Buongiorno signore!


Le télémarketeur n’a pas dit son dernier mot.

Au décroché de mon téléphone, le monsieur à l’accent transalpin fort prononcé commence à dérouler son scénario.

– « BonjouRRR signoRRRe, je suis GuisEppé Tavani et je représente la petite enTRéprise X située dans la POUilles spécialisée dans la fabRRRication de PROOOduits du teRRRoir; aimez-vous la cuisine italienne, signoRRRe? »

– « ???????????? »

– « aimez-vous la cuisine italienne signore? »

A partir de là, tout mon disque dur mémoriel se met en branle et se mobilise pour répondre à la question de celui qui vient d’entrer par effraction dans le mince fil de cuivre de 5/10ième  de millimètre  qui relie mon domicile à la planète.

Pourquoi moi?

Pourquoi cet abruti m’a t-il choisi parmi les 30 millions d’abonnés au téléphone de l’hexagone pour tenter de me vendre sa bouffe?

Je tente la diversion…

– « vous savez, cher monsieur,  des spécialités italiennes, il y en a plein les commerces autour de chez moi »…

Je tente même le registre émotion…

– « vous savez ici, en Alsace, nous avons une forte diaspora italienne…de longue date…. »

Rien n’y fait.

– « aimez-vous la cuisine italienne signoRRRe? »

(Tu va voir, pizzaïolo spaghetti, je vais te la faire bouffer ta cuisine italienne…)

Si je réponds « oui » à la question, alors je suis bon pour entendre la suite du scénario de vente inscrit dans la partie droite de l’écran du télé-démarcheur …et si je réponds « non », je suis bon pour la partie gauche qui se rejoigne toutes deux…

 » Chérie, tu es là? c’est pour toi… »

En faux-derche, je tente de dérouter la communication vers la cuisinière du logis, mais elle n’est pas là…

La procédure de vente continue de se dérouler, immuable, sans une respiration de mon interlocuteur qui pourrait me permettre d’objecter, voire de clore prématurément à la tentative de me refourguer des spaghettis bolognaises ou je ne sais quel risotto au citron.

Finalement, je vais mettre fin outrancièrement à l’emballée lyrique de mon bel hidalgo de la glotte italienne en prétextant que j’avais autre chose à faire.

Bon, qu’est- ce qu’on mange à midi?

Une petite pizza décongelée fera amplement l’affaire.

Publicités

Une réponse sur « Buongiorno signore! »

  1. Ne jamais répondre pour oui ou par non !
    Mes réponses stéréotypées :
    « Comme c’est interressant ! »
    « Il ya du soleil chez vous ? »
    « Votre maman va bien ? »
    « Vous avez de jolis yeux » (si la voix est féminine)
    etc . . .
    Faire répéter le prénom et envoyer un paquet de compliments en l’air.
    Ne jamais raccrocher le premier ! (les opérateurs ont pour consigne de ne jamais raccrocher en premier ! Ça devient alors une joute oratoire très amusante)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s