Jour : 22 avril 2017

Être aimé n’est plus nécessaire

L’amour de la kalach, plus fort que tout le reste

C’est la société moderne.

Aimer se décline dans les maisons de retraite à coups d’humanitude, une formation à l’humanité par manque d’empathie naturelle des personnels.

C’est dire si le verbe aimer n’est plus automatique dans nos relations à l’autre. Poursuivre la lecture de « Être aimé n’est plus nécessaire »