Catégorie : Matériel

Montre Garmin 235

On la trouvait chez GO-Sport à 150 euros. Ce produit de Garmin reste une valeur sûre malgré sa sortie un peu datée en 2016. A ce prix là, on ne la trouvera plus…et Muscle Up lui donne encore 10/10 en 2020.

Chez Amazon, on peut l’avoir à 170€.

D’extraordinaires capacités dans un petit volume

Sur le marché de l’occasion, on trouve cette montre connectée, équipée d’un GPS, entre 50 et 130 euros. C’est bien suffisant pour faire mon bonheur vu mes maigres ambitions (et capacités) en terme de jogging.

Je l’ai testé au pas de course dans le quartier ce matin…rien que pour l’utiliser avec une formation basique…

Pas de surprise, même avec une belle montre au poignet, j’ai toujours une allure de vieux diesel….et le lendemain j’ai les rotules en vrac!

mon diagramme cardio ressemble aux réa Covid

Le tout numérique du sportif

GPS pour rando VTT
GPS pour route

Voila qui fera bondir les inconditionnels du carnet…et qui laissera de marbre ceux qui n’enregistrent rien de leurs entraînements sportifs.

J’avais pris l’habitude de couvrir des petits carnets de notes depuis bientôt quarante ans. C’était j’en conviens une marotte dont je ne pouvais plus me passer.

Depuis le 1er janvier, terminés les carnets, je suis passé au tout numérique.

C’est à dire que mes entraînements vélo (et bientôt aussi le jogging) vont rejoindre une base de données automatique.

Pour le jogging, en attente
la paperasse d’une vie consacrée au vélo

Les fournisseurs de GPS comme Garmin ont aménagé un espace sur lequel se déversent tous vos enregistrements de balades. Non seulement les paramètres techniques (distances, dénivelées) mais aussi vos temps, calories dépensées et vitesses et bien sûr la cartographie.

J’ai quitté Sigma pour la route et j’ai rejoint Garmin pour toutes mes activités

J’ai dit adieu à mes quarante ans de carnets. Une grosse tranche de vie.

Quand je rentre, je me connecte à Garmin Connect et mon tableau de suivi est aussitôt à jour
Un clic, un coup d’œil sur le tracé enregistré de la balade

Ce qui n’est pas encore enregistré, c’est le suivi d’entretien des bécanes, les chaînes en particulier. Il ne faut pas l’oublier.

Je stocke aussi certaines de mes traces sur Openrunner afin de les mettre à disposition des amateurs. J’en ai déposé 800 actuellement! Il suffit de mentionner l’auteur dans le moteur de recherche d’Openrunner: velomaxou (sans accent)

Bloup-bloup-bloup

C’est un Marathon Plus de chez Schwalbe. Une référence!

Ce matin, il faisait « bloup-bloup-bloup » comme si j’avais ramassé une merde de chien autocollante. Non, c’était le pneu qui a rendu l’âme. Il n’a pas explosé et je pense tenir quelques jours le temps d’en obtenir un neuf.

Curieusement, la bande de roulement est loin d’atteindre sa fin de vie. Mais je pardonne à Schwable: je n’ai jamais crevé avec ce pneu et il a au moins dix ans de bons et loyaux services. Je l’estime à 20.000 km!

Traceur Invoxia? pourquoi pas!

Le traceur Invoxia Bike est contenu dans le feu rouge

Invoxia commercialise des traceurs. Autrement dit des GPS capables de suivre ce qui vous est cher si vous vous faites voler.

Au collier du chien, dans le sac à main de votre femme, dans votre voiture, sur votre moto…ou sur votre vélo.

Pour suivre votre enfant, votre papi désorienté ou vous-même quand vous partez à la montagne pour vous géolocaliser en cas de problème.

Quelle utilité à vélo?

Si on vous vole votre vélo tout carbone pendant que vous achetez un pain au chocolat, vous pourrez le retrouver à l’aide de votre smartphone et de l’application Invoxia. Même dans une cave ou une camionnette! En effet Invoxia utilise des réseaux basse consommation (protocole Lora) et peut envoyer un message contenant sa géolocalisation à une borne située à une distance d’environ 1 kilomètre en zone urbaine et à 20 kilomètres dans une zone rurale plane. (détails ici)

Concrètement le traceur est en veille permanente, il ne s’active que si vous commencez à le déplacer. Sa consommation est très réduite. On peut le garder trois mois sur son vélo sans le recharger. Sur son vélo, il faut le loger judicieusement. Dans le tube de selle, sous la selle, au fond de la sacoche de selle,…

Personnellement, j’utilise ce modèle Invoxia (moins cher (99€) que celui à feu rouge (149€)) pour mon vélo. Facile à dissimuler, il me convient parfaitement si je pars àvélo avec mes bagages.

Le GPS Tracker d’Invoxia n’a besoin ni de carte SIM ni d’abonnement mobile. Il utilise les réseaux basse consommation qui lui permettent d’être plus autonome et efficace que les autres trackers. Par ailleurs, le GPS Tracker d’Invoxia est vendu sans coût supplémentaire : un abonnement de 3 ans aux réseaux basse consommation est inclus dans le prix. Au-delà de 3 ans, l’accès au service coûte seulement 9,99 € par an, soit 0,83 € par mois (souscription depuis l’application).

Voici le cheminement du traceur tel qu’il se signale sur mon smartphone en temps réel sur un itinéraire rural. Dès que votre vélo bouge, vous recevez une notification

On peut toujours trouver des traceurs moins chers sur internet. Mais le plus d’Invoxia, c’est sa hotline française et l’aide qu’elle vous apportera en cas de problèmes en lien avec les services de police

voir le site Invoxia

Le vélo people de Foir’fouille

Appuyé contre les cartons, le vélo MOOVWAY attend son prince.

Vélo électrique de ville – 20 à 35 km d’autonomie – Noir, gris – MOOVWAY

L’excellence MOOVWAY pour un vélo électrique de ville à toute épreuve ! Vitesse, stabilité, durabilité, autonomie : la route devient un bonheur !

Foire’fouille a décidé de casser les prix de ce vélo électrique.

Présenté à 599 euros, il est soldé à…(voir le site)

Je suis toujours bluffé par la camelote chinoise. Car qui d’autre peut afficher un vélo électrique à ce prix là? Songeons que l’acheteur de Foir’fouille a du encore tirer les prix beaucoup plus bas afin de conserver une marge!

N’épiloguons pas sur la qualité, elle n’est vraisemblablement pas au rendez-vous vu qu’à ce prix là on peine à trouver un bon vélo sans électricité.

Garmin Edge Touring Plus

Acheter avec carto IGN incluse sinon cela n’a pas d’intérêt

Dans la série des GPS vélo, le Garmin Edge Touring Plus n’est pas vraiment au top de la technologie moderne. Et pourtant ce petit GPS est toujours au catalogue Garmin. Sorti en 2014 et encore vendu 300 euros aujourd’hui, le Garmin Edge Touring Plus satisfait encore de nombreux utilisateurs qui n’ont pas besoin d’outils sophistiqués.

  • Pas de partenaire virtuel,
  • Pas de fonction d’entraînement,
  • Pas de Bluetooth,
  • Pas d’outil de communication ANT+ pour le EDGE TOURING.
  • Dans sa version Plus, possibilité de connecter un cardio, un radar, des feux et une fonction VAE.
L’écran calculateur est paramétrable à souhait

En fait c’est un compteur vélo avec en plus un GPS Et une cartographie.

Acheté sur le marché de seconde main, vous ferez une excellente affaire. Le Touring Plus se négocie actuellement entre 80 et 120 euros.

Le mien est un peu éraflé mais il marche à merveille.

Poids 95 grammes

Accepte les cartes mémoires : Carte microSD™

Calculateur d’itinéraire

Reste l’inconnue de la tenue de la batterie annoncée pour 7 heures…

Une présentation plus détaillée ici

Les bidouilles de 2021

Garmin Fenix 6X 800 euros!

Je sais qu’avec un sujet comme celui-là, je vais déchainer les passions.

Au nouvel An faut pas s’rater!

Je profite de la torpeur digestive d’après fêtes pour cogiter. Mon système de mesures de performances n’est pas homogène. J’ai les carnets comme vous le savez. Ceux sur lesquels j’écris depuis quarante ans. Un pour la route, un pour le VTT (depuis 10 ans) et un pour le jogging (depuis un an). Le jogging? je ne sais pas si je vais persévérer car j’ai vraiment mal aux genoux le lendemain…Les carnets ont un gros avantage sur tout le reste: le prix!

Mais j’ai aussi d’autres choses plus sophistiquées, des choses numériques, comme on dit.

Garmin Map62S pour le VTT
  • Sigma Data Center pour enregistrer mes résultats routiers
  • Openrunner pour publier mes traces VTT, route et marche occasionnellement
  • Mi Fit pour enregistrer mon jogging

Tout ça n’est pas très homogène, il est vrai.

Je vais passer au tout Garmin. Au fur et à mesure, avec la plate forme Garmin Connect qui me restituera un tableau de bord. Ne me parlez pas de Strava, je l’ai en horreur.

Je serais bien tenté par une montre Garmin connectée pour le jogging, mais vu le prix, j’hésite…

Garmin Edge Touring Plus pour la route

Pas de dépenses somptuaires!

je n’ai pas besoin de choses trop sophistiquées. J’attends un GPS d’occasion acheté sur le Bon Coin pour la route un Edge Touring Plus…et qui viendra remplacer mon compteur Rox 8.1 (adieu Sigma, je t’aimais bien)

pour se mettre au GPS avec Vélomaxou

Valéo, le moteur électrique

Le système d’assistance électrique conçu par Valeo permettra à un vélo cargo de monter une pente de 14 % avec une charge de 150 kg, sans effort. (Valeo)

Valéo se lance dans le moteur électrique (48 Volts) pour vélo avec boite de vitesse automatique.

Un truc pas léger du tout mais puissant où le pédalage va devenir superflu puisque le moteur assurera jusqu’à 90% de la puissance musculaire.

On se demande si le terme de vélomoteur ne serait pas plus adéquat. Le seule justification des pédales, in fine, ne sera qu’un artifice réglementaire permettant d’échapper au casque, à l’assurance et à l’immatriculation. (source les Echos)

Le triporteur à l’honneur

Triporteur Nihola modèle Family 2237 euros avec assistance

Nihola, la marque de triporteurs se frotte les mains, elle vient de vendre 120 triporteurs à Ile de France Mobilités.

La demande de triporteurs se renforce sur le marché de la mobilité en ville. Toute une gamme est à présent disponible depuis le modèle pour transporter les enfants en bas âge jusqu’au transport de colis ou d’animaux de compagnie.

En voiture! capote en option, porte à l’avant, ouah!

visiter le site Nihola

Lampe SHENKEY, l’essai

Pas de problème, on voit clairement qu’il y a un mur face à nous.

J’ai déjà fait la présentation de cette lampe SHENKEY ici.

Une lampe parmi d’autres qui m’a semblé digne d’intérêt pour un usage occasionnel en vélo de route/loisir. N’attendons donc pas de cette lampe plus qu’elle ne mérite: pouvoir rentrer le soir en s’éclairant et en se signalant.

Je l’ai essayée ce soir en dehors de l’éclairage urbain pour me rendre compte de son efficacité.

Bilan positif. Plutôt qu’un long discours, je vous rapporte des photos non améliorées le long de la piste de la Thur entre Wittelsheim et Cernay.

La densité d’éclairement est bien entendu fonction de l’angle porté sur la chaussée. J’adopte un angle qui me donne une densité moyenne à 10 mètres tout en envoyant le halo assez loin. De telle sorte que vous repérez assez tôt ceux qui se baladent sans lumière sur la piste: les cyclistes, les promeneurs, les chiens…les sangliers…

La passerelle de Wittelsheim

Puissance normale
Puissance réduite

La piste cyclable de la Thur

piste sans lumière
avec puissance normale

Sous le pont en traversée de la D83

sous la D83 sans lumière
sous la D83 avec lumière

Bicycle Light SHENKEY

Elle tient dans la main, pratique pour la mettre dans sa poche lorsqu’on quitte son vélo

Vous l’avez deviné, la lampe de vélo SHENKEY est chinoise. Depuis le Petit Livre Rouge et la Longue Marche, la Chine a fait du chemin. A pied et à vélo.

Aujourd’hui, j’ai reçu la lampe SHENKEY à batterie. Quand je vois la qualité du produit, sa présentation, je suis bluffé par le saut technologique et industriel de ce pays qui comporte plus d’un milliard et demi d’âmes.

Et en même temps, je ne peux penser à ces petites mains qui ont du assembler mon produit de A à Z et qui peut-être mangent une salade de rat ou de chauve-souris à midi dans leur Tupperware à la cantine.

C’est la Chine. Il faut « faire avec » car plus aucun produit n’est assemblé ailleurs que chez les Asiatiques. Même les masques!

J’ai donc acheté cette lampe pour la route et occasionnellement le VTT puisqu’un support de casque est fourni avec. Elle permet de voir et d’être vu et la marque SHENKEY figure parmi les meilleurs produits identifiés par les tests de la FUB.

2 baques amovibles, diamètre max 33 mm

Caractéristiques:

Modèle NR-YT-N6 /Batterie: 2000 MAh-3.7V/Puissance 10 Watts

IP65: Protégé contre les poussières/Protégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance

J’ai pesé: 123 gammes avec le collier de fixation guidon.

Se recharge avec cordon USB fourni, livrée non chargée, je l’ai mis en charge une nuit, le voyant rouge est passé au vert.

Comporte trois modes d’éclairage : Haut/ bas/ stroboscopique

2 supports fixation fournis: 1 guidon, 1 casque et une dragonne

notice chinoise et anglaise

Prix constaté: 25 euros

Il ne reste plus qu’à l’essayer…

La notice dit « Strong light use time:2-4h » En régime strobo, elle a clignoté au bout de 1h30+0h30+2h soit 4 heures. J’en déduis qu’à pleine puissance, elle tiendra 2 heures

Recharge possible en route avec batterie externe

Morte!

Je ne rechigne pas à faire l’éloge des produits Décathlon vélo. On y trouve souvent des articles utiles, de sécurité, bien conçus et à prix convenables.

Mais chez Décathlon, on tombe parfois aussi sur des cochonneries.

Comme ce feu de guidon conçu pour être vu (et être en règle) et non pas pour s’éclairer. Les cyclos en possèdent souvent pour rentrer en fin de journée. Monobloc, étanche, léger, discret avec une LED et une optique sympa.

C’est le second à rendre l’âme. Inutile de le charger avec la prise USB, il ne s’allume plus.

Pourquoi?

Mystère!

Je vais tenter une dernière recharge…

On ne le trouve plus dans les rayons. Ceci explique peut-être cela.

Feu Vert pour l’électrique

Vélo VTT électrique mixte Feu Vert E-Rox 100 taille 50 (L) 1500 euros

L’entreprise de commerce automobile Feu Vert a un paquet de vélos électriques sur les bras avec le confinement. Ils ne sont pas seuls à disposer de stocks puisque seules les réparations de cycles sont autorisées.

La solution c’est de commander en ligne et de se faire livrer. Ce à quoi Feu Vert s’engage.

Feu Vert inonde sa clientèle de SMS

Le petit commerce a du souci à se faire face à la force de frappe des grandes surfaces.

Ce n’est pas dans la culture du petit commerçant de se lancer dans le click et collect.

Acheter un VAE en ligne peut aussi réserver de mauvaises surprises si l’on s’est trompé…et ne pas oublier qu’un vélo de loisir est actuellement assigné à tourner dans le quartier!

Pantoufles pour nos mains

25€ chez Rockbross

Plaquettes douloureuses

C’est sous blister moulé, bien présenté. Mais je trouve toujours cela cher. Je me suis demandé si ces modestes plaquettes de VTT ne coûtaient pas , in fine, plus chères que celles des bagnoles…

12.28 euros le kit de 4 plaquettes auto

Arrêtons de nous comparer à l’auto! Mais quand même, je trouve que les miennes ne durent pas longtemps. Achetées en juin 2020, elles sont déjà à changer au bout de 1600 km.

Et les plaquettes avant vont bientôt suivre!…

Le casque à nouveau d’actualité

Obligatoire jusqu’à l’âge de 12 ans, le port du casque est-il appelé à se généraliser à vélo?

La Sécurité Routière (SR) poursuit sa campagne de sécurité à destination des cyclistes. (voir aussi à ce sujet mon article du 25 septembre dernier)

En privilégiant une communication anxiogène qui aura pour effet de dissuader nombre de ceux qui hésitent à quitter leur voiture pour faire 3 ou 4 kilomètres en ville, la Sécurité Routière prend le parti des automobilistes. En Australie, l’imposition du casque a fait baisser la part modale du vélo de 30%. C’est plus facile de pénaliser le vélo que de construire des ouvrages sécurisés et dédiés. On ne sortira jamais de ce dilemme culturel qui cherche à tous prix à favoriser la bagnole et les SUV, cette hérésie environnementale qui fait que plus aucun constructeur n’a autre chose à proposer dans ses catalogues.

Avec des ouvrages comme celui-là, comment encourager le vélo? (source)

Normal, la Sécurité Routière est avant tout la représentation du lobby automobile. Privilégier le casque c’est conforter les comportements agressifs du monde automobile, moins prendre de précaution au voisinage d’un cycliste.

Cela dit, oui, le casque protège dans un univers urbain ou sur la route dès lors que la masse critique de cyclistes n’est pas atteinte comme dans les pays d’Europe du Nord et que nos infrastructures dédiées ressemblent à un salmigondis d’ouvrages obsolètes ou non avenus. Sans savoir l’expliquer, je roule casqué sur route ou dans les chemins pour les loisirs et sans casque en ville. Je suis pas un opposant acharné au port du casque mais je comprends la gène supplémentaire qu’il va occasionner en ville: va t-on se déplacer à pied avec son casque une fois rendu à destination par crainte de se le faire voler? il existe un problème logistique non résolu.

A moins de se procurer un casque pliant!

Vendu 90 euros (!) chez Darty

Si le casque est un argument de prévention de blessures graves, il ne limite pas la dangerosité des comportements, ceux des automobilistes notamment et ceux des cyclistes qui ignorent tout des règles ou qui s’en foutent.

Je serai encore plus vindicatif vis à vis des cyclistes qui roulent sans lumière ou habillés de noir.

Ne pas confondre Sécurité Routière et Prévention Routière…

La Sécurité Routière sur son site met en scène des situations anxiogènes entre cyclistes. Du grand n’importe quoi!

La Sécurité Routière est un organisme gouvernemental. Créée en 1982 au sein du ministère de l’Équipement, la Délégation de la sécurité et de la circulation routières (DSCR) est une administration centrale. Rattachée au ministère de l’Intérieur en 2008, c’est en 2017 que la DSCR change de nom pour devenir la Délégation à la sécurité routière (DSR).

La Prévention Routière est une association. L’Association Prévention Routière se bat pour changer les comportements sur la route. Créée en 1949 par les sociétés d’assurance et avec l’aide de l’Union routière de France, elle a pour objectif « d’étudier et mettre en œuvre toutes mesures et encourager toutes initiatives propres à réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière ».

article en relation avec la Sécurité Routière

KIT VAE Elevate

Tout est bon pour nous faire avaler le VAE. De gré ou de force.

Un grand cencoliste, dans la force de l’âge, s’en inspire même pour dire la chose suivante…

Comment profiter d’une batterie légère (moins de 3kgs tout de même)pour arriver au pied des cols , grimper ses cols à la force musculaire puis rentrer chez soi au plus vite, tout ça en quelques minutes.

Ben voyons!

Quoique ce n’est pas pire que de prendre sa voiture pour aller au pied du col…ou à mi-pente!

Bon! sur ces bonnes paroles, je vous quitte, je saute sur mon vélo avant la pluie annoncée.

Si vous voulez profiter d’une lecture au calme au sujet de ce nouveau procédé révolutionnaire, c’est ici.

Sac à dos VTT ST 900

C’est un bon produit qui va remplacer mon Scudo (vendu par Décathlon)

Dommage, il est noir. Donc nous sommes vulnérables dès qu’on roule sur la route.

Il vient remplacer mon sac Scudo de Camelbak arrivé en fin de vie. Ce sac ST 900 ROCKRIDER proposé par Décathlon va t-il répondre à mes besoins?

D’abord sa contenance: 12 litres comme le Scudo et non pas 6 comme indiqué. Le sac à eau contient 2 litres au lieu de trois. Mais avec un bidon sur le cadre, 3 litres me suffiront amplement.

L’ensemble est de bonne qualité. Les renforts en mousse Pads 3D mesh dans le dos et les bretelles sont généreux. Les poches internes sont nombreuses et adaptées pour les papiers, les clés, les piles,…

Mon Scudo est arrivé en fin de course après six ans de bons et loyaux services

La poche centrale permet d’accueillir le nécessaire de réparation qui chez moi est conséquent. J’emporte quoi?

En outre au centre, on dispose d’un soufflet pour loger un casse-croûte ou un vêtement chaud.

Deux poches sur la ceinture ventrale pour loger l’appareil photo, une fixation de lampe à l’arrière du sac. Une housse de protection contre la pluie est intégrée dans le sac.

Une anse d’accrochage.

Il manque le sifflet. J’ai récupéré celui du Scudo.

Mais le sac est noir, c’est dommage.

Quelle sale manie!

Je vais donc ajouter des velcros rétro-réfléchissants pour l’hiver.

Je vous le recommande pour le rapport qualité/ prix. Vendu 40 euros contre 70 euros pour le Scudo de Camelbak que j’ai gardé 6 ans.

Pénurie de vélos

On dit que c’est l’effet de la crise.

La Covid a fait des dégâts dans les approvisionnements. Tous asiatiques pour la plupart pour tout ce qui touche au monde des loisirs et du sport.

La pénurie de vélos est là. J’ai la modeste ambition d’acheter un Gravel. J’attendrais qu’un mail salvateur m’annonce que le modèle attendu soit à nouveau dans les rayons. Nos achats sont souvent motivés par un effet de mode ou une simple impulsivité. Combien de fois j’ai acheté un truc sur un coup de tête que j’ai regretté ensuite. Ne pas disposer de son produit en ligne ou en rayon est parfois préférable car on a le temps de réfléchir et de se remettre en question.

Ai-je vraiment besoin d’un x-ième vélo? C’est la question. Plus on spécialise sa bécane par tranche d’utilisation, moins on l’utilise. Le Gravel est l’exemple type. Il faut dans mon coin avoir le routier et le VTT. Mais le Gravel s’impose moins, me dis-je…et pourtant j’aimerais en disposer pour faire des parcours mixtes, de la route et du chemin.

A plus long terme, le Gravel va rester tendance car nos réseaux routiers sont appelés à dépérir de plus en plus, à être remplis de chausse-trappes comme les dos-d’âne, il faudra donc avoir des vélos moins rapides mais plus confortables pour affronter nos routes rapiécées. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que la plupart des itinéraires du Tour de France doivent subir des cures de jouvence quelques mois auparavant.

Si le marasme perdure du fait de la forte demande et de l’offre en berne, il est possible que j’oublie de casser ma tirelire.

Bon, en attendant, je me disais qu’il serait temps de renouveler des trucs qui commencent à battre de l’aile.

  • des gants à doigts longs
  • un nouveau compteur route avec GPS. Je ne sais d’ailleurs pas vers quoi me tourner, il faut que je reprenne le sujet de A à Z
  • un maillot manches longues
  • un casque de qualité je reprendrai un KED entièrement rétroréfléchissant (en rupture aussi) idéal pour être repéré la nuit par les chasseurs!
KED Spiro K-star
  • des pompes de VTT. Je les use vite. Elles ont déjà fait un passage chez le cordonnier. En montagne, je suis « un cyclo-marcheur », il est donc normal qu’elles souffrent dans les cailloux où je passe.
C’est ma deuxième paire de Gran Canion Northwave qui commence à marquer des signes de fatigue. 2016-2020, quatre ans déjà

Tous ces équipements sont en rupture.

L’effet Covid est passé par là. On ne fabrique plus rien chez nous.

Alors un conseil: faisons durer notre matos!

La veste EN1150

La veste de pluie EN1150 de Décathlon. Quand vous tendez le bras pour tourner, une barre rétro réfléchissante indique clairement votre intention. Notez le large pavé lumineux sur le bas du dos si vous adoptez une position « course » sur le vélo

Je n’ai aucune réserve sur cette veste de pluie. Encenser Décathlon pour ses vêtements techniques ne me dérange aucunement dès lors que la concurrence peine à faire mieux dans les « petits prix ».

Avec cette veste coupe-pluie RC500 visible EN1150 vendue 50 euros, on en a pour son argent et pour sa sécurité.

La norme EN 1150 régit les vêtements de visualisation à usage non professionnel. Elle est tout à fait adaptée aux cyclistes sur route…et aussi à vététistes en période de chasse!…à moins que les sangliers optent aussi pour cette veste…

Veste coupe-pluie homme RC120 visible EN1150 modèle plus léger vendue 25 euros.

C’est surtout par l’arrière qu’on peut se faire percuter. Par l’avant, un véhicule qui double sans nous avoir vu au loin peut aussi nous faucher…

Visible jour et nuit, ces vêtements sont le Top pour la rentrée dès lors que les jours régressent et que le temps peut devenir brumeux ou pluvieux. En revanche, Décathlon continue de commercialiser des vêtements cyclistes dangereux comme ce coupe Pluie Ultralight Racer Noir ci-dessous…

Y aura t-il un politique capable de faire interdire ce type de vêtement sur route? Rappelons que la nuit et par mauvais temps hors agglo, le gilet réfléchissant de sécurité EN1150 est obligatoire.

Entre les deux, mon cœur balance

RC520 GRAVEL LTD2 SRAM APEX 1×11

Il faut laisser mûrir son choix. A force de me convaincre qu’il me faut du neuf, j’aboutis à une formule « mi figue-mi raisin » qui consiste à se tourner vers le Gravel.

Mon raisonnement est très personnel. Il n’est donc pas partageable. Ma situation est la suivante…

1/ j’ai un vélo de route en carbone équipé en dérailleurs électriques (2009) qui me donne entière satisfaction même s’il est un peu démodé et j’ai de moins en moins envie de route à cause de sa dangerosité. Ben oui, en prenant de l’âge, on a la pétoche!

Je ne vais pas épiloguer trop longtemps: le comportement routier et des automobilistes et des cyclistes n’est plus acceptable. Je botte en touche sachant que le trafic en Alsace est de plus en plus accidentogène. C’est fou le nombre de types qui commettent des délits de fuite après vous avoir accroché. Notre vie ne compte plus.

2/ j’ai un VTT tout suspendu (de 2013) entretenu en 650 qui ne se fabrique plus mais qui me convient très bien aussi pour aller partout où le terrain est accidenté. Pour sûr à bientôt 70 ans je n’ai plus la force pour faire de grands trucs

3/ il me manque un polyvalent pour faire à la fois la route et les chemins…quitte à le porter sur mon dos quand ça devient « chaud ». Exemple grimper sur le massif par la route et m’éclipser dès qu’il y a trop de monde et dénicher des coins perdus.

C’est ma stratégie pour les prochaines années et peut-être aussi du bike-packing de temps à autre.

Ce sera donc un Gravel puisqu’on les nomme ainsi. Des vélos plus légers que le VTT, moins confortables aussi puisque non suspendus. Avec des gros pneus jusqu’à 38 et des freins à disques.

J’ai encore du temps pour réfléchir, il faut précommander. Inutile d’investir dans des composants dispendieux trop raffinés vu l’usage qui lui sera réservé et en tenant compte aussi de mon inévitable « décroissance » cycliste due à l’âge.

J’ai donc encore le temps de changer d’avis.

Pour nous permettre d’avancer dans la réflexion…

Quel vélo pour demain?

Gravel, réfléchissons avant!

Quel vélo pour demain?

Un Gravel confortable et robuste?

Quel vélo pour demain?

Vaste sujet! Pourtant il faut bien se poser la question et tenter d’y répondre. D’aucuns pensent que le réseau routier secondaire est appelé à péricliter. Absence de moyens pour entretenir nos routes départementales (380.000 km) du fait de la paupérisation des finances décentralisées, croissance des besoins en infrastructures périurbaines et en voies rapides, phénomène d’appauvrissement des zones rurales, le tout forme un ensemble concourant au délaissement du réseau routier peu emprunté.

Le cycliste de demain se doit donc d’en tenir compte pour choisir son futur vélo.

Un Kona avec garde-boues?

Rouler avec des machines ultra-légères et dotées de pneus fins n’est plus la solution. Plutôt l’oublier. Le VTT? oui mais…le VTT reste lourdingue et peu véloce. C’est donc vers une machine intermédiaire qu’on se tournera, un genre de machine à tout faire, route, chemin, courses en ville et voyages à sacoches.

Ce qu’il nous faut ce sont des machines à la fois solides et roulantes pour affronter des routes mal entretenues, confortables sur le plan des postures et polyvalentes pour exploiter toutes les ressources d’un itinéraire tantôt roulant tantôt mal pavé.

Qu’on les nomme Gravel, Tout Chemin, Trekking, peu importe, ils ont tous en commun d’être adaptés à la polyvalence que nous recherchons.

Un Génésis?

Autant dire que l’équation n’est pas simple.

Ne nous leurrons pas: la France ne sera jamais les Pays-Bas, pas même l’Allemagne et leurs immenses réseaux cyclables dédiés, sécurisés et entretenus. Ce n’est pas dans notre culture politique. Il suffit pour s’en convaincre de constater combien les associations militantes urbaines éprouvent du mal à se faire entendre.

Alors sur route, n’espérons pas être entendus avant longtemps. Pour aller de A à Z, il faudra continuer d’échafauder des plans d’évitement de tous les pièges qui nous menacent en secteur périurbain pour quitter la ville ou y revenir. Savoir que le chemin derrière le Midas nous permet de contourner la rocade et que le grillage le long du Lidl est justement découpé pour éviter la nationale, et que la passe à animaux sous l’autoroute, c’est aussi pour nous, faute de passerelle, le seul moyen pour rejoindre notre zone de quiétude.

Triban

C’est un peu notre anarchie joyeuse chère à Pierre Sansot. Elle va certainement durer cette anarchie joyeuse et elle n’est pas pour me déplaire.

Dans cette démarche de recherche du meilleur compromis, il y a les composants…

  • le cadre: acier ou alu ou carbone ou titane? personnellement j’élimine carbone et titane, j’aurais trop de peine à les martyriser dans ma campagne vosgienne
  • les roues: solides, bien rayonnées et compatibles sans chambre
  • les pneus: pouvoir monter du 38
  • les transmissions: mono-plateau ou pas? je ne me suis pas encore fait une religion. Faut-il gagner en poids, en prix avec du mono-plateau en sachant que l’entretien chaine et cassette en pâtira?
  • les freins: acceptons les disques hydro-méca puisqu’en chemin il est démontré que c’est mieux que le patin sur jante.
  • les réservations du cadre pour fixation de garde-boues et sacoches

Puis viendra l’heure du choix final et la dose « émotionnelle », je veux parler du prix qu’on est prêt à mettre et de la marque. Je l’ai déjà écrit, actuellement Décathlon me surprend car il est capable de nous montrer la voie avec sa gamme…tout en restant abordable. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse!

https://s7d5.scene7.com/is/image/Specialized/?layer=0&wid=1920&hei=640&fmt=jpg&src=is{Specialized/pdp-product-bg-light?wid=1920&hei=640}&layer=1&src=is{Specialized/166350?wid=920&hei=600&$hybris-pdp-hero$}
Spécialized Séquoia

Alors c’est là qu’intervient la qualité des composants et le poids global. Inutile de tergiverser, le poids ne devrait plus être un argument majeur sur une machine qui se veut avant tout polyvalente.

Ce sera donc entre 10 et 12kg sans les pédales. Avec une telle marge voici la liste des vélos en vue sur le marché

Triban 500/520 Décathlon650/850€
KONA Sutra AL/ ROVE1000/1500€
Spécialized SEQUOIA1200€
GENESIS Croix de Fer 201600€
Je ne vous dis pas celui que je préfère. Devinez?

Vous allez en trouver beaucoup d’autres…et parfois plus chers. Tout dépend du prix qu’on est prêt à accorder à notre plaisir.

Méfiance avant d’acheter: penser au SAV et être sûr que vous avez vraiment besoin de ce vélo si celui en votre possession vous donne déjà parfaite satisfaction.

Triban: Décathlon me répond

https://contents.mediadecathlon.com/p1538071/k$9fcad2268c580434a24b2e4a6ab1e731/sq/VELO+ROUTE+CYCLOTOURISTE+TRIBAN+RC520+FREIN+DISQUE.webp?f=1000x1000
le TRIBAN de Décathlon se décline en 16 produits de 260 à 1000 euros selon les équipements. En milieu de gamme, le RC500-520 intéresse plus particulièrement les amateurs de Gravel ou de Trekking, deux pratiques à la mode actuellement.

Loin de moi l’idée de faire la pub à Décathlon, il n’en a pas besoin. Cette firme en terme de cycles occupe une place de choix dans la vente de vélos tous segments confondus.

Il ne faut pas croire: Décathlon ne se contente pas de monter en gamme sur ses produits cycles mais aussi en prenant en compte les remarques de ses clients

Si Décathlon a pendant longtemps vendu des vélos réputés « bas de gamme » et de piètre qualité, aujourd’hui la firme souhaite clairement marquer son empreinte avec des produits éprouvés en terme de fiabilité et de moyenne gamme sur le vélo de loisir et de sport. (je modère mon propos pour le VTT: avec ses vélos Rockrider, Décathlon a imprimé sa patte et son savoir-faire)…et le vélo BTwin de ville et de loisir est maintenant très répandu.

Outre les produits BTWIN bien connus, Décathlon souhaite à présent se faire reconnaître avec des vélos siglés TRIBAN et VAN RYSEL

Intéressé par le vélo TRIBAN et à deux doigts de me laisser tenter, (voir mon sujet du 16 juillet) j’avais interrogé Décathlon sur son Triban depuis que je m’étais aperçu que les possesseurs mettaient clairement en doute et à plusieurs reprises la fiabilité des réglages des dérailleurs Shimano SORA (qui est un dérailleur d’entrée de gamme) et aussi les nombreux déboires avec les roues (nombreux éclatements (!) et impossibilité de remonter les pneus sur la jante).

https://contents.mediadecathlon.com/p1593133/k$6e41a62c0ad676b335d84652958be8ed/sq/TRIBAN+RC500+FLATBAR.webp?f=1000x1000
Le dérailleur SORA Shimano du Triban 500 a donné beaucoup de fil à retordre à ses possesseurs. On sait pas expérience que le point faible de Décathlon, c’est le SAV puisqu’il faut prendre RDV et attendre parfois longtemps pour être servi alors qu’un simple coup de tournevis pourrait suffire.

Hier, j’ai reçu un courrier électronique personnalisé de …

Pierre-Alain FERU de ROAD CYCLING TEAM que je vous livre in extenso

Bonjour Monsieur

Effectivement nous avons rencontré quelques problèmes aux débuts de notre offre RC 500& 520.

Le dérailleur Sora, si il est bien réglé à l’origine, ne vous posera aucun soucis bien sûr le 105 sur le RC520 sera beaucoup plus précis et fiable dans la durée
Concernant le changement de pneu & chambre à air, nous avons progressé sur le sujet, il reste encore quelques ajustements à faire sur la jante mais nous ne sommes plus sur les problématiques du début, la petite astuce pour remettre un pneu dans une jante est de bien pincer le pneu afin de faciliter le remontage, tous les détails dans cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Tt1WHA7gHEE

Je roule personnellement sur un RC520 lors de mes bikepacking, et n’ai jamais été déçu par ce vélo j’espère que ce mail vous confortera dans votre achat bonne route.

Voila qui est dit!

Monter un pneu avec douceur

Les réseaux sociaux s’en font parfois l’écho: monter un pneu serait de plus en plus difficile. Je ne doute pas qu’avec l’avènement du VTT, on a affaire souvent à des pneus récalcitrants dès lors que les structures sont nerveuses et plutôt raides. Mais aussi sur certains pneus de route où les tolérances dimensionnelles du fabricant de jante et de pneu sont étroites.

Idem pour gonfler un pneu sans chambre, il faut un certain savoir-faire.

Ces deux vidéos pourront peut-être nous rafraîchir la mémoire.

Que vaut le vélo Triban?

https://contents.mediadecathlon.com/p1538071/k$9fcad2268c580434a24b2e4a6ab1e731/sq/VELO+ROUTE+CYCLOTOURISTE+TRIBAN+RC520+FREIN+DISQUE.webp?f=1000x1000
Il a l’air mignon le Triban de Décathlon. Pourtant il semble souffrir de malfaçons rédhibitoires

Cet après-midi je suis allé voir le Triban de Décathlon. Un vélo de route avec des pneus de 28 et des freins à disques. Incontournable cette mode des freins à disques. Le cadre alu est de géométrie sloping, c’est à dire à la mode tube supérieur incliné vers l’arrière, à mi-chemin entre le course et le VTT.

A part voir le vélo en live, la vendeuse consulte son iphone pour me renseigner comme je le ferai chez moi sur mon ordi.

Décathlon a supprimé son appli qui permet de comparer les vélos entre-eux. Pourquoi? c’était pourtant pratique pour comparer deux vélos identiques ou presque mais dont l’écart de prix est de 200 euros. A la place, on a une page qui peine à nous décrire les caractéristiques du vélo et qui préfère nous imposer de belles images.

Comparer le modèle 500 et le modèle 520?…Attendez faut k’j’regarde!…

De toute façon faut commander en ligne car en magasin, y’en a pas et pis on n’a pas vot’taille, on n’a que le grand exposé.

Et les pneus tubeless ready, c’est compris dans le prix?

Attendez je regarde…faut changer la valve, mettre une étanchéité, changer les pneus,…

Bref, j’en sais assez, je m’en vais.

A la maison, je commence à éplucher le site Décathlon et je vois que pour 650 euros on a le bas de gamme avec du dérailleur SORA en 9 vitesses et des freins plus lourds de 200 gr que la gamme 520.

Ce n’est pas grave, c’est pour voyager avec bagages et pour le prix on en a pour son argent, me dis-je… Ce qui est bien avec ce vélo, c’est qu’on peut monter des gros pneus et monter des garde-boues…avec en plus de nombreux points d’ancrage sur le cadre alu pour les bagages.

Mais gros problème lorsqu’on se penche sur les avis des acheteurs sur le site D4L…

1/ les chambres explosent en pleine nuit sans prévenir et un client qui dort à coté de son vélo (!) a manqué de perdre l’ouïe!

2/ impossible de remplacer les pneus sur la jante

3/ les dérailleurs se dérèglent pour un oui pour un non

4/ un client perd une manivelle et manque de se tuer

C’est une vraie litanie de clients dépités. Que fait Décathlon? rien! il compatit tout en se gardant de rappeler ses produits.

Alors méfiance avant d’acheter ce vélo Triban qui manifestement n’est pas au point. Relativisons, les acheteurs de ce vélo sont souvent des débutants qui n’y connaissent pas grand chose en vélo, incapables de régler un dérailleur eux-mêmes…et c’est bien normal.

En revanche un pneu immontable, on imagine pourquoi mais c’est fâcheux…parce que le fond de jante est trop gros et empêche « de gagner du diamètre » au montage. Pourquoi Décathlon ne corrige t-il pas le problème? mystère!

…et les chambres qui explosent? manifestement, il y a des bavures dans le fond de jante.

Reste la légendaire mise au point bâclée des vélos. Des roues voilées, des fourchettes de dérailleurs qui frottent, des pédales qui se barrent en route, des freins mal centrés…On le savait déjà.

Donc allons voir ailleurs!…en attendant que Décathlon mette son vélo au point. Ou arrête de le vendre.

Pendix, le kit VAE

La firme Pendix commercialise un kit d’adaptation VAE qui nécessite peu de transformations. Absence de rayonnage de la roue ou de changement de roue puisque le moteur est ajouté au pédalier.

Reconnaissons-le tout de suite, le résultat n’est pas beau.

Le kit Edrive 300 est vendu 1550€ et la batterie additionnelle …600 euros. Glups! L’autonomie est annoncée à 105 km…en mode ECO!

/https://www.velo-assistance-electrique.com/

En cours de montage aux cycles Mannheim de Vieux-Thann. On notera la batterie à la taille généreuse.

Préparer son VTT au voyage

A VTT une machine bien préparée est un gage de réussite
https://contents.mediadecathlon.com/p1056291/k$840c9ea5a58f31470bdf16909e5d53c5/sq/CHAINE+SHIMANO+DEORE+10+VITESSES+HG54.webp?f=1000x1000

Révision avant le départ

Les pneus, les plaquettes de freins, la chaine…

Si vos pneus sont usés à plus de 75%, changez les avant d’aborder un grand voyage. Les miens ont 4500 km, je les change bien que j’aurais pu les garder encore un peu « en local ».

La chaine Shimano a une particularité, il n’y a pas d’attache rapide mais une goupille à la place.

Ne pas « se rater » avec cette chaine Shimano Deore car il n’y a qu’une goupille dans la boite et non deux comme dans la boite Shimano Ultegra.

Ma chaine VTT a mangé du sable pendant les trois jours des Vosges du nord, elle est bonne à changer. Comment le savoir? avec la jauge

Voila l’exemple d’une chaine bonne (normal puisqu’elle est neuve!). La jauge VAR ne s’encastre pas dans le maillon échelle coté 0.075mm. Dès qu’elle s’encastre de ce coté, la chaine est à changer. (j’ai fait 1285 km avec la précédente)

Si vous montez une attache rapide à la place, il faut l’acheter en plus. La vidéo de Décathlon qui montre le montage avec attache rapide ne convient pour cette chaine.

Avant de raccorder la chaine, vérifier que vous êtes passé au bon endroit autour des poulies. Monter la tringle crochetée ci-dessous et faire naviguer la chaine pour s’assurer qu’elle circule normalement

Il faut se référer à cette vidéo canadienne.

Quand vous coupez votre chaine alignez là à coté de la chaine démontée et vous serez sûr qu’elle est à la bonne longueur.

Pression des amortisseurs

Vérifier la pression d’air des amortisseurs avec une pompe adaptée. Consulter l’abaque des affaissements du constructeur en fonction de votre poids avec le sac à dos

Autopsie du contenu de votre sac à dos

De temps à autre, surtout quand vous partez plusieurs jours, penser à vérifier le contenu de votre sac

Le contenu de mon sac…

  • 2 ou 3 bombes d’étanchéité
  • une chambre à air (non crevée!)
  • une pompe
  • une boite de rustines
  • une attache rapide de chaine
  • des plaquettes de freins (usagées mais pouvant dépanner)
  • un trousse de secours avec pince à épiler et tire-tique
  • une couverture de survie
  • des démonte-pneus
  • des kleenex
  • un outil multiple
  • une sangle de cale-pieds
  • un chiffon
  • des gants cahoutchouc
  • du gel hydroalcoolique
  • un brassard rétroréfléchissant à scratch
  • …il manque une patte de dérailleur

Penser à recharger toutes vos batteries, lampes vélo, frontale et GPS. Pour l’iphone, j’emporte une batterie solaire. Pour le GPS, j’emporte 10 batteries AA assez pour tenir 5 jours.

Je suis en ordre de marche. Je peux partir tranquille mais j’essayerai quand même la machine en local avant de partir.

Il reste à peaufiner le contenu du bikepacking pour les vêtements…c’est un autre sujet

le contenu du bike-packing dépend de plusieurs paramètres dont notamment la durée du voyage

Articles en relation…

https://velomaxou.com/2013/10/17/vtt-jemporte-quoi/

https://velomaxou.com/2020/05/28/bikepacking-a-vtt/

https://velomaxou.com/2012/12/21/gps-je-ne-sais-rien-mais-je-dirai-tout/

en cas de tiques

Comment choisir son VTT électrique?

Je ne suis pas un spécialiste de la chose. Mais je sais que nous sommes nombreux à nous poser la question.

Comment aborder le VTT électrique sans trop se tromper car l’investissement de base n’est pas donné?

Se souvenir que plus une machine est sophistiquée, plus elle risque d’aller au garage et donc d’entraîner des frais. Mieux vaut donc s’assurer que l’après-vente suivra!…

Entendons-nous: il s’agit de mountain bike, pas de l’enduro, ni de la piste le long du canal. Il y a donc un juste milieu à respecter lorsqu’on choisit son VTTAE.

Se souvenir des points-clés importants:

  • une motorisation centrale réputée comme Shimano ou Bosch ou Yamaha
  • des freins à pistons sur disques de 220 mm
  • un cadre tout suspendu
  • des roues de 27.5
  • …et des batteries interchangeables de grande capacité
  • …un SAV compétent et outillé

Combien de kilomètres avec un VAE route?

Le VAE Look Optimum (6500 euros) tient-il la distance?

Combien peut-on parcourir de kilomètres avec un vélo à assistance électrique? Cette question là, beaucoup de monde se la posent. Cette vidéo fait le point et compare deux vélos électriques, un Lapierre et un Look. Sans grande différence sur le plan performances.

Cette vidéo, un peu longue, vous propose de tester leurs performances. Au bout de 75km et 1000 m de dénivelé en Suisse Normande, la batterie de votre VAE va crier famine et vous allez devoir traîner « la bête » de 14 kg à la force du jarret pour finir le parcours. Sauf si vous emportez dans votre poche dorsale une deuxième batterie!…Je plaisante.

Fatalement après cette vidéo, on pourra se dire déçu. Si l’on espérait enchaîner le Firtsplan, le Petit-Ballon et le Platzerwasel avant de rentrer chez soi les doigts dans le nez, on pourra oublier!

Cela dit, pour faire 50 kilomètres le dimanche matin avec le Grand Ballon au programme, la batterie devrait pouvoir vous ramener à domicile à condition de bien la charger la veille.

Etes-vous VAE?

La Rolls du VTT, le Pivot à 9000 euros. Quand on aime on ne compte pas.

Il faut bien que j’en parle puisqu’on le rencontre de plus en plus.

A la ville, à la campagne, à la montagne. C’est à la montagne que j’en rencontre le plus. Ce n’est pas mon domaine, mais on se côtoie dans les enseignes et sur les chemins. Ne cherchons pas la supercherie même si le champion de VTT Julien Absalon s’est mis au guidon des VAE Moustache et en assure la promo, il faut admettre que le VAE est une autre discipline qui fait fureur dans le monde du vélo.

Deux types d’usagers…

  • les cyclistes qui abandonnent le muscu pour le VAE (muscu pour musculaire) Je sais, muscu, ça fâche certains, souvent ceux qui mutent pour raisons médicales et qui ne peuvent faire autrement et d’autres qui mutent par intérêt. Ils mutent par intérêt, je n’irai pas jusqu’à dire par faiblesse, pour se lancer dans de grands défis sans gloire qui les assurent de rentrer après des dénivelés de oufs, c’est bien leur droit. Même s’ils ne font pas la meilleure pub auprès des marcheurs du Club Vosgien.
  • les nouveaux venus au vélo. Ceux-là spontanément se lancent à corps perdus dans le VAE, persuadés qu’ils ne sont pas faits pour se faire suer le burnous. Le vélo, c’est dur. Surtout au début. On a vite mal aux fesses, aux jambes, et ailleurs pour peu qu’on ait acheté un vélo pas à sa taille. Je les comprends les nouveaux venus, ils n’ont pas envie d’attendre, ils veulent tout de suite goûter aux cimes. C’est bien leur droit aussi.

Faut dire que le marché en a fait son nouveau fonds de commerce.Le VAE, c’est souvent ce qui va maintenir en vie l’artisan du vélo. Sur un VAE, on « marge » un max et on flingue du matériel. Des chaines, des batteries et de l’électronique qui n’aime pas l’eau. Alors forcément, le client revient vite.

La cohabitation?

Méfiance, le VAE est une autre discipline qui ne se mélange pas facilement. D’abord parce que quand on pousse le muscu dans les cailloux, le VAE vous propulse en haut…et on vous attend avec compassion.

Alors ne pas s’aventurer avec n’importe qui!

J’ai été d’une mauvaise foi évidente, je le confesse. Ce n’est pas grave car dans le VAE, il n’y a aucune morale à rechercher. Juste le plaisir de se déplacer sans bruit.