Étiquette : glucose

L’amie des cyclistes…

On en voit peu en Alsace.

Mais c’est notre amie.

A condition de n’en pas abuser! Poursuivre la lecture de « L’amie des cyclistes… »

Les dopés du dimanche

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les dopés du dimanche

C’est une nouvelle mode.

Les étuis en jonchent le bord de nos routes départementales et
même nos sentiers de randonnées vosgiennes.

Je veux parler de ces étuis bourrés de glycogènes censés nous
donner le coup de fouet salvateur capable de nous propulser sans
même pédaler en haut du Platzerwasel.

Je précise tout de suite aux néophytes que le précieux nectar
est à usage oral.

C’est même écrit dessus, pour ne pas se tromper la première
fois.

Ne nous laissons donc pas abuser par la forme fuselée de ce
berlingot!

Attention à ne pas vous étouffer!

Bref! quand vous aurez absorbé ce gel immonde au goût de
caca…huète, il ne vous restera plus qu’à vous précipiter à la
première auberge et à commander le pastis.

 

Qu’est-ce qu’on boit?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Qu'est-ce qu'on boit?

Il faut boire pendant l’effort cycliste.

On le sait. Il faut boire de l’eau!

C’est une évidence.

Ensuite, on trouve depuis longtemps des préparations en poudre à
diluer dans nos bidons avec de l’eau.

Que contiennent-elles? sont-elles supérieures aux traditionnels
morceaux de sucre?

La plupart du temps, les poudres contiennent du sodium, du
dextrose et des maltodextrines, du citrate de potassium et de la
vitamine B1.

A quoi ça sert tout ça?

D’abord de
l’eau

D’abord l’eau, c’est celle du robinet. Elle sert à réhydrader
notre corps qui représente près de 65% de notre poids soit 45
litres pour une personne de 70kg!..

Boire est vital puisqu’en transpirant nous éliminons de la sueur
pour réguler notre température, il faut donc remplacer cette eau
perdue en grande quantité lors d’un effort soutenu.

Cette eau va en priorité alimenter notre plasma sanguin et notre
coeur.

Le sel, point
trop n’en faut!

Dans nos boissons pour l’effort, il y a du sel. Les médecins
n’aiment pas trop qu’on en abuse car le sel fait monter la pression
artérielle.

Mais il en faut quand même par temps très chaud car en
transpirant nous perdons aussi du sel utile contre la
déshydratation et pour notre influx nerveux.

Par temps normal, nous
n’avons pas besoin de sel.

Par temps très chaud, il en faut juste 1gr par litre soit une
pincée par bidon d’un demi litre.

Le
dextrose

Le dextrose est un glucose, c’est à dire un sucre, assimilable
rapidement par l’organisme. Il apporte l’énergie nécessaire aux
muscles pendant l’effort et pendant la récupération.

C’est pourquoi il faut
boire encore après la randonnée.

On obtient le dextrose à partir d’amidon de céréales comme le
maïs.

Attention, 40grammes
de poudre dans 1/2 litre d’eau équivaut à avaler 26 grammes de
sucre soit 5 morceaux de sucre. C’est trop!

Il ne faut donc pas abuser de ces poudres.

La
maltodextrine

Variante du dextrose plus élaborée et plus assimilable, sans
pouvoir sucrant et de goût neutre.

Le
potassium

issu de la potasse, il joue un rôle d’équilibre électrolytique
dans le corps. On en trouve en quantité dans les bananes et les
fruits secs.

La vitamine
B1

favorise la transformation du glucose en énergie

En conclusion 

3 sucres dans
un bidon de 3/4 de litre font amplement l’affaire sans importuner
votre porte-monnaie.