Mois : avril 2016

Cols maritimes


J’ai choisi de clore ma semaine en douceur.

Autour de Porto Vecchio, quelques cols « maritimes »…que j’ai pris à la légère.

Résultat avec 6 petits cols, je totalise 1000m de dénivelée sur 60 km.

Un pneu fuyard avec mon vtt sur le goudron, ce n’était pas le meilleur pour un parcours routier, mais je n’avais pris que ce vélo.

Voilà donc ma semaine bouclée avec 38 cols et quelques 5800m de dénivelée.

Je n’en attendais pas tant après mon manque d’entraînement.

Retour sur le continent demain.

Bocca di Millaria

Journée difficile.
Avec 10 cols autour d’Erbajolo, j’ai cru ne pas pouvoir finir.

Le col Bocca di Millaria est sans chemin; j’ai bagarré dans le taillis pou l’atteindre…puis j’ai cherché comment poursuivre…coincé dans les taillis, je ne pouvais plus avancer. Guidon, pédales, selle, sac à dos, tout s’accrochait.

J’ai mis sept heures pour parcourir les 66 km et 1800m de dénivelée.

Aujourd’hui je vais adopter un profil bas, le temps de sécher mes genoux sanguinolents.

Col de Chiasse

C’était un joli parcours autour de la vallée de la Bravonne.
Avec 10 cols et 1600 m de dénivelé, on avait de quoi être contents.

Pourtant le col bienommé de Chiasse nous en a fait baver.

Accrochés dans le maquis corse, on s’est bagarré pour retrouver notre chemin.

Journée chaude avec ciel bleu et la mer dans le lointain.

66km

La forêt de Rospa


Aujourd’hui je pars à VTT dans la forêt de Rospa.

C’est en Corse, non loin de Ghisonaccia.

Je me suis appliqué à respecter le parcours du club.

J’ai parcouru 65km avec une dénivelée de 1500m.

Assez pour me permettre d’ajouter dix cols à mon tableau de chasse.

J’étais seul, je veillais donc à ne pas me tromper sur ce parcours effectué hier par le club.

Au loin encore de la neige sur les sommets.

Les potins du lundi

victimes de pesticides identifiées par Générations Futures

Le vélo, un sport nature parmi d’autres.

Un sport de plein air comme on se plait à le décrire contrairement à ceux qui doivent se contenter de sports en salle ou dans des banlieues affectées par toutes sortes de pollutions.

Sport de plein air, c’est vite dit. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »