C’est beau l’Alsace!

Ici vous reconnaissez…
sous un autre angle…
péniche San Francisco venant de Suisse
…et ce village s’appelle…
le roseau plie mais ne se rompt pas
…et ce village s’appelle…
…le même de plus près…
Publicités

Francis Willmé, l’aérien

Son dernier mobile est fabuleux

On ne présente plus Francis Willmé. C’est un restaurateur et collectionneur reconnu de véhicules anciens installé à Bourbach-le-Bas, rue de l’école.

Francis Willmé est un insatiable constructeur de mobiles animés par le vent. Mais il est aussi un ingénieux concepteur de mécanismes étonnants qui redonnent vie à des objets oubliés ou de récupération. Il construit actuellement une horloge à l’aide de vieilles chignoles, de chaînes de vélo, le tout sera animé par des poids, lesquels poids seront remontés par le vent produit sur une éolienne. Tout un programme savamment pensé et dosé!

Thann, le challenge des 10 mairies

Soyons ludique! Je vous propose le challenge des dix mairies.Un parcours touristique de 60 km autour de Thann qui évite les grandes montées mais qui parcourt les collines sous-vosgiennes (dénivelée totale 560m); c’est donc un peu physique. Une occasion de découvrir nos villages.

Si vous êtes perspicace, vous allez découvrir qu’en fait de dix mairies, vous allez passer devant beaucoup plus de mairies qui ne sont décomptées…cherchez lesquelles et combien.

Commençons au départ du lycée de Thann, avenue de Gubbio.

A Bourbach-le-Bas, ne pas manquer Le Petit Jardin d’Eole de Francis Willmè rue de l’école

1/Thann-Bourbach-le-Bas en passant par Roderen. La montée au Taschel est un bon entraînement. Vous avez parcouru 9 km et 155m de dénivelée positive. Chercher la petite mairie près de l’église.

En traversant Sentheim, voir la petite gare de l’Association Train Thur-Doller

2/ Bourbach-le-Bas-Le Haut-Soultzbach. Le Haut-Soultzbach, c’est la nouvelle dénomination de la fusion de Soppe-le-Haut et Mortzwiller et pas de chance…il vous faut aller à la mairie la plus haute celle de Mortzwiller. Auparavant vous aurez traversé Sentheim où vous pourrez pousser jusqu’à sa mairie. Puis grimper à Haut-Soultzbach, deux routes au choix.km16/234m

3/Haut-Soultzbach-Burnhaupt-le-Haut. La descente de la vallée à vélo est agréable. C’est facile sauf qu’il faut quand même remonter à Guewenheim une fois arrivé à Soppe-le-Bas. S’arrêter à l’oratoire avec la vue sur le massif vosgien, puis prendre la piste cyclable de la Doller, vous verrez peut-être le petit train à vapeur.Traverser la D483 avec précaution au bout de la ZI. Aller jusqu’à la mairie près de l’église.km29/325m Vous êtes à mi-parcours.

4/Burnhaupt-le-Haut-Cernay. Impossible d’éviter le grand giratoire! Puis prendre la route de Schweighouse qui mène à Aspach-le-Bas…prendre ensuite l’itinéraire cyclable par le stade et sortir sur la D34, rejoindre l’institut Saint-André et passer sous la voie rapide en direction de Cernay. km41/368m

5/Cernay-Uffoltz. Uffholtz, la mairie est en haut du village, il faut grimper un peu et redescendre ensuite.km43/384m

L’usine des Grandes Sources de Wattwiller

6/Uffholtz-Wattwiller. Un effort important est à produire dans la montée d’Uffholtz, le long de la grande prairie. Cette pente vous donnera un avant-goût de la montée au camping une autre fois!km46/446m Pour l’heure demi-tour jusqu’à Uffholtz par les Grandes Sources.

7/Wattwiller-Steinbach. On n’est pas encore au bout de nos peines car il faut remonter en haut de Steinbach où se trouve la mairie toute neuve. Ne pas retourner à Cernay centre, prendre les jardins familiaux à la sortie d’Uffholtz.km51/508m

8/ Steinbach-Vieux-Thann. Enfin un peu de repos, plus de côtes! Attention à la traversée du pont de la Thur, c’est étroit et il faut quitter le trottoir avant. km56/533m

Vous voici arrivé à Thann.La mairie est à coté de la Collégiale

9/Vieux-Thann-Thann. Retour à Thann. Pour aller jusqu’à la mairie de Thann, mieux vaut prendre le pied des vignes du Rangen d’où l’on a un beau point de vue de la pente viticole.Une fois à la mairie rejoindre le lycée Scheurer-Kastner. km60/560m

parcours GPS

https://www.openrunner.com/r/9840464

Postier d’un jour

postier à vélo

Aujourd’hui dix lettres à poster. J’ai joué au postier d’un jour. Un challenge comme un autre qui m’a conduit à la boite à lettres de dix mairies pour y déposer le courrier de notre nouvelle association CADRES THUR-DOLLER. Pas de doute, le militantisme c’est aussi de la sueur.

10 lettres déposées, 60km et 10 timbres économisés soit 8,80€!

https://www.openrunner.com/r/9840464

Le ding-ding rend-il dingue?

J’en ai monté une ce matin sur le guidon. Discrète, elle ne rendra pas ringard ceux qui continuent de penser que cet objet (obligatoire) est superflu sur un vélo. Surtout sur les itinéraires cyclables peuplés de nos périphéries urbaines. A user avec modération car je sais que certains promeneurs se sentent importunés qu’on puisse oser les déranger chemin faisant.

J’avais déjà auparavant une sonnette plus conventionnelle dont la gâchette a rendu l’âme.

L’objet est pourvu d’un beau design qui explique son prix pas donné. Existe en deux tailles selon guidon.(vendu par Knog)

Fennematt à VTT

Je pars de Kirchberg

Je n’étais pas retourné par là depuis 2014. Comme le temps passe vite!

En ce temps là, je ratissais les cols avec mon VTT. Au col de Fennemat, j’avais obliqué vers le col du Chat. Aujourd’hui je vais rejoindre Fennematt et le Grand Langenberg. (Voir mon parcours de 2014 avec 4 cols au palmarès)

A Kirchberg, c’est facile, c’est tout droit, il suffit de grimper au lac de Lachtelweiher à 750 m d’altitude.

La montée au lac de Lachtelweiher. Beau goudron roulant. J’ai de la chance et je regarde derrière moi…je suis seul
Je m’offre un tour du lac, histoire de me délier les jambes

Puis je repars en direction de la ferme du Lochberg. Plus de goudron mais le large chemin est praticable

Après la ferme, un dédale de cailloux, seul tronçon à pied
Francis Dollfus n’a pas eu de chance
Me voici au col de Fennematt (946m), la source de la Doller est juste derrière, mais je ne la vois pas. J’en rage!
La ferme-auberge de Fennematt en reconstruction qui fait tant polémique actuellement. Manifestement ça va être le grand luxe.

Ce qui semble déplaire, ce sont ces rabotages en forme d’espaliers destinés à la permaculture
source de la Doller, je ne remonte pas. Tant pis!

Mais j’ai trouvé une vidéo de Télé-Doller qui fera l’affaire

Dernière grimpée au Grand Langenberg.
Je pique-niquerais bien là…mais non trop simple! Je poursuis…
Ferme-auberge du Grand Langenberg.Encore une fausse manœuvre, je voulais voir la station de ski, j’aurai du grimper derrière ce rideau d’arbres

Finalement je dévale la pente vers Sewen par la route
Une main mystérieuse prend appui sur le parapet
Finalement ça sera là, au lac d’Alfeld, que je mangerai mes trois sandwichs Monique Ranou
à la rosette et cornichons sur pain de mie complet classé ZeDiet 8/100

https://www.openrunner.com/r/9833124

30km/800m

Monpazier, préparation au voyage

Monpazier

Jour de pluie. J’en profite pour me plonger dans mes prochains séjours à vélo.

Avec Les Amis du Randonneur, ce sera la Rencontre Nationale du 30 mai au 2 juin à Monpazier en Dordogne. Je suis méthodique, je parcours l’invitation, les circuits proposés. Peu à peu je découvre par anticipation cette belle région, les bastides, Monflanquin, Limeuil, Villeréal, la Dordogne, la Vézère, …

Mon hébergement sera à Monpazier (image ci-dessus), ancienne bastide du XIIIe siècle. Avec Google Map, on peut déjà circuler dans les rues et se rendre compte de la beauté des lieux.

Le séjour comportera quatre parcours de découvertes

Aller sur le site du Randonneur