Le rétropédalage à l’honneur…


Si le rétropédalage est devenu une activité en vogue chez nos hommes politiques, les cyclistes ne sont pas en reste.

Déjà au début du siècle passé, on appliquait le rétropédalage à la bicyclette afin de disposer d’un pignon supplémentaire.

Voici, ci-dessus, un astucieux montage développé par Manufrance.

Un pignon disponible dans un sens de pédalage et, automatiquement, l’autre en rétropédalant.

La firme prétendait que le pédalage « à l’envers » supprimait l’angle mort à l’effort tout en augmentant « l’angle utile de pédalage » qui passait de 200° à 265°…

En pédalant à l’envers, Manufrance a calculé que la force minimale utile est de 20kg alors qu’elle n’est que de 5kg à l’endroit.

Sortons nos dynamomètres!

Et Nexus et Rohloff n’ont rien inventé, la boite de vitesse dans le moyeu était déjà d’actualité en 14.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :