Vous reprendrez bien un peu de particules fines…


C’est un titre cynique.

Mais on a tendance à l’oublier: Faire du vélo par beau temps en Alsace, c’est aussi respirer davantage de particules fines d’un diamètre inférieur à 10 microns (PM10) et aussi de l’ozone (O3) si vous allez dans le massif vosgien.

Nos pouvoirs publics le savent mais ils évitent de faire des vagues avec ça.

Politiquement, il est incorrect de contraindre ceux qui polluent, alors on fait comme si, comme si l’air était pur.

Donc, aujourd’hui, l’ASPA prévoit entre 28 et 34 microgrammes de particules fines par m3 d’air. Les particules fines pénètrent profondément dans nos alvéoles pulmonaires.

Les émissions de PM10 proviennent de nombreuses sources, en particulier de la combustion de biomasse et de combustibles fossiles comme le charbon et les fiouls, de certains procédés industriels et industries particulières (construction, chimie, fonderie, cimenteries…), de l’usure de matériaux (routes, plaquettes de frein…), de l’agriculture (élevage et culture), du transport routier…(source)

Aujourd’hui, Mulhouse Nord a même dépassé le seuil « moyen » à 9 heures avec 35 microgrammes.

lire aussi

et lire aussi

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s