Neige et VTT


P1190006

On attend encore la neige en plaine.

On dit qu’elle va arriver.

Au XIXième siècle, les Vosges comportaient 30 jours de neige en moyenne chaque année et 60 jours de gelée. (Vivre dans la montagne vosgienne PUN EDULOR ISBN 978-2-8143-0316-4)

Qu’en est-il aujourd’hui?

Ce sera l’occasion de se familiariser avec le VTT sur un sol nouveau.

Mieux vaut avoir des pneus à gros crampons et peu gonflés pour s’adapter au terrain.

Le plus simple est encore de prendre la trace de celui qui vous a précédé; cela vous évitera des embûches.

Une difficulté est souvent signalée par un écart de trajectoire voire par une trace de chute (comme si un sanglier avait remué le terrain! parfois, il y a même un peu de sang si on est mal tombé)

Si vous êtes le « premier de cordée », méfiance! ou alors être sûr de son itinéraire.

Pour l’anecdote, en 2013, j’ai tenté de descendre le Hundsruck avec mon vélo de route (voir mon récit)

J’aurais pas du!

article en relation

Publicités

Une réflexion sur “Neige et VTT

  1. il y avait du sang sur la neige…
    Ça ressemble au début d’un polar. Non , c’était simplement un vététiste! Ouf, c’est pas grave, ça fait moins de sang que sur des cailloux, mais forcément sur le blanc manteau c’est davantage voyant (ou visible).
    Bon, pour laisser du sang sur la trace, il faut déjà y aller fort, Maxou
    Il faut diminuer le cardegic. ! Mais la flaque rouge, ça fait un repère pour les attardés . Allez y doucement les gars !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s