Déboulonner les radars ou Macron?

Les deux mon capitaine!

Comme vous pouvez l’imaginer, je n’ai pas une grande expérience de l’auto.

Celle que je pouvais avoir il y a trente ou quarante ans, je l’ai perdue.

Je suis plus souvent sur mon vélo que dans mon auto.

Alors au volant de temps à autre, je m’applique.

Je m’applique à respecter tous ces interdits et toutes ces limitations de vitesse qui font qu’un trajet automobile est devenu un concours de saut d’obstacles pour tenter d’arriver du point A au point B sans déclencher ces automates qui flashent les bords de route.

Samedi, un voyage familial de 100 km, à peine.

Au moins cinq radars, soit un tous les 20 kilomètres dans cette jungle de limitations qui font que de 110, on passe à 90, puis à 70, puis à 50, puis à 80, puis à nouveau à 70 avant de repasser à 90!…sans parler des zones 30 en ville!

J’aborde donc le radar de la RN66 confiant, un œil sur le compteur qui marque 88 km/h et l’autre sur la lucarne du cyclope.

Flash!

J’ai voulu refaire le film à l’envers pour savoir ce qui n’avait pas marché dans ma stratégie préventive.

Inutile, m’a dit ma femme, depuis la dernière fois c’est passé à 80!

J’attends donc ma prune.

Encore un argument pour déboulonner Macron et ses radars aux prochaines élections.

Publicités

Lectures pour bicyclistes

img_7948

Le Randonneur de septembre est paru

Un tour de Corse, Alaska-Mexique, entre alpages et forêts du Haut-Doubs,…

De la lecture pour tous les goûts, baroudeur provincial ou baroudeur au long cours.

Le site du Randonneur

Le coureur et son ombre

Isabelle m’indique que Le Coureur et son ombre de Olivier Haralambon vient de paraître.

Né en 1967, Olivier Haralambon est écrivain, philosophe et ancien coureur. Son roman, Le Versant féroce de la joie (Alma, 2014) a été salué par la critique.

Lire ici des avis de lecteurs

Les potins du lundi

img_79051
Concrétion cycliste à Epinal. Au diable les vieux biclous!

Epinal passe à l’électrique.

 

J’avais consacré à Epinal (Vosges) un billet en janvier dernier.

La semaine fédérale de cyclotourisme s’y préparait et je voulais, de visu, me rendre compte de la culture vélo de la capitale vosgienne.

On sait par la suite le retentissement qu’a eu cette semaine dans la Presse locale et sur les réseaux sociaux.

10 à 12000 cyclistes d’un coup, ça marque forcément les esprits des locaux.

J’y suis retourné (15 septembre).

Justement, je suis bien tombé, c’était la fête du vélo dans les rues de la ville, une sorte de réplique minime de ce tremblement de terre vécu lors de la semaine fédérale début août.

img_7910
tandem pour couple fâché.

Encadrés par la police municipale, plusieurs dizaines de cyclistes ont arpenté les rues spinaliennes.

Jeunes et moins jeunes, vélos décorés, l’ambiance était joviale.

Il y a donc des cyclistes à Epinal.

img_7911
fête du vélo à Epinal

Ce fut un scoop pour moi qui n’avait croisé en janvier dernier que deux compères se rendant à la messe. lire l’article

Aux stands d’animation, une longue file…ce sont les candidats à la gravure Bicycode que vient de généraliser le gouvernement Philippe lors de l’annonce d’un nième Plan Vélo.

img_7915
l’attente pour graver son vélo avec le Bicycode
img_7917
prototype VAE en bois, dans la capitale du bois c’est normal

Mais là où j’hallucine, c’est de voir tous ces cyclos le long du canal habillés de pied en cap comme de purs cyclotouristes, chevaucher tous des vélos à assistance électrique.

img_7925
La Maison du Vélo à Epinal, le VAE a le vent en poupe

Sur le coup, j’ai cru à un défilé promotionnel de la marque locale Moustache.

img_7927
Ce cycle électrique Moustache trône à la Maison du Vélo

Renseignement pris à la Maison du Vélo, non les cyclos d’ici apprécient massivement le tout électrique en raison des côtes qui entourent la ville…et Épinal jouit manifestement d’un engouement pour le cycle électrique.

Ne pas tout mélanger, le cyclo électricien se garde bien de participer à la fête du vélo pourtant toute proche.

J’ai compris que le VAE est composé essentiellement de nouveaux venus à ce moyen de détente sans en connaître fatalement la forme rustique, celle où l’on doit pédaler pour de bon et transpirer.

 

 

Train-train habituel

img_7943

Ce matin, j’ai manqué le train.

J’ai aperçu un panache de fumée au bout du chemin, je me suis précipité, il était trop tard.

Impossible de se positionner au bon endroit pour la bonne perspective.

Je n’ai eu droit qu’aux wagons…et au bout du train.

img_7933
Le train Thur-Doller fait sa pub. J’ai un peu ripoliné le ciel pour gommer le pylône haute-tension juste derrière.

Quand je suis monté à Rammersmatt, l’accueil de la rando de Richwiller attendait ses participants sous le marronnier.

Vous venez de Richwiller?

Non!…

Alors vous êtes un promeneur…

Le saucisson commençait déjà à transpirer à grosses gouttes.

L’organisateur en chef peinait à faire chauffer l’eau sur le réchaud.

L’effet de l’altitude, dira t-il

Puis je suis parti sur le fléchage du retour.

Dépassé par de gros mollets avides de rentrer au plus tôt à la capitale, j’ai bifurqué.

Sans réfléchir.

Les poursuivants s’arrêtèrent, pris d’un doute…

on doit tourner là?…

Puis j’ai poursuivi mon chemin à travers les prairies et les bois comme un papillon qui titube de fleurs en fleurs.

img_7930
Le veau regardait passer le train de vététistes, dubitatif devant cette curieuse agitation de la campagne.

Sur les hauts de Roderen, l’arbre mort retrouvait une vie

img_7931

Puis vient un nouveau train, un train mielleux qui ne manquait pas de voyageuses

img_7944
les voyageuses allaient et venaient sans se tromper de wagon
img_7947
Le conducteur du train d’abeilles a peint ses voitures pour que les abeilles retrouvent plus facilement leur chemin. Le contrôleur vérifie les billets avant de laisser entrer les butineuses

Un gros bourdon m’a poursuivi jusqu’à la route, je l’entendais vrombir près de mon casque.

 

 

Accident aérien à Thann

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au cours du ballet aérien, l’un des deux appareils a piqué vers le sol

Il ne reste rien de l’aéronef qui s’est abimé ce matin au sud de Thann dans un champ de maïs.

J’ai tenté avec d’autres sauveteurs de retrouver l’avion.

Devant l’ampleur de la tâche, nous avons renoncé.

Aucune plainte ne parvenait au bord du chemin.

L’avion s’est planté là suite à une panne de profondeur et le choc a du être très brutal.

Au club d’aéromodélisme, c’est la consternation; le pilote pourtant aguerri n’a pas pu lancer de SOS avant le crash.

Il faudra se dépêcher de déployer de nouveaux moyens avant la récolte, faute de quoi les restes de ce bijou de technologie risquent fort de se retrouver hachés dans les rouages de la moissonneuse.

 

La Colmiane à VTT

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Station de la Colmiane, les pistes de ski sont propices au VTT l’été

Dernier jour de VTT dans les Alpes-Maritimes en ce 8 septembre 2018

Au hasard de vos randonnées vous croiserez chamois, bouquetins, marmottes et rapaces errant en toute liberté (site promotionnel de la station touristique de La Colmiane – Alpes-Maritimes)

Non, je n’ai rien vu de tout cela dans cette station touristique située entre Tinée et Vésubie et qui relève de la commune de Valdeblore.

colmiane
une petite matinée suffira pour ce parcours de La Colmiane 15 km -540m

Le site est occupé par les industriels du tourisme avec toutes sortes d’amusements d’été et d’hiver et une hideuse tour carrée construite sur le modèle des ZUP de périphéries urbaines.

Des véhicules 4×4 en nombre qui vont et viennent pour apporter leurs lots d’amateurs d’accrobranches, de lugeurs d’été et de tyroliennes ou qui peaufinent les installations en prévision de l’hiver.

Les boulevards skiables de l’hiver sont parcourus de perches à produire de la neige de culture.

Bref, passons!

Dernier jour de notre séjour dans les Alpes-Maritimes, on resquille un peu en démarrant trois cents mètres au-dessus de Saint-Martin de Vésubie.

Direction la station touristique de La Colmiane par M2565.

Arrivé à la station, on grimpe par les entiers faire quelques cols.

Le col du Suc, le col du Faut, le col de Varaire et le col de Colmiane.

On redescend à la station, au col de Saint-Martin, et pique-nique sur une bordure de trottoir.

Fuyons!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
on grimpe à Colmiane par la route et on admire la vallée
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
à cette heure matinale, la route n’est pas encore trop empruntée
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Métropole Nice Côte d’Azur, terre de cyclistes…et de bagnoles aussi pourrait-on ajouter
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
ici sur ces boulevards à skieurs on a de la place pour rouler
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
la fine équipe au complet
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
aller retour au col de Varaire
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
formulation ambigüe
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
vertigineux
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
attractions d’été
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
perplexité

les cols du jour

FR-06-1503 ST MARTIN
FR-06-1581 SUC
FR-06-1740 FAUT
FR-06-1710 VARAIRE
FR-06-1641 COLMIANE

Ainsi prend fin notre séjour dans les Alpes-Maritimes et le Piémont italien.

Vous pouvez revoir mes récits ici

https://velomaxou.com/2018/09/11/autour-de-tende-a-vtt-1/

https://velomaxou.com/2018/09/12/autour-de-tende-a-vtt-2/

https://velomaxou.com/2018/09/13/autour-de-tende-a-vtt-3-3/

https://velomaxou.com/2018/09/14/lauthion-a-vtt/

https://velomaxou.com/2018/09/15/turini-a-vtt/

Turini à VTT

img_74791
Bibi Yourself. J’ai fait disparaître l’ignoble pancarte de l’hôtelier à 47 euros. Grimper le Turini ne doit pas être la fin du monde puisque j’y suis arrivé avec beaucoup d’autres. Il est vrai que 44 km de grimpée pour 1200 m de dénivelée, c’est pas la mer à boire!

Prendre la route à VTT, c’est moins grisant.

Il faut rouler à droite, se conformer au code et penser à se garer pour voir le paysage.

st-roch-turini
le parcours du jour comporte 61 km et 1700 m de dénivelé

la trace GPS

Aujourd’hui vendredi 7 septembre, on se séparera en deux groupes.

Ceux qui partiront du coté de Valberg.

Et ceux qui graviront le col de Turini.

Valberg, je l’avais déjà en partie « ratissé » en 2015

Donc va pour Turini!

On part de Lantosque jusqu’au col de Porte.

C’est pas le coté le plus difficile, dit-on.

Pour rejoindre le col de Turini, d’autres préfèreront grimper directement par la Bollène-Vésubie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On commence par grimper au-dessus de la vallée de la Vésubie. On est encore dans l’ombre
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
mais de l’autre coté de la vallée de la Vésubie, le soleil éclaire déjà
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
vue sur l’autre versant de la Vésubie
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
la Gabelle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au col de la Porte un aller et retour à la Baisse de Paillon.

Puis reprise de la montée vers Turini.

img_7806
le soleil nous plombe un peu
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
profitons de l’ombre!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Paysages superbes
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Peïra-Cava (80hab.), on pique-nique devant cette bâtisse au charme desuet. Le site dépend de la commune de Luceram et est lié à l’histoire des chasseurs alpins

On repart gratter quelques cols muletiers au passage le long de la route

Ce diaporama nécessite JavaScript.

img_7832
Col de Turini. Un grand parking à touristes sans intérêt

On n’a plus qu’à redescendre par la route M70 de La Bollène-Vésubie.

Une descente agréable de 15 km.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

img_7481

Les cols du jour

FR-06-1106 BAISSE DE PAILLON
FR-06-0990c SAINT ROCH
FR-06-0972 SAVEL
FR-06-1372 BAISSE CABANETTE
FR-06-1445a PAS DE LA GRAU
FR-06-1508 BAISSE DE PEIRA CAVA
FR-06-1572 GORGE DE TENNE
FR-06-1607a BAISSE DE PATRONEL
FR-06-1607b TURINI