Auto-vélo, fusion et confusion


Avec ce Velomobile, le vélo se rapproche tout de doucement du concept de la voiture, ou à tout le moins du concept même de la voiture avec une carrosserie.

Cette conciliation entre deux mondes souvent opposés ne sera pas sans poser de questions sur la nécessaire adaptation des infrastructures et des réglementations.

Globalement, cette « semi-voiture » serait moins gourmande en énergie que ses grandes sœurs.

Gardons-nous de tout triomphalisme: dès que les accessoires de confort capables de séduire la clientèle viendront s’y ajouter, la masse va s’amplifier et les consommations s’envoler.

On se sait pas, in fine, ce qui restera du vélo puisque l’assistance électrique finira bien par devenir intégrale un jour ou l’autre.

lire l’article dans WE demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :