Faire la route


PC220002.jpgFaire la route.

Oui aujourd’hui j’ai fait la route.

Une route infinie, une route où l’on a le temps de penser.

A rien…et à tout.

Normal, y’a ka pédaler et y’a rien à voir.

C’est juste la promenade hygiénique, celle qui fait fonctionner la machine humaine, les boyaux, ceux du ventre et ceux de la tête, accessoirement.

PC220001.jpg

Car c’est du pédalage bête où une fois le rythme calé sur le bon braquet, y’a plus rien à faire que d’attendre…

Attendre quoi?

Attendre qu’un signal neurologique, une lueur de lucidité (?), vienne donner l’ordre du retour.

Comment qu’on fait déjà, pour retourner?…

Faut trouver une porte de sortie, honorable si possible, qui ne repasse pas où je suis venu, j’ai horreur de revenir sur mes pas, j’ai l’impression d’avoir rien fait.

Alors je tourne à l’aveugle, j’ai mon petit compas sur le guidon qui tourne et qui tressaute sous les vibrations du tarmac.

Sud…sud-ouest…ouest…prochain virage, ce sera le nord en plein.

Les autos se succèdent, certaines doublent au large, d’autres frôlent le bonhomme fluo.

Le bonhomme fluo s’imprime dans le cortex de l’homo automobilicus : la balise en jaune, je dois l’éviter…je dois l’éviter se dit le cortex…ça passe! le cortex a bien fonctionné.

Moi de mon coté, je m’applique à maintenir la trace longiligne, ma sinusoïde est plate comme mon encéphalo, je louvoie en serpent évitant le creux, le regard en fonte, les trous de dégel sans me faire voir.

Bref notre pilotage est furtif et notre trace presque indétectable.

C’est magique!

PC220004.jpg

Quand je m’arrête au-dessus de la Doller, c’est pour observer ce bouillonnement des molécules qui se pressent vers l’aval.

Elles vont tellement vite que je demande ce qu’elles ont retenu depuis qu’elles coulent de là-haut.

Rien, aucune mémoire de l’eau.

N’y comptez-pas!

Puis je repars et dans un dernier élan Thann apparaît.

Pour mes confrères perspicaces…

Thann, Galfingue, Spechbach le Haut, le Bas, Baschwiller, Gildwiller le Mont, Burnhaupt…

Publicités

Une réponse sur « Faire la route »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s