Jour : 11 février 2013

Parpaillon, le col mythique

A quelque encablures de là, je ne l’ai pas fait cet été.

Dommage!

J’y retournerai c’est sûr. Avec un VTT.

En attendant, cette histoire romancée fera l ‘affaire.

Prenez votre temps, ça dure 1h30!…

On peut sans doute l’affirmer, ce film est un navet.

Et pourtant, on l’aime tous.

Pour son coté burlesque et ses facéties comme le transistor sur le guidon qui diffuse un reportage de course cycliste ou l’ancêtre du téléphone portable…

Tourné en 1993 par Luc Moullet.

Clichés ringards, invraisemblance des situations,…tous ces vélos à pneus fins dans les cailloux, avec des développements insensés, ces bonhommes aux jambes décharnées, aux postures et aux survêtements grotesques, rien ne cadre.

On y voit pourtant un ancêtre du VTT, un seul. Celui dont on ne saurait se passer aujourd’hui dans pareille situation.

Faire un heure et demie avec ça, fallait oser!

Bon heureusement qu’on le prend au second degré!

Mais était-ce vraiment l’intention du réalisateur ?

Wo isch dr Schnee vo friahjer?

Un exercice inattendu en Alsace dès potron-minet avec d Schneeschüffla et le balai.

Ce matin, une petite couche de neige de quelques centimètres.

Juste assez pour réjouir le cœur des enfants. De quoi faire des Schneebàlla, mais pas assez pour les Schneemanner!

Wo isch dr Schnee vo friahjer?

Rien de comparable avec ce que notre mémoire d’adulte garde en souvenir, pas de mur de neige en ouvrant la porte de la maison.

Alors, on pourra juste au petit matin chausser les schnobottes et aller imprimer ses pas dans ce beau tapis blanc derrière chez soi.

Les vététistes vont se régaler dans cette belle poudreuse, mais voila qui ne vas pas encourager les cyclos routiers impatients de reprendre la route.