Outil multiple, lequel choisir?


Outil Topeak Mini 20 Pro

Jouons les Mac Gyver!

L’outil multiple, c’est comme le couteau suisse, il est là pour faire de nous un Mac Gyver.

Certes, il ne sert pas souvent et pourtant il est bien utile de l’avoir quand on est en panne.

Dans le passé, on se contentait d’un simple clé plate multiple, de trois démonte-pneus et d’une clé à rayons, éventuellement d’un dérive chaine.

A présent, il faut des clés hexagonales (Allen/BTR), des clés Torx, des tournevis, des clés plates, des clés à rayon, des démonte-pneus et…un dérive chaine. On n’oubliera pas dans un coin de la sacoche une attache rapide de chaine.

Beaucoup de choses à réunir sous une forme compacte afin de ne pas alourdir nos bécanes ultra-légères.

Plus il y a d’outils, plus vous avez de chance d’avoir la bonne clé.

Vérifier le nombre de démonte pneus, il est préférable d’en avoir trois plutôt que deux et aucun outil multiple n’en a trois.

Veiller au poids.

Vérifier que les vis sont imperdables, la présence d’un étui, et que vous pourrez revisser les vis qui solidarisent l’ensemble.

Comparatif de quatre outils multiples

  1. Topeak Mini 20 Pro  (image ci-dessus) cet ensemble comporte 20 outils. Il pèse 150 grammes et coûte 25€ plus 1€ de port, il n’a qu’un modeste démonte pneu. Existe en trois coloris, noir, jaune, blanc) (voir le tuto video) meilleur rapport qualité/prix

  2. Crank Brothers

    Crank Brothers 19 outils 175 gr vendu 30 euros plus 2€ de port. Pas de démonte pneu. Un peu cher.

  3. SKS c’est germanique, c’est écrit dessus. C’est du compact, chaque joue est un gros démonte pneu. Mieux vaut avoir une pièce de monnaie pour les déclipser.  20 outils 223 gr 12 euros plus 1 de port

  4. Sigma

    c’est du lourd 260 gr et c’est germain. Sigma nous a habitué à de la qualité avec ses compteurs et ses lumières. 16 outils seulement, deux démonte pneus 21 euros

Publicités

6 réflexions sur “Outil multiple, lequel choisir?

  1. Je ne vois pas trop l’intérêt d’avoir les démonte-pneus sur l’outil multiple.
    2 démonte-pneus en plastique (jamais ne n’en utilise 3) dans la sacoche, à part puisque c’est l’outil utilisé le plus fréquemment…et hop !

  2. J’ai le Sigma, il est pratique mais j’ai cassé les démonte-pneus à la première utilisation (plastique trop dur). Rien ne vaut ceux de chez Michelin

    • moi j’ai perdu la goupille du SKS, c’est comme si j’avais plus rien.Pourtant je l’ai gardé des années et hier en inspectant la sacoche, j’ai vu que la vis du dérive-chaine avait pris la tangente. Dommage il était très solide et les deux démonte pneus de chaque coté impeccables même si avec les ongles on avait du mal à les déclipser.

  3. C’est quand même navrant, à l’heure de la merveilleuse électronique, de devoir utiliser un stupide outil mécanique pour réparer ou régler son vélo comme un simple « pue-la-sueur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s