La Planche était-elle savonnée?


cliché vélomaxou

On les a vus à la télé les coureurs du Tour de France qui montaient la Planche-des-Belles-Filles.

Le premier, je ne dis pas. L’embrayage ne patinait pas et il montait en quatrième vitesse.

Etait-il en 39×19?

Il n’en sait peut-être rien lui-même…

Ce qui est sûr c’est qu’il montait très vite…peut-être même plus vite que moi…quand je la descend, la Planche…

On peut en être quasiment sûr, on le retrouvera dans les prochaines annales.

Celles du dopage.

Mais les autres? derrière ?…

Déjà à l’agonie au pied de la Planche?

Comment est-ce possible?

Aurions-nous encore trouvé des humanoïdes mutants capables de remplacer tous les champions déchus pour animer la télé-spectacle et réjouir le bon peuple devant sa bière au fond du canapé?

Sûr que dès lundi, les ventes de vélo de course vont faire un bond.

De quoi redonner le moral aux Français et oublier les plans de dégraissage!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s