Les petits potins de Lescheraines


Pluie

Après les affaires rangées, les vélos nettoyés, les décomptes terminés, il reste les images…et les souvenirs…

Chaque matin, la sempiternelle question: le temps est-il beau?

En dégageant le rideau de la fenêtre, on tente de deviner…

De Lescheraines 3 aout

Les paysans des Bauges le savent déjà; ils s’empressent de terminer les regains.

Les tracteurs s’agitent dans un grand fracas de tourniquet.

Ils savent qu’au-delà de trois jours sans pluie, les Bauges sont incertaines.

Il ne faut point d’eau dans les foins qui nourriront le bétail cet hiver et qui donneront une belle couleur à la tome de Savoie.

Les cyclos sont aussi devenus exigeants; emporter son imper en montagne, c’est pour certains un bidon en moins dans le porte-bidon!

Mais d’autres exigent le beau temps tout court.

Ils sont devenus d’abord des vacanciers. A vélo!

Triste constat.

Plus personne ne veut affronter la pluie, la bonne, celle qui mouille les mollets…et le reste.

Ils sont devenus des cyclistes de luxe et bientôt les dirigeants de séjours seront comptables du beau temps à la prochaine réélection.

Resquilleur

Le président Paraz n’aime pas trop que ses confrères franchissent les cols à la « descente »…même si le règlement l’admet  (art.1:Il est admis de compter un col franchi en descente).

Mais me direz-vous comment franchir un col en descente sans l’avoir grimpé?

Tout simplement en en franchissant un autre plus haut précédemment.

C’est que qui m’est arrivé avec ce col du Marocaz à 958m d’altitude.

J’ai d’abord franchi celui du Lindar à 1187m et grâce à une descente vertigineuse dans les cailloux en portant ma fragile gazelle, j’ai court-circuité le pâté de montagne séparant les deux cols.

Resquilleur!

De Lescheraines 3 aout

Convivialité

La convivialité n’est pas un vain mot au Club des Cent Cols.

C’est souvent l’occasion d’échanger en toute amitié et de casser la croûte au bord de l’eau comme ici au bord du lac du Bourget.

Mais, je n’en démords pas, je n’aime pas rouler en paquet compact le long des routes vicinales.

Ce qui me vaut en retour l’inimitié de ceux qui me considèrent comme un faux-frère qui joue « perso ».

De Lescheraines jeudi 2 aout

Les cols qui marquent

Oui, je me souviens avoir fanfaronné, le Ventoux était fastoche…et la Bonnette aussi!

Mais le riquiqui col de Sapenay à 897m au-dessus du lac, celui-là, je l’ai très mal digéré.

De Lescheraines jeudi 2 aout

Même en triturant le compteur, en renouvelant les soustractions mentales de dénivelée à chaque changement d’aplomb, je n’arrivai pas à venir à bout de cette pente ordinaire chargée d’un soleil de plomb.

A grands coups de rasades d’eau, après avoir vidé mes deux bidons, j’accédais enfin à la délivrance.

Bernard Thévenet (cc6000)

Ce n’est pas un scoop, Bernard Thévenet est membre des Cent Cols.

Il porte le n°6000.

Venu nous rendre visite à Lescheraines, il a humblement reconnu ne pas avoir enfourché son vélo depuis mai dernier.

Bernard Thévenet n’a pas la grosse tête et fait preuve de gentillesse lorsqu’on lui demande de poser pour la photo.

Bernard est aussi le créateur de notre ligne de vêtements qui portent sa griffe.

De Lescheraines mercredi 1 août

Jeu de piste

Le vélo est négligemment posé contre le panneau indicateur.

C’est le col du Plane à 1337m.

Un ami de galère croisé sur la route m’a obligeamment proposé de l’accompagner alors même que je me dirigeais vers le col de Leschaux…

« Ça monte sévère, mais ça vaut le coup! » avait-il juste précisé…

De Lescheraines mercredi 1 août

…Effectivement après le hameau de Mont Derrière (!!!), une belle poussée de 300 mètres de dénivelée dans les cailloux nous attend.

La réserve d’eau se limite à peu de chose une fois le col atteint.

Cycle Vagabonde

Ce vélo a plusieurs particularités.

D’abord il est muni d’une boite de vitesse Rohloff (voir mon article à ce sujet) …et ensuite son cadre est démontable grâce à deux bagues dévissables sur les tubes.

De Lescheraines 31 juil

Construit par le vélociste VAGABONDE dans la Drôme.

Je regrette juste la chaine qui pendouille. Mais c’est affaire de goût…

Les Cent Cols aux quatre sans culs

C’est dit-on le monument le plus célèbre de Chambéry, la fontaine aux éléphants aussi dénommée les quatre sans culs…érigée en 1838 en l’honneur du Comte de Boigne…

De Lescheraines 31 juil

Mont Blanc

On nous dit que ce mont là est fort envahi l’été par le marcheurs de tous poils.

De loin, il semble pourtant immaculé et c’est tant mieux.

De Lescheraines 31 juil

Le Mont Blanc vu depuis le col du Granier

Il a 19000 ans

De Lescheraines 30 juillet

Le lac du Bourget est impressionnant par sa taille avec ses 18 km de long.

Propice au tourisme, lieu de migration pour les oiseaux, il est aussi poissonneux…même si la consommation de l’omble chevalier y est interdite par suite de la pollution des eaux au pyralène (PCB).

Cependant, la qualité de l’eau s’améliore depuis que Chambéry et Aix les Bains n’y déversent plus leurs égouts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s