Casque, l’effet bouse de vache


Je me suis réveillé en pleine nuit, encore angoissé de ce que je venais de vivre en direct.

Il fallait que je vous parle de ce cycliste qui descendait tout nu le Tourmalet et qui, fatalement, a manqué un virage.

On a retrouvé avec peine son vélo disloqué accroché à un rocher proéminent et son corps émietté ça et là, une oreille arrachée flottant au vent sur une branche, un bras à demi immergé dans une mare et le reste amassé au pied d’un éboulis.

Rouler sans casque quand on est Président, est-ce prudent?

Rouler sans casque quand on est Président, est-ce prudent?

Il ne manquait que la tête.

Tous les corps constitués et respectables, pompiers, gendarmes, médecins, journalistes étaient consternés: portait-il au moins un casque?

Casque de cycliste accidenté à VTT dans les Pyrénées

Le mystère était total.

Suffisamment au moins pour qu’à l’Assemblée, un député s’en émeuve et dépose une proposition de loi en vue d’installer sur les casques de cyclistes une balise du genre de celle qui équipe les avions perdus; un peu comme une balise Argos mais en plus miniaturisé.

Ce n’est que l’été suivant qu’un berger retrouvera parmi les crottes de son troupeau de moutons quelques morceaux épars de polystyrène réunis entre-eux par une étroite bande de tissu.

L’enquête pouvait enfin être close, le cycliste était mort mais il portait bien son casque.

Densité de probabilité, la courbe jaune est dite en « bouse de vache »: pas de conclusion possible

Cette fiction navrante reflète assez bien le débat des pros et des anti-casques à vélo.

Je ne vais pas ajouter de la polémique à la polémique.

Tous ont leurs opinions parfaitement respectables pour x ou y raisons.

Y compris ceux qui ne font pas de bicyclette.

Je pense aux automobilistes, aux représentants de la sécurité publique, aux médecins, aux médias sensibles aux campagnes de communication sécuritaires,…à tous ceux qui pensent avoir un avis autorisé sur la façon de s’équiper pour conduire une bicyclette.

Une sollicitude qui nous touche, nous les cyclistes, si peu considérés par ailleurs.

Pour conclure et apporter ma modeste contribution à la résolution de cette grande cause nationale, je propose donc la nomination d’une commission d’enquête (encore une!) afin de dire si oui ou non la courbe statistique des accidents de la tête est influencée par le port du casque en polystyrène.

La dernière fois que je suis tombé, je portais le casque et je me suis luxé l’épaule.

Manque de chance!

 

Publicités

2 réflexions sur “Casque, l’effet bouse de vache

  1. Parmi la gent cycliste encore trop d’imprudences sont commises. Des conduites erratiques le long des routes ou en ville, de non-respect du code peu adapté aux vélos, et aussi de l’inexpérience des usagers tant cyclistes qu’automobilistes.
    Par exemple remonter une file de voitures stationnées demande beaucoup de précautions pour le cycliste.C’est pourquoi d’autres préfèrent prendre les trottoirs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s