Jean-Pierre m’écrit…


Jean-Pierre et sa filleule au col du Rideux (Belgique)

Va t-on vers un schisme avec les papes de la religion Cencoliste?

Jean-Pierre est tenace, il ne lâche pas l’affaire. Des cols belges existent à profusion et il tient à le faire savoir même si mon Club des Cent Cols n’en reconnait pas certains, les trouvant trop peu documentés.

Cher Monsieur,
un grand merci pour votre site. Néanmoins, je dois vous avouer que je suis un peu déçu de ne guère retrouver mes photos sur internet. Je vous avais envoyé (notamment) un certain nombre comprenant de panneaux ce cols sous la neige. Pensez-vous faire quelque chose pour que celles-ci apparaissent sur écran dès que l’on écrit le nom d’un col? Personnellement, étant nul en informatique, je ne sais comment faire, mais votre site est connu et je pense que vous arriverez à pallier ce manque. Avec toute ma sympathie, Jean-Pierre Snyers (4190 Ferrières)

J’avais déjà reproduit ses images de cols

Jean-Pierre devrait peut-être promouvoir un challenge des cols d’outre-Quiévrain voire même nous raconter les belles randos qu’il réalise en Belgique. Moi-même j’ai roulé en Gaume du coté de Virton et d’Arlon dans un passé lointain alors que j’habitais Longwy. Je passais la frontière à Mont-Saint-Martin ou plutôt par Gorcy puis Baranzy.

Je suis évidemment tout disposé à reproduire ses photos des cols belges qui démontrent l’authenticité de la chose. Mais j’ai même mieux à lui offrir.

En 2014, j’avais proposé à mes lecteurs de conduire leur propre chronique. Mais mon initiative n’a pas eu de succès. Cette rubrique lui tout à fait ouverte. Il suffit que Jean-Pierre m’adresse ses articles relatifs au vélo, je les publierai.

(Jean-Pierre Snyers est par ailleurs auteur d’un millier d’articles, de vingt livres religieux, et rédacteur à la revue catholique belge « Médiatrice et Reine ».)

2 réflexions sur « Jean-Pierre m’écrit… »

  1. Merci en tout cas à Jean-Pierre qui rend justice au pays « pas si plat que ça ». Quant au Club des Cent Cols, je me demande bien ce qu’il entend par « trop peu documentés ». Ce que fournit J-Pierre sont des documents, pourtant.

    J’aime

    1. Agréer un col, le reconnaître comme tel au club des Cent Cols, est compliqué par le fait que beaucoup se sont complus à en dénaturer les caractéristiques pour des raisons de prestige ou simplement touristiques. Pour ma part j’ai renoncé à être pointilleux sur le sujet depuis que le club a élu récemment « le petit-ballon »…et pourquoi pas bientôt « le grand-ballon ».

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :