Mois : janvier 2014

Acheter ses accessoires sur internet

Pneu VTT Tubeless GEAX Saguaro

Acheter ses accessoires ou ses consommables vélo sur le net, tout le monde le fait ou songe à le faire.

Pourquoi?

Tout simplement parce que le produit recherché est de l’ordre de 15 à 30% moins cher sur le net par rapport au même article acheté localement.

Si les fournisseurs locaux ne peuvent pas obtenir des prix compétitifs en raison de leur faible débit, il est quand même permis de se poser des questions tant les écarts de prix sont parfois élevés.

Oui, il faut que le commerce de proximité puisse vivre, mais n’est-on pas un peu le gogo dans l’affaire? Poursuivre la lecture de « Acheter ses accessoires sur internet »

Retour à la vraie vie

Abbaye d’Ottmarsheim

Maintenant que la FNAUT s’en est pris plein la tête, revenons à nos moutons.

C’est bien fait pour elle.

Qu’elle s’occupe de ses trains et qu’elle nous foute la paix!

Bon alors, aujourd’hui ça caille. Poursuivre la lecture de « Retour à la vraie vie »

Un vélo de quel genre exactement?

Vélo de genre mixte

Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir reprocher à ce vélo?

Que l’homme est prévu devant et la femme derrière? Poursuivre la lecture de « Un vélo de quel genre exactement? »

La FNAUT s’attaque aux cyclistes

carré 2012La FNAUT persiste et signe.

On se demande si cette institution vénérable mérite encore de représenter les usagers voyageurs… Poursuivre la lecture de « La FNAUT s’attaque aux cyclistes »

VTT, doit-on avoir peur du tubeless?

Ce pneu sans chambre Panaracer a 1500 km; j’obture les fuites à la super glue

Avant de me mettre au tubeless, j’ai hésité…

J’avais l’expérience du pneu avec chambre sur mon routier, puis sur mon premier VTT.

En cas de crevaison, on a les réflexes habituels, démonter, changer de chambre après avoir examiné le pneu, remonter, regonfler,…

Je ne vais pas faire un dessin.

Tout le monde sait faire ça. Poursuivre la lecture de « VTT, doit-on avoir peur du tubeless? »

Sur la voie romaine allemande

Bad Bellingen, ville thermale allemande

Le printemps en été?

On ne sait pas! on ne sait plus!

Avec 11°C au compteur, je file au sud le long du Rhin. Poursuivre la lecture de « Sur la voie romaine allemande »

Quel est le coût du kilométre vélo utilitaire selon Vélomaxou?

Puisque l’heure est aux économies, calculons ce que nous coûte un vélo utilitaire.

Par utilitaire, on entend le vélo qui sert aux autres usages que les loisirs et la compétition, c’est à dire  les trajets domicile-travail, les déplacements urbains, les livraisons, les courses, le transport des enfants,…

Je vais reprendre les hypothèses contenues dans le bulletin 212 de FNAUT Infos.

Soit un cycliste parcourant quotidiennement entre 5 et 10 km, pendant 200  jours par an et pendant 7,5 ans (week-end et jours fériés exclus).

Je choisis deux vélos urbains populaires… Poursuivre la lecture de « Quel est le coût du kilométre vélo utilitaire selon Vélomaxou? »

Quel est le coût réel du vélo selon la FNAUT?

carré 2012La FNAUT n’est pas contente et elle me le fait savoir.

Les cyclistes non plus.

Rappel des faits.

Samedi 25 janvier 2014, le quotidien « Les Dernières Nouvelles d’Alsace » sort sa Une à la gloire de l’Autopartage.

Pourquoi pas!

En commençant, au passage, par se prendre les pieds dans le tapis en confondant euro et centime d’euro!

En conclusion, on y apprend quoi? Poursuivre la lecture de « Quel est le coût réel du vélo selon la FNAUT? »

A mes abonnés

carré 2012Vous avez été inondés de mails aujourd’hui concernant des articles émanant de Vélomaxou.

J’en suis désolé, c’est indépendant de ma volonté.

Il s’agit en fait d’anciens articles antérieurs à 2012 « aspirés » informatiquement sur mon ancien site.

Acceptez mes excuses pour cette intrusion involontaire dans votre messagerie.

Robert, ils vont te tuer

Robert Marchand va encore faire le clown le 31 janvier.

Pour fêter ses 102 ans…et pour amuser les médias, Robert Marchand va donc s’atteler à vaincre son record de l’heure sur un vélodrome.

Cet exercice, périlleux pour un homme de cet âge, n’est pas sans risque

Je râle, tu râles, il ou elle râle…

Les Français ont une réputation de râleurs.

Jusqu’alors inorganisés, ils tentent de faire entendre ensemble leur petite musique dodécaphonique sur les boulevards parisiens.

Le patchwork est trop long, mais on peut en avoir une idée sur le Huffington Post. Poursuivre la lecture de « Je râle, tu râles, il ou elle râle… »

De tout, un peu

On peut partir sans rien attendre et pourtant l’inattendu peut survenir.

Comme cette douzaine de chevreuils paisibles que je dérange.

Je m’en veux de les faire fuir.

Ils ont la priorité, je les laisse passer.

Poursuivre la lecture de « De tout, un peu »

Zillisheim, la cyclabilité à la loupe

Zillisheim, 2600 habitants, est connue des randonneurs pour son Eurovélo.

Cependant l’axe principal de cette commune très circulant pose problèmes. Poursuivre la lecture de « Zillisheim, la cyclabilité à la loupe »

Flaxlanden, la cyclabilité à la loupe

Flaxlanden, l’occupation du domaine publique ne pose pas de problème

Flaxlanden a de la chance: elle est à l’abri du tohu-bohu.

Sa rue principale ne conduit nulle-part.

Sinon dans les champs. Poursuivre la lecture de « Flaxlanden, la cyclabilité à la loupe »

Bruebach, la cyclabilité à la loupe

Bruebach

Je crains le pire.

Pourtant, je n’ai pas d’a priori à l’égard de cette commune qui sert de point de convergence à tous les automobilistes qui tentent d’échapper aux grands axes.

Bruebach avec ses 1000 habitants sert un peu de repli résidentiel à l’agglomération.

On y accède depuis le Rebberg, Brunstatt et Zimmersheim. Poursuivre la lecture de « Bruebach, la cyclabilité à la loupe »

Dietwiller, la cyclabilité à la loupe

Dietwiller, 1400 habitants.

On pourrait attendre que des communes aussi petites, une fois intégrées à l’agglomération, profitent de l’intercommunalité en terme d’équipements de sécurité et de conseils. Encore faut-il que l’agglo se dote de spécialistes affutés  en terme de cyclabilité!…

Comme faire en sorte que les ouvrages cyclables soient constants en linéarité, bien entretenus, normalisés au regard des textes?

N’accablons pas les acteurs locaux: ils n’y connaissent souvent rien au vélo et sa promotion en direction des jeunes générations relèvent parfois de l’incohérence, de l’inconsistance et de l’imprécation. Poursuivre la lecture de « Dietwiller, la cyclabilité à la loupe »

La FNAUT poussée à la faute

carré 2012L’heure des questions est arrivée.

Comment un consultant recruté par la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) a t-il pu commettre un rapport insinuant qu’un kilomètre parcouru à vélo coûte plus cher qu’avec une voiture (au coût marginal) ou avec un transport en RER? Poursuivre la lecture de « La FNAUT poussée à la faute »

C’est magique

Mes amis lecteurs le savent: j’ai du abandonner 3300 articles de mon ancien blog hébergés chez Blogarama par suite des défaillances multiples de cette plateforme.

Mais c’était sans compter sur la pugnacité de MagicManu qui a gracieusement mis ses connaissances informatiques pour récupérer « à la petite cuillère » tout mon travail courant de 2006 à 2011 soit 5 années.

C’est chose faite. Poursuivre la lecture de « C’est magique »

Voyage au sud

Bruebach, coté jardins

Aujourd’hui, voyage au sud…de Mulhouse.

Pour tout dire, je dois assumer une corvée: visiter les communes de Dietwiller, Bruebach, Flaxlanden et Zillisheim, toutes appartenant à la communauté d’agglomération.

Quatre études de cyclabilité que je m’appliquerai à décortiquer plus tard avec mes 50 clichés.

Mon VTT fera du goudron. Il est content. Moi aussi. Poursuivre la lecture de « Voyage au sud »

Brûlons nos vélos!

Kona DR GOOD

Chiffres étonnants et irritants dans les Dernières Nouvelles d’Alsace ce matin (25/01): le kilomètre vélo revient plus cher que l’autopartage!

15, 26 euros pour le vélo contre 9.64 euros pour l’auto partagée.

Et ce n’est pas n’importe qui qui le dit, c’est l’économiste de la FNAUT (Fédération Nationale d’Associations d’Usagers des Transports) Jean-Marie Beauvais. Poursuivre la lecture de « Brûlons nos vélos! »

Habsheim, la cyclabilité à la loupe

Habsheim, 4800 habitants, une grosse commune de l’agglomération mulhousienne qui se partage autour de son axe principal longiligne de la D66.

Coincée le long de la voie ferrée et de l’autoroute A35, le transit nord-sud emprunte la grande artère de la rue du Général de Gaulle.

On peut estimer que cette ville ne fait rien pour promouvoir le vélo et alors même que la topographie des lieux le permet.

Depuis longtemps. Poursuivre la lecture de « Habsheim, la cyclabilité à la loupe »

Zimmersheim, la cyclabilité à la loupe

Montée du Clauser

Beurk! cette côte du Clauser est redoutable.

Elle en dissuade beaucoup de prendre leur vélo pour se rendre à Mulhouse.

Même avec une piste cyclable toute neuve. Poursuivre la lecture de « Zimmersheim, la cyclabilité à la loupe »

Eschentzwiller, la cyclabilité à la loupe

Eschentzwiller

Bon, ne pas attendre trop de la municipalité d’Eschentzwiller, vu les déclivités du village, peu de cyclistes utilitaires.

Plutôt des cyclistes qui partent ou qui reviennent du Sundgau.

Mais peu de locaux.

Mais combien même, on note un parcours signalé dans la Grande Rue vers la rue Bonbonnière qui permet de rejoindre Zimmersheim par la rue de Dietwiller. Poursuivre la lecture de « Eschentzwiller, la cyclabilité à la loupe »

Rixheim, la cyclabilité à la loupe

Rixheim, une grande commune de l’agglomération mulhousienne avec 13000 habitants, s’est résolument investie dans les infrastructures vélo.

Avec un parti pris, celui d’affecter une partie des trottoirs aux cyclistes.

C’est un engagement délibéré qui, s’il est salutaire, mérite réflexion.

La circulation sur trottoir a eu des effets bénéfiques pour créer des double sens cyclables dans les rues à sens unique, c’est indéniable comme sur ce cliché ci-dessous

Poursuivre la lecture de « Rixheim, la cyclabilité à la loupe »

De rien ou presque

Rouler. Et c’est tout.

Une forme de thérapie pour bien des cyclistes.

Une torture pour d’autres qui n’imagineraient pas mettre le nez dehors.

De la bruine avec 5° au thermomètre suffit à en dissuader plus d’un. Poursuivre la lecture de « De rien ou presque »

Camera sport VALIOcam, l’essai

Il ne me manque plus que le tonfa, les menottes et le gaz hilarant…

La vidéo à bord du vélo, c’est tentant.

Beaucoup de sportifs rêvent de garder un souvenir de leurs exploits.

Cependant, il ne faut pas en attendre des miracles: on ne peut pas avoir simultanément un œil sur le guidon et un œil dans le viseur.

La camera devra donc se débrouiller toute seule, une fois mise en route. Poursuivre la lecture de « Camera sport VALIOcam, l’essai »