Le VTT acrobatique


img_6610
Les jeunes cyclistes enchaînaient des bonds époustouflants avec légéreté et dextérité. (terrain de Michelbach)

Je les voyais s’éclater, les jeunes de Michelbach.

Dès le mini-parcours terminé, ils s’attendaient pour remonter ensemble la pente.

En ordre.

On devinait un précepte méticuleux qui consiste à s’assurer que plus personne n’est attendu.

Et ainsi de suite.

Les jeunes cyclistes enchaînaient des bonds époustouflants avec légéreté et dextérité.

J’avais honte en songeant à ma lourdeur et à ma maladresse qui m’auraient toutes deux, pour sûr, conduites dans un écueil douloureux.

Alors je regardais cette jeunesse passionnée par le VTT…

img_6614
franchir deux marches avec le vélo, je ne sais pas faire autrement qu’à pied

Quand j’ai compris que j’étais seul à ne pas savoir sauter deux marches sur mon VTT, j’ai mesuré le chemin qui me restait à parcourir pour être un pratiquant accompli.

Peut-être un peu tard, vu que j’ai commencé le VTT à 60 ans.

Faire du BMX à Cernay

Publicités

6 réponses sur « Le VTT acrobatique »

  1. « J’avais honte en songeant à ma lourdeur et à ma maladresse qui… »

    Aussi sympathiques soient ces jeunes, ce qu’ils font s’apparente à du cirque alors que vous, vous faites du vélo. Je doute qu’ils pourraient longtemps vous suivre dans vos périples…

  2. Aujourd’hui il n’y a plus de limites pour tous ces « sports » qui combinent dextérité et défi de l’impossible voire de la mort… Si l’on réfléchit un peu on sait nous autres que si on se crashe ça peut faire mal, très mal ! On voit certaines vidéos sur le net (dont on ne sait pas toujours si elles sont truquées ou pas…) et puis un jour, on voit la vidéo suivante qui nous explique que le gars un jour s’est loupé et qu’il devenu paraplégique mais qu’il essaie toujours avec l’aide d’amis de remonter sur le vélo sanglé de toutes parts pour pouvoir y tenir dessus. Alors, je n’ai pas vraiment envie de m’entraîner à cette pratique du vélo.

  3. Le VTT est par nature et par définition « acrobatique  » : s’envoler au dessus d’une bosse et se réceptionner quelques mètres plus loin, descendre un talus à pic , grimper ce même talus à pic, ne sont pas des gestes anodins ni à la portée du premier venu, fût il par ailleurs un honnête cycliste.
    Le fait de posséder un VTT doté de suspensions sophistiquées et de renforts ne signifie pas qu’on soit apte à en tirer parti. J’ai pratiqué le VTT dès 1986, avec des vélos à cadre en acier, fourche rigide et couleurs psychédéliques. Je continue de penser que l’idée vraie du VTT (vélo Tout Terrain) était là plus que dans les engins d’aujourd’hui. Possesseur d’un beau VTT Felt à cadre en carbone, datant de 2011, je ne m’en sers plus, préférant l’évolution (discutable certes) qu’est le « gravel’ . En réalité, depuis une dizaine d’années, je n’étais capable d’utiliser mon VTT que sur des chemins blancs. Alors foin de fourche téléscopique et de pneus de moto, je suis revenu à une pratique davantage « vélo » , comme on dit à la FFCT. Les gros dénivelés ne sont plus difficiles à avaler avec ce genre de vélo et sur la route, au moins ça roule…
    Amitié
    Jimmy

    1. Je ne comprends pas pourquoi vous dites que le « gravel » est une évolution discutable… C’est du vélo, pratiqué en dehors des routes. A l’abri des voitures, quoi ! Je pense néanmoins qu’un guidon « route » n’est pas toujours adapté et que le vélo polyvalent par essence reste le VTT. Pas un de ces machins hideux pesant un âne mort avec des suspensions partout et permettant difficilement d’y accrocher un bidon, mais un semi-rigide, voire tout rigide, avec des pneus « moyens » de 2 ».

  4. j’écrivais « discutable » et j’aurais dû écrire « discuté  » car les puristes de la randonneuse critiquent ce genre de vélo que pour ma part j’ai adopté pour mon épouse et pour moi sans regret ! L’un de mes vélos est un Genesis élaboré selon mes goûts , à partir d’un kit cadre-fourche, l’autre est un Colnago de cyclo cross que j’ai adapté selon les mêmes critères (roues-pédalier-cassette). Il est évident qu’un cintre « route  » ne convient pas, il faut choisir un cintre plus évasé et un peu plus large. Ça existe.

    1. « Les puristes de la randonneuse »… Entre votre machine et la leur, il ne doit y avoir guère de différence ! De toute façon, les puristes, hein…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s