Les petits potins du Brevet du Morvan


Vin fin, tellement fin…

On l’a déjà dit, il n’y a pas de vignes à Château-Chinon.

Pourtant au camping, un Reimois insistait pour voir le vignoble…

Cycliste lui aussi, je n’ai pas voulu le décevoir en lui laissant entendre que la boucle sud du lendemain nous ferait peut-être découvrir le précieux nectar…

C’est où le resto?

Les organisateurs du BCMF avaient bien fait les choses; un accueil à la salle des fêtes, un resto et un camping rapprochés.

Pour le resto, il fallait deviner, c’était trop simple mais il manquait la petite affiche directrice.

Ravito, ravitrop?

Si le samedi, les ravitailleurs peinaient à remplir les gobelets à Anost devant le flot de gosiers asséchés, en revanche, le samedi les organisateurs se désespéraient de voir leurs mets boudés, des madeleines, du saucisson, des sandwichs, des compotes, des pâtes de fruit…Tout ça est resté sur les bras faute de concurrents.

Bivouac au camping

Au camping de Château-Chinon, c’était jour d’affluence.

A coté des gros camping-cars survitaminés cohabitaient les campeurs avec tente.

Pour ces derniers, pas de luxe: les vélos rangés dans la voiture…et les cyclistes dans la tente indienne.

Après le déluge de la nuit, nos cyclo-campeurs, toujours vaillants, pataugeaient dans les rigoles à la recherche d’un peu d’eau pour préparer le café.

Une partie du terrain ombragé et herbeux était réservée au BCMF.

Il faut dire que le prix est modique, 2,50€ l’emplacement et 2,50€ par personne avec douche chaude comprise.

Quoi demander de plus?

Camping de Château-Chinon (vélomaxou)

Le samedi soir, difficile de s’endormir pour le lendemain: des fêtards avaient décidés d’achever tard les libations. Au petit jour gris à 6h30, seuls quelques enragés du vélo s’affairaient autour de leurs bécanes. Les autres dormaient encore.

Tiens, ça commence mal, je suis crevé à l’avant. De quoi aller se recoucher!

J’en profite pour chausser un pneu neuf.

A mon retour à 15 heures, le camping s’était vidé de ses occupants.

Mitterrand, Mitterrand…

On voulait voir Mitterrand.

Si Mitterrand est mort, les cyclos ont de la mémoire.

Et Château-Chinon aussi.

Mitterrant y fut maire de 59 à 81.

L’espace François Mitterrand sur la hauteur de la ville ressemble à une sorte de grotte en béton surplombée par des chênes. C’est une allégorie censée représenter les goûts du grand homme que la gauche a adulé. Dans le passé.

Espace F.Mitterrand à Château-Chinon (vélomaxou)

Un tas de béton low-cost qui ne coûtera pas trop cher à entretenir.

Station de lecture du paysage (vélomaxou)

La station de lecture du paysage sur les hauteurs de la ville gravie le matin donnait une idée de la boucle nord à parcourir…

On ne l’a pas dit, ce brevet comportait deux boucles totalisant 213km et 4049m de dénivelée (officiellement) avec retour le soir à Château-Chinon pour la catégorie touriste.

Parade en old bike

Je l’ai déjà évoqué.

Je l’ai vu arriver dimanche avec ses copains.

Il a bien accompli le parcours, j’en atteste.

Un cyclo facétieux a parcouru le brevet avec un vieux vélo.

vélomaxou

Frein à rétro-pédalage.

Pas de cale-pieds, ni de dérailleurs.

Les cyclistes aux machines hyper-carbonées ultra légères n’avaient plus qu’à aller se rhabiller!

Y’en aura plus…

C’est le Président de la ligue de Bourgogne qui le dit: il n’y aura qu’une seule épreuve de BCMF à Château-Chinon.

C’était donc une première et dernière.

Sans m’en dire davantage, on peut imaginer que réunir 60 organisateurs dans la cité mitterrandienne de 2000 habitants n’a pas été une tâche facile sur le plan logistique. Une organisation qui pourtant a été une réussite.

Les échos de la Presse

C’est que chuchotait la vendeuse de presse de la bourgade, on attendait 1000 cyclistes ce week-end à Château-Chinon.

De quoi régaler les échoppes et les restaurateurs…

Le samedi, on a vu effectivement pas mal de monde se promener au tour de l’hôtel du Vieux Morvan, mais le dimanche la fête a été un gâchée par les orages.

Dommage!

En tous cas le Journal du Centre nous gratifie d’un article élogieux sur cette manifestation et précise qu’il y a eu 930 inscrits!

Une belle récompense pour les organisateurs.

La côte de l’abattoir

La côte de l’abattoir est célèbre à Chateau-Chinon.

La preuve, des badauds nous y attendaient pour voir les cyclos franchir le dernier casse-pattes de la journée…

Maxou en a profité pour photographier les valeureux supporters venus nous voir agoniser…

La côte de l’abattoir (vélomaxou)

Une réflexion sur « Les petits potins du Brevet du Morvan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :