Catégorie : Matériel

Bracelet Mi Smart Band 4

Ne s’allume que si vous levez votre poignet

Inutile pour un cycliste.

Cyclos, vous pouvez donc vous dispenser de lire ma prose au sujet de ce bracelet Mi Smart Band 4.

Un truc de la firme Xiaomi, chinois comme de bien entendu, et qui sait tout de vous si vous le laissez faire.

Le bracelet Mi Smart Band 4 est vendu 35 euros. Parfois moins. Et il est outrageusement peu cher dans sa catégorie.

De quoi s’agit-il?

C’est un peu comme un bracelet montre, c’est à dire qu’il donne l’heure mais qu’en plus il enregistre vos activités et est connecté à votre Smartphone.

Si vous êtes marcheur, nageur (étanche 5 atmo) , cycliste, … il affiche votre nombre de pas quotidiens, votre distance parcourue, votre vitesse et même votre rythme cardiaque grâce à son capteur au dos du bracelet. Les plus accros à l’actualité peuvent même recevoir les notifications de messagerie, de Messenger, …moyennant un vibreur intégré. Mais cette fonction devient vite agaçante, mieux vaut s’en dispenser.

Le Mi Smart Band 4 est même capable de dire comment vous dormez à condition de garder le bracelet au bras pendant votre sommeil!

Ai-je bien dormi? 1h32 en sommeil profond et 7h04 en sommeil léger. Je m’en doutais un peu

C’est un beau produit élégant si vous n’êtes pas trop exigeant sur sa fiabilité…voir à ce sujet le détail du produit sur Les Numériques

En activité extérieure, voila ce que vous restitue l’application Mi Smart une fois de retour à la maison…

exemple de restitution de l’application Mi Smart lors d’une sortie vélo
la fonction cardio du bracelet est intéressante pendant l’exercice et vous dispense d’une ceinture thoracique

L’appareil est livré avec son cordon de recharge sur prise USB. L’autonomie annoncée est de 10 jours. Je n’ai pas vérifié.

Marquage vélos, le point

Le marquage des vélos est-il convaincant contre les vols?

Le marquage de nos vélos, c’est la parade trouvée pour endiguer les nombreux vols qui dissuadent de plus en plus d’acheter de bons vélos tout en dévalorisant ce mode de déplacement en ville.

On parle de 400.000 vélos volés chaque année sans qu’on sache d’où ces chiffres sont tirés.

Actuellement, c’est le système Bicycode qui tient la corde en matière de marquage. Préconisé par la FUB, le Bicycode est le plus répandu, d’autant que le Ministère de l’Intérieur pense s’impliquer dans le suivi de sa base de données.

Cependant, le Bicycode présente deux inconvénients de taille:

1/ il nécessite une machine de gravage onéreuse pour les commerçants

2/ il est inadapté aux vélos en alliages légers et fragiles ou en carbone.

Outre le gravage Bicycode (10€), il existe deux autres produits de marquage:

  • le Paravol doté d’un sticker inarrachable à coller soi-même après inscription dans une base de données (12€)
  • le Recobike doté d’une étiquette numérotée dans une registre informatisé, collée par les artisans avec une résine sur le cadre. (25€) (en image, l’étiquette Recobike et ses deux tubes d’injection de résine)

Le site Velook vous explique tout ici

Cela dit, les sceptiques (dont je suis) pensent que ces procédés ne seront pas suffisamment dissuasifs pour retrouver votre vélo volé. Surtout s’il a été balancé au fond d’un canal! Je reste partisan d’un bon antivol en U homologué.

Au travail!

Lapierre se met à faire du vélo électrique avec moteur dans le moyeu et batterie dans le tube. Une façon comme une autre de séduire la clientèle en perte de ressources physiques. Je résiste.

Une chaîne, une cassette. C’était l’heure de passer à la caisse ce matin.

Depuis le 22 février 2019, je n’avais pas encore changé ma chaîne. Un terme assez éloigné par rapport aux années précédentes. Normal, je roule moins.

3750 km, c’est dans la moyenne. La cassette? pas changée depuis le 27 avril 2018 commencer à grogner.

Bon, je n’ai pas tergiversé.

Au moment de reprendre ma bécane, Jacques me dit « tes jantes feront encore deux mois, pas plus… » Je ne discute pas, le creusement est prononcé. C’est la montagne et c’est aussi toutes les scories que je traîne sous les patins les jours de pluie.

Roue Aksium, 70 gr de plus que la Mavic. La qualité Mavic à un prix accessible. Grâce à ses jantes élargies et ses moyeux résistants, l’Aksium est un excellent choix pour des sorties quotidiennes sur route.

Roue arrière changée le 14 mars 2013. Il y a prescription, rien à redire! Bon allons-y pour deux roues. Des Aksium me suffiront amplement, les Mavic coûtent deux fois plus.

T’as vu ton pneu arrière?…une entaille sur le flanc…Mon Conti 5000 n’a pas fait un an, je suis déçu. Entre-nous, le Conti 5000, c’est de la d….., n’achetez-pas! restez avec vos quatre saisons!

Bon, allons-y pour deux pneus!

Tes patins? t’as-vu, ils sont raides…quatre patins. Ton frein avant, il est grippé, faut tout démonter…je ne réponds pas, je suis tout penaud.

Finalement ma matinée s’est terminée par une ardoise plutôt salée.

Giant à Sausheim

Il porte l’enseigne Giant. Installé à Sausheim face à l’hôtel Mercure, à coté de Trèfle Vert, le magasin est plutôt spécialisé dans le vélo à assistance électrique.

Au fil du temps, les machines électriques ressemblent de plus en plus à des motos.

Énorme bloc moteur, énorme poutre renfermant la batterie. Je suis de plus en plus convaincu que le vélo à assistance électrique n’est plus un vélo dès lors qu’on parle d’engin tout terrain.

En revanche dans sa version ville, le vélo à assistance reste gracile. Pour combine de temps encore?

Tout est affaire de goût.

Que penser du gilet à signalétique?

Le gilet signalétique LED est proposé actuellement à 20 euros chez Gifi. Ce produit innovant est-il utile? je m’interroge…

Tout dépend de l’intensité lumineuse; est-elle assez puissante pour être discernée de jour? encore des piles! Ne convient pas en cas de sac à dos.

Par ailleurs, est-ce qu’on est dispensé de tendre le bras pour tourner à gauche?

En résumé, méfiance avec ce produit et surtout regarder derrière (et devant!) avant de couper la route en sécurité

Finalement, je préfère ça…

Boite Pinion

Les Allemands sont très investis dans le vélo.

Ils innovent beaucoup.

La boite Pinion (un nom très ressemblant à pignon!) n’est pas nouvelle, bien que discrète sur le marché. Directement dérivée du modèle de l’automobile, son constructeur en fait la présentation à Eurobikes 2019.

Cette boite a certainement des atouts pour le vélo urbain dès lors qu’elle vient à bout de cet archaïsme qu’est le dérailleur de chaine.

A quand une boite automatique?

article en relation