Jour : 12 septembre 2012

Histoires vraies de la vie quotidienne

1/Une femme au volant arrêtée à un feu rouge à Mulhouse.

Un jeune homme surgit d’un bosquet par la droite…il ouvre la portière et asperge la conductrice d’un gaz lacrymogène tout en arrachant la clé de contact. Poursuivre la lecture de « Histoires vraies de la vie quotidienne »

Semaine de la mobilité, semaine de l’hypocrisie

Mulhouse, des attitudes discordantes

Après la journée des secrétaires, des arbres, de l’air pur, de l’emploi, des chômeurs, des artisans, de la jupe, du foulard, des femmes battues, des grands-mères, la Semaine de la Mobilité s’annonce.

Tiens, comme par hasard, un rapport nous apprend que la France n’arrivera pas à mettre en conformité les établissements recevant du public (ERP) existants avant le 1er janvier 2015, avec les normes d’accessibilité aux personnes handicapées.(voir le site des APAJH)

Avec la Semaine Européenne de la Mobilité , chacun trouvera le moyen de prêcher pour sa chapelle.

Histoire de faire bien…et de se donner bonne conscience.

Le problème, c’est que la France, comme dans bien d’autres domaines, refuse de regarder la vérité en face et d’assumer sa médiocrité.

Ainsi la ville de Mulhouse qui ne cesse de faire des appels d’air aux automobilistes en ouvrant son centre historique à la circulation automobile ne craint pas de s’associer à la Semaine Européenne de la Mobilité du 16 au 22 septembre avec un slogan vélorutionnaire « une semaine sans ma voiture ».

Ne nous laissons pas abuser par ces formules ronflantes: elles n’auront aucun effet.

Si l’agglomération avait réellement voulu marquer son engagement, elle aurait pu par exemple fermer certaines rues de ses centres urbains à la circulation automobile à Illzach, à Kingersheim, à Mulhouse et ailleurs…histoire que les piétons et cyclistes se réapproprient un code de la rue qui ne soit pas exclusivement un code de la route aménagé au profit du tout voiture.

Poursuivre la lecture de « Semaine de la mobilité, semaine de l’hypocrisie »