Schwalmala 2015: époumonnant


La Schwalmala, du sport pour petits et grands

La Schwalmala 2015 a encore frappé.

Cette épreuve là, car c’en est une, est une épreuve individuelle contre soi-même.

J’étais donc parti avec… moi-même.

Je n’ai pas été déçu du voyage.

Je ne sais pas ce que font les routiers, mais l’épreuve reine, c’est celle du VTT qui de Hirsingue vous emmène jusqu’à Bettlach non loin de la frontière suisse.

J’avais misé sur le 50km cette année soit un cran au-dessus de l’année passée où je m’étais limité au parcours de 40km.

Je vous le dis, dans ces machins là où la ferveur cycliste se transforme en épidémie, on échappe rarement au flingage* à partir de la moitié du parcours (* flingage: vient du verbe de premier groupe flinguer, action cycliste consistant à dépasser tous ceux qui sont devant vous)

Cette définition là est toute personnelle, mais je crois qu’elle peut être partagée par les connaisseurs de la chose.

Assez de pleurnichards: j’vais pas y arriver…, j’n’ai que 16 bornes et j’suis déjà cuit…, j’hésite à faire le grand…, j’veux voir ma maman…, j’vais vomir mon quatre heures…,non toutes ces considérations sont hors de propos à la Schwalmala: il faut pédaler et surtout relancer alors qu’on se croit quitte en haut du raidard.

De la bave au coin de la bouche, je vous dis! et des pouf! pouf! à s’époumoner avec la fumée qui sort par les trous de nez.

De la bave au coin de la bouche sur ce parcours

Ok, ok, j’ai compris, pas l’temps de dégainer la boite à images: le mec est déjà parti devant.

Pour les casemates de Bettlach, faudra que je repasse, j’ai eu le temps de mettre un drapeau sur la trace pour y revenir plus tard.

L’ensemble de vestiges militaires à Bettlach mérite le détour, j’y ai collé mon petit drapeau 176 pour y retourner

Viser juste dans les single, à la queue leu-leu pas le droit à l’erreur, sucer l’autre devant et tenir le train car ça pousse derrière…

La Schwalmala tient à sa réputation: elle annonce 50 km et 890m, et j’ai 49.9 et 850m au GPS à l’arrivée. Je pense qu’Openrunner est optimiste en annonçant 656m (voir la trace)

Je quitte Hirsingue dans un matin gris avec les brumes de saison et seulement 10°C au thermomètre.

Je vais vite me réchauffer.

Hirsingue

Le VTT se prête assez bien aux sorties entre copains: on a de la place pour discuter sans se préoccuper des autos…

On a tout le chemin pour nous

Promo pour le port du casque

…des spectateurs de qualité…

Barre de brume sur l’horizon

La relève est assurée

Les tronçons en sous-bois sont agréables…

Ce  VTT a des pneus impressionnants…

Des ouvrages militaires qui méritent le détour…

En serrant les dents, peut-être est-ce plus facile?

Ce casque là semble mal ajusté…

Encore une Schwalmala réussie!

Merci à l’organisation et à l’année prochaine, peut-être!

Si voulez faire ce tour de 50km, voici la trace

Compter 3h30.

Publicités

2 réflexions sur “Schwalmala 2015: époumonnant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s