Jour : 24 juillet 2013

Tour d’Alsace 2013, le cliché

Image saisie lors du Tour d’Alsace 2013 à Sausheim.

Convenons-en, ce genre de cyclisme m’est totalement abscons. Les affairistes qui diligentent cette clownerie se chargent à leur manière d’en assurer la promotion.

Je me contenterai donc de la définition du cliché puisée chez Wikipédia:

« Le cliché, du français médiéval, « clicher » ou « éclisser » (faire rejaillir, éclabousser) est une figure de style qui consiste en l’emploi d’une expression « stéréotypée » et banale à force d’utilisation dans la langue. La simple répétition d’une telle image banale conduit au cliché, lorsque celle-ci est reconnue par la communauté linguistique. Le nombre de clichés est très étendu, sachant qu’ils varient d’une époque à l’autre et d’un groupe linguistique à l’autre. Les effets sont souvent variables et relativement proche de l’ironie; elle est proche de figures comme le lieu commun, le stéréotype et le poncif. »

Et n’y revenons-plus!

Publicités

Antivol, le pliant

J’ai consacré dans le passé de nombreux articles aux antivols pour vélos.

Parmi ceux-ci, l’antivol pliant est reconnu comme étant une bonne solution.

Les magasins Lidl en commercialisent un modèle à partir de samedi 27 juillet.

Méfiance tout de même, à ce prix là (15 euros), on ne peut pas s’attendre à autant de résistance que ceux de la marque Abus Bordo.

Ceux de mes lecteurs qui recherchent un modèle d’antivol performant pourront toujours se référer au dernier test de la Fub…

Personnellement, j’utilise en ville un antivol de cadre et un antivol en U couplés à des boulons de roues et de selle indémontables.

C’est à mon avis le meilleur compromis.

Mais à l’impossible, nul n’est tenu, les voleurs déterminés trouveront toujours la parade…

Pour les vélos de route, j’ai trouvé ceci…