Catégorie : Les parcours de Maxou

Engelbourg-Roïplan à VTT

Sans les mains, il y arrive

Un tour de VTT qui tient en une heure et demie. Le but du jeu, c’est de grimper les bosses sans descendre du vélo.

Longer le vignoble à mi-pente. Un tour court avec beau point de vue

J’y arrive presque sauf pour la partie sommitale du château de l’Engelbourg le long de la pente de cordes.

Ne pas s’approcher de ce machin là, dès fois qu’il se mette en mouvement

Idéal pour les jours froids. Pas comme aujourd’hui où il fait 13°C un 9 janvier!

Penser à souffler un peu. Méfiance avec les efforts cardiaques violents à VTT lorsqu’on prend de l’âge! Monter à pied n’est pas deshonorant.
Après l’œil de la sorcière, longer le vignoble du Rangen
Pour aborder les passages pentus préparer le bon braquet avant

https://www.openrunner.com/r/10866817

Bon Noël!

Température clémente pour un 25 décembre. Les grains se succèdent sur l’Alsace. Je passe au travers des gouttes.

Je m’offre une grimpée à Rammersmatt. C’est mon jour de bonté. Mon doigt me fait moins souffrir ce matin et aussitôt le moral est là.

la descente à Bourbach est sympa, mais il faut essuyer les lunettes car une averse passe
je vais voir la prise d’eau de la Doller…
c’est ici que la barrage de Michelbach pompe sa flotte. La vanne est fermée
je file à Guewenheim…le sentier est interdit aux VTT aux cavaliers, loi Lallonde.( Lllonde? vous êtes sûr?) Mais bien sûr! Le CV croit pouvoir interdire les deux cotés de la Doller aux VTT, n’importe quoi. Je voudrais bien qu’on vienne me verbaliser pour porter l’affaire devant les tribunaux
La Doller débite fort
Au-dessus du camping de Guewenheim
le lac est plein à raz bord
grève des cheminots de Thur-Doller
C’est tout pour aujourd’hui

https://www.openrunner.com/r/10821489

Tour d'horizon

Regarder les vététistes passer d’un œil bovin, c’est le quotidien de la vache.

J’ai entamé mes quartiers d’hiver. Ceux qui n’investissent pas la contrée inconnue. Alors vingt kilomètres me suffiront à travers bois et champs.

J’avais pris des précautions vestimentaires. Au-delà de l’effet de froid attendu comme pour m’habituer à ces carapaces antigel qu’on va garder quelques mois
Joli tapis de feuilles. Au loin une silhouette se dessine. Bonjour…
Aaarh! je n’aime pas. Je passe. Jusqu’au jour où j’aurais une prune
Le gros tracteur sort du chemin. Je me gare, tout penaud
Toujours aussi beau ce paysage
Oui, j’aime bien cette ombre qui m’accompagne tantôt devant tantôt derrière et que je n’entends pas arriver tellement elle est discrète

Reprise

Wattwiller, demi-tour

Mon doigt s’est dégonflé. J’ai repris le vélo. J’espère être quitte avec cette crise d’arthrose au moins provisoirement. Aujourd’hui nous avions un vent froid de nord sur la plaine d’Alsace qui tournait ensuite vers l’ouest après la trouée Belfort. Je me réfugie en forêt et je ne ressens pas le froid.

L’avantage à VTT, c’est qu’on tourne court ou qu’on rallonge comme on veut. Enfin si je dis ça, c’est juste parce que chez moi les collines sous-vosgiennes offrent des terrains d’opportunité.

A Steinbach, je prends Iffis

Regardez!…je vous ai fait un extrait de plan du parcours. Quand ça défile devant moi sur le GPS, j’ai une option de trace toutes les cinq minutes. A gauche, à droite, tout droit.

Ce qui est bien aussi, c’est de pouvoir tester votre forme et votre motivation. Je garde toujours une échappatoire si je vois que la pente est trop raide

Je garde toujours une échappatoire si je vois que la pente est trop raide dans cette jungle de sentiers
A droite ou à gauche?

Quand j’atteins vingt kilomètres, je rends les armes. Direction la route du retour.

Un grand boulevard pour moi tout seul. Les sols sont détrempés, méfiance sous le feuillage
Cette petite rampe est bétonnée, on a donc moins de mal à la grimper
J’arrive à Wattwiller par le vignoble
Wattwiller, je rentre

https://www.openrunner.com/r/10757493

Juste un tour

J’ai commencé à grimper le Rangen. Après l’avoir longé et surplombé la ville, j’ai fait demi-tour.

Ensuite le sentier de la Thur sauvage jusqu’au haras.

Thann Rangen
Derrière Leclerc, une piste d’aviation est en préparation
J’ai viré à Erbenheim

C’est un parcours d’hiver ou presque sans aller trop loin de chez soi. Je suis sorti avec 4 épaisseurs pour tenir compte des trois degrés. Mais l’effet de froid en l’absence de vent est supportable. https://www.openrunner.com/r/10737057

Bollwiller

Etang Saint-Pierre à Bollwiller

Parcours bof. Juste pour dire que j’ai mis le nez dehors. A Staff, j’ai trouvé le moyen de me trouver piégé au km 15 le long de la voie ferrée. La longer sur au moins un kilomètre avec des buissons d’épines énormes. Bref j’avais tout faux. Je ne mets pas le lien Openrunner.

Bollwiller et son clocher byzantin

J’ai quand même fait 37 km mi goudron, mi chemin.

A Balmacker, je prends le Thannerweg
Deux clochers en ligne de mire

T’as voulu voir Zuber…

Thann

Je ne sais trop où aller. Je grimpe derrière chez moi jusqu’au parcours VITA. Je ne sais pas pourquoi le parcours VITA s’appelle VITA. Je vais pomper sur Wiki…

Un parcours de santé, parcours sportif ou parcours vita est une promenade sportive rythmée par un ensemble d’activités, généralement dans un cadre naturel ou un parc urbain. En France, les parcours de santé sont aussi appelés parcours sportifs, ou encore CRAPA (circuits rustiques d’activités physiques aménagés1, plus rarement circuits rustiques d’activités de plein air2). Il en existe 1958 qui ont au moins un atelier3 répartis en France métropolitaine et les DOM TOM ; ils sont gérés par les collectivités locales. La norme référence en France pour les parcours sportifs est la FD S 52-903 d’octobre 2009. Elle est disponible sur le site de l’AFNOR.

Bon avec ça je suis moins bête.

Au parcours VITA, soit on est versé sur Leimbach, soit sur le Steinby.

Alors je grimpe à la vue Zuber. Pour tout dire, vu mes forces, la grimpée Zuber, je la fais en poussant le vélo sur combien?…je regarde…un kilomètre. J’ai presque honte.

Et puis une fois à la maison je regarde le profil et je vois qu’après le parcours VITA, au km 5 toute la montée en marron sur le graphe est entre 15 et 19%. Or je ne sais pas monter une telle pente sur le vélo.
Je ne manque jamais dans la grimpée de m’arrêter pour regarder la plaine.La ligne blanche en-dessous de l’horizon, c’est le lac de Michelbach
Le chalet Zuber est désert
Une fois à la vue Zuber, j’ai ce paysage avec très peu d’horizon.

Je m’empresse de redescendre par le col de Teufelsgrund. Le mauvais temps menace. J’arrive à Thann un peu grelottant.

Quinze kilomètres me suffiront amplement aujourd’hui.

https://www.openrunner.com/r/10725827