Dans l’attente de jours meilleurs…


On caille

Le vélo de ville a pris l’air, un aller-retour à la Poste centrale.

Puis il a vite repris sa place au garage.

J’ai aperçu hier une escouade cycliste.

Ils étaient sept accrochés roue dans roue qui bagarraient conte le vent sur la grand route de Cernay à Wittelsheim.

Les drapeaux en lambeaux des surfaces commerciales achevaient de flotter face à ces rafales du nord-est qui balaient l’Alsace.

Très peu pour moi, ce temps là ne me séduit pas, d’autant qu’il faut revêtir les habits d’hiver.

Alors je tue le temps en entretien en attendant des jours meilleurs.

Le VTT va passer en grande visite chez le soigneur.

Une roue, un dérailleur, un pneu.

Préparons la monnaie!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s