse du gasoil.

Notre génération semble se satisfaire de slogans simplistes comme ceux de Leclerc qui « crie halte à la vie chère ».

En criant à plusieurs, va t-on enrayer le modèle politique qui fait pression sur le pouvoir d’achat en se parant de vertus écologiques?

Est-il cher le gasoil, d’abord?

A Mulhouse, on le trouve à Leclerc à 1.509 le litre ce matin…et à Neuenburg (chez nos voisins allemands) à 1.469 soit seulement 4 centimes moins cher.

Difficile de dire que la hausse en France est plus élevée que chez nos voisins.

Est-ce que la hausse est inédite?

graph_stat.php

D’après le site Zagaz, la hausse du gasoil a déjà été élevée dans le passé en 2008, en 2012, sans toutefois jamais atteindre le seuil de 2018.

Ce qui est nouveau, c’est la déconnexion avec le prix du brut.

Délibérément le gouvernement choisi de peser sur le diesel qui est accusé de polluer gravement l’atmosphère…ce qui est vrai.

Pour l’État, se gaver de taxes pétrolières est une bonne affaire.

C’est ce que Ségolène Royal nomme l’écologie punitive.

C’est se donner une image écolo à bon compte.

Dos au mur, les possesseurs de diesel n’ont pas d’alternatives dès lors qu’ils n’ont que la voiture pour se rendre au travail ou pour travailler comme par exemple les artisans et les possesseurs de camionnettes.

L’affaire va t-elle tourner au vinaigre?

Attendons de voir…

Les véhicules ne peuvent que se déprécier à la revente.

Difficile donc pour les utilisateurs de se défaire de leur voiture sans être spoliés.

Alors quelles sont les solutions?

Les solutions sont tellement indicibles que personne n’ose en parler.

Il s’agit de mettre en cause notre mode de développement et le pillage des ressources de la planète qui fait courir l’humanité à sa perte.

Moins de déplacements, plus de proximité.

C’est à dire tout le contraire de ce qu’on a fait au fil du temps.

Je ne vais pas développer, d’autres s’en chargent avec beaucoup de talent.

Je sors là…ou pas?

vt1
Vieux-Thann route de Cernay

Beaucoup de communes s’en foutent des vélos…et des cyclistes. Ce qui les intéressent c’est de ralentir les voitures à tout prix avec des dos d’ânes, des feux « pédagogiques » et des rétrécissements qui mettent en danger les vélos.

C’est le cas de Vieux-Thann (Haut-Rhin) et accessoirement de Cernay, sa sœur voisine.

Voila 20 ans que ça dure. Au moins.

Personne ne bouge.

Heureusement, une association CADRes Thur-Doller va voir le jour et compte bien mettre les pieds dans le plat de ces anomalies préjudiciables au mode de déplacement doux.

Pourquoi est-ce que ça devrait changer, direz-vous?

Exemple avec ce trait de peinture sur le trottoir qui s’arrête au changement de commune.

Remarquez que l’absence de peinture, ça arrange les riverains qui peuvent ainsi se garer sur le trottoir.

Que font les cyclistes?

Soit ils ne prennent pas la bande cyclable en sachant qu’ils vont devoir sortir sur la chaussée et se font eng… e ne pas rester sur le trottoir, soit ils sortent avant quand c’est encore possible et se font eng…aussi.

Moralité, on est en danger dans tous les cas.

Pour l’anecdote, cette semaine, un gros pickup 4X4 a ouvert sa fenêtre passager pour hurler « piste cyclable » une fois arrivé à ma hauteur

Remarquez que dans l’autre sens, ce n’est pas mieux, comme quoi Vieux-Thann mérite un bonnet d’âne.

 

 

Barre de céréales maison

big_5b29819a4636497f84a53487552cfb18.jpg
L’Ultra fruits bars (Décathlon) est parmi les plus chers et pas forcément le meilleur selon le classement de Nicolas Aubineau

J’ai arrêté d’acheter des barres de céréales depuis que j’ai eu des doutes sur les contenus.

Le prix m’a aussi aidé à prendre cette décision.

Presque un euro la barre, non!

Faut-il prendre le temps de fabriquer soi-même ses aliments nutritifs emportés sur le vélo?

Je ne fais que repiquer un article paru dans MatosVélo de Nicolas Aubineau, diététicien, qui après avoir comparé toutes sortes de barres énergétiques en arrive à proposer une barre fabriquée par lui-même…nettement moins chère et contenant des ingrédients naturels.

Barre_energetique_sport_3.jpg

50 g d’amandes entières

100 g de noix (Cajou, Pécan, Brésil, Grenoble…)

50 g de pistaches

100 g de dattes séchées dénoyautées

2 cuillerées à soupe de poudre de cacao maigre

2 cuillerées à soupe d’éclats de fèves de cacao

2 cuillerées à soupe d’huile de coco

1 cuillerée à soupe de gingembre en poudre

1 cuillerée à soupe d’écorces de citron en poudre

4 pincées de fleur de sel

Le tout mélangé et broyé dans un mixeur puis mis au frigo pendant 12 heures.

Résultat vous obtenez 12 petites barres de 30 grammes.

Coût 45 centimes pièce!

Vu le prix de vente des barres en magasin, ça vaut le coup d’essayer!

Aller sur le site MatosVélo pour obtenir les détails.

A lire aussi…

La banane du cycliste