Mois : avril 2018

Les potins du lundi

img_6066
Nouveau logo, nouvelle identité visuelle pour la FFCT

Mine de rien, le relooking de la FFCT est passé comme une lettre à la poste.

Personne n’a rien vu venir.

Même pas ses fidèles affidés.

Pourtant la FFCT s’interrogeait déjà sur son avenir lors de l’AG de Colmar en 2016. (lire mon billet d’alors) Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Demain dans mes potins…

cropped-carrc3a9-2012Demain dans mes potins du lundi, je vous dirai ce que je pense de la nouvelle identité visuelle de la FFCT qui s’appelle dorénavant FFVélo.

Comme on l’imagine, je ne serai pas tendre avec mon ancienne fédé. Poursuivre la lecture de « Demain dans mes potins… »

Planque en forêt

IMG_6111.jpg
Le perchman en action

J’ai déjà pris dans les narines une bonne dose de ce produit défoliant, pesticide, insecticide,… vététicide? …je ne sais pas, … que la rampe d’irrigation du tracteur disperse abondamment dans le champ qui borde la départementale D34.1.  Poursuivre la lecture de « Planque en forêt »

Retour en Alsace

IMG_5779.jpg

Y’a comme un défaut…

Non, pas de défaut.

C’est Collioure.

J’avais vu des cartes postales dans le passé et tous les peintres se ruent sur Collioure pour se faire la main avec ce paysage de rêve. Poursuivre la lecture de « Retour en Alsace »

Je l’ai acheté ce matin

P4280002.jpg

Il a grimpé la petite côte de Sentheim en s’appliquant…comme s’il sentait venir un poursuivant derrière lui.

Quelques fois, la conduite est incertaine et le guidon est saisi d’un hoquet qui charrie l’équipage à droite et à gauche. Poursuivre la lecture de « Je l’ai acheté ce matin »

Vaches de l’Albera

IMG_6056.jpg
Des vaches à l’état sauvage dans la montagne des Albères

C’est une découverte insolite à laquelle j’ai été confronté lors de mes randonnées pyrénéennes, celle des vaches sauvages de l’Albera, autrement dit de la région des Albères au-dessus du Perthus. Poursuivre la lecture de « Vaches de l’Albera »

Cyclo au petit cours

topeak

J’ai ressorti mes sacoches.

Avec ce modèle là, je me donne un semblant d’urbanité.

Une poignée pour gagner ma chambre d’hôte avec mon bagage à la main; un peu plus je ressemblerais à un VRP représentant en chambres à air! Poursuivre la lecture de « Cyclo au petit cours »

Argelès, l’honneur d’un club

argeles.jpg
Un parcours presqu’entièrement goudronné sur les hauteurs de Banyuls, Port Vendres et Collioure

Me voici revenu de mon séjour à Argelès-sur-Mer.

Un séjour organisé par le Club des Cent Cols.

Il me reste les souvenirs, les images et l’inestimable sentiment de fierté d’appartenir à une association fidèle à ses principes. Poursuivre la lecture de « Argelès, l’honneur d’un club »

Les Cent Cols à Argelès-sur-Mer

IMG_6035.jpg

Des images, rien que des images de la Confrérie des Cent Cols à Argelès du 15 au 21 avril 2018 .

Catégorie VTT.

Je n’ai pas d’images des « routiers »…mais ils peuvent m’en apporter.

  1. Torre de Madeloc
  2. L’Ouillat
  3. Colera
  4. Crête des Albères
  5. Tour de Querroig
  6. Perthus Ouest
  7. Thuir

Michel Weiss récompensé

IMG_5616.jpg

Michel Weiss bien connu parmi les cyclotouristes mulhousiens vient d’être récompensé à Argelès-sur-Mer.

Il a reçu son diplôme de la Confrérie des Cent Cols après avoir gravi 2000 cols différents.

Poursuivre la lecture de « Michel Weiss récompensé »

Cherchez mon vélo!

Cherchez mon vélo!

Le Bicycode est un gravage qui une fois apposé sur votre vélo devrait permettre de le retrouver en cas de vol.

Comment?

En le déclarant volé à la police.

Tout ça est très théorique car jamais la FUB qui promeut le dispositif n’a encore apporté la preuve de son efficacité.

Si 500.000 vélos sont volés tous les ans, seulement 150.000 sont retrouvés et parmi ceux-ci on ne sait pas combien étaient réellement gravés.

Je continue donc de penser que le mieux est d’éviter le vol grâce à des antivols sérieux.

Article à ce sujet

La nouvelle FFCT

On ne sait pas encore si le changement sera profond ou s’il s’agit uniquement d’un changement de logo. La FFCT devient la Fédération Française du Vélo,

Déjà les réactions fusent sur les réseaux sociaux. Il est vrai que rajeunir la Fédération était nécessaire vu l’âge moyen des adhérents.

Il reste à se poser la question: cette nouvelle image saura t-elle séduire tous ceux qui ne partagent plus la façon de faire du vélo des clubs…

Abandonner la référence au cyclotourisme pour le terme vélo est lourd de sens: espère t-on « ratisser » plus large parmi les adeptes du vélo décontracté? les familles? les jeunes?…

Attendons de voir si cette opération médiatique porte ses fruits!

Les potins du lundi

Difficile de reprendre pied avec l’actualité. Huit jours en quasi autarcie dans l’emprise d’un commando VTT efface tout esprit critique et citoyen. Plus de radio, plus de 📺, plus de journaux.

On est dans l’attente du lendemain. Comme dans le désert des Tartares.

J’avais cependant un nouveau terrain d’étonnement, celui de mes compagnons de route.

Des cyclistes 🚴‍♀️ au tempérament bien trempés qui ne s’embarrassent pas de circonvolutions dans l’actualité.

Justice d’expédition pour les délinquants, précarité pour le monde salarié, expulsion des zadistes,…autant de sujets avec lesquels mes confrères sont en principe d’accord.

Mais n’en parlons pas puisque les associations n’ont pas d’objet politique.

Ici c’est un terrain privé donc vous me montez pas au col nous dit le monsieur.

Il est venu promptement tout nu défendre son territoire à bord de sa moto.

Étrange camp de nudistes pyrénéen!

La bête nous regarde.

C’est une pauvre vache tombée du rocher les pattes brisées.

Combien de temps va t-elle agoniser avant de rendre l’âme ?

Ces vaches sauvages pyrénéennes sont une vraie découverte pour moi.

Une ferme isolée.

Les vaches y sont grasses et parquées dans un minuscule pré sans herbe.

Du fourrage en quantité pour engraisser ces bestiaux.

Comment cette modeste économie de montagne peut-elle survivre sans les aides massives de l’Europe?

Je ne peux pas m’empêcher de verbaliser tous les sujets qui m’encombrent au retour d’un raid à vélo en montagne catalane.

On y reviendra sans doute.

Thuir

Savoir s’arrêter et contempler le paysage, c’est le vélo qui me plaît.

Nous partons de Thuir ce matin pour cette dernière journée de VTT à la Confrérie.Les bornes à l’effigie catalane

Notre voyage avec en arrière plan les neiges du Canigou.

Le poids du bagage surprend parfois le cyclo routier.

Castelnou, je n’y entre pas. Dommage! Le groupe est en grimpée, alors il ne s’arrête pas.

De la route essentiellement.Église de Calmeilles et à côté son petit cimetière et son point d’eau.

Finalement Calmeilles est l’endroit rêvé pour pique-niquer: de l’ombre, du calme, de l’eau et une banquette pour s’asseoir.

C’est sympa pour finir, la route. Mais quand même 70km, 1450m et 23cols!

Au total la semaine a été éprouvante avec environ 10.000 mètres de dénivelés. Mon vélo est content 😀.

Je ne ferai pas ça tous les jours de l’année.

Pour sûr !

Perthus ouest

Avant dernière journée de la Confrérie.

Départ au fort de Bellegarde (image ci-dessus)

45 km, 1200m et …12 à 15 cols. Il me reste à faire le décompte exact. Des crevaisons nombreuses et une ascension conflictuelle avec un riverain qui ne voulait qu’on grimpe au col.

un coin d’ombre bienvenu pour le pique-nique

Après Ruinoguers, on aura une belle piste bétonnée pour le retour.

Le rêve !

Tour de Querroig

Doté de 14 cols et 35 km, ce tour commence à l’ancienne douane espagnole au coll sels Belitres, puis on descend à Portbou par la nationale. On remonte en face au dessus du tunnel au col del Frare.Portbou et son complexe ferroviaire sur l’image ci-dessus.

Sur le parcours il existe des cols très difficiles d’accès. J’en ferai trois sur cinq. Mes jambes sont trop abîmées, j’arrête de faire le singe dans les genêts avec mon vélo à l’épaule.

Mais heureusement les paysages sont très beaux.

A Portbou au retour un pot salutaire et désaltérant avant de regrimper jusqu’à la douane-frontière.

Au col del Suro, vent maritime agréable

Crête des Albères

Après 30 km, 1000m et 14 cols, notre parcours est bouclé.

Départ sur les hauts du Perthus au col de l’Ouillat. Ça paraît facile de longer la frontière…

…mais ça réserve des surprises. Certains cols muletiers sont difficiles à atteindre avec nos vélos.Des vaches sauvages en nombre. Étonnant !

Puis un retour qui roulant avec quelques cols cachés qu’on peinera à dénicher. Puis des traversées de ruisseaux avec bain de pieds assuré. À la fin de ce quatrième jour de VTT, la fatigue s’accumule.

Colera

C’est à Colera à la frontière espagnole que nous montons pour notre parcours de montagne. 40 km, 1200m et 12 cols au programme.

Nous verrons le Canigou enneigé au loin une bonne partie de la journée.

Notre ami britannique Gerald fidèle parmi les fidèles de la Confrérie ne se sépare pas de son coursier léger.

Belle journée avec les senteurs méditerranéennes de lavande et de thym.

Petite chute sans grande conséquence : un fil de fer qui se prend dans la roue et hop!

L’Ouillat à VTT

La semaine de la confrérie se poursuit avec un départ du Boulou ce matin. Au programme 19 cols 50 km et 1600m.

Dur!

Beaucoup de broussailles et 10 km de sentiers muletiers à grimper.

Avec mon copain Bernard, on a fait le maximum pour tenir bon jusqu’à la fin. C’est vrai qu’on ne fait pas ça tous les jours. Temps couvert et température agréable pour grimper.

Enfin une partie herbeuse en arrivant au point culminant 935m.

Torre Maladoc

C’était le nom du circuit du jour.

Doté de 50 km, 1200m et 18 cols, le parcours nous mènera sur les hauteurs de Port Vendres et Banyuls. Les grandes grimpées de la matinée au milieu du vignoble amoureusement entretenu préfiguraient les cols pyrénéens.

J’ai longé la côte pour le retour. Collioure ( mon image) mérite vraiment le coup d’œil.

Les potins du dimanche

argeles.jpg
Séjour de la Confrérie des Cent Cols à Argelès-sur-Mer

Me voici devant un océan de cols à Argelès-sur-Mer à la frontière espagnole orientale.

Heureusement nos bons samaritains des Cent Cols vont nous guider dans ce dédale.

Vous l’avez compris, je me suis expatrié loin de notre chère Alsace. Poursuivre la lecture de « Les potins du dimanche »

Je m’endors avec Théophile

Théophile_Gautier_vers_1855_par_Nadar
Théophile Gautier par Nadar (wikipédia)

On pourrait dire aujourd’hui que Théophile a un peu fumé la moquette.

Je m’endors chaque soir avec lui.

Et chaque matin, j’ai tout oublié.

Je n’en ai fichtre aucun souvenir non plus de mes années scolaires.

Après ma série d’auteurs contemporains, je suis tombé par hasard sur ses Récits fantastiques. Poursuivre la lecture de « Je m’endors avec Théophile »

La boite Pinion

victoire-cycles-vtt-acier-boite-pinion-columbus-tange-veloacier_19
document cycles Victoire

C’est curieux comme nom, boite Pinion.

(j’ai vérifié boite sans accent circonflexe est autorisé, mais ça me choque)

C’est un peu comme une boite Rohloff montée dans le moyeu, mais celle-là se monte dans le boitier de pédalier.

Ce matériel est rarement vu en France. Poursuivre la lecture de « La boite Pinion »

Grève SNCF, il prend son vélo

Train ou vélo, il peut choisir

C’est dans Ouest-France.

Pour aller au boulot, il prend son vélo pendant la grève des cheminots.

Rien de très exceptionnel jusque là. Poursuivre la lecture de « Grève SNCF, il prend son vélo »

Thann, les vététistes sortent du bois

166f5522ab591865759d51028c8c0847_L
Pas question de toucher aux arbres tombés en travers des chemins lors de la tempête Eleanor de janvier dernier

Sympathique rencontre de vététistes le 7 avril à Thann.

Voir mon billet

L’occasion pour l’association MBF de se fendre d’un communiqué au lendemain de cette journée. Poursuivre la lecture de « Thann, les vététistes sortent du bois »

A travers les gouttes

P4100020.jpg
Mulhouse Dornach

Il fallait rouler hier alors qu’il faisait si beau.

Je suis parti tôt pensant que la température allait s’élever.

Trois heures plus tard, on avait perdu trois degrés avec neuf degrés seulement. Poursuivre la lecture de « A travers les gouttes »