L’Alsace, la plaine


Les tracteurs sont passés.

Les immenses champs ont été labourés.

Je n’ai qu’une étroite bande cahoteuse en lisière de la forêt pour progresser.

Ce dernier dimanche de l’année ressemble à un dimanche ordinaire, ni froid, ni vent, ni pluie.

Les promeneurs se pressent sur les chemins et les petits enfants testent leur nouveau vélo.

Un parcours sans grand intérêt mais comment rester enfermé avec une telle douceur!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s