Tag: Vosges

Des cols VTT autour du Donon

Trois jours dans les forêts vosgiennes. Ma visière FDJ se gondole déjà de rire

Trois jours de séjour VTT entre Abreschviller et Schirmeck aux confins des Vosges, de la Moselle et du Bas-Rhin.

Mon premier camp de base à Walscheid (Moselle)

Quelques cols à ratisser mais surtout le privilège de découvrir le terroir de randonnées de nos voisins. Non le Covid-19 n’a pas dissuadé cet irrépressible besoin des amoureux de nature de se rencontrer au cœur de l’immense massif de la forêt vosgienne.

Un point de vue mérite une pause (au-dessus de Walscheid)

Des marcheurs, des cyclistes, mais aussi des motards avec lesquels il faut composer. Comme toujours. La sociologie du motard est à part et en même temps elle incarne une passion pour le sport motorisé dépourvue de toute considération écologique. Évidemment ça fait tache dans le paysage. On se rassemble au col au tour d’un barbecue géant et l’on fait bombance. Les motards me rappellent un peu sous certains aspects les chasseurs.

Passons!

La traversée du gué est parfois incontournable. Agir méthodiquement et prendre appui sur son vélo comme avec une canne.
D’abord envoyer son vélo en éclaireur sur le fond du ru et ensuite assurer son pas sur la roche qui affleure et ainsi de suite…

Il faut que j’en vienne à ma comptabilité notariale, celle des cols. Car comme vous le savez, au Club des Cent Cols, on compte ses nouveaux cols franchis à vélo.

A VTT il faut compter avec les impondérables, des arbres couchés
mais parfois des chemins roulants heureusement
la fameuse maison forestière du Jaegerhof où Mitterrand rencontra Kohl en 1983

J’ai commencé en 2009 grâce à des amis mulhousiens (que je remercie) à compter mes cols, à rassembler sur une liste 103 cols dont cinq à plus de 2000 mètres. Pour postuler au club, il faut présenter une liste de 100 cols au moins dont 5 à plus de 2000 mètres d’altitude.

Les selfies devant les panneaux de cols, à la longue, c’est lassant. N’en abusons pas trop!

Et après?

Après on se pique au jeu qui est d’une absurdité maléfique puisque chaque année on veut faire mieux. Le problème, c’est que quand vous avez ratissé tous les cols autour de chez vous, il vous faut ratisser de plus en plus large, organiser des raids toujours plus loin avec des moyens motorisés plus guère dans l’air du temps. Aller faire des cols sur la Cordillère des Andes, non! Je sais qu’il y en a qui se prête à ce jeu…

L’heure de la pause. Je n’emporte avec moi que 300 à 400 kcalories de quoi tenir jusqu’au retour. Des parcours de 40 km sont faisables en une demi-journée dès lors qu’on n’a pas à porter son vélo…sauf incident ou imprévu.
La boulangère n’avait pas de sandwich, à la place elle me propose un pâté lorrain. Un vrai délice
Un imprévu comme ici où je dois enjamber une enfilade d’arbres couchés

En 2019, dix ans plus tard, j’affiche 1216 cols dont 99 à plus de 2000 mètres.

Comme ce sacré virus Covid-19 a gravement compromis nos projets, il faut se contenter pour l’heure des cols vosgiens. Il m’en reste au nord. J’en ai gravi 22 au cours de ces trois derniers jours.

J’aborde le col du Hohwalsch. Des motards rassemblés.
ça sent bon et l’atmosphère est déjà chaude.La distanciation? connait pas!

Je voyage seul pour cette fois sur mes circuits et j’en profite pour découvrir tous ces vestiges historiques de la Grande Guerre et même une Voie Romaine datant de 2000 ans.

La Voie Romaine de Langres à Strasbourg. Je ne peux m’empêcher de penser à cette civilisation lointaine qui commerçait le sel avec des charriots attelés et dont les roues ont usé le grès
le grès vosgien creusé par les roues

J’ai coutume de la dire: franchir des cols à vélo est un alibi pour voir des paysages sans cesse renouvelés puisque le but du jeu est d’aller là où nous ne sommes pas encore allés.

j’ai galéré après la voie romaine pour atteindre ce col des Nids d’Oiseaux. Ce n’était pas un bon plan de l’ajouter à l’itinéraire in fine. Mon cheval en a marre et moi aussi

Si vous êtes tentés, le Club Cent Cols c’est ici

Quel régal d’aborder une clairière à la croisée des chemin et ce joli refuge équipé de plaques photovoltaïques! (Abri de la Charaille 705m)

Voici le détail de mes parcours. Faire attention à ce que parfois mon itinéraire n’est pas le meilleur car tous les chemins ne se valent pas dans la forêt; certains sont en mauvais état du fait des débardages (la seule gamelle que je me suis pris, c’est justement en tentant de franchir une ornière d’engin, je tombe presque à l’arrêt quand le vélo butte et que je n’ai pas assez de peps pour passer en force, ça fait boum quand on tombe sur le coté. On se demande si tout remarche et on galère pour se relever le pied pendu dans la cale). D’autres chemins sont difficilement praticables car abandonnés,…attention dans les descentes caillouteuses aux pierres qui peuvent se trouver sur votre trajectoire. Pensez aussi à bien négocier les rigoles transversales. Si vous coincez une roue dans la rigole, l’éjection brutale est assurée et peut-être dramatique si vous cognez avec la face. Seul il faut toujours redoubler de précaution! C’est le prix de la solitude.

Au pied du col Haut de Chaumont, cette sépulture allemande abandonnée.Je redresse avec précaution la petite croix. Ihr ruht Karl Bader skieur au 84 Lundw. de Stuttgart (14/11/1915).

Le soir, retirer les tiques qui ont pu s’accrocher à vous (jambes, bras et cou). Elles ont parfois la taille d’une tête d’épingle.

Roc d’Asson. J’ai refait le col d’Asson déjà fait en 2019. Dommage, il ne compte qu’une fois dans le règlement
Essayer de regarder devant soi, une rencontre inattendue est toujours possible
Le parcours pédagogique sur la forêt au col du Donon me donne l’occasion d’une courte balade à pied. Au loin l’immense antenne qui domine le Donon. Au premier plan la nécropole
Autre temps, autre mœurs, la référence aux transistors nous renvoie quelques années en arrière
Bon je vous quitte là. J’espère vous avoir donné goût au voyage à VTT. Je vous propose ci-après mes parcours exécutés sur trois journées.

Autour de Walscheid


Circuits VTT cols autour de Walscheid (43km/1045m)
https://www.openrunner.com/r/11327347

Les cols du jour 1

FR-57-0412SAINT-LEON
FR-57-0510BLOECHERPLATZ
FR-57-0522PEUGSTEIN
FR-57-0545BRECKPUNKT
FR-57-0633EICHTHAL
FR-57-0625FEUERSTEIN
FR-57-0572HAUENTHAL
FR-57-0465SALZLECKKOPF
FR-57-0488HOHWALSCH

Autour de Raon sur Plaine

Circuit VTT cols autour de Raon sur Plaine (39 km/900m)
https://www.openrunner.com/r/11327392

Les cols du jour 2

FR-57-0412SAINT-LEON
FR-57-0510BLOECHERPLATZ
FR-57-0522PEUGSTEIN
FR-57-0545BRECKPUNKT
FR-57-0633EICHTHAL
FR-57-0625FEUERSTEIN
FR-57-0572HAUENTHAL
FR-57-0465SALZLECKKOPF
FR-57-0488HOHWALSCH

Autour du Donon

Cirduit VTT autour du Donon (30km/485m)
https://www.openrunner.com/r/11327232

Les cols du jour 3

FR-67-0727DONON
FR-67-0724CROIX BRIGNON
FR-67-0785PRAYE
FR-67-0823ENTRE LES DEUX DONON
FR-57-0789COTE DE L ENGIN
FR-57-0813ENGIN
FR-57-0741HAUT DU NARRION

Vous aimerez peut-être aussi Ma Traversée des Vosges à VTT

Walscheid et ses cols

Journée agréable à VTT. Parti de Walscheid (Moselle) tôt pour éviter la chaleur. Huit à neuf cols au programme. Ces Petites Vosges sont agréables avec chemins et vicinales goudronnées qui alternent.

En fait j’ai fait 10 cols et le Salzleckkopf m’en a fait baver car il était loin, avec un chemin défoncé et où j’ai fait un arrêt brutal sur une ornière
On évolue en forêt uniquement et c’est bien agréable
La maison forestière du Jeagerhof où Mitterrand et Kohl se sont rencontrés en 83
Excellent abri pour le casse-croûte

45 km et 1000m

Comment sauver sa saison?

Reprenons confiance, sortons les vélos!

Avec ce maudit déconfinement reconfiguré en confinement élargi à 100 kilomètres, comment reprendre sa saison cycliste?

Chacun innove comme il peut. On a fait « tourner nos jambes » sur un home-trainer ou on a fait du jogging comme moi en attendant…et maintenant?

S’enfermer au plus profond du massif vosgien et oublier le Covid, c’est mon projet. Mes tracés sont prêts. Ici un parcours à trois branches avec allers et retours pour aller « chercher les cols » de moyenne montagne.

Celui qui n’a pas touché son vélo depuis deux mois va devoir tout reprendre à zéro à condition que le temps se mette au beau fixe, sinon la motivation sera difficile.

J’avais vaguement envisagé un tour du Haut-Rhin à VTT cet été. C’est toujours jouable. Il reste à trouver et valider les hébergements…

Le Tour du Haut-Rhin à VTT n’est pas encore finalisé. Mais il est bien avancé grâce à Google-Earth

En attendant, pas question d’aller au-delà des limites imparties…j’ai donc entrepris d’aller franchir quelques cols muletiers vosgiens en dessous-de Sarrebourg. Sarrebourg, c’est ma limite 100 km.

le post-it résume les cols dans l’ordre du tracé (département/alti/nom). En haut le n° de circuit OP, son nom, la distance, le dénivelé. Le post-it est sauvegardé sur l’iphone, j’y ai toujours accès

Plus exactement, j’irai autour du Donon.

J’ai donc pris la liste de mes cols à gravir et j’ai bâti trois parcours. Je travaille avec Base Camp, l’outil de Garmin et aussi avec Openrunner. Je trace des segments de col à col et je laisse faire l’automate de tracé d’itinéraire.

Puis j’observe la distance et le relief et ses dénivelés pour voir si c’est faisable. Je ne vais pas m’aventurer dans des trucs de « ouf », je veux rentrer le soir en bon état.

Je pars donc avec une trace sur GPS et une sauvegarde Openrunner.

L’avantage d’avoir une trace Openrruner, c’est que je peux toujours récupérer mon circuit en ligne si j’ai une panne GPS. Jamais de cartes IGN en VTT, beaucoup trop incommode!

Quand vous avez bien préparé votre parcours sur plan, vous avez fait 80% du travail et une fois sur site il vous reste 20% où vous n’avez plus qu’à pédaler.

Articles en relation

J’emporte quoi à VTT?

Ne pas se perdre à VTT

Quel sac à dos à VTT?

GPS, je ne sais rien mais je dirai tout

Pour les amateurs de cols à vélo, je vous recommande d’adhérer aux Cent Cols

La Planche des Belles Filles à VTT

Je pars de Lepuix et je grimpe le long de la Savoureuse en direction du Ballon d’Alsace.

Je passe devant la Roche du Cerf, je traverse les gouttes du Lys, Boileau, des Oeillets sans même être mouillé!

Il faut croire que c’est vrai. Qu’est-ce qu’on n’invente pas comme conneries. On peut aussi la boire?

Après 6.5km sur la RD 485, je quitte à gauche pour prendre le Rummel. Et je poursuis jusqu’à l’Etang des Roseaux à la cote 863.

Le Pont du Rummel est bardé de panneaux

Il reste encore un peu à grimper jusqu’au Refuge de la Grande Goutte à l’altitude 1020. Ensuite je me maintiens sur la crête en contournant la Tête des Fougères. Je suis sur le GR533.

L’étang des Roseaux et son ile rocheuse
Au refuge de la Grande Goutte, j’ai mis les grandes chaussettes pour éviter les tiques
Le refuge de la Grande Goutte
le ménage est à faire
La signalétique « Planche des Belles Filles » est mise en œuvre à l’approche
J’ai manqué cette direction alors je suis revenu sur mes pas car le chemin en-dessous descend trop bas par rapport à la Planche
GR533, pourquoi tricolore?
je débouche au niveau du téléski, il me reste la dernière rampe à escalader, celle qu’on verra dans le Tour de France 2019
le zigzag salvateur pour les coureurs en manque de braquets
pose des barrières en cours pour une course qui a lieu demain
La Planche des Belles Filles

J’aboutis au téléski du Chalet. Face à moi le raidard qui affole les coureurs du Tour de France. Une fois en haut, je me faufile dans un single rond rouge jusqu’à la Roche Fendue. Puis je dégringole le Querty.

Je quitte la Planche par le sentier Rond Rouge, FFI: c’est un chemin de mémoire qui conduit à la stèle des FFI
http://www.cancoillotte.net/spip.php?article1013
Vue sur le Ballon d’Alsace en face
Vue sur la plaine depuis le Querty

Je prends le chemin forestier losange vert qui traverse la Goutte Guillaume et je me laisse descendre par le Pré Colin et le Pré Montendon jusquà Chauveroche le long du ruisseau des Belles Filles.

la scierie communale de Lepuix-Gy date de 1878. La commune devait face à la disparition des scieries du lieu qui entraînait la dépréciation des bois.
la roue à augets de la scierie, une conduite d’amenée de l’eau en bois arrive en haut de la roue

J’arrive à Lepuix par la scierie municipale. 27km/800m

https://www.openrunner.com/r/10069766

Vous aimerez peut-être aussi mes six cols à VTT depuis Giromagny

https://www.openrunner.com/route/10069766/embed/fr/63796e6c41515a337276324f4c416a6c66766c37795a586163467465536f762f6b4a2f724a51794f7968493d3a3a78684345ee118749d2664db8afb27259

Grimper

img_3434
La montagne à vélo est un insatiable besoin pour qui aime pédaler et rencontrer son terroir (col de Croix de Fresse) Je vous recommande la Bonnette, mais pas le maillot. Cousu de fil nylon, il me gratte la peau. C’est un supplice.

T’en fais trop m’a dit Alain rencontré hier au Grand Ballon.

Vélomaxou en ferait trop?

Ni plus ni plus moins que l’année précédente, pensais-je, en redescendant du col Amic.

Je lui ai fait part de mes doutes d’atteindre 70 ans en toute plénitude comme pour excuser ma soif de montagne et tenter de justifier une fuite en avant involontaire.

Lui qui est un exemple pour nous tous a ressenti un coup de moins bien autour de…72ans, puis il est reparti de plus belle sur nos routes de montagne vosgienne.

J’ai donc encore un sursis!

Cependant, ce matin, j’ai eu un doute.

Les stakhanovistes de la moulinette en savent quelque chose, ils veulent ne rien oublier de leur palmarès.

Conteur public, compteur privé, tout est consigné dans un coin.

Je ne déroge pas à la tradition.

Kilomètres à plat, kilomètres en montée, oui j’ai tout cela aussi.

Sous le manteau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La route des Américains, un casse-patte souvent inattendu

Pour ne pas rougir devant les professionnels du voyage à vélo, ceux qui peinent à s’arrêter, ceux qui trouent les cuissards et rapiècent les boyaux, je compte en douce.

Bon, nous ne saurons rien, rien qui puisse mettre en cause cette qualité de cycliste authentique que nous revendiquons tous.

Il n’y aura pas de tromperie sur la marchandise, chacun va  « à sa main » là où il veut, quand il veut, à la vitesse qu’il souhaite.

Sauf qu’à fin juin, j’ai déjà dépassé mon score de grimpée de 2017.

Fastoche: avec 9000 mètres de VTT à Argelès en avril et 10.000 mètres de vélo à sacoche en mai pour aller à Valjoly, j’avais pris deux longueurs hauteurs d’avance sur l’année en cours. (Pour un néophyte du voyage à sacoche, boucler 1000 mètres de dénivelée chaque jour est une épreuve en soi)

Mon insatisfaction lors des grimpées s’expliqueraient donc par un excès, un surplus de montées à mon corps défendant et que je n’aurais pas voulu?

La dérobade est facile.

Il va falloir songer à se calmer, Vélomaxou.

Je me parle à moi-même, cela va de soi.

Thann, les vététistes sortent du bois

166f5522ab591865759d51028c8c0847_L
Pas question de toucher aux arbres tombés en travers des chemins lors de la tempête Eleanor de janvier dernier

Sympathique rencontre de vététistes le 7 avril à Thann.

Voir mon billet

L’occasion pour l’association MBF de se fendre d’un communiqué au lendemain de cette journée. Poursuivre la lecture de « Thann, les vététistes sortent du bois »

Révisons nos cols!

Col de Valsberg (57/652) C’est en Moselle. Les cols vosgiens sont repérés par ce panneau rond blanc à liseré vert caractéristique. A VTT, les promeneurs nous voient souvent tourner en rond à la recherche du fameux panneau

En attendant le beau temps, pourquoi ne pas réviser!

Le massif vosgien est un formidable terrain d’entraînement au franchissement de cols.

Cols routiers ou cols « muletiers », ils sont 431 à être labellisés par mon club, le Club des Cent Cols. Poursuivre la lecture de « Révisons nos cols! »

Les potins du lundi

En 2012, le col des Tempêtes ne m’avait pas fait de cadeau

Vide.

J’ai la tête vide ce matin.

J’entends encore le grondement des rafales de vent qui nous ont assaillis depuis des jours. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Les potins du lundi

Bernard Bohly nous présente ses travaux d’archéologie minière à Wegscheid

Week-end pluvieux.

J’ai abandonné mon deux-roues le temps d’une escapade minière du coté de Wegscheid , après Masevaux le long de la vallée de la Doller. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Mountain Bikers Foundation, le VTT durable

MBF défend une pratique du VTT respectueuse des sites

Ils sont sympas à Mountain Bikers Foundation (MTB).

Dommage qu’ils aient choisi un titre anglais.

De quoi s’agit-il? Poursuivre la lecture de « Mountain Bikers Foundation, le VTT durable »

Mes Vosges à VTT, recueil de parcours

Thanner Hubel

Depuis que je me suis mis au VTT, j’ai croqué à pleines dents dans le massif vosgien.

J’ai réuni pour vous une quarantaine de parcours qui pourront vous plaire si vous pratiquez le vélo-tourisme, celui où l’on s’arrête pour admirer le paysage, comprendre l’origine des toponymes et peut-être vouloir en savoir plus une fois rentré le soir. Poursuivre la lecture de « Mes Vosges à VTT, recueil de parcours »

Les motards et la liberté de faire du bruit dans les Vosges

Regardez cette vidéo; elle n’a rien d’exceptionnel.

Encore une fois les motards (toujours en colère) revendiquent le droit de faire du bruit…et de rouler vite.

Les cyclistes sont souvent là pour le voir: les cols vosgiens sont le siège de tous les excès en matière de conduite moto. Poursuivre la lecture de « Les motards et la liberté de faire du bruit dans les Vosges »

Cyclotourisme, mars 2016

Cyclotourisme de mars 2016 vient de paraître.

Les amateurs de photos pourront concourir cette année sur le thème « après la pluie » et sur le thème « les cyclotouristes en action ».

Lors de l’épreuve 2015, les candidats ne se sont pas bousculés: 120 clichés seulement en compétition! Poursuivre la lecture de « Cyclotourisme, mars 2016 »

Faut-il instituer un péage sur la route des Crêtes?

http://dai.ly/xdew7v

Sujet ô combien polémique, la question des motards dans le massif vosgien revient chaque année en discussion à la belle saison dans les médias.

Hier encore, j’ai pu le constater au col Amic, les motards sont légion à parcourir les routes du massif vosgien.

Entendons-nous: arrêtés, ils sont plutôt sympas, les motards! Poursuivre la lecture de « Faut-il instituer un péage sur la route des Crêtes? »

L’Alsace déçue par la France

http://dai.ly/x8o43
Les Alsaciens se réveillent ce matin avec la gueule de bois.

Des Dauphines Gordini

Tandis que notre quatrième Dauphine rentrait en voiture du concours de Miss France, ses compatriotes alsaciens manifestaient dans les rues de Mulhouse en criant « Paris, nous n’avons pas besoin de toi ».

On notera le paradoxe. Poursuivre la lecture de « L’Alsace déçue par la France »

Neige au Markstein

cliquer sur l’image pour accéder à la webcam du Markstein

La camera du Markstein en témoigne: il a neigé au Markstein.
Ce sera donc les premières neiges dans les Vosges.

Sortons nos vêtements d’hiver!
Regarder le Ciel ne s’était pas trompé.

Bientôt la neige?

Image « regarder le ciel »

Difficile de croire que quelques giboulées de neige blanchiront probablement un peu les sommets au-dessus de 1000m mercredi matin…

« Regarder le Ciel » ne manque pas d’air en insinuant sur son blog que la neige pourrait être là bientôt.

Voir ses belles photos depuis le Blauen et depuis les Vosges.

 

 

Les balcons de Moselle

Étang du Renard

Les balcons de Moselle.

C’est ainsi que le Club des Cent Cols a nommé son parcours du jour.

Un parcours routier de 80 kilomètres et 1000 m de dénivelée (1341m selon Openrunner, 1157m selon Garmin, 1117m selon Sigma). Poursuivre la lecture de « Les balcons de Moselle »

Je suis revenu

J’ai eu le coup de cœur pour cet étang de la Besace sur les hauteurs de Dommartin-lès-Remiremont. J’aurais presque pu y rencontrer lomoberet…

Un jour je courirai moins
Jusqu’au jour où je ne courirai plus

(Résidents de la République-Alain Bashung)

Ce jour là, on le redoute.

Chaque jour.

Ma rossinante, cette brave bête, m’a ramené. Poursuivre la lecture de « Je suis revenu »

Faire du car avec son vélo

Faire du car avec son vélo, c’est désormais possible avec la Navette des Crêtes Vosgiennes.

Vous mettez votre vélo à l’arrière du bus, vous montez dans le bus et hop! vous voila en haut des Vosges.

Il ne reste plus qu’à redescendre. Poursuivre la lecture de « Faire du car avec son vélo »

Vélo, vélo, vive l’été!

Avec l’été, les parcours vélo peuvent s’étendre et se répandre tout autour de la ville.

On peut aussi aller plus loin sans crainte d’être surpris par la nuit. Poursuivre la lecture de « Vélo, vélo, vive l’été! »

C’est à boire qu’il nous faut…

C’est en ces temps caniculaires que les cyclistes se rendent
compte qu’ils n’ont pas toujours assez d’eau pour finir leur
parcours.

La crampe d’effort (crampes pendant le sport) est la conséquence d’une surcharge en calcium dans le muscle, engendrée par un manque de sodium circulant dans l’organisme (Wikipédia).

Avec plus de trente degrés au thermomètre, Maxou boit.

Avec raison et plutôt pas assez. Poursuivre la lecture de « C’est à boire qu’il nous faut… »

Motards, l’hécatombe 2014 a commencé

Deux morts en Forêt Noire, un sur la route des Crêtes vosgiennes, l’hécatombe de motards tués au guidon de leurs machines a commencé ce week-end dans nos massifs montagneux.

Un autre motard s’est tué le 10 avril dernier dans la descente de la Schlucht.

Il semble que les pouvoirs publics sont impuissants des deux cotés du Rhin à endiguer le phénomène. Poursuivre la lecture de « Motards, l’hécatombe 2014 a commencé »